Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Puis-je appeler ma chronique « Le choix du traiteur » puisque nous n’en avons testé qu’un seul ?


Publié le 11 juillet 2017 par Madame Cendrillon

Tu l’auras sans doute deviné par mon titre, aujourd’hui nous allons parler « gourmand et croquant », petits fours et autres services à l’assiette.

Si j’ai un conseil à te donner avant de démarrer mon récit : ne bâcle pas tes recherches ! Déjà parce que c’est l’un des plus gros chèque que tu vas faire pour ton mariage, et aussi parce que tes invités t’attendent là-dessus. On ne va pas se mentir, même si les gens diront qu’ils se rappellent de ton mariage comme un jour exceptionnel et chargé d’émotions, avec des mariés canons et touchants (etc., etc.) ils se rappelleront aussi de ce qu’il y avait dans leur assiette !

Enfin en tout cas c’est mon cas pour les mariages auxquels j’ai pu assister et j’imagine ne pas être le seul estomac-sur-pattes de ce blog. Bref pour moi, je mettais un point d’honneur à étonner mes invités par la qualité du dîner.

Bien choisir le traiteur pour mon mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Monsieur Bichon adooooooooore inviter des copains à la maison et moi j’adooooooooore cuisiner pour entendre des « woah c’est bon, c’est toi qui a fait ça ? ». Avec un papa et une maman qui pourraient remporter Top Chef lorsqu’ils cuisinent ensemble, j’ai appris à aimer la cuisine familiale et raffinée.

Au quotidien, c’est plutôt Monsieur Bichon le cuisinier du couple. Et puis j’ai un très gros faible pour la pâtisserie. Pendant mes révisions, j’ai souvent refermé un peu violemment mes bouquins en m’exclamant « J’arrête médecine, je vais faire un CAP Pâtisserie ! ».

Bien choisir le traiteur pour mon mariage

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Ce sont donc 2 mariés fins gourmets accompagnés de leurs parents qui se lancent à la recherche du traiteur idéal.

Nos recherches… très vite écourtées !

Rapidement, un point financier, afin que tu comprennes pourquoi nos parents vont beaucoup apparaître dans cette chronique. Pour le poste « traiteur » et le poste « boissons », nous avions décidé de diviser la note en trois au prorata du nombre de convives dans chaque famille. Nos parents souhaitent leurs propres invités ? Très bien, alors ils règlent pour eux. Nous paierons pour nos amis.

En juin 2015, soit 15 mois avant le grand jour, nous avions 3 noms en tête. Traiteur n°1, dont j’avais personnellement entendu parler par une collègue qui s’était mariée peu avant. Traiteur n°2, que mes beaux-parents proposent car déjà vu à un mariage et a priori au top. Traiteur n°3, que mon papa a trouvé par hasard en passant devant et qui se trouve à deux pas de notre lieu de réception et de la maison parentale. Nous commençons donc par traiteur n°2 à l’initiative de nos parents. Et comme je t’ai envoyé un méga spoil dans mon titre, tu auras deviné que nous nous sommes arrêtés à celui-là dans nos essais…

Après avoir fixé la date de la dégustation et épluché la carte dans tous les sens, nous choisissons trois entrées, trois plats et trois desserts. Le concept est simple, nous commandons, nous passons chercher le tout et nous pouvons les déguster chez nous après un rapide réchauffage au four.

Nos parents viennent donc chez nous pour la fameuse dégustation. Nous sommes tous les six à se partager les plats afin que chacun puisse donner son avis. 100% de réussite pour l’entrée, un peu moins pour le reste… Je m’explique : le plat a ravi l’ensemble des parents et Monsieur Bichon, mais pas moi. Et même combat pour le dessert, voire pire ! Mais nos quatre parents sont ravis : « ah oui oui oui, c’est top ! Non vraiment, ne perdons pas notre temps, réservons de suite ». À ce moment-là, je me suis demandée qui étaient les futurs mariés.

J’ai pourtant tenté quelques « heuuuu moi je n’aime pas trop trop en fait » mais à ce moment-là, les oreilles très sélectives de nos parents n’ont rien entendu. Monsieur Bichon qui avait bien aimé mais sans plus, se rangeait donc du coté de la majorité. J’ai fini cette première dégustation avec beaucoup d’amertume. Je m’en voulais de ne pas m’être plus affirmée. Le lendemain, un apport de 900€ était versé par nos parents. Marche arrière impossible…

Bien choisir le traiteur pour mon mariage

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Exit donc traiteur n°1 et traiteur n°3. Je l’avais encore plus mauvaise quand ces deux derniers apparaissaient sur des forums de mariage, accompagnés d’éloges et de recommandations.

J’ai longuement discuté de ça avec Monsieur Bichon. Il a tenté – en vain – de me rassurer au maximum. Il connaît bien les goûts de ses parents et les mariages durant lesquels ils avaient pu goûter ce traiteur. Il savait qu’on pouvait leur faire confiance et que cette dégustation n’était qu’une erreur de parcours. Si BP et BM le recommandent pour le mariage de leur fils, c’est qu’il y a bien une raison.

J’ai également pu en discuter avec ma maman. Elle n’avait pas bien saisi l’ampleur de ma déception. En larme au téléphone, je lui ai dit que je comptais beaucoup sur ce repas et notamment sur le dessert. Maman connaît ma passion pour la pâtisserie et elle a de suite compris qu’il était hors de question pour moi de servir un dessert si banal le jour de mon mariage. Nous avons donc pris le temps de regarder à nouveau la carte des desserts. Nous nous penchons plus particulièrement sur les desserts un peu à la carte et donc surclassés en terme de prix. Déjà, les intitulés m’inspirent plus. Je les avais bien vu dès le début mais je pensais que les desserts classiques feraient l’affaire. Mes parents ont beaucoup insisté pour que M. Bichon et moi testions rien qu’à deux les desserts plus chers. « Ma fille, si c’est pour ton bonheur, prends un dessert à la carte » (cœur cœur !).

Une deuxième dégustation

Nous décidons d’attendre la carte 2016 pour notre deuxième dégustation. Et là, malheur, l’entrée qui avait fait l’unanimité, n’est plus sur la carte ! La poisse ! Le seul plat coup de cœur en ce qui me concerne…

Nous décidons donc de réaliser cette deuxième dégustation à deux, en amoureux, sans l’influence parentale. Nous choisissons donc de nouveaux trois entrées, trois plats et trois desserts « surclassés ».

De nouveau, j’ai un coup de cœur pour une entrée. Et ça tombe bien, Monsieur Bichon aussi. C’est frais, c’est chic, la présentation nous plait. Aucun doute, nous tenons (enfin) la première assiette de notre réception.

Nous passons au plat. Nous avons décidé de retester le plat qui avait tant plu à nos parents. Monsieur Bichon avait bien raison, la première dégustation était bel et bien une erreur de parcours. La viande était bien tendre, la sauce parfaitement exécutée et j’ai eu un petit coup de cœur pour le gratin dauphinois (pas trop difficile en même temps, j’adore ça). A posteriori je pense que la première fois, le plat ne m’a pas plu car le fait de réchauffer le plat au four avait sur-cuit la viande.

Nous passons ensuite au dessert. Visuellement il y en a un qui m’attire bien plus que les autres. Gustativement, notre choix se porte sur le même (la vie est bien faite hein !). Ce dessert, c’est un mille-feuille revisité aux fruits frais.

Bien choisir le traiteur pour mon mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Il est très bon, il est beau, seul hic : pour moi, un mille-feuille, « ça ne fait pas mariage ». Quand j’écris cette ligne, je t’imagine déjà penser « mais qu’est-ce que ça peut bien faire que ça « NE FASSE PAS MARIAGE », après tout, le mariage c’est choisir ce qu’il plait, quitte à sortir un peu des standards, mais pourquoi les futures mariées veulent forcément que ça « fasse mariage » rhalala !!! »

Et tu auras entièrement raison sur ce point. Donc je reprends. Ce que je veux dire c’est « à jour d’exception, dessert d’exception ! » Et ce mille-feuille baaaaaah il est beau mais pas exceptionnel. Nous le choisissons quand même et tentons le tout pour le tout.

Lorsque nous prenons rendez-vous avec le traiteur pour fixer les modalités du repas, je prends mon courage à deux mains pour lui dire ma pensée sur ce dessert « il est très bon mais… » J’imagine que ça l’a un peu vexé mais il a très bien réagi en expliquant qu’il acceptait la critique et qu’il allait faire son possible pour me surprendre. Et j’ai adoré cette mentalité !

Finalement, ce choix de traiteur qui partait si mal a eu une fin heureuse. Tu vas devoir patienter un peu avant le récit du jour J mais sache que notre menu a beaucoup plu et que j’ai eu un dessert à la hauteur de ce que je voulais pour mes invités.

Donc merci beau-papa et belle-maman pour cette chouette découverte. Et merci à notre traiteur pour avoir sorti des assiettes dignes de ce que j’aime cuisiner quand je reçois, et pour avoir su créer, à ma demande « un mille-feuille d’exception ».

Et toi, comment se sont passées tes recherches de traiteur ? Tu as eu un coup de cœur lors de la dégustation ? Raconte-moi !

Commentaires

2   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Néfertiti

Olala ça fait saliver tout ça. Tu as bien fait de faire une deuxième dégustation pour te rassurer et avoir un repas qui vous plait à tous les deux. Pareil nous avons fait un test chez un seul traiteur qui connait bien notre lieu et qui est juste à côté. Le goût était top mais niveau présentation c’était un peu classique et comme toi nous lui avons demandé de changer certaines présentations. Hâte de découvrir votre menu!

le 11/07/2017 à 09h28 | Répondre

Madame Gypsophile

Oooo comme je te comprends, le repas c’est quand même important !! nous pour le coup on s’est fait plaisir qu’à nous quitte à ce que ça ne plaise pas à certains, et pour ma maman on lui a fait une entrée particulière. Et je te rejoins aussi sur le réchauffé au four, ça change tout. Il vaut mieux une vraie dégustation sur place 😉 hâte de voir la suite !!!

le 11/07/2017 à 20h08 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?