Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Bham

Chroniqueuse Je me marie en Décembre 2015 dans le sud de la France alors que nous vivons en Angleterre. Je suis couturière, tricoteuse, crocheteuse et brodeuse ! Nous souhaitons un mariage convivial et intime, dans l'esprit "venez comme vous êtes".
Tu as des questions ? N'hésite pas à me faire un petit mail : mllebham@gmail.com

Ses contributions

La robe choisie est-elle la bonne ?

Celle qui a choisi sa robe sans réaliser le choix qu’elle faisait – Partie 3

Nous rentrons donc à la maison, retrouver mon papa. Je suis toute joyeuse, un peu dans un état second : je vais me marier. Je commence à réaliser, j’ai toujours des paillettes plein les yeux !
Arrivées chez mes parents, j’annonce fièrement à mon papa que la robe est commandée. Mon père est plus que surpris. Il croyait que pour trouver The Robe, j’allais écumer les boutiques, essayer trente six mille robes… Bref que ça allait être une sacrée épopée.

Celle qui allait choisir sa robe

Celle qui allait aller choisir sa robe

Nous sommes en mai, à J-8 mois avant mon mariage en décembre, et nous n’avons ni lieu, ni repas, ni musique, ni rien, mais j’ai rendez vous pour ma robe ! On voit où sont mes priorités, non ?!

Ceux qui ont mis 4 mois à se lancer dans les préparatifs

Ceux qui ont mis 4 mois à se lancer dans les préparatifs

Souviens-toi, mon Monsieur Hard a fait sa demande en janvier. En février, nous avons annoncé notre mariage à notre famille. En mars, nous avons quitté la France pour le pays de la pluie (l’Angleterre quoi). En avril, on a essayé de trouver deux trois meubles. Nous voilà donc arrivés en mai et nous n’avons toujours rien commencé comme préparatifs…

Ceux qui devaient choisir qui allait les marier

Comme je te le disais dans ma dernière chronique, avec Monsieur Hard, nous avons choisi de nous marier à l’église.
Autant, nous savions que nous ne choisirions pas l’officiant à la mairie, autant il nous semblait important de connaître le prêtre qui nous marierait et de partager les mêmes valeurs.

Ceux qui n’en finissent plus d’annoncer leur mariage

As-tu remarqué qu’il n’a jusqu’à maintenant jamais été question des amis ? Pourtant, rassure-toi, nous en avons. Quelques uns. Pas beaucoup, mais tout de même certains que nous souhaiterions avoir à nos cotés pour notre mariage. Et si je te disais que pour beaucoup, on ne leur a pas annoncé notre mariage. Je t’explique : seules deux de mes amies ont été mises au courant.

Celle qui a disparu du blog

C’est facile de venir te raconter les choses, quand ce n’est que paillettes et licornes. Mais quand les choses se compliquent, que l’on est animé par le stress, parfois la colère, parfois la rancune ou encore que l’on se sent complètement désemparée, on n’a pas envie d’écrire et de ressasser.

Ceux qui devaient annoncer leur mariage à leur famille – Partie 3

L’annonce aux parents de mon Monsieur Hard a été plus… retenue disons. Nous étions seulement tous les quatre, nous étions à table, un repas « banal », une discussion lambda… Mon Monsieur Hard m’avait laissé le soin de l’annoncer à mes frères-témoins et à mes parents (bien que, souviens-toi, j’ai reçu un peu d’aide pour cette partie là) et nous avions convenu qu’il l’annoncerait lui-même à ses parents…

Ceux qui devaient annoncer leur mariage à leur famille

Ceux qui devaient annoncer leur mariage à leur famille – Partie 2

Dans ma dernière chronique, je te laissais donc le vendredi soir (ou plutôt le samedi très tôt), après l’annonce à mes frères-témoins, à 2 ou 3 heures du matin avec la question : quand ferons-nous l’annonce à mes parents ? Allons nous suivre notre plan initial ? Ou céder à mes pulsions et en faire profiter mes frères ?

Un mariage à Noël avec une ambiance hivernale

Ceux qui ont décidé de se marier (presque) à Noël

Aujourd’hui, on commence à parler sérieusement du mariage et de ses préparatifs (c’est bien pour ça qu’on est là toutes les deux non ?!). Si tu as bien suivi les indices laissés dans mes chroniques précédentes (ici & là), alors tu connais déjà la date de notre mariage : 19 décembre 2015. Pourquoi une telle date ? Je t’explique tout !

Celle qui s’est mise à rêver son mariage grâce à son Papa et sa Maman

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours rêvé de mon mariage. Et bien sûr, c’était le mariage digne d’une princesse de Disney, rien que ça ! Je voulais me marier avec mon prince charmant, avec une traîne de 18km, une ribambelle d’enfants d’honneurs, 3892 invités et le tout organisé par ma chère fée marraine. Tu vois le truc ?
Mais ce qu’il faut savoir, c’est que mes parents n’y sont pas pour rien dans mes rêveries mariage…