Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Dentelle

Mariée chroniqueuse Une cérémonie laïque sur la pelouse de la propriété familiale, une réception dans un château et une superbe robe en dentelle (gros craquage), on a sorti le grand jeu pour notre mariage d'août 2010... Au final, un mélange de traditions et d'une foule d'idées dénichées sur internet, pour une journée riche en émotions et très importante symboliquement !

(Le tout alors que j'avais juré par tous les dieux que je ne me marierais jamais parce que soit disant ça ne sert à rien... Hmmm. Ne jamais dire jamais. Ok, on ne m'y reprendra plus. Promis. Plus jamais.)

Prestataires recommandés

Ses contributions

Qu'est-ce que ça change d’être mariée ?

Hier, c’était notre anniversaire de mariage. Un an déjà que M. Dentelle et moi avons échangé nos voeux devant tous nos proches.

Je me suis dit que c’était le moment où jamais de parler de ce qui avait changé pour moi depuis le mariage.

J’ai une histoire familiale un peu tumultueuse. Des parents mariés 3 fois chacun, de multiples beaux-parents, une fratrie composée d’une soeur, d’un frère, d’un beau-frère, d’un demi-frère et d’une demi-soeur, le tout étalé sur 2 continents et plus de 21 ans. Et si je n’ai jamais pensé me marier, c’est aussi parce que je n’avais même jamais pensé qu’on puisse rester ensemble pour la vie.

Même après 6 ans de vie commune avec M. Dentelle, il m’était juste impossible d’imaginer qu’on puisse vivre encore ensemble dans 40 ans. Ce n’est pas que je ne le voulais pas, mais c’était simplement inconcevable pour moi. Dans ma tête, je ne me demandais pas « est-ce qu’on va se séparer » mais plutôt « quand est-ce qu’on va se séparer ». Parce que forcément on se séparerait un jour. C’était comme une évidence. Personne ne reste ensemble toute leur vie à part dans les films, non ?

Organiser une cérémonie laïque de mariage

Je prends quelques jours de vacances au bord de la mer et sans connexion internet. En attendant mon retour, pour te tenir compagnie si toi tu n’es pas en vacances, je suis allée chercher quelques petits billets au fond de mes archives. Une sorte de best-of de l’été. (Après tout, ils font bien ça à la télé, pourquoi s’en priver…)

L’année dernière, par exemple, je te racontais que c’était pas forcément évident d’inventer de toutes pièces une cérémonie laïque. Et que trouver des textes pour cette cérémonie était encore plus compliqué (mais drôle…).

La demande en mariage chez les Dentelle

Je prends quelques jours de vacances au bord de la mer et sans connexion internet. En attendant mon retour, pour te tenir compagnie si toi tu n’es pas en vacances, je suis allée chercher quelques petits billets au fond de mes archives. Une sorte de best-of de l’été. (Après tout, ils font bien ça à la télé, pourquoi s’en priver…)

En février dernier, par exemple, je te racontais comment s’était passé la demande en mariage de M. Dentelle. Et comment elle avait été un peu toute pourrie et que j’avais été bien dégoutée mais qu’en fait ça m’allait finalement plutôt bien comme ça.

Pourquoi se marier ?

Je prends quelques jours de vacances au bord de la mer et sans connexion internet. En attendant mon retour, pour te tenir compagnie si toi tu n’es pas en vacances, je suis allée chercher quelques petits billets au fond de mes archives. Une sorte de best-of de l’été. Après tout, ils font bien ça à la télé…

Il y a 18 mois, par exemple, je te racontais pourquoi j’avais changé d’avis sur le mariage et comment c’était passé de « jamais de la vie » à « pourquoi pas, après tout… ».

Créer son site web de mariage

Peut-être te souviens-tu du site internet que nous avions créé pour nos invités ? Comme M. Dentelle et moi travaillons tous les deux dans le domaine de l’internet, nous l’avions conçu et développé nous-mêmes.

Depuis que j’ai partagé notre expérience, j’ai reçu une bonne dizaine de mails de futurs mariés me demandant de l’aide pour créer leur site web de mariage : où l’héberger, quel outil utiliser, etc. La première fois, j’ai sauté sur mon Google, je me suis lancée dans une petite revue de prestataires proposant ce service… et j’ai été étonnée de voir que rien de bien chouette existe !

Du coup, je me suis dit que ça vaudrait peut-être le coup de créer une nouvelle plateforme de sites de mariage. Et c’est là où j’ai besoin de ton aide…

Où sont les hommes ?

Sur les 150 personnes qui m’aiment sur Facebook, la très grande majorité est féminine. Et je suis prête à parier, au vu des commentaires sur les billets ici, que mon lectorat est également très féminin. (Toi, par exemple, t’es une fille, non ?)

Le mariage homosexuel n’étant pas légal et de toutes façons assez rare, j’imagine que toutes ces nénettes qui me lisent sont bien en train de se marier avec un bonhomme. Ce qui, logiquement, veut dire qu’un tas de bonshommes qui se marient bientôt sont en train de NE PAS lire des blogs de mariage.

Alors je repose la question : où sont-ils ? Pourquoi donc est-ce qu’ils ne viennent pas lire des blogs de mariage ? Pourquoi est-ce que ce sont les filles qui s’y collent quand arrive le moment de préparer le mariage ?

L'envers du décor : les photos ratées du mariage

L’autre jour, quand on a parlé des blogs mariage et de leur impact sur le moral des mariées, The Bride Next Door a lancé un petit défi dans les commentaires : montrer l’envers du décor de notre mariage. Les petits râtés, quoi, le genre de truc qu’on n’inclue pas dans l’album photo et qui ne risquent certainement pas de se retrouver sur Style Me Pretty.

Par exemple, lorsque nous avons fait les photos avec la famille, par exemple, je m’étais dit que ce serait bien de se placer juste devant un petit escalier, histoire d’avoir une petite estrade naturelle. Rebecca Young, notre photographe, m’a dit qu’elle ne trouvait pas ça génial comme endroit mais j’étais sûre du contraire. Dans mon idée, les escaliers seraient parfaits pour permettre à ceux du fond d’être un peu surélevé.

Sauf qu’à côté de l’escalier, il y avait un poteau lumineux. Mais si, regarde :

Est-ce que c'est facile de s’habituer à porter une alliance ?

La petite princesse en moi a adoré avoir une bague de fiançailles.

J’ai eu beaucoup de mal à en trouver une qui me plaisait et c’est finalement dans un petit magasin de bijoux d’occasion que j’ai trouvé celle qui me plaisait. Une bague vintage à 300 euros, en or blanc avec une grosse aigue-marine très transparente qui parfois, pouvait passer un peu pour un diamant. J’avais le beurre (une bague pas cher), l’argent du beurre (une bague qui avait l’air cher) et même le sourire de la crémière (une bague vintage et donc écolo).

J’adorais ma bague de fiançailles !

Mais autant j’adorais cette bague, autant j’ai eu beaucoup de mal à m’habituer à la porter. On peut même dire que je ne l’ai quasiment jamais portée. Je pensais donc que ce serait pareil pour l’alliance…

Finalement j’ai pris son nom de famille

Au quotidien, je m’appelle maintenant Madame Lui. Sauf que Madame Lui, bin… c’est toujours pas moi !

Au départ, je m’étais dit que je voulais le beurre avec l’argent du beurre. Je m’appellerais donc Madame Moi professionnellement et Madame Lui personnellement. Et en particulier, Madame Lui pour tout ce qui concerne nos enfants. Tu sais, histoire de simplifier les choses.

Sauf que loin de les simplifier, les choses sont devenues très compliquées.

Bilan écologique de notre mariage

Bon. Allez. On y va. On va faire ce billet sur le bilan écologique du mariage.
Non, je veux pas.

Mais, si. Il faut le faire, Miss Dentelle. C’est important quand même. Je te rappelle qu’on est censé être écolo. Je te signale qu’on a quand même fait un billet pour raconter qu’on utilise des couches lavables et que c’est trop facile et que c’est trop chouette et qu’on est trop fière.
M’en fiche, Miss Dentelle. Je veux pas.

Mais si tu veux.
Non, je veux pas.

Pourquoi pas ?
Bin parce que.

Mais parce que quoi ?
Bin parce que.. si on fait ce billet, tout le monde va voir à quel point on est vraiment pas écolo.

Mais non, mais non.
Tu veux parier ?

Ok ok. Allons-y.

Quelles chaussures pour aller avec ma robe de mariée ?

Une fois que j’avais la robe, il m’a fallu trouver des chaussures. Chez Pronovias, ils m’avaient dit qu’il fallait impérativement trouver des chaussures pour le premier essayage, histoire qu’on puisse voir la longueur qu’il faudra laisser sur la robe.

Ca me laissait 3 mois pour trouver THE chaussures parfaites.

Après 2 ou 3 mois de consommation intensive de blogs de mariage, j’étais sûre d’une seule chose, je voulais absolument de magnifiques chaussures très colorées, très staïle et très hautes.

Allaiter en robe de mariée

Au tout départ, quand j’ai commencé à penser robe de mariée, une des choses qui me tenait le plus à coeur, c’était de pouvoir allaiter dedans. Ma fille aurait 11 mois le jour de mariage et avec l’expérience de l’allaitement de mon fils cadet, je savais qu’à 11 mois, un bébé peut téter 10 fois par jour sans problème. Surtout s’il fait chaud. Un bébé, c’est comme tout le monde, ça a plus soif quand il fait chaud.

Et vu que j’avais allaité mon cadet 20 mois, j’étais aussi persuadée que j’allaiterais encore ma fille à 11 mois. Impensable de la sevrer pour le mariage. L’allaitement, c’est trop important pour moi. Je crois que j’aurais préféré ne pas me marier plutôt que de la sevrer pour ça. Et oui, j’aurais pu lui donner du lait au biberon pour la journée, mais les seins engorgés qui coulent dans la robe de mariée parce que ça fait trop longtemps qu’ils attendent, très peu pour moi.

Tous les détails sur ma quête de la robe d’allaitement parfaite…

Mon mariage tout en dentelle : les prestataires de notre mariage

Depuis un moment, j’avais envie de faire un petit récapitulatif des prestataires que nous avons utilisé pour notre mariage, mais je me sentais un peu bloquée à l’idée d’écrire du mal des gens qui m’ont déçu. Sauf qu’en y regardant de plus près, personne ne m’a déçu à part la coiffeuse dont je ne me souviens même pas du nom…

Trop fastoche !

Alors allons-y pour dire du bien des prestataires géniaux qui ont fait de notre mariage un événement à la hauteur d’une fête de bisounours.

(J’adore pouvoir dire du bien des gens en public ! C’est grave docteur ?)

Un marié avec des chaussures toutes neuves

20 juillet 2010 (mariage – 1 mois) : M. Dentelle : Il me faut des chaussures pour le mariage, pour aller avec mon super costard. Moi : Mais t’en a déjà, des chaussures noires, non ? Lui : Ouais, mais elles sont toutes pourries. Il m’en faut vraiment des nouvelles. Moi : Bon.. Ok. 23 […]

Notre mariage aurait-il pu coûter moins cher ?

Continuons à parler argent. L’autre jour quand je faisais le bilan de tout ce qu’on a dépensé pour le mariage, je me suis rendue compte à quel point mon jugement était altéré lors la préparation du mariage.

Je veux dire : bon sang, mais comment est-ce que je me suis retrouvée à payer 2000 euros pour une robe de mariée ?