Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Quand la jeune fille cherche sa robe – Partie 1


Publié le 22 octobre 2016 par Madame Caramel Beurre Salé

Parlons peu, parlons bien, parlons chiffons !

Aujourd’hui, je vais aborder avec toi l’histoire de ma robe de mariée.

Au commencement…

Comme je te l’ai déjà expliqué, l’envie d’épouser M. Patate à Raclette est arrivée chez moi bien avant qu’il ne me fasse sa demande. Et dès que ça a été une certitude pour moi que je voulais me marier, j’ai commencé à regarder les robes. La petite fille au fond de moi s’est réveillée rapidement, ressortant ses pancartes des robes de rêves. « Psss… tu te souviens de la robe d’Aurore dans la Belle au bois dormant ? Et celle de Belle ? Quand elles valsaient avec leur prince ? Tu as toujours voulu ça ! ».

Oui, enfin, la petite fille a quand même grandi entre temps et ses critères ont un peu évolué. En passant devant certaines vitrines, je ne pouvais m’empêcher de soupirer en voyant les modèles, peu importe leur forme en fait.

Pour autant, j’ai vite constaté que je n’étais pas du tout attirée par les robes de créateur. La mode et moi, ça fait 2. D’ailleurs lors des défilés de fashion week, je ne comprends pas grand chose.

Ines di Santo - Bridal Spring 2017

Crédits photo : modèle Vibrant - Ines Di Santo

Ça par exemple, je ne comprends pas (ça reste mes goûts personnels, et si toi tu aimes, je t’en prie, ne te vexe pas) !

Donc forcément, on aura beau me dire que Machin est LA référence de la robe de mariée, ça ne me fera ni chaud, ni froid.

Je me suis assez cantonnée aux grandes maisons telles que Pronovias, Pronuptia, Cymbeline et compagnie. À vrai dire, s’il y a une seule marque que je devrais retenir, ce serait celle d’Alfred Angelo. Oh, oui ! Leurs robes, elles me mettaient directement des étoiles dans les yeux (et je ne dis pas ça parce que tous les ans ils sortent une collection Disney Bridal). En 2013, ils ont sorti une collection édition limitée de robes exclusives pour l’anniversaire du classique Disney Cendrillon, et c’est dans cette collection que se trouve la robe qui m’a tapé dans l’œil et qui aura le plus fait battre mon cœur.

modèle Cinderella - Alfred Angelo

Crédits photo : modèle Cinderella - Alfred Angelo

Des robes et des complexes

Oui mais voilà. Le problème des robes de mariée, c’est que les mannequins sont toutes… des mannequins justement. Grandes et mince. Et moi, je suis petite et ronde, très ronde même. J’ai toujours été ronde, depuis ma plus tendre enfance. La balance, c’est loin d’être ma meilleure copine, surtout que mes parents ont toujours fait une fixation sur mon poids, de manière tout à fait légitime puisqu’enfant j’étais fragile des hanches et qu’un surpoids était un risque non négligeable. J’ai passé l’étape collège/lycée en mode ultra complexée, et même aujourd’hui je continue à détester mon corps. Je fais partie de cette catégorie de personne qui dès qu’elle mange un truc, prend un kilo. Je suis obligée de faire tout le temps attention à tout ce que je mange. Pour ne rien arranger, avec le stress, je prends rapidement du poids… que je repère heureusement aussi vite. J’ai une forte poitrine (un bonnet E bien rempli), et je suis très cambrée. Et bien que M. Patate à Raclette n’arrête pas de me dire que j’exagère, quand je me regarde dans une glace, j’ai toujours l’impression de voir une grosse baleine.

Si les robes me faisaient rêver, si j’arrivais à m’imaginer dans une robe, l’envie de franchir le seuil d’une boutique pour en essayer une n’était pas du tout là. J’avais peur, peur du regard moqueur des vendeuses, peur des critiques sur mes formes, peur de tomber sur une « Mireille ».

La partie essayage de robes n’était donc pas cette que j’attendais avec le plus d’impatience dans la préparation du mariage. J’étais persuadée de ne rien trouver et, surtout, de ne rentrer dans aucune robe en magasin.

Des complexes, mais quand même des critères précis

Cela dit, le fait d’être lectrice de la blogosphère mariage, j’avais déjà plus ou moins une idée du type de robe que je voulais, et que je ne voulais pas. Exit pour moi tout ce qui est original, ça ne me ressemble pas du tout. Idem pour la tendance robe fluide bohème/champêtre, ce n’est pas pour moi. C’est très joli, mais même si j’avais eu la silhouette qui va avec, je ne me serais pas tournée vers ce type de robe. Ma robe de mariée, je l’ai toujours vu volumineuse vers le bas, le type « princesse » comme on dit.

Voici donc tout ce que je voulais retrouver sur ma robe :

  • Un laçage au dos : parce que je trouve ça tellement charmant, et que je n’aime pas du tout les boutons.
  • Une ceinture pour « couper » un peu : parce que je trouve que ça me met mieux en valeur
  • Des manches, mais pas longues, pas 3/4 : pas parce que je me marie en hiver, mais parce que je n’ai jamais été fan du bustier.
  • Pas de couleur.
  • Une robe travaillée mais simple à la fois.
  • Pas de dentelle : je jette un pavé dans la mare, je n’aime pas du tout la dentelle (s’il te plait Mme Dentelle, ne m’en veut pas). Même si je trouve ça très beau sur les mannequins papier, en vrai, rien à faire, ça ne passe pas.

Et c’est à M-10 que j’ai commencé la recherche de ma précieuse.

Et toi, rêvais-tu à un certain modèle avant même la demande en mariage ? Quand as-tu commencé à faire tes essayages ? Raconte !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Suzette

J’adore la robe « Cendrillon » que tu nous montres ! Et ça fait longtemps qu’on n’a pas vu de robe « princesse » par ici … tiens ça me donne envie de refaire des essayages (comment ça c’est trop tard ??? Nooooon !!)

le 22/10/2016 à 21h20 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

J’aurais énormément aimé pouvoir au moins l’essayer cette robe. Même aujourd’hui quand je la vois en photo, je continue à la trouver merveilleuse!

Et meme si j’ai ma robe maintenant, je suis pareille que toi, parfois j’ai juste envie de rentrer dans une boutique pour en réessayer d’autre ?.

le 31/10/2016 à 09h37 | Répondre

Mademoiselle Kiska

Je suis de ton coté sur ce coup là : moi non plus, je n’aime pas la dentelle ! Je trouve ça hyper esthétique de loin, et donc sur les photos des catalogues, mais de près… C’est une autre histoire!

le 23/10/2016 à 10h45 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

On va dire que le tout dentelle va plus ou moins a la carnation et ça depend beaucoup de la taille de la mariée je trouve. Sur moi qui suis petite, j’avais l’impression que ça me tassait encore plus.

le 31/10/2016 à 09h39 | Répondre

Madame Loup

Oui oui oui, une robe princesse ! Tu prêches une adepte hihi 🙂 j’ai hâte de lire la suite de tes aventures ! <3

le 24/10/2016 à 09h25 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Ça va vite arrivée puisque mon mariage est bientôt là aussi ?.

le 31/10/2016 à 09h41 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?