Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Mon mariage classique revisité : ma seconde transformation


Publié le 22 septembre 2017 par Madame Caramel Beurre Salé

Je profite du trajet de la mairie à la chambre pour manger un sandwich triangle rapidement, même si je n’ai pas très faim en réalité.

On essaye d’appeler M. Patate à Raclette pour lui donner quelques consignes pour l’église, mais la communication a du mal à passer. Ce qui vire au comique de situation puisqu’il n’arrête pas de répéter tout le temps « allô » comme s’il ne nous entendait pas, alors que nous on l’entend distinctement.

Lorsqu’on arrive à l’hôtel, on se perd un peu au niveau du parking, qui n’est pas franchement bien indiqué. Là, par contre, je sens de l’agacement commencer à monter de mon côté. Accompagnée de mes témoins, je finis par descendre de la voiture et trouver à pied le chemin pour remonter dans le hall.

J’appréhendais un peu les regards curieux que j’allais susciter, mais une fois sur place, je ne m’en préoccupe pas vraiment. On y retrouve Vincent et Aurélia, qui sont arrivés avant nous.

En retard, en retard, j’ai rendez-vous quelque part !

Les filles récupèrent la chambre, et nous montons tous les six.

Arrivée dans la chambre, je subis un nouveau stress, dû au timing cette fois. Je dois me changer, mais les filles n’ont pas eu le temps de manger dans la voiture, tout comme mes précieux prestataires. Ils doivent manger pour pouvoir tenir le reste de la journée, et j’y tiens, même si je sais que ça va accroître le retard que nous avons déjà. Je prends mon mal en patience, et j’en profite pour faire une pause pipi puisque je n’ai plus de robe et peux me débrouiller seule.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, on entame ma préparation. Je commence par enfiler chaussures et bijoux, pendant que mes témoins essayent de s’organiser pour savoir comment m’aider le mieux possible. Nous avons beaucoup moins de place qu’au château, ce qui est paradoxal puisque la robe est plus volumineuse.

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Au moment de passer la robe, je suis très nettement ennuyée. Puisque celle-ci est sur mesure et parfaitement ajustée, tout tombe tout juste comme il faut, et les filles sont un peu perdues parce que le système de laçage est différent de celui de ma première robe.

Vu que j’ai récupéré ma robe fin octobre et que je ne l’ai pas réessayée depuis, les entendre se poser autant de questions me renvoie une dose de stress, ma plus grosse crainte étant que j’aie tellement grossi dans ce laps de temps que ma robe ne ferme plus.

Le problème, en fait, c’est que les filles n’osent pas vraiment tirer, de peur de casser le lacet de la robe. Je leur dis donc sur un ton agacé qu’elles ne doivent pas hésiter car la vendeuse a dit que c’était normal si ça résistait un peu.

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Comme ça n’avance pas assez vite à mon goût, je finis quand même par demander l’heure, et j’apprends qu’il est plus de 14h, heure à laquelle notre cérémonie religieuse doit commencer. Je sens le stress grimper à un niveau supérieur.

Mlle Paillette essaye de me rassurer en disant que la mariée est toujours en retard, mais ça a juste pour conséquence de m’agacer encore plus. Aurélia, sentant la tension monter de mon côté, a finalement les mots justes pour la faire redescendre un peu.

Je souffle un coup et laisse les filles se débrouiller, et c’est un grand soulagement qui me gagne quand elles finissent le laçage.

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Mme India me pose mon voile, et cette fois c’est bon, je suis prête, et soulagée d’être rentrée dans ma précieuse.

Je remercie très chaleureusement les filles de ne pas avoir paniqué malgré mon état d’angoisse, et surtout malgré leur fatigue extrême également. On prend un peu de temps à quatre pour savourer ce court instant juste après le petit coup de pression.

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Mes préparatifs pour la mariage à l'église // Photo : Vincent Besson

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Les prestataires partent avant nous à l’église pendant qu’on récupère tout pour ne rien oublier derrière nous, puis nous quittons également la chambre.

Ma robe est beaucoup plus volumineuse et même moi, ça m’impressionne. On se demande même si on va réussir à toutes rentrer dans l’ascenseur tant je prends de la place.

Lorsque je sors de l’ascenseur dans le hall, je vois tous les regards se porter sur moi. Une fillette passe et ne me lâche pas du regard, même en continuant d’avancer derrière son papa. Je ressens ce que décrivait Mme Salade de Fruits au moment de son essayage. Mlle Japan me murmure à l’oreille : « T’es une vraie princesse pour elle ! »

Je me sens bien, je n’ai même pas froid. Toute mon angoisse semble s’être envolée. On redescend au parking, où M. SNCF nous a attendu tout le temps de mon habillage dans la voiture. On croise d’autres gens, qui me félicitent et me complimentent.

Mais au moment où M. SNCF va avancer la voiture, une autre automobiliste entreprend un créneau pour se garer. C’est le créneau le plus long de ma vie, le mec n’est vraiment pas doué. Heureusement que l’église est à cinq minutes en voiture. Malgré tout, j’ai déjà une bonne demi-heure de retard.

Et toi ? As-tu rencontré des soucis au moment de fermer ta robe ? As-tu réussi à gérer ton stress durant les préparatifs ? Étais-tu aussi en retard pour tes cérémonies ? Viens me raconter !


Tu es une future mariée ? Rejoins-nous sur le nouveau groupe « Le salon de Mademoiselle Dentelle » ! Tu pourras y papoter mariage, glaner conseils et inspirations, partager des bons plans, etc. Viens vite !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Néfertiti

Que tu es belle, tu avais 2 très jolies robes! Pareil 30 min de retard pour moi aussi, on a pris un peu de retard chez le coiffeur mais heureusement c’était une fermeture éclair pour fermer ma robe. Ah le laçage ça ne doit pas être évident à faire. Nous avons du raccourcir notre séance photo pour rattraper le retard car notre mairie n’attend pas, cool que votre curé vous attende !

le 22/09/2017 à 09h35 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

C’est vrai que le laçage c’est pas évident. Mais comme je n’avait pas la silhouette pour une fermeture ou des boutons, c’etait l’option la plus sécure.
Bon au final, plus de peur que de mal parce que sur le reste de la journée, ça n’a absolument pas impacté (on sait pas comment ça se fait d’ailleurs).

le 19/10/2017 à 08h08 | Répondre

Madame Néfertiti

Et l’avantage du laçage si tu prends un peu ou perds un peu avant le mariage comme 90% des mariées tu peux ajuster ;-). Il va falloir que je m’entraine ma soeur a pris une robe avec laçage pour son mariage!!

le 19/10/2017 à 09h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?