Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Mon garden wedding à la montagne : le lendemain du mariage


Publié le 15 avril 2017 par Madame Salade de Fruits

Après tant et tant de bonheur, et quelques heures de dodo, il est 9h30 quand nous nous levons. Nous prenons une petite douche pour nous remettre les idées en place, surtout pour moi qui gère assez mal le manque de sommeil. Pourtant je me sens bien, pas spécialement fatiguée. Et nous sommes d’attaque pour ce retour de noces !

Une journée un peu floue !

Bon, forcément, avec le manque de sommeil et vu tout ce que nous avions vécu la veille, et la force avec laquelle M. Montagne et moi l’avons vécu, je dois reconnaître ne pas garder de souvenirs très détaillés de cette journée.

Nous avons déballé les restes du repas de la soirée que le traiteur nous avait mis dans des barquettes alu dans le frigo, et mis en place un buffet froid. Nous avions commandé 3 plaques de pizza mais, au final, les restes de la veille ont largement suffit (on en a encore mangé après). Tout le monde s’est assis de façon aléatoire aux tables. Et j’en ai profité pour moi aussi me poser et enfin manger quelque chose.

L'organisation du retour de noces

Crédits photo : Photo personnelle

Avec le temps je regrette de ne pas avoir fait de tour de table à ce moment-là… Je me console en me disant qu’au moins j’ai réussi ce jour-là à profiter de quelques personnes que je ne voyais pas souvent. Avec le recul, je me rends compte que j’ai encore voulu courir dans tous les sens, m’occuper moi-même du buffet, avec quelques coups de main. J’aurai dû déléguer et me poser un peu plus, et justement profiter un peu mieux de nos invités.

Du côté des hommes, il m’a semblé que c’était plus simple et que M. Montagne l’a mieux vécu que moi. Déjà parce que ces proches à lui habitent la vallée en partie et qu’ils ne repartaient pas tôt. Et puis parce qu’ils se sont mis à la pétanque, et que c’est une manière à eux de profiter des uns et des autres.

J’avais bien prévu de me joindre à eux mais, dans la réalité, ça m’a tout simplement été impossible. Pas même envisageable. Je voulais rester avec ceux qui ne jouent pas et qui commençaient à vouloir s’attaquer au rangement. Là aussi pincement au cœur, moi qui me suis acharnée à louer la salle jusqu’au mardi pour profiter de notre déco tout le dimanche… Après qu’on m’ait expliqué que si, tout ce qui était fait maintenant ne serait plus à faire, qu’ils allaient s’endormir si ils ne faisaient pas quelque chose, qu’ils voulaient se rendre utiles, ben j’ai fini par abdiquer… Je n’avais pas le cœur à piquer un caca nerveux, et je les ai laissé commencer à ranger. Très rapidement ça ne ressemblait plus à rien, passant l’éponge sur une magie que je ne voulais pas laisser partir…. Je te rassure, avec le temps, la magie revient dès que je regarde les photos et films ! Et dès qu’on se regarde avec M. Montagne et qu’on se souvient de notre mariage, et que nous avons cette petite étoile supplémentaire dans nos yeux !

Mais je n’étais pas assez blindée pour l’affronter ce jour-là. Même si l’avant-veille je ressentais du soulagement que le mariage arrive enfin et que nous allions enfin en profiter puis passer à autre chose, c’était sans compter la force de la journée en elle-même et la vague émotionnelle qu’elle a amené. Bref, le dimanche a été dur !

J’essaie de profiter un peu des compositions florales, de regarder encore la fontaine tant qu’elle coule… Vers 17 heures, j’arrive à obtenir de M. Montagne une pause à la pétanque, pour venir se joindre un peu à nous et ouvrir quelques cadeaux de mariage en présence des offrants. Ça reste un bon moment, malgré que mes parents et sœurs, fatigués et ayant rangé tout ce qu’ils ont pu, soient rentrés à leur gite.

L'organisation du retour de noces

Crédits photo : Photo personnelle

Ma meilleure amie a des doigts de fées ! Quel beau cadeau de mariage !

Et puis avec ma meilleure amie, nous chargeons dans nos voitures les fleurs et tous les petits éléments de déco fragiles, que nous amenons chez mes beaux-parents. Là, plus le courage d’y retourner, j’appelle M. Montagne pour lui dire que je suis crevée et que nous restons à la maison. Tout bienveillant qu’il est, il me répond qu’il n’y a pas de soucis, que j’en ai suffisamment fait et qu’il faut que je me repose. C’est les pieds dans l’herbe que nous nous mettons à papoter tranquillement avec ma meilleure amie, histoire de lutter contre le sommeil.

L'organisation du retour de noces

Crédits photo : Photo personnelle

Un peu plus tard, les derniers arriveront avec les voitures chargées et le garage de mes beaux-parents s’est vite transformé en bazar gigantesque. Heureusement, nous avions encore une semaine de vacances pour tout ranger.

Nous nous réunissons, avec les derniers invités qui ne sont pas partis (des amis qui restent encore quelques jours et un peu de la famille de M. Montagne), pour un petit dîner tous ensemble. J’avoue éprouver du soulagement : tout le monde est concentré autour d’une seule table, plus besoin d’essayer de se partager, nous échangeons les meilleurs moments du mariage et comment chacun l’a vécu. Nous apprenons quelques couacs qui nous ont échappé la veille, et regardons les premières photos avec beaucoup d’émotions.

Enfin, vers 21 heures, nous montons nous coucher avec M. Montagne et épuisée, je m’écroule en larmes, d’avoir tant retenu mes émotions aujourd’hui. Enfin, plutôt de ne pas avoir su gérer, de ne pas avoir tout compris ce qu’il m’arrivait… Pourtant j’avais bien lu des récits de retour de noces avec des mariées qui pleurent, mais je ne m’attendais pas à en faire partie ! Je ne me sens pas déçue, je suis au contraire très fière de notre mariage, mais il y a eu une trop plein d’émotions fortes je pense. M. Montagne m’a encore une fois merveilleusement bien consolée et nous avons échangé sur la force de ce qui s’était passé, la force de cet engagement que nous avons pris l’un pour l’autre et la manière dont nous l’avons partagé avec nos proches.

Nous terminons cette journée en lisant notre livre d’or, qui nous arrachera encore pas mal de larmes… Et enfin je plonge dans un sommeil réparateur.

La semaine suivante

Entre rangements, ménage de la salle, remerciements des personnes qui n’ont pu se déplacer et à qui nous avons apporté les premières photos, séance photo dans nos habits de lumière avec mon papa photographe, j’ai eu de multiples occasions de me réjouir de l’extraordinaire page de notre histoire que nous avons écrite, en ce 11 juin 2016.

Le retour à la réalité ne fut pas si difficile que ça. Les larmes que j’ai pu verser ont plutôt été de l’ordre de l’émotion à retardement en repensant à tel ou tel moment de la journée (car rappelle-toi, je n’ai pas versé une larme le jour J, je suis comme ça moi, c’est toujours à retardement !), jamais à de la nostalgie.

Et comme nous n’avons pas tardé à recommencer les projets (boulot / voyage de noces que je te raconterai, promis !) je n’ai pas vécu de wedding-blues. Nous sommes heureux d’avoir fait le mariage de nos rêves, heureux d’avoir fleuri un peu plus notre chemin de vie et d’imaginer encore toutes les belles fleurs que nous sèmerons à l’avenir !

Et pour joliment clore cette chronique, voici une petite photo de l’un des arbres de notre déco que nous avons planté au jardin. Il grandira avec nous au fil de notre amour ! <3

L'organisation du retour de noces

Crédits photo : Photo personnelle

Et pour toi, comment s’est passé le retour de noces ? Pas trop dur ? De bonnes idées ou conseils pour éviter de blues et le trop plein d’émotions du lendemain ? C’est à toi !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Croisé

Oh…. la semaine de ton mariage est finie… mais tu nous en raconteras encore de belles choses hein?
Pour moi non plus le dimanche n’a pas été facile, même si globalement joyeux. C’était dur de voir tout le monde partir, de voir notre journée se défaire.

le 15/04/2017 à 08h37 | Répondre

Madame Salade de Fruits

Oui Mme Croisé, j’ai encore quelques petites choses à raconter encore 🙂 Je suis donc encore dans les parages quelques temps ^^ Oui c’est particulièrement dur cette journée du dimanche, j’avoue de pas trop aimer me la remémorer… Mais pas de regrets, notre mariage est si parfait pour nous, avec ses imperfections of courses 😉

le 19/04/2017 à 19h29 | Répondre

Madame Gypsophile

Oooo je suis toute triste et peinée pour toi en lisant cet article. ça me fait mal au coeur, parce que je pourrais bien être comme ça le lendemain, en réalisant que tout est allé trop vite et qu’on n’a pas pu tout faire, tout partager, etc. Mais comme tu le dis, c’est aussi certainement lié à la fatigue et je suis contente de lire qu’in fine tu en gardes un bon souvenir

le 15/04/2017 à 10h20 | Répondre

Madame Salade de Fruits

Ne t’en fait pas Mlle Gypsophile, le lendemain du mariage est souvent moins rose que le mariage en lui même, mais il n’en terni pas la couleur 😀 J’ai adoré (j’adore toujours!! héhé) notre mariage et je me souviens avec bonheur de tous ces instants précieux, en oubliant bien vite la fatigue du lendemain 🙂

le 19/04/2017 à 19h31 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Ah donc en fait c’est normal de pleurer le dimanche? C’est un peu rassurant de lire ça parce ye je m’etais très peu interesser aux retours de noces.
J’ai bien imaginé ce que tu as dit, pouvoir profiter que tout le monde a une seule table. C’est une sorte de soulagement je trouve.

J’espere que tu nous parleras encore un peu longtemps de ton vdn 😁

le 15/04/2017 à 11h24 | Répondre

Madame Salade de Fruits

Pareil, j’avais pas franchement réfléchi au lendemain … et il faut croire que c’est normal de pleurer le dimanche ^^
Ouiii je reviens bientôt raconter notre VDN <3

le 19/04/2017 à 19h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?