Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Mon EVJF, un week-end mémorable – Partie 2


Publié le 14 février 2017 par Madame Caféine

Je t’ai laissée la dernière fois en plein départ pour une folle soirée d’EVJF conjointe avec l’EVG de Monsieur Caféine. Tout d’abord, je tiens à préciser que ça m’a fait excessivement plaisir de vivre cette soirée en commun, les amis de Monsieur Caféine étant aussi les miens, et vice versa.

La soirée

Quatre ou cinq voitures arrivent en trombe chez nous et nos amis, garçons et filles mélangés, nous embarquent, sous le regard toujours amusé de ma maman (vraiment, elle était amusée et heureuse de voir le moment que nous vivions). Direction Ajaccio.

Après un peu de route, nous nous retrouvons au Vino Del Diablo, super bar à l’Amirauté (traduction : ça veut dire « super bar sur le port »). En plus de ça, quelques amis qui ne pouvaient pas se libérer plus tôt nous rejoignent ! On fait ensuite comme dans n’importe quel bar : on discute, on commande des tapas et des verres (je passe sur les personnes qui essayent de s’incruster à notre table pour nous faire payer leur conso), bref on s’amuse, et c’est l’essentiel.

En plus, je connais la DJ ! Et le videur, voyant qu’il a affaire à un EVJF/EVG, est véritablement hyper sympa et patient avec nous, malgré le nombre d’allers et retours que nous faisons entre le port et le bar.

Enterrement de vie de jeune fille et garçon

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

J’ignore à quelle heure nous sommes rentrés, mais nous étions bien fatigués le matin quand nous avons dû nous lever… pour la suite des festivités !

Le dimanche – du côté des filles

Le lendemain, on se retrouve donc toutes, un peu (très) fatiguées mais prêtes pour de nouvelles aventures, dont j’ignore encore tout. On prend donc les voitures et, rapidement, on se retrouve au centre équestre le plus proche.

Personnellement, il faut que tu saches que je monte de temps en temps, et c’est donc une excellente surprise pour moi. Certaines de mes amies sont nettement moins détendues et prennent vraiment leur courage à deux mains pour se mettre en selle.

Nous partons donc pour une promenade d’une heure dans le maquis, avec certains passages étroits et escarpés, un peu impressionnants du haut de notre monture. Bref, les chevaux sont gentils, la vue est splendide… celles qui avaient un peu peur oublient rapidement leur appréhension.

De retour de la balade, je crois comprendre à l’attitude de mes amies que nous sommes légèrement en retard sur le programme. Nous reprenons donc la voiture et filons vers Ajaccio (l’avantage d’être dimanche étant qu’il n’y a personne sur la route). Nous nous garons à côté d’un restaurant que je ne connais absolument pas, l’Aktuel Brasserie, qui est parfaitement désert à cette heure de la journée.

Le chef nous accueille et nous invite à le suivre en cuisine. Au programme : fabrication de macarons… salés. Sur les neuf filles que nous sommes, c’est une nouveauté pour huit d’entre nous, dont moi (mais, au moins, je savais déjà utiliser une poche à douille, indispensable pour déposer la garniture). Nous sommes attentives et concentrées et, au final, très satisfaites du résultat. Pas mal, non ?

Crédits photo : Photo personnelle

Puis, nous repartons avec nos macarons. Mais la journée est déjà bien avancée et mes amies qui ont fait le déplacement depuis le continent doivent prendre l’avion. Nous nous embrassons toutes et ma Témouine Créative me raccompagne chez moi, où je retrouve ma mère et ma fille. De son côté, Monsieur Caféine n’est pas encore rentré.

Le dimanche – du côté des garçons

Encore une fois, les garçons arrivent après nous. Ils prennent la voiture (tu auras compris que c’est un peu une constante dans ces EVJF/EVG), en route pour une séance de tir au pistolet. Du vrai tir, avec de vrais pistolets (dans un lieu dédié au tir et avec toutes les conditions de sécurité réunies, bien sûr : c’est fondamental et indiscutable !).

Bien sûr, entre le bruit des détonations et le (léger) surplus d’alcool absorbé la veille, le mal de tête ne tarde pas à se faire sentir chez beaucoup, malgré le casque. Puis, ils déjeunent tous sur place avec les habitués de la salle et, après encore quelques tirs, se décident à rentrer.

Conclusion

Bien que ce n’était pas prévu au départ, j’ai vraiment apprécié que l’EVJF et l’EVG soient organisés sur les mêmes dates et que la soirée du samedi soir se fasse en commun. Plus qu’une fête avec les garçons d’un côté et les filles de l’autre, ça nous a permis d’avoir une soirée mémorable avec tous nos amis, filles et garçons, tous ensemble !

Et toi ? Quel était le programme de ton EVJF ? As-tu mélangé filles et garçons ? As-tu testé de nouvelles choses ? Raconte-nous !

Commentaires

2   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Ophrys

J’aime bien aussi l’idée de faire une partie de l’EVG/EVJF ensemble, surtout quand comme toi on a la même bande de potes !

le 14/02/2017 à 11h35 | Répondre

Madame Presque Relax

Ho c est vraiment chouette comme idée de passer la soirée ensemble.
Les nôtres se feront le même week-end mais séparément

le 20/02/2017 à 10h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?