Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Mademoiselle Moutarde et la dernière croisade – Partie 1


Publié le 15 juillet 2017 par Madame Moutarde

Aujourd’hui ma bride, je vais te parler de ce que toute future mariée attend avec impatience : la dernière croisade, la quête du Graal, j’ai nommé : la recherche de la robe, évidemment !

Je ne vais pas te raconter cette histoire chronologiquement, mais plutôt en passant en revue les différentes options que j’ai étudiées. Pour autant, et pour que tu comprennes ce que j’avais à l’idée, et qui je suis, je commence par la genèse.

Au commencement, c’est à dire quand j’étais toute jeune, 14 ans à peine, il y avait une robe. J’avais découpé cette robe dans le programme télé, au dos d’un article sur Titanic (hé oui, c’était l’époque du beau Léonardo), et je l’ai toujours gardé. Il s’agissait d’une robe d’Yves Saint Laurent, portée par Laetitia Casta. Je l’aimais d’amour cette robe toute en dentelle. Aujourd’hui, il y a des choses que j’aime moins, comme le décolleté pas assez profond, mais je la trouve toujours très jolie, et cette bouche rouge, c’est ma-gni-fique !

Laëtitia Casta dans une rove YSL

Crédits photo : Getty

Laetitia Casta et la robe de mariée Yves Saint Laurent

En vieillissant grandissant, j’ai craqué pour des modèles un peu plus bohèmes, fluides, coupes princesses… mais concrètement, je suis toujours restée sur des modèles réunissant deux conditions : pas de bustier, et pas trop de volume !

Tableau Pinterest robes de mariée Mlle Moutarde

Crédits photo : Photo personnelle

Pour te donner une idée de ce que je recherche

Le prêt-à-porter

Quand j’ai commencé à réfléchir à ma robe, et même avant qu’on ait décidé de se marier, je me voyais déjà dans une robe de prêt-à-porter.

Il y a quelques années, j’avais trouvé une petite robe courte, en dentelle, à 49 euros, pour ma témoin la Brune, qui allait se marier. Cette robe là, je l’avais toujours en tête, en me disant que si j’en trouvais une comme celle-ci, ça pourrait parfaitement faire l’affaire.

Et puis, avec un peu plus de réflexion, je me suis dit que je préférerai une robe longue, hé oui, on n’a pas si souvent l’occasion de porter une grande robe longue ! Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui toutes les marques créent des collections capsule spéciale mariage, je devrais donc pouvoir trouver mon bonheur là dedans.

Oui, mais…

Après quelques recherches sur internet, je lorgne sérieusement sur la collaboration de Monoprix et Lorafolk. Je craque littéralement sur cette robe.

Robe Lorafolk et Monoprix

Crédits photo : Lorafolk x Monoprix

Nous sommes à l’été 2016, cette magnifique robe est bien évidemment sold out depuis longtemps. Je prends alors conscience que la collection 2016 n’est plus d’actualité, et que la collection 2017 ne sortira qu’au printemps. Si je ne trouve pas la perle rare au printemps 2017, il ne me restera qu’une marge de manœuvre réduite pour me retourner, et ça c’est pas bon pour une future mariée qui manque de temps et qui aime anticiper…

Le prêt-à-porter c’est trop de risque, je laisse ça de côté, ce qui ne m’empêchera pas malgré tout de zieuter le net encore et encore…

Mais passons à l’option numéro 2.

Le sur-mesure

Le sur-mesure, c’est le rêve pour quelqu’un qui comme moi a des idées plein la tête. Au détour d’une conversation, une copine me dit qu’une de ses amies a fait faire sa robe par une couturière pour un prix intéressant. Cette créatrice, je la connais déjà, je connais son travail que j’aime beaucoup. Je décide donc de prendre rendez-vous avec elle.

Quand j’arrive dans son appart/atelier, je me sens tout de suite très à l’aise, la déco me plaît beaucoup, elle est très sympathique, me tutoie tout de suite, on dirait deux bonnes copines en train de papoter. J’adore ! Le feeling passe super bien.

Je lui explique ce que j’aime, ce que je n’aime pas, je lui montre mon tableau Pinterest pour appuyer mes idées. Je lui annonce aussi que je ne pensais pas mettre plus de 800 euros dans ma robe et elle répond qu’on fera en sorte de rentrer dans ce budget. Parfait !

À priori, elle a l’air de comprendre ce que je veux, et elle va m’envoyer un croquis et le devis prochainement.

L’attente est longue, et plus de 3 semaines passent avant que je reçoive enfin le croquis. Tu m’excuseras ma bride de ne pas te faire voir ce croquis, par respect pour le travail de cette créatrice je ne veux pas le diffuser ici sans son autorisation.

La robe est magnifique, elle a tout ce que j’ai demandé : un décolleté carré, de petites manches, du plumetis, un décolleté en V dans le dos et un nœud au dessus des fesses. Elle me plaît beaucoup, en revanche elle m’annonce deux prix, 1300 euros pour des matières « nobles » (crêpe de soie…), ou 1000 euros pour des matières plus synthétiques, mais très jolies quand même, me dit-elle.

C’est un peu au dessus de mon budget et ça me fait hésiter, je décide donc de suivre son conseil et d’aller essayer des robes « pour voir ».

La fin s’annonce moins réjouissante. Lorsque je me suis retrouvée pleine de doutes après les essayages (tu vas découvrir ça très vite) je lui ai envoyé un message pour l’informer que j’avais besoin d’y réfléchir, car l’idée même d’une robe de mariée me faisait douter. Je lui posais aussi une ou deux questions dans ce message, et je n’ai jamais eu de réponse. Ça m’a beaucoup déçue, car vraiment, le feeling était très bien passé, mais si j’avais choisi cette créatrice pour ma robe, je n’aurai pas supporté d’attendre des semaines pour avoir une réponse, ou pire, de n’en avoir aucune.

Voila, ma Bride, pour connaitre les autres options qui s’offrent à moi, tu devras attendre un peu ! Mais promis, je reviens vite te raconter tout ça!

Et toi, tu avais en tête une robe depuis de très nombreuses années ? Tu as fait faire ta robe sur mesure ? Je veux tout savoir !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Peach

Tu as eu raison de ne pas passer par une personne qui ne prenait pas le temps de te répondre… Comme tu dis, si ça avait du être ça tout au long de la création de ta robe ensuite… Quelle galère ! En tout cas, j’ai hâte que tu nous montres quelques essayages, parce que forcément, les robes fluides, je les porte particulièrement dans mon cœur, même si en vrai j’apprécie tous les styles, surtout quand ils correspondent au caractère de la mariée <3

le 15/07/2017 à 11h13 | Répondre

Madame Moutarde

Oui j’avais trop peur de galérer a avoir de ses nouvelles a chaque étape de la création !

le 17/07/2017 à 20h26 | Répondre

Madame Paillettes

Outch, dommage pour le feeling initial, mais tu as bien réagis! On se réjouis de connaitre la suite! Ton tableau Pinterest ressemble un peu au mien 🙂

le 17/07/2017 à 09h17 | Répondre

Madame Moutarde

Oh ben vivement ta chronique sur la robe alors!! 😊

le 17/07/2017 à 20h28 | Répondre

Madame Néfertiti

Effectivement manque de professionnalisme, tu as bien fait d’aller voir ailleurs. Hâte de savoir ce que tu as fait du coup pour ta robe

le 17/07/2017 à 09h31 | Répondre

Madame Moutarde

C’est dommage parce que ça promettait de belles choses quand même, mais bon j’aurais été trop angoissée tout le long de la création, alors ça valait pas le coup…

le 17/07/2017 à 20h32 | Répondre

Mademoiselle Biche

Te dire que oui elle fera en sorte que ça rentre dans ton budget et finalement rajouter quelques centaines d’euros au devis… ça ne présageait déjà rien de bien encourageant… Et la suite l’a confirmée ! Hâte de découvrir tes autres options !

le 17/07/2017 à 12h14 | Répondre

Madame Moutarde

Oui déjà le budget, ça m’avait un peu agacé mais l’absence de réponse ça à été le truc de trop!

le 17/07/2017 à 20h33 | Répondre

Madame Croisé

Effectivement, il aurait été de bon ton de te dire dès le départ qu’elle ne pourrait pas satisfaire à tes critères dans ce budget là. Et il aurait été de meilleur ton encore de répondre à ton dernier mail!

le 17/07/2017 à 13h07 | Répondre

Madame Moutarde

Oui c’est sur! En plus le feeling était tellement bien passé avec elle que ça m’a d’autant plus déçue…

le 17/07/2017 à 20h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?