Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Caramel Beurre Salé

Chroniqueuse Je suis Madame Caramel Beurre Salé, j'ai 27 ans, et j'ai épousé Monsieur Patate à raclette, 26 ans, le 03 Décembre 2016.
C'est dans la belle région lyonnaise beaujolaise que nous avons choisi de fêter ce mariage, après une cérémonie civile et religieuse au coeur de notre ville d'adoption.
Au programme, un mariage de (presque) princesse, quelques DIY, mais surtout beaucoup d'amour.
Viens, je t'invite à découvrir notre mariage classique revisité!

si tu as des questions, n'hésite pas à m'nevoyer un petit mail à mllecaramel@mademoiselle-dentelle.fr , je me ferai une joie de te répondre!

Prestataires recommandés

Ses contributions

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Mon mariage classique revisité : ma seconde transformation

Les filles récupèrent la chambre, et nous montons tous les six.

Arrivée dans la chambre, je subis un nouveau stress, dû au timing cette fois. Je dois me changer, mais les filles n’ont pas eu le temps de manger dans la voiture, tout comme mes précieux prestataires. Ils doivent manger pour pouvoir tenir le reste de la journée, et j’y tiens, même si je sais que ça va accroître le retard que nous avons déjà.

La cérémonie à la mairie // Photo : Vincent Besson

Mon mariage classique revisité : notre premier oui

Monsieur Patate à Raclette ouvre la marche au bras de sa mère. Il monte les marches, je le vois partir et rapidement, il n’est plus à portée de vue.

Je suis tétanisée encore une fois, je n’ose pas avancer. Je vois de loin la vidéaste me faire signe d’avancer, mais je n’y arrive pas… C’est mon père qui m’entraînera avec lui en me prenant la main. Je sens mon cœur battre un peu plus fort à chaque pas que je fais, à chaque marche que je monte, même si mon sourire ne me quitte pas.

Arrivée à la mairie pour mon mariage // Photo : Vincent Besson

Mon mariage classique revisité : le retour à Lyon et l’arrivée à la mairie

Nous avions convenu d’une organisation particulière pour l’arrivée à la mairie. M. Patate à Raclette devait partir avant moi pour m’ouvrir la route et être le premier à saluer nos invités à la mairie, ce qui me permettrait de passer chez la fleuriste pour déposer la composition florale sur le capot de la voiture des mariés. Seulement, on a tellement pris du retard sur le planning que nous sommes tous partis en même temps, mais dans des voitures différentes.

Je vais t’avouer un secret : si je voulais être en voiture avec Mme India et non avec M. Patate à Raclette, c’est aussi parce que j’avais peur d’être invivable pour lui sur ce court trajet, et je savais que pour ce moment, j’avais surtout besoin de ma meilleure amie.

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson

Mon mariage classique revisité : notre découverte toute douce

J’arbore un grand sourire qui ne me quittera plus pendant une bonne demi-heure, je pense. Après toutes nos péripéties, et malgré cette très courte nuit, je me sens bien et impatiente, prête à vraiment débuter ma journée de mariée.

Guidée par Mlle Paillette, je traverse le couloir et descends l’escalier jusqu’à l’entrée de la salle de réception. Là, on me bande les yeux, pour que je garde jusqu’au bout la surprise du costume de M. Patate à Raclette, en improvisation totale car nous n’avions absolument pas scénarisé notre rencontre. Lui, il m’attendait pendant ce temps dehors dans le jardin (et dans le froid aussi), dos à la porte.

Mon mariage classique revisité : quand la jeune fille devient Princesse

M. SNCF nous demande si on veut quelque chose à boire, et je réclame du jus d’orange… mais attention, avec une paille s’il vous plaît : hors de question d’abîmer mon rouge à lèvre. Mlle Paillette ne tarde d’ailleurs pas à me rejoindre, déjà prête et toute excitée d’être enfin au jour J.

Lorsque je reviens dans la suite, je découvre mes robes positionnées, et là, j’ai un gros boum au cœur. Je ne réalise pas que je vais devoir les enfiler bientôt. Aaaaaaah, c’est moi la mariée aujourd’hui !!!

Mon mariage classique revisité : la mise en beauté de la mariée

Samedi 3 décembre 2016, la date entourée par mes soins sur tous mes calendriers est enfin arrivée. Aujourd’hui, ça fait 5 ans que j’ai échangé mon premier baiser avec M. Patate à Raclette, aujourd’hui ça fait 5 ans que je marche main dans la main avec lui. Aujourd’hui, je vais l’épouser, au bout d’une année qui n’aura pas été simple du tout.

Notre mariage classique revisité : la veille du mariage

Après avoir couru toute la semaine, il est à peine 7h30 quand j’ouvre les yeux, et j’ai extrêmement mal au ventre, sûrement à cause de l’enjeux. Je réalise que ça y est on touche au but, demain je me marie avec M. patate à raclette ! Ma première réflexion a été de regarder par la fenêtre pour m’assurer que le temps était sec. Les semaines précédentes j’avais adopté la technique de l’auto persuasion (tu peux aussi dire la technique de l’autruche si tu veux).

Notre mariage classique revisité : J-15 et le début des paillettes avec mon EVJF

À la base, je ne voulais pas d’EVJF. Dans la culture burkinabè, ça n’existe pas, et du peu que j’ai vu , la façon dont se déroule cette journée en France, ne me donnait pas du tout envie. Je trouvais ça stupide et ridicule de se balader déguisée grossièrement, à devoir  aborder des gars totalement inconnus dans la rue pour réaliser un gage.

Mon mariage classique revisité : l’avalanche de couacs

Nous sommes donc à un mois du mariage. Un seul ! Le moment où tu peux vraiment commencer à parler en jour sans passer pour une folle (oui oui). Je ne travaille plus, on est plutôt bien niveau organisation et avancement, tout roule sur des roulettes, ou presque. Parce que, ce que je peux t’assurer, c’est qu’à un mois du mariage, dans ma tête, ce n’est pas l’excitation qui l’emporte mais l’angoisse, et je vais t’expliquer pourquoi.

Être en paix avec la célébration de son mariage

Aujourd’hui, ça fait déjà plusieurs mois que je suis Madame. Tu te demandes peut-être pourquoi je ne t’ai pas encore parlé concrètement du jour de notre mariage. J’ai multiplié les articles conseils et descriptif, mais je ne suis pas encore rentrée une seule fois dans le vif du sujet, ce pour quoi je suis là à la base. Aujourd’hui je vais t’expliquer la raison de mon « silence ».

Le budget prévu de notre mariage

J’ai envie de te parler « sous » aujourd’hui. Je sais, parler argent, c’est totalement tabou. Il y a une de ces pudeurs derrière l’argent dans notre société qu’on ose à peine parler des sommes qu’on dépense que ce soit pour des vacances, ou pour une fête. Alors je ne te parle même pas d’un mariage. Si tu veux y mettre 3 000 €, on te dira que ce n’est pas assez, si tu vas dans l’autre extrême, on te dira que c’est beaucoup trop.

Quand Dionysos s’invite à notre mariage

Quel est l’une des choses qu’on retient le plus lorsqu’on va à un mariage après la jolie mariée et bien avant même la déco ? La nourriture. En tout cas, moi, c’est l’une des choses que je retiens le plus. Et avec notre amour pour les bons repas, tu te dis surement que nous avons mis le paquet pour trouver THE traiteur pour notre mariage.

La construction de notre cérémonie religieuse

Notre cérémonie religieuse était pour moi la célébration officielle la plus importante de notre mariage. C’est celle qui consacrerait pleinement notre union et qui la rendrait à mes yeux encore plus réels. Comme je te l’avais expliqué, nous avons construit nous-même notre cérémonie, et aujourd’hui, j’ai envie de te parler des choix que nous avons faits, cela te sera peut-être utile.