Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Plumetis

Chroniqueuse Salut les Dentelle-addicts,

Mademoiselle Plumetis et Monsieur Plumechon, c'est... nous ! Monsieur Plumechon m'a fait sa demande un beau dimanche de septembre 2014 et, pas à pas, nous avons créé nos mariages.

Notre mariage a eu lieu en deux temps en février 2016 :
- une cérémonie civile début du mois, en "petit" comité, suivie d'une soirée en mode fait maison et participatif ;
- une cérémonie religieuse fin du mois, suivie d'une journée plutôt traditionnelle mais à notre image donc conviviale et colorée, le tout pour un nombre conséquent d'invités.

Joli challenge que je me réjouis de partager avec vous au travers de mes chroniques ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter en m'envoyant un mail à mlleplumetis@mademoiselle-dentelle.fr.

Ses contributions

En trame : bien manger et bien boire !

Très vite dans les préparatifs, avant même d’avoir envisagé la date exacte de notre joli jour ou l’endroit où se déroulerait la réception, nous avons imaginé ce que nous voulions voir dans les assiettes de nos convives… et les nôtres, principaux protagonistes de toute cette histoire finalement.

Repas et date de mariage quand grand comité

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 2

Selon nos premières estimations, nous inviterons environ trois cents personnes au vin d’honneur, cent quatre-vingt au repas et trois cents à la soirée !

Je te l’accorde, il est probable que toutes ne répondent pas positivement à notre invitation. Ceci dit, il était hors de question pour nous de jouer sur cette idée. Certains de nos choix allaient donc devoir tenir compte de ce nombre ou découler de nos premiers choix. (Ne t’inquiète pas si tu n’as pas suivi, je t’explique juste après !)

Faire sa liste d'invités quand on a une famille nombreuse et de nombreux amis

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 1

Une fois la demande passée, les annonces faites (ou alors c’était après ? Ou en parallèle ? Dans l’euphorie des premiers temps, mes souvenirs se mélangent un peu…), le mode dévoreuse de blogs lancé et les grands piliers de notre mariage définis, vient la grande question du « Mais qui va-t-on inviter à cette journée ? ». (Tadam, je parie que tu l’avais vue venir, celle-là !)

Comme tu es super assidue à mes chroniques (comment ça, ce n’est même pas vrai et t’es là complètement par hasard ? Bienvenue alors.), tu as déjà tilté (ou pas, donc…) que lorsque je me suis présentée ainsi que notre mariage, j’ai parlé d’un nombre conséquent d’invités…

mariage civil et religieux Belgique

Mais qu’est devenue Madame Plumetis ?

Voilà des mois que tu attends une nouvelle chronique de ma part. Des mois que tu t’impatientes pour en savoir un peu plus sur mon mariage. Des mois que tu te précipites sur Mademoiselle Dentelle à 7h et 11h tapantes en espérant avoir une suite à te mettre sous la dent.

Ah, on me signale que j’en fais sans doute un peu trop. Mes plus plates excuses pour ce manque de rigueur, lectrice adorée. (Je t’ai déjà dit que j’aurais aussi pu choisir Mademoiselle/Madame Procrastination comme nom de scène ?) Pour me faire pardonner, je te propose un petit topo.

Finalement, on va y mettre quoi dans ce mariage ?

Je t’avais laissée sur le fait qu’il nous fallait ensemble, avec Monsieur Plumechon, définir nos envies et nos priorités. Etape ô combien importante si tu ne veux pas partir dans tous les sens et si tu veux commencer la recherche de tes prestataires de manière efficace

Mon mariage, les blogs et moi…

Demande acceptée, annonces pas encore faites, toi et moi le savons bien, la première chose que nous avons fait a été de nous ruer sur le net. Et là… toi comme moi sommes tombées dans le monde merveilleux des blogs de mariage (la wedosphère, ce terme mystérieux qui te donne l’impression de rentrer dans une société secrète adepte du pailleté chic et sobre, des déclinaisons pastelles et des robes fluides aux dos improbables !).

Et, ensuite, vint l’annonce de cette grande nouvelle

Une annonce, oui… mais comment ? Aaaah, en voilà une question qu’elle est bonne ! Facile, il suffit d’inviter tout ce petit monde à souper/goûter/prendre l’apéro et l’affaire est réglée ? Oui, mais non ! Nos parents ne se sont pas encore rencontrés et ils n’en avaient pas réellement évoqué l’idée à l’époque. Du coup, nous trouvions que ça n’était pas hyper discret comme plan. Et j’avoue que je stresse un peu de mettre mes parents à la même table…

Pourquoi je l’aime d’autant plus… ma bague de fiançailles !

Bon Mademoiselle Plumetis, on t’aime bien mais tu nous fais languir là. Tu nous racontes ta demande mais tu ne nous montres même pas THE RING ! Mais, si je prends le temps de t’écrire une chronique sur ma bague, c’est parce que je l’aime d’un amour profond. (Si, si, c’est possible ! J’assume complètement d’être un peu fofolle.) Pourquoi cet amour alors ?

Ce jour où Monsieur a, enfin… réussi à faire sa demande !

Dans mes souvenirs, Monsieur Plumechon et moi avons assez rapidement discuté mariage au cours notre relation. Sans doute que le fait d’être invités régulièrement aux mariages de nos amis ou de membres de nos familles n’y est pas pour rien. Quoi qu’il en soit, nous nous sommes vite rendu compte que nous avions les mêmes envies…

Bienvenue à Mademoiselle Plumetis, future mariée de février 2016 !

Je suis plus que ravie de me présenter à toi ! Monsieur Plumechon c’est… lui ! Belge, 30 ans, posé, légèrement taquin, profondément gentil, pas toujours compréhensible, hyper sociable, parfois têtu, sportif… Mademoiselle Plumetis c’est… moi ! Belge, 31 ans, fofolle, un peu rêveuse, souvent procrastinatrice, sensible, parfois idéaliste, assez têtue mais également du genre organisée, prise de « crises d’action passagères » et curieuse de nouveautés.