Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Frette

Chroniqueuse J'ai 33 ans, Monsieur Frette a 42 ans, notre amour est né sous le ciel de Paris, entre deux répétions de notre groupe de musique.
Notre rêve ? Un mariage très rock avec ceux que nous aimons (et on aime environ 200 personnes!), une cérémonie laïque en musique, un concert des mariés dans une grange, des guitares, des amplis, beaucoup d'amour, et mes deux petits garçons pour porter nos alliances!
Tapage nocture prévu pour septembre 2014!

Prestataires recommandés

Ses contributions

Mon mariage rock et romantique : nos photos de couple dans Paris, à deux… enfin presque !

Il est plus ou moins 13 heures, nous devons être à la Ferme à 16h pour la cérémonie laïque, à une heure de route, nous avons donc deux heures devant nous pour nos photos de couple. Nous n’avons pas vraiment préparé, ni les poses, ni les lieux, on pourrait dire que c’est pour privilégier notre spontanéité, mais c’est surtout que nous avons eu mille choses à planifier (tu en sais quelque chose, hein ?) et que nous avons un peu lâché prise sur ce sujet.

Mon mariage rock et romantique : ça y est, on se marie !

J’ai reçu de l’amour plus que de raison le jour de notre mariage, et j’avoue que l’arrivée à la mairie fut sans doute un des plus gros chocs de la journée. Parce que d’un coup c’était concret, ils étaient tous là. C’est incroyable de voir nos proches qui d’habitude ne se côtoient pas, être réunis autour de nous. Parce que différentes sortes de proches sont présents : des amis de différentes époques ou différents cercles, nos familles qui ne se connaissent pas…

Mon mariage rock et romantique : mes chaussures !

Si tu as bien suivi mon histoire jusque-là, tu dois savoir que j’ai eu des petits soucis pour choisir ma robe. Que j’en avais une de trop. Que je n’avais pas d’accessoires à 7 semaines du jour J.
Mais que je me suis mariée malgré tout ! Alors permets-moi de faire une pause dans le récit de notre grand jour et de faire un petit point sur mon équipement de mariée !

Mon mariage rock et romantique : le matin des préparatifs !

J’ai 3 heures de sommeil au compteur, la tête lourde, je me traine jusqu’à la salle de bains et constate l’ampleur des dégâts sur mon visage de future mariée pas franchement fraîche… Sous la douche, je me laisse envahir peu à peu par cette idée folle : aujourd’hui j’épouse l’homme que j’aime !
Et aussi incroyable que ça puisse paraitre, j’ai la pêche !

J-1 avant le mariage, ma folle journée !

Je sais, je sais, tu aimerais bien que je te parle de mon mariage… mais avant, je vais te raconter les dernières heures de ma vie de fiancée ! Il paraît qu’elles sont en souvent intenses, je n’ai pas vraiment échappé à la règle…

D’abord l’avant-veille. Ma témoin E. était venue nous prêter main forte dès le mercredi soir, et j’avoue que d’avoir cette petite abeille rieuse et piquante à butiner autour de moi, c’était assez proche d’un petit bout de paradis dans mon univers sur-stressé de future mariée.

Mon mariage rock et romantique : des fleurs, des fleurs et encore des fleurs, oui mais en musique !

On n’en a pas encore vraiment parlé mais la déco ce n’est pas mon fort. Il y a des filles qui sont naturellement douées pour ça et, surtout, que ça intéresse.
Je ne fais pas partie de celles-là. Mon intérieur ressemble davantage au croisement de l’arrière-boutique d’un magasin d’instruments de musique et d’un catalogue Ikea, qu’à un dossier spécial de « Maison & Déco ». En supposant que cette revue existe, ce dont je n’ai pas la moindre idée.

Comment on a enterré ma vie de jeune fille malgré toutes mes réticences !

Comment on a enterré ma vie de jeune fille malgré toutes mes réticences !

Je dois te faire une confession : je ne suis pas une marrante. Du tout. Limite un peu psychorigide sur certains sujets. Et l’enterrement de vie de jeune fille… comment dire. Il y a plein de trucs qui ne collent pas avec mon caractère.
Déjà le « jeune fille ». Oui souvent les EVJF sont des événements « entre filles », qui excluent de fait les garçons. Comme si, pour une raison mystérieuse, les filles étaient plus compétentes pour fêter mes fiançailles ? Comme si certaines choses étaient réservées aux filles ? La lecture genrée du monde, c’est vraiment aux antipodes de mes convictions.

Le plus beau jour de ma vie ?

J’ai toujours détesté cette expression, que je trouvais exagérée, que je trouvais galvaudée, convenue.
D’autant plus en ayant par deux fois donné la vie, j’avais un peu de mal à imaginer quoi que ce soit de plus beau et, pour tout dire, j’étais assez mal à l’aise avec cette hiérarchisation des bonheurs.

Se marier quand on a peu de vie commune, ça change quoi ?

Se marier quand on a peu de vie commune, ça change quoi ?

Si tu as bien suivi le récit de ma demande en mariage, quand M. Frette et moi avons décidé de faire le grand saut, nous étions un tout jeune couple. Quand nous nous dirons « oui », nous aurons un peu plus d’un an et demi de vie commune, dont presque autant de préparatifs.

Ça parait sans doute très rapide aux yeux de la lectrice sérieuse que tu es… Et d’ailleurs ça l’est !

À J-7 semaines, la vérité sur mon rétroplanning : au secours ?

À J-7 semaines, la vérité sur mon rétroplanning : au secours ?

À l’heure où j’écris cette chronique, nous sommes à un peu moins de 7 semaines du mariage et, sans doute pour dédramatiser et aussi pour t’aider à dédramatiser toi-aussi parce que tu es sans doute à la bourre (oui, on est comme ça nous chez Mademoiselle Dentelle, on aime bien chouchouter les futures mariées), je te livre la vérité-vraie et sans fard de mon reste-à-faire (RAF pour les intimes).

À la recherche de ma robe : la robe qui m’a trouvée - Partie 3

À la recherche de ma robe : la robe qui m’a trouvée – Partie 3

En me jetant littéralement dans la boutique, je réalise en voyant les mines surprises des personnes à l’intérieur à quel point mon comportement est singulier pour un magasin de robes de mariées. Il est vrai que je débarque un peu comme une folle, les cheveux en bataille, essoufflée et transpirante. J’essaie tant bien que mal de reprendre contenance et je fais semblant de regarder quelques articles en remettant mes cheveux en place : la boutique est toute petite, les robes n’ont rien d’extraordinaire, il y a peu de choix car les stocks sont en train d’être écoulés pour la fermeture… Mais qu’est-ce que je fais là ?

À la recherche de ma robe : quand le destin s’en mêle - Partie 2

À la recherche de ma robe : quand le destin s’en mêle – Partie 2

Voilà, comme ça sans prévenir, un peu chaque jour jusqu’à affleurer à la surface de ma conscience, se sont installés des doutes quant à ma robe : des questions sans aucun fondement, des peurs irrationnelles du type « Serais-je assez belle dedans ? », « Est-ce bien ce type de robe que M. Frette attend ? », etc.

À la recherche de ma robe - Partie 1

À la recherche de ma robe – Partie 1

Aaaaaaaaaaaahhhhh la robe de mariée… Tout un sujet ! Et oui quel enjeu incroyable, LE symbole de la mariée. Pour beaucoup de fiancées c’est un rêve de toujours et beaucoup d’autres ont déjà une idée bien claire de leur robe idéale…

Il faut te dire que j’ai mis de longs mois à me décider à simplement chercher ma robe. Pour plein de raisons…

Une envie de faire-parts originaux… sans talent avec nos p’tits doigts !

Comme il est très peu probable que tous nos invités se retrouvent, comme par hasard, devant la Mairie de notre arrondissement THE samedi de septembre et pile-poil à la bonne heure de surcroît, nous allons devoir les informer de cette merveilleuse nouvelle et même leur demander explicitement de venir fêter ça avec nous !

Il faut se rendre à l’évidence, les faire-parts, ce n’est pas comme les antibiotiques, c’est automatique.