Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Loup

Chroniqueuse Des heures passées devant des films de contes de fée avec ma maman quand j'étais petite et bobidibou, mon rêve devient réalité !

Je suis Madame Loup, et je me suis mariée en janvier 2017, après 7 années merveilleuses passées au bras de Monsieur Loup.
Mon chéri et moi-même étant un peu indécis, nous n'avons pas voulu choisir entre un mariage champêtre ou un mariage de prince et princesse, nous avons choisi les deux ! Mon rêve de petite fille, c'est un peu comme le film Peau d'Âne... une princesse dans une robe de rêve, mais dans une ferme au milieu du foin et des animaux...

Au programme, un mariage en deux temps, une cérémonie civile avec nos témoins uniquement et une journée fun ensemble, et quelques jours plus tard, une cérémonie laïque avec la famille et nos amis pour le mariage de nos rêves dans nos habits de lumière et un joli cadre champêtre.

Tu as des questions à me poser ? Ecris-moi à mlleloup@mademoiselle-dentelle.fr

Ses contributions

Mon mariage d’hiver tendre et magique : la mise en beauté dans ma bulle

Après une nuit encore très mouvementée (décidément les mariages ne sont pas bons pour mon sommeil), je suis réveillée à 4 heures du matin. Comme souvent quand je ne dors pas et que je m’ennuie, je tente un « loup ? » (ce n’est pas mon nom dentelle pour rien). Silence total. Puis 5 minutes plus tard, il me répond « oui ? » Je rigole toute seule dans le lit et je le laisse se rendormir, puis j’attends en essayant vainement de sombrer moi aussi (quel dommage, le lit à baldaquin est si confortable, c’est trèèèès frustrant !).

Mon mariage d’hiver tendre et magique : la semaine d’avant – Partie 1

C’est tout juste mariés civilement que nous entamons avec enthousiasme cette nouvelle semaine de préparatifs. Tous nos témoins sont repartis chez eux pour le travail à l’exception de Monsieur Raclette qui reste pour nous aider lors de cette folle semaine (et avec le recul, je crois pouvoir dire heureusement qu’il était là !)

Ma coiffure de mariée : Do It Momself

– Bon, Mademoiselle Loup, pour ce mariage… coiffeur ou pas coiffeur ?
– Franchement, pas coiffeur non ? J’ai les cheveux tellement fins, ça sera impossible d’obtenir un miracle, même venant d’un professionnel… alors autant faire des économies pour ce poste. En plus, j’adore me faire des coiffures.
– Oui mais justement, cheveux fins… tu ne vas pas réussir à obtenir grand chose toute seule. Au moins tu auras peut-être un semblant de coiffure de mariée entre les mains d’un professionnel, non ? Et puis, c’est ton mariage, tu n’as pas envie d’être chouchoutée pour cette journée ?

Mon mariage civil bohème en pleine ville – Notre séance photo avec la super team !

Ça y est ! Nous sommes civilement mariés ! On est mariés. On se le répète plusieurs fois histoire de bien réaliser… Je chuchote « ça va mon mari ? » À mon chéri et je le vois tout heureux de m’appeler « ma femme ». Nous bravons le froid (mes petits pieds en ballerines commencent à être gelés, mais heureusement le soleil brille fort pour nous réchauffer un peu) et nous arrivons au Jardin des Plantes de la ville, pour un séance photos avec nos témoins.

Mon mariage civil bohème en pleine ville – On se dit oui !

De retour à la maison pour un repas bien mérité après notre séance photos, nous nous installons tous autour de la table du salon en attendant Mademoiselle Instit… Justement, la voilà qui arrive ! On se saute dans les bras, et elle me dit que je suis trop belle, et je rougis de plaisir !

Mon mariage civil bohème en pleine ville : la veille avec des fleurs, des fleurs et encore des fleurs !

Après quelques semaines d’absence bien chargées pour moi, il est temps de commencer mon récit (du moins celui de mon mariage civil… et ayant eu un mariage en deux temps, je ferais bien de m’y mettre !).
Si tu te rappelles bien, mon mariage civil se fait en toute intimité… nous avons convié exactement 5 personnes : nos quatre témoins et Mademoiselle Classe Internationale, la petite sœur de Monsieur Loup, chargée de prendre des photos pour cette journée.

Au programme, dix secondes et une consigne par photo...

Mon EVJF, ou des princesses à la campagne – Partie 1 : des surprises et des photos

Nous partons de notre domicile avec Mademoiselle Bio, l’une de mes deux témoins, et Monsieur Loup. En route pour une heure de trajet vers une destination inconnue ! Mademoiselle Bio a rentré elle-même l’adresse dans le GPS, si bien que nous ne savons pas où nous allons.

Une heure plus tard, suspense, nous arrivons… au milieu de nulle part : pas une vache à l’horizon… Je me demande où nous allons atterrir. Tout à coup, nous nous retrouvons nez à nez avec une immense bâtisse.

Papeterie mariage DIY

Ma papeterie de mariage ou le choix du DIY virtuel

Aujourd’hui, je partage avec toi le résultat de toute notre papeterie de mariage. En effet, ce qui a commencé par : « Je fais juste le faire-part… » s’est finalement transformé en : « Et si je faisais aussi des noms de table ? Aaaah, et Chéri, on ferait pas des marque-place personnalisés ? J’ai une idée pour le menuuuuuuu ! ».

Avant de travailler dans la décoration, je travaillais pour une compagnie de théâtre, et il m’arrivait souvent de réaliser des supports de communication pour les spectacles. Alors, pour notre papeterie, j’ai envisagé de faire mes faire-part moi-même ! Et figure-toi que je me suis véritablement prise de passion pour ça ! J’ai donc décliné toute notre papeterie de table et du mariage dans le thème de notre faire-part.

Les accessoires ou comment j’ai cherché à ne pas finir en glaçon – Partie 2 : mission chaleur !

La dernière fois je te disais tout sur les chaussures de mon mariage. Cette fois, laisse-moi te raconter tout ce qui s’est passé dans ma tête pour trouver de quoi me réchauffer ! Comme pour Madame Origan, même si je trouve que ça donne un certain charme hivernal, j’avais peur de ne pas être très à l’aise avec une cape. J’ai envisagé par ailleurs la même étole qu’elle, que je trouve super aérienne et si douce…

Les accessoires ou comment j’ai cherché à ne pas finir en glaçon – Partie 1 : mes chaussures

S’il y a bien un problème que j’ai mis du temps à régler, c’est bien la question de mes accessoires ! Pour te donner une idée, j’ai commencé à acheter mon premier accessoire en avril, et j’ai craqué pour le dernier… fin novembre ! C’est ce qui s’appelle prendre son temps. Et si toi aussi tu te maries en hiver, tu as certainement un peu galéré comme moi pour compléter ta tenue.