Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Chronique d’un mariage

Mon mariage mélodieux et convivial : nos photos de couple dans le jardin

Après le moment de la découverte tant attendue, il est temps de passer à une étape bien plus redoutée : celle des photos de couple. Il faut dire qu’en général je me trouve affreuse sur les photos, alors j’avais très peur de ne pas aimer mes photos de mariage. Mais je reviendrais sur ce point dans une prochaine chronique. Aujourd’hui, je suis là pour te montrer ces fameuses photos car je sais que tu les attends depuis longtemps, surement trop longtemps…

Mon mariage rétro chic en jaune et gris : les derniers préparatifs, mes prestataires et la déco !

De cette journée-là je ne garde pas un souvenir aussi doux que je l’aurai voulu. Alors je vais essayer de te raconter le plus objectivement possible sans trop faire ressortir toutes les rancœurs que je garde en moi depuis cette date. Dans cette chronique, je vais revenir brièvement sur les derniers préparatifs et surtout te présenter mes prestataires.

Être en paix avec la célébration de son mariage

Aujourd’hui, ça fait déjà plusieurs mois que je suis Madame. Tu te demandes peut-être pourquoi je ne t’ai pas encore parlé concrètement du jour de notre mariage. J’ai multiplié les articles conseils et descriptif, mais je ne suis pas encore rentrée une seule fois dans le vif du sujet, ce pour quoi je suis là à la base. Aujourd’hui je vais t’expliquer la raison de mon « silence ».

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre IX : J-1 ou le stress absolu… mais une chance inouïe !

Si tu te souviens, nous nous marions un vendredi avec M. Wayne ! Du coup, notre marathon commence dès le jeudi… Les semaines précédentes ont été particulièrement difficiles entre la perte de ma grand-mère et des problèmes de santé du côté de la famille Wayne. Je n’avais donc pas imaginé les derniers jours si stressants.

Mon mariage mélodieux et convivial : notre découverte dans le jardin ensoleillé

Ça y est, Valentine me donne le signal, GO ! GO ! GO ! Ah bon il faut que je descende len-te-ment ? Donc une marche après l’autre, et je me rapproche de mon Grognon d’amour. Finalement ce n’est pas plus mal de prendre son temps car j’ai trop peur de me prendre les pieds dans ma robe et de dégringoler (tu imagines le drame ?), alors je suis concentrée sur mes pieds et je n’ose pas lâcher les marches des yeux.

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : le lendemain

Bien qu’ayant très peu dormi, l’Ours et moi sommes donc partis dès neuf heures du matin retrouver nos invités dans la cuisine de la grande maison du Château. Nous avions passé commande pour une cinquantaine de croissants et pains au chocolat, et quelques baguettes de pain. Entre ça et les restes de fromage et de choux, nous avions de quoi faire !

Mon mariage civil bohème en pleine ville – Notre séance photo avec la super team !

Ça y est ! Nous sommes civilement mariés ! On est mariés. On se le répète plusieurs fois histoire de bien réaliser… Je chuchote « ça va mon mari ? » À mon chéri et je le vois tout heureux de m’appeler « ma femme ». Nous bravons le froid (mes petits pieds en ballerines commencent à être gelés, mais heureusement le soleil brille fort pour nous réchauffer un peu) et nous arrivons au Jardin des Plantes de la ville, pour un séance photos avec nos témoins.

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VIII : nos save-the-date un peu particuliers…

Si tu flânes sur Internet et en particulier sur la weddingsphère, tu sais ce qu’est un Save-The-Date ou STD. Pour toutes les innocentes, c’est quelque chose que l’on a piqué à nos amis anglo-saxons et qui permet d’annoncer la date du D-DAY a tous les invités avant le faire part officiel. En gros, c’est un peu comme si tu disais : WARNING JE ME MARIE TEL JOUR TU AS INTÉRÊT À bLOQUERloquer TON WEEKEND (Allez, on ne se ment pas, c’est vraiment pour dire ça) !

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : la soirée

J’en arrive à un moment qu’il va être assez difficile de te raconter… Tout simplement parce que j’ai beaucoup de mal à m’en souvenir. Et aussi parce que je vais devoir aborder les passages les moins « rigolos » de cette journée, qui jusque-là était plutôt réussie…