Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Irbis

Chroniqueuse Concilier mariage Château / Chapeau et new tendances de la wedding sphère, inviter pas moins de 200 personnes et être la plus paresseuse possible, dépoussiérer la fameuse première valse sans choquer nos invités... Voilà les quelques défis qui nous avons relevé, Superman et moi-même, dans l'organisation de notre mariage qui s'est déroulé en mai 2014 !

Ses contributions

Mon mariage traditionnel à paillettes : notre voyage de noces « tour du monde » – Partie 1

Il est de tradition dans la famille de Superman que ce soit Monsieur qui s’en occupe entièrement, laissant Madame dans l’inconnu le plus total. C’est ce que nous avons fait, et je ne regrette pas. Moi qui ne suis pas du tout surprise, j’ai adoré découvrir dans l’aéroport notre première destination puis, dans l’avion, le programme savamment concocté par mon cher et tendre.

Le travail post-mariage

Et oui, nous n’en parlons pas assez ! C’est même le grand tabou du mariage… Je parle bien sûr de tout ce qu’il y a à faire après ton merveilleux et fabuleux jour J. Tu vas vite te rendre compte que le boulot n’est pas fini et si tu comptais te reposer dès le lendemain, il va falloir attendre encore un peu.

Mon mariage traditionnel à paillettes : les oubliés du jour J !

Aujourd’hui, voici un petit article pour se remettre en jambe : tout ce que j’ai voulu faire et qui n’a pas été fait le jour J. Tous ces trucs longuement pensés et carrément oubliés. Mais, tu verras, le jour où tu diras oui, tu t’en contreficheras le popotin avec une queue d’ornithorynque du sud-est du Sri Lanka de tous ces détails !

Mon mariage traditionnel à paillettes : un feu d’artifice pour commencer la soirée !

Dans mon dernier article, je t’ai laissé juste après le fromage. Il est 22h15, nous sommes nickel chrome au niveau du timing et nous invitons tout le monde à nous suivre dans le parc du château pour notre surprise.
En fait, c’est plutôt celle de Superman. Je ne suis au courant de rien à part la nature même de cette surprise et j’attends avec impatience qu’elle commence…

Mon mariage traditionnel à paillettes : petit moment à 2, enfin 3. Puis 280 !

Ça y est ! Nous sommes mariés ! Je suis tellement heureuse de voir cette foule sur le parvis de l’église. L’impression que le plus dur est derrière nous pour cette journée et que maintenant tout ne peut QUE bien se passer.
Nous nous prêtons au jeu de la séance photo post-messe avec beaucoup de plaisir, Superman fait l’imbécile et moi je ne peux que sourire bêtement. On appelle nos parents puis nos témoins.

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Mon mariage traditionnel à paillettes : notre messe de mariage

En écrivant toutes ces chroniques, je me dis que j’aurais mieux fait d’appeler mon mariage : « traditionnel à couacs » plutôt qu’à « paillettes » ! D’ailleurs, des paillettes on n’en a pas beaucoup vu depuis le début…
Pourquoi te dis-je ça ? Car notre messe a, elle aussi, été parsemée de petits couacs qui en ont fait son charme à mon goût (mais pas à celui de Superman qui a fini cette messe totalement stressé et dégouté de ne pas l’avoir vécu à fond).

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Mon mariage traditionnel à paillettes : l’arrivée à l’église et le cortège

Le peu de circulation sur la route nous fait arriver un peu plus tôt que prévu… J’apprends, par ma mère, que Superman et les ¾ de nos invités ne sont pas encore arrivés. Il est 14 h 50, et je ne stresse pas du tout !
En fait, c’est le bazar, rien ne fonctionne comme prévu. Mais je relativise, il faudra bien que je marie d’une manière ou d’une autre !

Mon mariage traditionnel à paillettes : la mariée se prépare

Mes parents allaient-ils réussir à décoincer mon frère (et tous les vêtements) de la chambre fermée par mégarde ? Allais-je réussir à déstresser et à profiter de ma séance de maquillage ? Ma témoin allait-elle rentrer à temps de sa quête effrénée de chaussures ?

Toutes les réponses et bien plus encore aujourd’hui !

Mon mariage traditionnel à paillettes : une matinée mouvementée

Il est 8 h 15, ce samedi 17 mai, et le réveil sonne après une courte nuit… Je me dépêche de l’éteindre pour ne pas réveiller ma mère, ma témoin et sa fille qui dorment juste à côté.
J’ai rendez-vous à 9 heures au salon de coiffure et j’ai décidé d’être méga zen aujourd’hui, de ne pas gérer les imprévus de dernières minutes et de juste profiter de cette journée !

Mon mariage traditionnel à paillettes : la dernière semaine de préparatifs !

La dernière semaine des préparatifs, tant attendue, est enfin arrivée ! Moi qui espérais la vivre sereinement, j’ai été déçue. Je mettais fait un vrai plan de bataille pour pouvoir finir les gros postes avant cette dernière semaine, afin de gérer les imprévus. Mais, je me suis retrouvée le dimanche soir avec tous ces fameux gros postes qui n’étaient pas encore faits !

Notre mariage civil au thème hawaïen !

Le marié était en tong – Partie 3

Suite et fin de notre mariage civil, spécial Hawaï dans nos cœurs (et pas dans la météo !)

Nous venons tout juste de finir la cérémonie et nous voilà partis pour installer le repas. Nous avons fait le choix d’un repas « sans assiette », c’est à dire avec que des choses qui se mangent en une bouchée ou des petites verrines de salade, des mini-pizzas… Notre traiteur a été parfait et nous a préparé pleins de bonnes choses !

Le marié était en tong – Partie 2

Nous voilà enfin arrivés à la Mairie après un départ fort chaotique ! Je découvre, avec plaisir, nos quelques invités déjà présents et, à part l’oncle et la tante de Superman, ils ont tous joué le jeu du dress-code !

On distribue des colliers à fleurs pour ceux qui le veulent. Moi, je garde mes colliers de coquillage, prêtés par une amie qui les a ramené de son voyage de noces à Tahiti.

Le marié était en tong – Partie 1

Avant de parler de ce mariage religieux, parlons de la cérémonie civile qui a eu lieu deux semaines avant.
Elle s’est déroulée dans l’Est de la France, et plus précisément dans la troisième ville où il pleut le plus en France. Et, comme prévu, il a plu ce 2 mai 2014 ! On a eu un temps pourri mais on ne s’en est pas rendu compte pour la simple et bonne raison que notre dress-code aloha/hawaï nous a donné du soleil dans le cœur !