Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Ce que Papa m’a dit


Publié le 12 mai 2017 par Madame Teochew

Ah la joie des premières semaines en tant que futurs mariés… ou pas.

Le calme avant la tempête

Avant la demande, je commençais déjà à chercher notre future salle de mariage « juste pour voir », je lui demandais son avis sur notre future musique d’entrée, sur le style de robe qu’il aimerait me voir porter, sur l’organisation de la journée (comment faire tenir mairie, cérémonie du thé et église la même journée ?!). Sur tous les sujets où je pouvais prendre de l’avance, je le faisais. Dans ma tête c’était « au moins, quand il demandera, on y aura déjà pensé ».

Je n’attendais plus que la demande officielle pour me lancer à corps perdu dans cette fabuleuse aventure !

La demande est arrivée et elle a été au-delà de ce que je pouvais imaginer – complètement à notre image : toute douce. Tout était parfait et j’étais dans une bulle de bonheur.

Et si mon mariage n'est pas parfait ?

Crédits photo (creative commons) : MaxPixel

Tu te doutes que si j’écris au passé, c’est que ça n’a finalement pas duré. C’est extrêmement dur de mettre des mots sur ce qui s’est passé à ce moment-là mais j’espère que ça pourra t’aider à te dire : « eh, je ne suis pas seule à vivre ça ». Parce que personnellement, j’ai pensé que j’étais un alien !

Le rejet total de l’organisation de mon mariage

C’est « arrivé » très rapidement. En fait, c’est arrivé quand il a fallu se lancer vraiment dans l’organisation du mariage – au moins les grandes lignes (où ? combien d’invités ? quelles cérémonies ? quel budget ?). J’ai mal réagi et j’étais dans l’incompréhension la plus totale : pourquoi je réagissais comme ça ? Pourquoi je n’étais pas que « licorne arc-en-ciel et paillettes  » ? Pourquoi je soupirais quand on me demandait « Alors ça avance ? » Pourquoi ça ne me rendait pas heureuse ?

J’avais mis le doigt dessus « pas heureuse » : pourquoi moi qui prenais du plaisir à tout organiser des années avant LA demande – je ne retirais aucun plaisir à chercher la salle ou la décoration ou quoi que ce soit d’autre ?

J’ai passé des soirées entières à pleurer dans les bras de Chéri en lui disant que je n’y arriverais pas, que j’étais désolée de l’avoir embêtée avec le mariage pour « ça » – pour ne pas avoir envie d’organiser notre joli jour.

On en a discuté très longuement et il s’avérait que je me mettais (toute seule !) la pression : et si mon mariage faisait moins somptueux que ma belle-sœur ? Et si on s’amusait moins qu’au mariage de Julie ? Et si je choisis une robe qui ne plaisait pas à Chéri ? Et si les gens ne venaient pas ? Et si mon mariage n’était pas aussi beau que dans les blogs ? Et si… et si… ?

Et si mon mariage n'est pas parfait ?

Crédits photo (creative commons) : Flickr - Zooey

Soutenus par Chéri, on a fini par au moins commencer à chercher (et par trouver la salle). Et ça a recommencé avec les doutes et incertitudes du début : la salle est super loin et il y a 2 péages… et si les invités nous le reprochaient ? La salle est plutôt champêtre… et si ça ne plaisait pas à nos familles ? Les plafonds sont trop hauts… et si je n’arrivais pas à mettre en place la déco que j’imaginais à l’époque ?

Juste avant de signer la salle, nous avons aussi dû établir un budget et nous nous sommes basés sur celui de ma belle-sœur – ramené à notre nombre d’invités et j’ai fait une syncope en voyant notre estimation. Comment peut-on mettre autant pour une seule journée ? Une seule journée dont l’organisation n’avait même pas l’air de me faire plaisir !

Et c’est là que j’en ai parlé à mes parents. De la pression que j’avais, de mes craintes, de mes inquiétudes et du budget. Mes parents ont proposé de nous aider un peu financièrement et moi je ne cessais de répéter : « Mais ça ne vous choque pas ? Mettre le prix d’une voiture dans une seule journée ? Cet argent va disparaître à la fin de la journée ! ».

Mon Papa, c’est le plus fort

Et si mon mariage n'est pas parfait ?

Crédits photo (creative commons) : Lamilli

C’est là que mon Papa m’a dit « Un mariage, ça n’est pas que ça : c’est aussi l’occasion de réunir la famille et surtout, nos 2 familles ».

À mon inquiétude de ne pas plaire à tout le monde, il m’a dit « Accepte maintenant d’avoir un mariage imparfait et demande toi aujourd’hui si les invités se rappelleront de la couleur des serviettes en papier assortis à tes pompons ou s’ils se rappelleront de l’émotion qu’ils ont ressenti ». C’est bête à dire, mais c’est précisément à ce moment-là que j’ai eu le déclic : j’allais tout mettre en œuvre – sans me prendre la tête – pour avoir un mariage à l’ambiance « familiale ».

Je suis revenue le soir et j’ai raconté à Chéri : je ne veux pas que les gens se disent « Waouw, trop beau votre mariage », mais je veux qu’ils se disent « c’était vraiment sympa, j’ai passé une super journée ! ».

Alors maintenant… c’est parti !

Et toi, as-tu eu des doutes aussi pendant les préparatifs ? Quel a été ton déclic pour te remettre dans l’organisation ? Dis-moi ! 

Commentaires

27   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Néfertiti

Je comprends le début n’est jamais facile, j’ai eu envie de tout envoyer balader au début car toutes mes décisions étaient remises en cause par la belle famille avec qui pourtant j’ai de supers rapports. Il faut surtout en parler pour extérioriser tout ça et hop après ça repart et tout va mieux. Ton papa a su trouver les bons mots comme mon chéri et mes parents dans un moment pas facile! Bons préparatifs miss

le 12/05/2017 à 09h41 | Répondre

Madame Teochew

C’est arrivé tellement rapidement que je n’ai même pas su d’où ca venait. J’ai passé des heures avant la demande à chercher tout et n’importe quoi…et après la demande, tout ce que j’aimais devenait un supplice. Heureusement que j’ai pu en parler « rapidement » 🙂

le 15/05/2017 à 14h16 | Répondre

Madame O'Hara (voir son site)

Quel bel article Mlle Teochew ! J’ai été comme toi, avant la demande et après la demande…Cette organisation m’a paru insensée, j’ai cru que ce jour dont je rêvais depuis si longtemps serait gâché parce que j’avais raté des préparatifs/pas de budget/personne ne m’aime xD Je suis la première de la famille à me marier, la première de la famille de M Wayne a faire un mariage « traditionnel ». Tout n’a pas toujours été facile et j’ai eu beaucoup de pression que seuls mes témoins, ma maman et ma belle maman, ainsi que mes amis proches ont ressenti. Notre jour n’était peut être pas parfait, mais il était comme je l’avais imaginé, et la chose que les gens ont retenu c’était l’émotion et le bonheur. Nous n’étions pas nombreux 45 et quand j’entends ma témoin me dire « Quand je vois vos photos, je me rappelle à quel point vous êtes heureux, c’est si rare et si précieux ». Alors ton papa a raison, votre journée ce n’est pas le nombre de choux dans la pièce montée ou la couleur des centres de tables, mais votre amour et l’engagement que vous prendrez.

le 12/05/2017 à 09h45 | Répondre

Madame Teochew

Je pense qu’en tant que futures mariées, on ne prend jamais assez de recul malheuresement.
Ce qui nous omnibule et nous rend malade (un blanc qui n’est pas du même blanc, 18 pompons au lieu de 20, …), personne n’y fera attention !
Je suis heureuse de lire que tu as réussi à faire abstraction de toute la pression qu’il y avait autour des préparatifs du mariage et je pars sereine pour terminer les miens <3

le 15/05/2017 à 14h18 | Répondre

Mlle Laine

Comme je me retrouve dans ce que tu dis !! Pour moi les doutes ne m’ont toujours pas quittée (à M-4). Et si personne ne vient ? Et si les gens se vexent à cause de la date choisie (pas pendant les vacances scolaires) ? Et si ça ne plait pas qu’on n’ait pas engagé un traiteur professionnel ? etc etc … Malgré tout, je continue les préparatifs, mais avec la boule au ventre de ne se retrouver « qu’à » 50 personnes (on a 150 invités …)

le 12/05/2017 à 09h59 | Répondre

Madame O'Hara (voir son site)

Si ça peut te rassurer Mlle Laine, pour ce qui est de la date, les gens en général préfèrent hors vacances scolaires ! Pourquoi ? Parce qu’ils ne se sentent pas dépossédés de leur moment de détente en famille. Je comprends parfois les personnes qui refusent d’assister à un mariage en plein mois d’août quand ce sont les seules semaines de congés qu’ils ont de l’année 🙂 ! Pour le traiteur, il n’y a pas de raison que les invités n’apprécient pas, et le plus important ce sera d’être avec eux le jour J 😀

le 12/05/2017 à 12h16 | Répondre

Mlle Laine

Merci Madame O’Hara pour ces gentils mots !

le 15/05/2017 à 09h25 | Répondre

Madame Teochew

Je ne sais pas comment seront tes invités mais il y a fort à parier qu’une grande majorité (et heureusement ouf!) sera heureux de participer avec toi à ce joli jour qu’importe le choix de la date ou du « non-traiteur pro ».
Si je calcule bien, tu te marieras en septembre et je souhaite de tout mon coeur que tu trouveras la sérénité dans la suite des préparatifs. (je ne l’ai pas encore trouvé totalement mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire 😉 ).
N’hésite pas à m’écrire si tu le souhaites, on peut se faire une séance stress ensemble 😀
(–> mlleteochew@mademoiselle-dentelle.fr)

le 15/05/2017 à 14h24 | Répondre

Mlle Laine

Oh, je ne vois que maintenant ta réponse à mon commentaire :/
J’espère que vers la fin, tu réussis quand même à déstresser un peu … Tu as bien calculé, pour moi le grand jour ce sera en septembre ! J’ai eu pas mal de déceptions au niveau des invités (environ la moitié de ma famille qui ne vient pas, gloups), mais bon, la pilule passe … Malheureusement, il y a toujours beaucoup (trop) de sources de stress …

le 05/07/2017 à 16h03 |

Madame Loup

C’est vrai qu’au début (voir même assez longtemps pendant les préparatifs…même parfois jusqu’au bout) on a ces doutes qui ne nous quittent pas…ces craintes sous tous les aspects de notre mariage. Au final je me souviens que pour moi, le Jour J, je savais que tout le monde était là…à partir de là j’ai complètement laché prise 🙂 (trop fort ce papa n’empêche…il a su trouver les mots !)

le 12/05/2017 à 12h24 | Répondre

Madame Teochew

Si tu connaissais mon papa… xD
Il ne parle jamais jamais. Il n’extériorise jamais rien. On ne sait jamais s’il est heureux, triste ou en colère mais avec le temps, je parle « le papa » couramment.
Ca m’a d’autant plus touché quand on en a discuté car ce n’est pas dans ses habitudes et au fond de moi, je pense que c’est parce qu’il a vu que j’étais en train de me transformer en grosse boule de nerfs prête à exploser :s

le 15/05/2017 à 14h26 | Répondre

Madame Croisé

le plus fort c’est ton père!
Je comprends la tempête de question, et je suis surtout contente de savoir que tu as fini par être sereine 🙂

le 12/05/2017 à 18h29 | Répondre

Madame Teochew

Pas tout à fait sereine (je suis pas la zenitude même… ^^) mais j’ai enfin appris à relativiser et à prioriser.
En gros : si ca prend trop de temps, que ça a un impact quelconque sur la déco, si ca me barbe trop rapidement, si ca ne fait plaisir qu’à moi, … pas la peine de me lancer dedans 😀
A M-2, j’essaye de me lancer sur de la déco/animation avec un bon ratio « temps/plaisir/visible » ^^

le 15/05/2017 à 14h28 | Répondre

Madame Gypsophile

Ahhh les papas ce sont vraiment les plus forts !! ahaha. En ce qui nous concerne on a aussi beaucoup discuté avec Chouchou pour se mettre d’accord sur le fait que nous organisons notre journée (ok nos journées) pour nous, pour qu’elle(s) nous ressemble(nt), et on part du principe que c’est ce qui plaira aux gens…et ceux qui râlent ben il râleront tout le temps alors !!! mais t’inquiètes je pense qu’on passe toutes par là !! merci pour ton article Mlle Teochew

le 12/05/2017 à 19h17 | Répondre

Madame Teochew

J’aimerais tellement avoir votre état d’esprit à toi et Chouchou !
Ma plus grande inquiétude pour le moment c’est la comparaison qu’il y aura (forcément) entre le « cousin » de Chéri et nous. Ils se marient 2 semaines avant avec un mariage plus « majestueux », plus « chinois ». Et Chéri a beau me dire qu’on s’en fout.. ben… pas trop..
Je veux pas entendre sa famille en mode « ah le repas c’était mieux chez X », « la robe était plus jolie », etc.
Si tu as la recette magique pour une suite sans panique, je prend tout de suite :p

le 15/05/2017 à 14h32 | Répondre

Madame Gypsophile

T’inquiètes c’est la même chez nous. Le cousin d’Elie se marie entre nos deux mariages en Italie, en Sicile à Taormina (vas y tapes sur google), ils ont grave les moyens (financiers) de bien nous éclater…ça m’a fait chier au début, mais maintenant je me dis que c’est l’occasion de prolonger les festivités et de vivre un moment familial au top tous ensemble avec une vraie énergie. Et puis, encore une fois, leur mariage leur ressemblera, et le nôtre bah ce sera le nôtre. Et si des gens en viennent à comparer les robes, le menu etc. bah c’est qu’ils sont nuls (désolée) et qu’ils n’ont rien compris du tout !!! quand tu veux sinon pour faire nos ldp de temps en temps 😉

le 15/05/2017 à 19h56 | Répondre

Madame Peach

Oui il est trop fort ton papa ! Parce qu’on a beau lire sur les blogs les conseils des mariés qui nous rabâchent déjà tout ça, on ne peut pas s’empêcher de stresser et de se faire tout un monde de choses pourtant insignifiantes… Et dans ces cas-là, moi aussi ce sont les paroles de mes proches qui m’ont ramenée à la raison ! 🙂

le 12/05/2017 à 22h48 | Répondre

Madame Teochew

C’est exactement ça !
On a beau être préparé, le lire 17 fois sur tous les blogs, articles, livres de mariage et se dire « pfff jamais je me stresserais pour des cocottes en origami / jamais je deviendrais une bridezilla / jamais je me laisserais bouffer par ça », ben quand ça arrive, on ne sait plus réagir !
Une autre chose qui m’a permis de relativiser (surtout sur la déco), c’est le petit jeu qu’on a fait avec Chéri « De quoi tu te rappelles du mariage de ta soeur ? » –> franchement, on se rappelait de pas grand chose si ce n’est :
– sa robe (sublimissime)
– les fleurs sur les tables (un effet WAOUH quand on est entré)
– l’émotion toute la journée (la découverte, la mairie, les surprises de la soirée)
et… c’est tout !
Du coup, on met l’accent sur de jolies fleurs et sur l’émotion 🙂

le 15/05/2017 à 14h35 | Répondre

Little Girl Blue

Oh la la la, mais ton père avait juste tout compris !

le 13/05/2017 à 13h00 | Répondre

Madame Teochew

Mon papa parle pas souvent, alors quand il le fait, je prend souvent à coeur ses conseils (et je l’embête en l’appelant « grand sage Papa » 😉

le 15/05/2017 à 14h37 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

J’aurais aimé que mon pere soit comme le tiens, rassurant.
J’ai ressenti la meme angoisse quand il a fallu se lancer pour de vrai dans les preparatifs. Avec le recul, je me dis que je me suis posée trop de questions, mais heureusement (?) j’ai vite eu d’autre soucis a regler ahahah.
Contente de lire que t’as été plus sereine apres 🙂

le 13/05/2017 à 13h35 | Répondre

Madame Teochew

A défaut d’avoir une grande famille (à mon grand regret), je mesure la chance incroyable que j’ai d’avoir des parents qui me soutiennent.
A l’heure qu’il est, mon père est aujourd’hui beaucoup plus serein sur la suite des préparatifs (tu as une robe, j’ai mon costume, on a une salle et de quoi manger – ca suffit) que ma mère (il me faut une tenue de jour et une tenue de soir ? un chapeau ou pas? du champagne rosé pour le dessert ? et on loge ou les retardataires ? qui va chercher le cousin Gaston à la gare 2h avant l’église ?)–> si je survis à ma mère, je survivrais à tout ahaha !

le 15/05/2017 à 14h41 | Répondre

Madame Gypsophile

J’adooore définitivement ton père « tu as une robe, j’ai un costume, on a à manger » ahahahah, n’oubliez pas à boire et ce sera au top 😉

le 15/05/2017 à 20h04 | Répondre

Madame Viking

Ton père a tellement raison, et c’est exactement ce que j’aurais aimé entendre à certains moments! Finalement, j’ai réussi à relativiser toute seule, mais qu’on le veuille ou non, les doutes et les angoisses, voire les disputes, font forcément partie de l’organisation d’un mariage. D’où l’importance d’être entourée de personnes bienveillantes, et ton papa est de toute évidence l’une de ces personnes!

le 14/05/2017 à 11h55 | Répondre

Madame Teochew

Je suis sincèrement heureuse de lire que tu as pu relativiser sur les mêmes problématiques. Ca peut vite devenir le serpent qui se mord la queue, et après pour s’en sortir.. bonjour !
C’est la raison pour laquelle j’avais adoré (genre ENORMEMENT) ta chronique à ce sujet :-*

le 15/05/2017 à 14h43 | Répondre

Madame Big Apple

Tu as de la chance d’avoir eu le soutient de ton papa. A 1 mois du mariage je suis pleine de doute et j’ai beaucoup de mal à finaliser les préparatifs de ce grand voyage/mariage alors que j’ai commencé à faire le planning il y a 1 an et demi !!
Et si la robe ne lui plaisait pas ? Et si ça se passait pas comme prévu ? Et si on refusait ma robe en cabine ? Et si j’arrivais pas à me faire comprendre par les prestataires beauté ? Et si ? Et si ? Je m’épuise inutilement avec toutes ces questions mais c’est plus fort que moi. Ça finira par me passer mais j’espère que ça va venir vite pour finir de tout préparer avant le départ.

le 15/05/2017 à 18h41 | Répondre

Madame Gypsophile

Alors Mlle Big Apple, je peux t’assurer qu’on ne te refusera pas ta robe en cabine, je l’ai fait !!! penses juste à un cintre en plastique 😉 et précises surtout bien à l’hôtesse ou la steward que tu te maries, coupette de champagne offerte 😉 Après t’inquiètes je pense qu’on se demande toutes si la robe va lui plaire, si il va y avoir des couacs ou pas, j’ai le même problème pour les presta beauté au Liban, mais t’inquiètes tu verras tout se passera bien, et l’essentiel c’est que tu te maries avec l’amour de ta vie non ? 😉

le 15/05/2017 à 20h02 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?