Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame O'Hara

Chroniqueuse J'ai 27 ans et j'ai épousé M Wayne le vendredi 9 décembre 2016 ! Un vrai mariage de Noël ! Après trois ans de vie commune, M Wayne, 34 ans, a enfin décidé de franchir le cap avec de belles et grandes fiançailles comme autrefois. Pour le grand jour, nous nous sommes inspirés d'un Noël au XIXe siècle....Vaste programme !

N'hésite pas à m'écrire sur : mlleohara@mademoiselle-dentelle.fr !

Prestataires recommandés

Ses contributions

Qui inviter à un mariage en petit comité

Les invités du mariage, entre bonheur et déception

Que tu choisisses un mariage en petit comité ou avec trois cents personnes (une camarade a réuni neuf cent quatre-vingt-trois personnes le jour de son mariage, tout est envisageable !), la question des invités est fondamentale.

Pour certaines, la liste est complète avant le début de la bataille, pour d’autres, c’est une affaire plus délicate. Nous ne sommes pas toutes égales en matière de choix, surtout celui-ci. Je t’explique un peu comment ça s’est passé par ici et pourquoi il ne faut pas oublier que l’invité joue un rôle important à ton mariage.

Cadeau d'invités : sucettes pour chocolat chaud

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre XIV : un cadeau d’invités de circonstance !

Maintenant que tu sais (presque) tout de notre mariage, je te propose des chroniques un peu plus « techniques » sur des sujets particuliers.

Je n’ai rien dit à propos des cadeaux des invités car je voulais t’en parler ici. Comme tu l’auras compris, nous avons fait un mariage de Noël, plus qu’une inspiration, je le reconnais… En imaginant ce que nous allions installer à chaque place, beaucoup d’idées nous sont venues, mais une seule a retenu mon attention pendant des mois. Je n’ai d’ailleurs pas lâché !

Le repas et la soirée dansante de notre mariage vintage

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre XIII : le repas et la (courte) soirée dansante

Après le vin d’honneur et l’entrée dans la salle, il est temps de se mettre à table ! Notre sublime table des mariés nous attend et j’ai le loisir d’admirer l’immense vitrail. Nous sommes profondément bien.

Je suis très heureuse d’être plongée au cœur de cette atmosphère que nous avions voulue, et que nous avons réussi à recréer. Les photos, pour le coup, ne lui rendent pas justice, mais je t’assure que c’était formidable.

Vin d'honneur animation // Photo : Frank Guiraud

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre XII : vin d’honneur, photomaton et lancer de bouquet !

Quinze minutes de route plus tard, nous arrivions les derniers. Nos invités étaient prêts pour déguster un bon verre et grignoter des petits fours. Et du foie gras poêlé que j’avais attendu comme une louve affamée.

Je précise d’ailleurs que j’ai eu la chance de bien profiter « gustativement » (oui, je sais que ce mot n’existe pas) parlant de mon mariage. J’ai extrêmement bien mangé, plus que M. Wayne pour le coup, et c’était formidable. L’avantage d’un petit mariage, c’est que nous avons profité de tout le monde en pouvant nous libérer pour manger un morceau – ou plusieurs, coucou les petits acras !

Cérémonie de mariage civile pleine d'émotion // Photo : Frank Guiraud

Un mariage de Noël, chapitre XI : notre cérémonie ou un trop plein d’émotions – Partie 1

Nous arrivons donc à la mairie à l’heure prévue sur mon rétro-planning de folie. Le chemin entre notre lieu de résidence et celui où nous nous marions est court. Du coup, à peine le temps d’angoisser. Mlle Pokeyo et moi tenions à faire ce trajet ensemble, c’était important.

Papa O’Hara se gare et je n’ai d’autre choix que de rester dans la voiture. À ce moment, j’ai l’impression d’être complètement abandonnée…

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre X : Quand la fiancée devient la mariée…Les préparatifs

Nous voici enfin au vendredi 9 décembre. C’est donc notre grand jour…
Mon père et mon oncle sont déjà à la salle pour installer le photomaton et la sono, et je sais qu’ils ont tout de même eu pas mal de soucis ! Mais ils sont forts, ils ont tout réussi.
Je suis avec mes témoins chéris et Mlle Pokeyo venue nous rejoindre. M Wayne a passé la nuit à la maison.

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre IX : J-1 ou le stress absolu… mais une chance inouïe !

Si tu te souviens, nous nous marions un vendredi avec M. Wayne ! Du coup, notre marathon commence dès le jeudi… Les semaines précédentes ont été particulièrement difficiles entre la perte de ma grand-mère et des problèmes de santé du côté de la famille Wayne. Je n’avais donc pas imaginé les derniers jours si stressants.

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VIII : nos save-the-date un peu particuliers…

Si tu flânes sur Internet et en particulier sur la weddingsphère, tu sais ce qu’est un Save-The-Date ou STD. Pour toutes les innocentes, c’est quelque chose que l’on a piqué à nos amis anglo-saxons et qui permet d’annoncer la date du D-DAY a tous les invités avant le faire part officiel. En gros, c’est un peu comme si tu disais : WARNING JE ME MARIE TEL JOUR TU AS INTÉRÊT À bLOQUERloquer TON WEEKEND (Allez, on ne se ment pas, c’est vraiment pour dire ça) !

Un mariage de Noël à l’ancienne, Chapitre VII : ma Bachelorette Party

Pour la plupart des futures mariées, le passage de la Bachelorette Party (autrement dit, l’Enterrement de Vie de Jeune Fille) est presqu’inévitable. J’avais très très envie de le faire et je savais que mes témoins de choc seraient capables de faire face (coucou les galères des préparatifs !). Et autant te dire que je n’ai pas été déçue, au contraire. Un vrai shoot d’amour, je ne pensais pas que ce serait si merveilleux !

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 4 : la décoration

Depuis le début, je te parle de mon incapacité (chronique) à réaliser quelque chose avec mes dix doigts… J’admire toutes mes copines dentelles qui ont réussi à allier DIY et budget. Le rendu est très souvent à la hauteur de ce qu’elles voulaient, en plus de la satisfaction personnelle du : c’est moi qui l’ai fait TOUTE SEULE !

Mise en beauté mariage prestataires

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 3 : sublimer la mariée

Dans cette troisième partie, après t’avoir parlé de notre traiteur et de notre photographe, je vais te parler de beauté dans tous les sens du terme, et de celle de la mariée, surtout.

Je pense que c’est une partie que tu vas aimer, ma bride, car à mon avis, comme toute future mariée, tu veux être la plus belle pour ton grand jour ! Peu importe la manière dont tu envisages de te sublimer : soft, sophistiquée, champêtre, colorée… il y a mille façons d’être une mariée MA-GNI-FAAAAAAIIIIIIIIQUE.

Trouver un photographe de mariage

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 2 : le photographe

La dernière fois, je t’ai laissée sur ta faim (ha ha) en te parlant de notre super traiteur. Maintenant, place à celui qui nous permettra de regarder chaque jour, chaque minute, chaque seconde nos souvenirs de mariage…

Comme dit précédemment, le photographe est un incontournable pour nous, presque autant que le traiteur… On ne va pas se mentir, j’ai passé beaucoup trop de temps sur Pinterest et tous les sites des photographes phares de la weddingsphère… C’était tellement beau, tellement doux, tellement magique, tellement cher…

Choix du traiteur

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 1 – Le traiteur

Je ne saurais te dire à quel mois nous sommes dans notre quête de prestataires, mais je vais faire une entorse à la chronologie et t’expliquer comment nous avons trouvé les personnes qui accompagneraient notre journée en te montrant le résultat ! Je sais que beaucoup de futurs mariés ont du mal à se fixer, à trouver la perle rare, et que ce n’est pas toujours une question de budget. Pour nous, ça a été – malheureusement – le point essentiel de nos recherches.

Je suis d’ordinaire très très méfiante, je n’aime pas laisser les autres contrôler à ma place, et certainement pas mon mariage. J’ai donc eu l’agréable surprise de tomber sur des professionnels à la fois humains et talentueux, des personnes en qui, d’un coup, j’ai eu toute confiance. Oui, ça arrive !