Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Aran

Chroniqueuse Je suis Mademoiselle Aran, 27 ans, et j'épouse Monsieur Stór en Mai 2017.
Le mariage est organisé à distance, ce qui est assez galère à gérer sachant que nous vivons dans un petit 2 pièces sans cave et donc sans possibilité de stockage...
Au programme : 2 robes de mariée, des tonnes de diy, un super goûter maison, des jeux en bois, un groupe de musique folk et ses danses, des animations surprise, un superbe repas sous forme de buffet à thème médiéval avec des danses (encore) et un traiteur costumé (si si c'est possible!)
Si tu as des questions, n'hésite pas à m'écrire à mllearan@mademoiselle-dentelle.fr

Prestataires recommandés

Ses contributions

Journal des quêtes #13 – Partie 3 : le dénouement

Armée de mes nouveaux critères, j’ai continué la recherche de robes sur un site bien connu, Etsy.
Il n’y aura pas de suspens ici ! J’ai repéré plein de robes, mais à chaque fois je revenais vers une, toujours la même.

Vis ma vie de chroniqueuse : une journée type

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec toi mon quotidien de chroniqueuse, en particulier comment ça se passe une journée avec rédaction d’articles… Je vais donc te donner une journée type, les horaires sont à titre indicatif hein ! Allez, c’est parti !

Journal des quêtes #10 : Quel cadeau de mariage ?

Lors des préparatifs d’un mariage, une question qui revient souvent c’est « est-ce que vous avez prévu une liste de mariage ? ». Sans rire, cette question je l’ai déjà entendue une bonne cinquantaine de fois. Et pas seulement de la part des invités…

Journal des quêtes #9 : Ripaillons !

Concrètement, nous avons la salle et la mairie, la photographe… il ne manque plus que la nourriture et c’est bon, on peut se marier ! Ne t’inquiète pas, j’ai encore plein de choses à te raconter sur la déco, les tenues, les activités, la cérémonie, mes idées bizarres… mais concrètement, la nourriture, c’est un poste hyper important pour nous.

Tutoriel de mon faire-part – Partie 2 : le papier !

Après t’avoir expliqué comment nous avons réalisé les manchettes, je vais à présent te parler du cœur de nos faire-part. Une fois l’impression effectuée, il faut maintenant découper, plier, tamponner, perforer, etc.
Niveau de difficulté : facile
Durée pour un faire-part : 20 minutes

Journal des quêtes #8 : « Oyez Oyez, nous vous faisons part de notre mariage ! »

Après les save-the-date, attaquons nous aux faire-part ! Ah, les faire-part, on les aime d’amour, on les déteste, on en rêve et on en cauchemarde en même temps ! Ce sont nos FFP, nos « F*cking Faire-Part ». Parce que le faire-part mine de rien donne le ton du mariage, beaucoup plus que le save-the-date. Enfin, ça, c’est ce que je m’étais mis en tête !

Petit guide du faire-part DIY

Bref, les faire-part faits mains, ce n’est vraiment pas tout le temps tout rose. Si tu te lances dans l’aventure, fais-le en connaissance de cause. Par contre, c’est extrêmement gratifiant. Après les avoir insultés, maudits, haïs, eh bien j’en étais fière de nos faire-part. J’avais hâte de les montrer à tout le monde, de dire « c’est nous qui les avons faits ! ». Bref, mes faire-part, je les aime encore plus parce qu’ils ont été faits par nos petites mains !

Gérer les achats du mariage

Confessions d’une acheteuse compulsive

« Bonjour, je m’appelle Mademoiselle Aran et ça fait trois semaines, deux jours et cinq heures que je n’ai rien acheté pour le mariage… » « Bonjouuuuuuuur Mademoiselle Araaaaaan ! » Voilà, le décor est posé, j’avoue tout : je suis une acheteuse compulsive, mais je me soigne (enfin, j’essaie)…

Aujourd’hui, j’aimerais aborder ce sujet sensible, parce qu’on n’en parle pas assez, parce que c’est important quand on est dans ce cas de savoir qu’on n’est pas seule, et qu’il y a des solutions pour limiter les dégâts.

save-the-date pourquoi comment

Journal des quêtes #6 : annoncer aux convives qu’ils sont conviés

Pour moi, tu annonces la chose de manière plus ou moins officieuse avant les faire-part, mais c’est tout. À la rigueur, un coup de téléphone, un SMS ou un mail et hop, c’est plié.

Puis, en plongeant dans l’univers fantastique des blogs mariage, j’ai entendu parler des STD. J’ai bien entendu tout de suite adhéré au concept. Un pré-faire-part ? Trop bien ! Je veux ! Restait à déterminer quand/quoi/comment !