Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

La demande qui aurait pu être – 1ère partie


Publié le 20 février 2010 par Madame Dentelle

Bon. On en était où ? Ah oui. J’avais donc changé d’avis sur le mariage et décidé qu’en fait ce serait une bonne chose qu’on se marie.

J’annonce ça à M. Dentelle un soir, brut de décoffrage. « Je pense qu’on devrait se marier un de ces quatre. » Certes, il est un peu surpris, vu qu’il m’a toujours entendu crier haut et fort que jamais de la vie j’allais me marier. Mais il en a vu d’autres. Comme je dis toujours : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et j’aime bien cette expression parce que ça fait de moi quelqu’un de sacrément intelligent.

M. Dentelle, lui, sait à quel point je suis intelligente alors il ne relève pas le revirement d’opinion. Mais quand même, il me dit que no way, le mariage, c’est, je le cite, « un truc de vieux ». Il l’affirme avec une telle évidence que je me dis que ce n’est pas pour tout de suite. Encore quelques années.

Ça me va. Je ne suis pas pressée.

Fast-forward quelques mois plus tard. Je suis enceinte de presque 4 mois et c’est son trentième anniversaire dans quelques jours. Il me dit de réserver ma soirée pour le jour de son anniversaire, qu’il a demandé à son frère de garder les enfants et organisé une sortie pour nous. Je me dis chouette, un resto chic. J’adore ça.

La veille de son anniversaire, je commence à avoir des contractions. A 4 mois de grossesse à peine, je crains la fausse couche. Et puis ça passe, mais je me dis qu’il faudrait que je me repose.

Le matin de son anniversaire, les contractions recommencent. Je m’allonge sur le canapé et passe une bonne partie de la matinée devant la télé. Les enfants sont à l’école, je me dis que je vais me reposer toute la journée pour pouvoir profiter de la sortie du soir. Mais au fur et à mesure de la journée, les contractions empirent, malgré mon repos. Inquiète, je prends conseil auprès de ma sage-femme qui me prescrit du spasfon, me trouve un rendez-vous avec son collègue gynéco pour le lendemain et me conseille de rester allongée jusqu’à ce moment-là. Je me sens de plus en plus inquiète pour ce tout petit bébé que je sens déjà bouger un peu parfois.

Vers 16h, M. D m’avise qu’il a annulé la soirée mais conservé le babysitting pour que je puisse bien me reposer. On mange devant la télé un petit repas improvisé plutôt bon. C’est tout de même bien décevant pour un anniversaire mais il me répète que ce n’est pas grave, qu’il comprend. Je ne peux pas m’empêcher de culpabiliser un peu, mais après tout, la santé du bébé est en jeu, j’ai une bonne excuse.

A suivre…

Pssst… T’as loupé une partie de la saga ?
La demande en mariage – 1ère partie (c’est celle-là !)
La demande en mariage – 2ème partie
La demande en mariage – 3ème partie

Et si tu nous rejoins seulement, tu peux aussi lire les épisodes de la saga « Pourquoi Mademoiselle Dentelle se marie-t-elle donc ? »

Commentaires

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?