Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Croisé

Chroniqueuse Bonjour!
Je suis Mademoiselle Croisé, j'ai 29ans, Mr Rigolo en a 32 et nous nous sommes mariés en janvier 2017!
Habitant en Haute-Savoie nous avons choisi d'y célébrer notre mariage lors de notre saison préférée ici: l'hiver! Nous voulions un mariage naturel, chaleureux dans la douceur de l'hiver, entourés de tous nos proches (et ils seront nombreux!). Il s'est déroulé sur 3 jours, pour pouvoir en profiter autant que possible.
J'ai passé de longues heures à découvrir cette weddingsphère sur internet, et notre mariage a pris forme peu à peu, je te raconterai tout cela avec joie!

Prestataires recommandés

Ses contributions

La cérémonie à l'église de notre mariage montagnard // Photo : Margaux Vié Studiohuit

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Il avait été décidé que ce serait mon frère qui me conduirait jusqu’à l’église, même si en soi, c’est assez superflu puisqu’il n’y a même pas 500m entre l’hôtel et l’église ! Oui, mais mon papa aimant beaucoup les belles voitures, ça lui tenait à cœur que je sois véhiculée dans SA belle Alpine A310, alors je pouvais bien lui faire ce plaisir.

En sortant de l’hôtel, j’ai en plus droit à une jolie surprise : ils l’ont superbement décorée sans me le dire, avec de vieux skis et des branches de sapin. Je monte donc à côté de mon frère, et mon père m’attend sur le parvis de l’église pour m’accueillir plein d’émotions. Je me place à son bras à l’arrière du cortège, non sans enlever mon étole et ma cape : le soleil tape dans mon dos et je n’ai même pas froid malgré mon dos nu.

Mes photos de couple à la montagne // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : les photos de couple

Pour nos photos de couple, nous voulions clairement profiter de notre région et de son cachet. Nous aurions rêvé nous marier en montagne en plein hiver, mais la logistique, notamment avec nos nombreux invités, nous en a dissuadés. Donc si notre lieu de réception n’était pas en montagne, nos photos de couple, elles, le seraient.

Forcément, ça nécessitait un peu d’organisation !

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studio huit

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la découverte

Ce que je ne t’ai pas dit dans ma chronique de préparatifs, c’est que notre hôtel est réparti en deux bâtisses, séparées par une route. La chambre que j’occupe, dans laquelle nous passerons notre nuit de noces, et celle que M. Rigolo occupe pour s’habiller sont chacune dans un bâtiment différent.

Quand elles se sont rendues dans la chambre de M. Rigolo, la vidéaste et la photographe en ont profité pour repérer le bon endroit pour la découverte. J’avoue, moi, j’avais complètement zappé d’y réfléchir en amont. Mais c’est bien pour ça qu’on s’entoure de super prestataires, hein ? Pour compenser notre manque d’expérience !

Mes préparatifs de mariage d'hiver

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : les préparatifs !

Je pars donc de notre appartement pour le rendez-vous à l’hôtel à 8h avec la coiffeuse et la maquilleuse, alors que M. Rigolo s’occupe d’apporter à la salle les dernières courses du brunch et de ramener la photographe de son hôtel au nôtre.

Ma témoin Miss Krakotte a dormi dans notre hôtel déjà cette nuit (il n’y a que nos proches dans l’hôtel, le plus proche du domaine), et Miss Stoll, ma seconde témoin, nous y retrouve en voiture également. J’avais réservé notre chambre « ambiance chalet » il y a plusieurs semaines, mais je ne l’avais pas visitée. Nous la découvrons donc à notre arrivée.

Nos photos de couple à la montagne // Photo : Margaux Vié Studiohuit

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 2

Le soleil reste un peu voilé, mais nous prenons la route, brièvement, pour notre repas de midi. Nous nous rendons dans une auberge au superbe cachet, toute en bois à l’intérieur. Je n’ai prévu aucune déco : l’ambiance se veut relax, et j’ai concentré mes efforts sur la déco du mariage religieux.

Cependant, l’auberge dispose de sa propre décoration et, sans surprise, celle-ci colle parfaitement à l’ambiance de notre mariage, avec plein de branches de sapin. Nous n’avons pas choisi cette auberge au hasard !

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage d’hiver presque à la montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 1

Ce matin, nous sommes vendredi. Vendredi 20 janvier 2017. Et aujourd’hui, on se marie.

Oui, mais avant de passer à la mairie, on a encore des choses à faire à la salle ! What ?! Oui, en décidant de nous marier sur deux jours, ça a corsé un peu l’organisation. Ça a été source de beaucoup d’interrogations : comment concilier le passage devant Madame la Maire, le repas avec nos invités, les photos avec la photographe et la mise en place de la salle ?

Dernière semaine avant le mariage

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la dernière semaine de préparatifs

Le temps file, j’ai eu bien du mal à me lancer dans la rédaction de mes chroniques après le mariage. Pourtant, je l’ai très bien vécu, ce mariage, et je n’ai aucun vrai regret (des couacs, quelques oublis, mais rien d’important !). Au contraire, il a été magique. Les instants d’après l’ont été tout autant, avec notre départ en voyage de noces.

Mais je crois qu’en fait, après le mariage, j’ai eu ce besoin de me remettre dans ma vie « normale », de laisser le mariage s’inscrire dans ma mémoire, en images, mais émotionnellement aussi ! J’aurai l’occasion de te raconter tous les chamboulements que nous avons connus depuis ce mariage, mais cette fois-ci, je suis prête à te le narrer !

La création sur mesure de ma robe de mariée

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la création de ma robe

Je t’avais laissée à l’issue de mes recherches de robe en te disant que j’avais choisi de la faire faire par Lauren Créations, à Lyon.

J’avais donné mon feu vert à Lauren fin juin environ. Nous avons donc programmé une prochaine rencontre courant juillet, pour prendre toutes les mesures exactes et être sûres que nous étions d’accord sur le choix des tissus, qu’elle allait devoir commander, et les grandes lignes de la création.

Les textes et chants de notre mariage à l'église

Mon mariage d’hiver presque à la montagne : les coulisses de notre mariage religieux

Comme je te l’avais expliqué dans une précédente chronique, Monsieur Rigolo et moi avons décidé de célébrer notre union à l’église.

La première étape, préliminaire, a été la préparation au mariage religieux par des couples accompagnants. Comme je te le disais, c’est en fait elle qui nous a permis de choisir un mariage religieux en toute sérénité. Il y a toutefois une séance que nous avons loupée, à cause de vacances prévues bien à l’avance. Elle concernait la préparation de la célébration en elle-même, son déroulé, les textes, etc. Ça nous paraissait en plus encore bien abstrait à ce terme de nos préparatifs.

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : mettons la main à la pâte ! – Partie 3

J’avais déjà fait il y a quelques années un tableau ardoise magnétique pour la maison où nous accrochons habituellement les cartes postales, les faire-part, les photos, etc., que nous recevons, et où nous nous laissons de petits mots ou les todo lists du weekend.

Je l’ai donc réutilisée pour le mariage pour faire un tableau ardoise pour notre bar à boissons chaudes.

Mon mariage d’hiver-presque-à-la-montagne : mettons la main à la pâte ! – Partie 1

Mettre la main à la pâte pour la déco de son mariage, autrement connu sous l’acronyme DIY. DIY, 3 petites lettres apparemment inoffensives et qui cachent pourtant beaucoup de choses. Do It Yourself. Ne pas comprendre simplement « fais le toi même » mais bien « fais preuve d’imagination, de savoir faire, et libère toi des heures à y passer ! ».

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : l’EVJF – Partie 2

La dernière fois, je t’ai raconté ce que j’attendais (ou plutôt ce que je n’attendais pas) de mon EVJF et comment celui-ci a débuté. Laisse-moi te raconter la suite de ce beau weekend !
À Paris on prend le métro, sortie à Opéra, ça en jette, de nuit c’est tellement beau !

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : l’EVJF – Partie 1

Ce sont mes témoins qui se sont chargées d’organiser mon EVJF, je crois que c’était une évidence pour chacune d’entre elles. Je leur avais fait la liste des copines que je souhaitais retrouver ce jour-là, mais à part ça, je n’avais vraiment pas donné d’instructions. J’avais pourtant lu sur plusieurs articles qu’il était conseillé d’aiguiller ses témoins pour ne pas risquer d’être déçue. Mais je n’ai pas voulu procéder comme ça, pour plusieurs raisons.