Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Le choix du repas et des boissons, passionnément et à la folie ! – Partie 1 : la dégustation du repas


Publié le 4 décembre 2017 par Madame Cerise

Nous adorons le moment du repas. Grand Chef Chat et moi sommes réellement des passionnés de cuisine. Bon, moi je suis plutôt celle qui prépare et lui mon goûteur officiel, mais dénicher de bons petits endroits où se remplir la panse fait partie de nos activités mensuelles.

Si tu as faim, je vais te donner envie de dévorer ton voisin.

Si tu es vegan ou végétarienne, par avance excuse-moi pour les plats carnés, mais sache que nous avons changé nos habitudes et essayons à notre niveau de contribuer à l’amélioration du bien-être de la planète et des animaux. Je ne mange que très peu de viande à la base, et j’ai réussi à proposer à GCC d’autres plats quotidiens où il n’a pas besoin d’avoir sa ration de bœuf pour avoir la sensation de faire un vrai repas. Nos mentalités ont évolué aussi, nous achetons dans la mesure du possible du bio et préférons nous servir chez de petits producteurs locaux engagés dans l’agriculture raisonnée, avec un respect total de leurs animaux. Mais je suis sûre que certains plats vont tout de même te mettre l’eau à la bouche !

Après ce petit aparté, place à l’éveil (visuel) des papilles !

Comme je te l’avais déjà dit précédemment, nous avons fait confiance à Valérie, la propriétaire de notre lieu de réception, pour bon nombre de nos prestataires. Et nous avons choisi Pistou et Romarin pour le repas – rien que leur nom me donne faim, c’est déjà un bon point.

Lorsque nous avons reçu la brochure, nous avons sélectionné la formule qui nous correspondait le mieux, à savoir un cocktail d’une durée de deux heures (notre date de mariage étant à trois jours du solstice d’été, autant en profiter !), une mise en bouche, un plat, puis fromage et dessert.

Il nous a fallu ensuite peaufiner nos choix de pièces, d’atelier, de viande et/ou de poisson, toussa toussa. Rien de mieux dans ce cas qu’une dégustation.

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

La formule que nous avons retenue

Goûter les différentes propositions avant de valider

Si je devais ne retenir qu’une seule chose à te conseiller, ce serait de goûter. Ça peut sembler logique, c’est vrai. Mais bon nombre de mariages se passent loin du domicile des futurs époux. Souvent, il arrive que les choix se fassent via Skype, avec des visites de lieux virtuelles ou des dérogations à des personnes de confiance pour valider les choix des fiancés en allant à leur place déguster, par exemple. Mais tes goûts ne sont pas ceux de tes parents/témoins/meilleurs amis/frères/sœurs/cousines adorées (rayer les mentions inutiles).

Christophe, notre interlocuteur de chez Pistou et Romarin, nous informe qu’une soirée dégustation est prévue. Ils organisent une soirée où tu peux être accompagnée jusqu’à quatre personnes de plus que ton futur et toi. Tu paies 50€ par personne, mais si vous décidez de signer avec eux, ta part et celle de ta moitié vous sont offertes. En amont, tu sélectionnes, dans la formule que vous souhaitez avoir à votre mariage, l’entrée (pour nous la mise en bouche) et le plat. Et ils te servent d’office la quasi totalité des pièces apéritives proposées, ainsi que les planchas et ateliers. Idem pour les desserts.

Nous nous y rendons uniquement tous les deux avec GCC, d’une part parce que nous n’arrivons pas à faire un choix pour nos accompagnants, d’autre part car nous ne nous sentons pas d’imposer un budget de 100€ pour une soirée dégustation pour notre mariage. Si nous le pouvions, nous leur payerions les repas, mais à ce moment-là, nos budgets sont serrés et à la centaine près.

Lorsque nous arrivons, un chapiteau nous attend. Il y a déjà pas mal de monde (t’ai-je précisé auparavant que nous sommes des éternels retardataires ? Enfin, surtout Grand Chef Chat, mais j’en suis impactée… Maintenant tu le sais !) et le décor est top. Ils ont recréé une ambiance de mariage pour que l’on puisse facilement se projeter. Un DJ anime également la soirée.

Nous sommes ultra excités à l’idée de goûter tout ce qui nous attend. Nous avons à disposition un petit livret qui reprend toutes les pièces présentées afin que l’on annote celles qui retiennent notre attention, pareil pour le reste de la dégustation. C’est vraiment bien pensé et très pratique. Nous sommes prêts à juger tout ça !

Le jury de MasterChef

Nous voilà dans la peau d’un jury culinaire. J’essaie de me dire qu’il ne faut goûter qu’un peu de tout pour ne pas finir à devoir rouler pour regagner la voiture ! Mais c’est si bon ! Et parfois, lorsque j’hésite, je suis obligée de prendre double ration pour trancher ! Ah la la… quel désagrément, n’est-ce pas ?!

Nous sommes pratiquement en accord sur tout le cocktail. Nous fondons pour le macaron au foie gras en particulier. Nous validons d’autres pièces comme la mini caillette et sa crème de pignons, ou encore le sablé à l’olive noire, chèvre, cébette et petit rouget. En fait, nous essayons d’harmoniser le tout afin que chacun puisse y trouver son plaisir.

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Les animations et planchas sont aussi très alléchantes. Mais en y réfléchissant, nous préférons échanger une plancha contre une seconde animation. Il fera certainement très chaud fin juin, et privilégier des pièces fraîches nous semble plus approprié.

Nous craquons sur la dégustation des Cailloux : mélange de tomates anciennes servies avec du pesto et une burrata de malade. GCC qui adore la charcuterie valide également la découpe à l’italienne. Une troisième animation me fait de l’œil, il s’agit du bar à salades. Dans des petites boules, tu composes toi-même ta salade avec les différents ingrédients mis à disposition.

L’idée m’enchante vraiment. Je trouve que c’est un bon compromis pour les personnes qui ont des restrictions alimentaires soit par conviction, soit par religion ou allergie. Seulement, notre formule ne comprend à la base qu’une seule animation. Nous en avons déjà gagné une supplémentaire en sacrifiant la plancha… Je garde l’idée dans un coin de ma tête et nous continuons la soirée découverte.

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Il est temps de prendre place à table. Nous sommes sur des tabourets à hauteur d’un mange-debout, car contrairement aux autres futurs mariés, nous ne sommes que nous deux. Nous adorons être en tête à tête, finalement.

On nous amène nos choix pour la mise en bouche. Nous avons décidé de servir une entrée avec des produits de la mer et un plat avec de la viande. Nous avons donc un Cameron confit, rôti à l’huile des Baux et trilogie d’assaisonnement, ainsi qu’une burratina aux pétales de Marmande confites et petit médaillon de homard pour commencer. Nous préférons le premier et le validons dans la foulée.

Il nous faut ensuite départager le veau en deux cuissons – filet basse température et confit en cannelloni d’aubergine – de la noix de Black Angus snackée minute, crémeux d’Isigny légèrement acidulé. Et c’est là que j’émets un bémol sur la seconde assiette.

Je ne mange que très peu de viande, et la rouge est celle que j’apprécie le moins. Je la mange très cuite, ce qui me vaut souvent des remarques de la part des autres lorsque j’en consomme : « C’est du gâchis… » – ouais ben désolée, je n’aime pas le goût du sang, et encore moins en voir dans mon assiette ! Toc.

Bref, je fais remarquer à GCC que si nous décidons d’avoir ce plat, je vais devoir demander une cuisson adaptée à mes habitudes, c’est-à-dire très bien cuit. Et d’ailleurs, s’il y a une femme enceinte – et il y en aura deux – elles feront de même. Et puis, c’est tout de même délicat ce type de plat, car chacun a sa cuisson de prédilection pour déguster une entrecôte.

Grand Chef Chat finit de trancher en disant que de toute façon, la pièce de bœuf est bonne, mais il préfère le veau que nous ne mangeons pas souvent. Pas de problème de cuisson en plus, parfait, notre menu est presque complet.

Il nous faut encore nous fixer sur les fromages et desserts. En y réfléchissant, nous voulons limiter le temps à table et souhaitons favoriser le cocktail, où tout le monde se mélange et chacun fait ce que bon lui semble. Et bien voilà ! J’ai trouvé ma solution pour avoir une troisième animation. Nous allons remplacer le fromage par le bar à salades ! Hiiiii, trop cool !

Donc oui, tu as bien compris, nous faisons l’impasse sur les affinements lactés. Pourtant, crois-moi, j’adore ça. Mais c’est souvent ce qui est le plus gaspillé lors d’un mariage, d’après notre entourage déjà marié à qui nous avons demandé conseil. Ah… je suis heureuse ! Le cocktail comprend désormais nos trois animations fétiches.

Finissons en beauté avec les desserts. Arrive alors une multitude de petites pièces sucrées qui donnent plus envie les unes que les autres.

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Goûter pour choisir notre repas de mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Nous avons opté pour un service au buffet. En effet, notre DJ, Yann, qui a l’habitude de mixer à la Bastide, nous a conseillé de servir le dessert à l’intérieur de la grange, dans la partie où il y aura des petites assises, entre la salle de danse et l’espace traiteur. Tout est prévu pour que l’ambiance parte dès l’ouverture de bal sans s’arrêter.

Nous ferons notre première danse, nous nous déhancherons un petit quart d’heure, puis nous aurons juste à faire quelques pas pour accueillir le buffet des desserts en musique et déguster tout ça en s’amusant et en dansant comme des petits fous ! Comme il y aura des petites caisses en bois pour se poser, chacun y trouvera son compte, mais de toute façon, il s’agit de petites pièces pouvant se manger debout, donc c’est parfait ! On a trop hâte d’y être !!

Entre autres, nous aurons plaisir à savourer un trio de glaces artisanales Get/yaourt/cerise (yeah, représente Mlle Cerise !), un minestrone de fruits rouges à la fève de tonka et une crème brûlée lavande (ben c’est quand même un peu le thème, en plus !).

Voilà, nous pouvons dire que nous sommes bons sur le menu de notre joli jour.

D’avoir pu nous délecter de tout ça a vraiment été un très bon moment de partage entre GCC et moi. Ça nous a également permis de changer d’avis sur des choix qui, au départ, étaient tout faits. Parfois, on aime tellement une chose qu’on la souhaite à tout prix, mais finalement en goûtant d’autres mets, on se rend comte que ça varie et que ce n’est pas plus mal. Parfois aussi, ce n’est pas ce à quoi tu t’attendais. Donc, vraiment, prends la peine de goûter toi-même ce qui va composer ton menu de mariage en amont.

Bon, on a de quoi manger et c’est très bien, il est temps maintenant de choisir les boissons ! Ça, c’est une affaire de groupe, puisque nous avons demandé des avis à notre wedding team. Je reviens très vite t’expliquer et te détailler tout ça !

Et toi, as-tu goûté au préalable ton menu de mariage ? Ou bien as-tu fait confiance à ton instinct et surtout à ton traiteur ? Viens me raconter tout ça !


Pssst : je t’invite à me retrouver sur l’agenda du 1er au 24 décembre… surprises et cadeaux t’attendent à l’occasion des fêtes de fin d’année dans un Calendrier de l’Avent spécial mariage concocté rien que pour toi ! 🎁

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Impatiente

Bon bah voilà, j’ai faim ! C’est juste canon ce que vous avez choisi, tant sur le fond que sur la forme. J’aurais bien aimé être une petite souris pour goûter à tout ça 😉

le 04/12/2017 à 11h04 | Répondre

Mademoiselle Wait

Qu’est ce que c’est joliment présenté tout ça. C’est sympa comme concept et pouvoir tout goûter c’est chouette !

le 04/12/2017 à 16h23 | Répondre

Mademoiselle London

Tu m’as donné faim alors que je viens de finir de manger!! Je te rejoins sur la viande, j’a également banni le bœuf, trop compliqué de satisfaire tout le monde..

le 05/12/2017 à 21h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?