Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 1 – Le traiteur


Publié le 13 février 2017 par Madame O'Hara

Ma jolie bride, je reviens pour ma première chronique en tant que… MADAME ! (Gniiiiiiiiiiiii !) Ça y est, le grand jour est passé, à une vitesse folle (ce n’est pas un mythe), et c’était aussi merveilleux que tous les récits des Dentelles le racontent – et même plus encore ! Mais bien entendu, je te parlerai de ce formidable moment plus tard…

Je ne saurais te dire à quel mois nous sommes dans notre quête de prestataires, mais je vais faire une entorse à la chronologie et t’expliquer comment nous avons trouvé les personnes qui accompagneraient notre journée en te montrant le résultat ! Je sais que beaucoup de futurs mariés ont du mal à se fixer, à trouver la perle rare, et que ce n’est pas toujours une question de budget. Pour nous, ça a été – malheureusement – le point essentiel de nos recherches.

Je suis d’ordinaire très très méfiante, je n’aime pas laisser les autres contrôler à ma place, et certainement pas mon mariage. J’ai donc eu l’agréable surprise de tomber sur des professionnels à la fois humains et talentueux, des personnes en qui, d’un coup, j’ai eu toute confiance. Oui, ça arrive !

Après avoir écumé la weddingsphère, j’ai commencé à prendre de vraies décisions, enfin, des contacts, quoi…

De qui avons-nous besoin ?

Après la douloureuse étape de : « On a combien de sous ? », vient celle de : « On a besoin de qui/quoi ? ».

Une salle, évidemment, mais cette étape a été vite réglée.

L’autre évidence, c’est que nous allions devoir nous sustenter, après cette journée d’émotions, mais pas de n’importe quelle façon.

Puis, il nous fallait une ambiance, sublimer tout ça avec de la décoration et des fleurs. Le soir où M. Wayne – mon mari tout neuf ! – m’a dit : « Euh, a-t-on vraiment besoin de fleurs ? », j’ai compris dans mon petit cœur : « Ok, je gère ça. » Si tu connais le dessin animé Hercule, j’ai eu l’impression d’être l’une des muses qui reprennent tout en main.

Et enfin, le photographe… De l’utilité de ce poste non plus, M. Wayne n’était pas convaincu. C’est un sacré budget, il faut l’avouer, mais c’est la seule chose qui nous restera de notre mariage. Il était hors de question de faire l’impasse, et M. Wayne en a convenu.

Nous avions donc déjà bien réduit le champ des possibles et celui-ci s’exposait comme suit :

  • pas de DJ : Papa O’Hara se débrouille très bien (c’est sa passion) et un PC avec un logiciel adéquat sera idéal. Nous louerons du matériel, il n’est pas question qu’un « inconnu » le fasse à sa place. Pour nous, la soirée n’est pas du tout une priorité !
  • un traiteur pouvant assurer le vin d’honneur et le repas pour un petit comité, en s’adaptant à nos demandes particulières,
  • un fleuriste qui ne nous oblige pas à faire un prêt pour un bouquet,
  • une décoratrice qui nous permette d’allier notre budget à ma nullité en matière de DIY, tout ça dans l’esprit de Noël,
  • un photographe qui puisse immortaliser notre journée et livrer le reportage complet SANS SUPPLÉMENT (j’y reviendrai),
  • de quoi rendre la mariée présentable le jour de son mariage (un poil délicat),
  • et le tout en Île-de-France, et c’est là que l’on revient au budget…

Here we go, ma bride !

Manger : notre traiteur exquis !

M. Wayne et moi aimons manger. Les bons restaurants, c’est notre sortie favorite ! Et pour notre mariage, comme tous les mariés, nous avions envie de nous faire plaisir.

Néanmoins, puisque la question du budget a chassé nos rêves de grandeur, nous avons choisi de voir les propositions qui nous étaient faites sans demandes particulières en amont. Nous ne tenions à rien de spécial, pas de menus végétariens, pas de plats que nous souhaitions absolument (ah, si j’avais pu manger une raclette ou un risotto quand même…) et je partais dans l’idée qu’une mariée ne mange pas le jour de son mariage, alors honnêtement : « Servez ce que vous voulez ! »

Sache, ma bride, qu’en laissant les prestataires te proposer leurs menus, tu risques de gagner sur la facture. Je ne dis pas d’accepter ce que tu n’aimes pas, mais en soi, si tu te moques de manger de la volaille ou du bœuf, pourquoi vouloir absolument décider sur ce point ?  Tant que le menu fonctionne, si c’est très classique, est-ce si grave ?

*Attention, je mets les pieds dans le plat (c’est le cas de le dire) : nous n’avons pas pris en compte, par choix, les croyances ou modes de vie de nos invités. Seulement les intolérances, mais il n’y en avait pas. Le traiteur nous a bien demandé si nous avions des contraintes particulières, mais nous avons estimé que c’était notre mariage et que nos invités trouveraient bien quelque chose à manger à un moment donné.*

Le choix de notre traiteur // Photo : Frank Guiraud Photographe

Nous avons commencé à chercher par département, pour les forfaits vin d’honneur/repas/vaisselle/service compris. Ça paraît simple comme ça, mais ça ne l’est pas toujours.

Spoiler : nous n’avons pas goûté notre repas de mariage avant le jour J, puisque nous ne pouvions pas nous déplacer au restaurant. Mais nous avions déjà eu une dégustation des petits fours et du dessert à domicile, qui nous a mis en confiance.

Je reçois plusieurs devis entre 150 et 200€ par personne. Gloups… Je fais quoi maintenant ? 200€, non, ce n’est pas possible ! Parfois, le service ou la location de la vaisselle ne sont même pas inclus… Impensable pour nous !

Nous sélectionnons deux prestataires qui nous ont envoyé des devis plus que raisonnables et les rencontrons à la maison. Nous sommes même prêts à nous occuper des boissons, car nous savons que ça pèse dans la balance…

Le premier est un homme de métier. Très bien, sans aucun doute, mais nous le trouvons trop classique, pour le coup. Son avantage : il connaît notre salle. Mais le gros inconvénient, c’est que la location de la vaisselle n’est pas incluse et qu’il passe par un autre prestataire… un extra de minimum 600€… non, merci ! La solution de la vaisselle jetable est envisagée par ce monsieur pour faire baisser la facture… NO WAY !

Et puis, nous rencontrons notre chef du grand jour. Eva Traiteur. Son site Internet est modeste, mais je suis persuadée que ses clients passent par le bouche à oreille. Eva, c’est une petite femme qui adore son métier ! Active, réactive et enthousiaste, je la trouve en totale adéquation avec notre vision du mariage.

Elle nous propose d’emblée un devis qui nous convient tant au niveau du prix que de la prestation. Le rendez-vous se passe très très bien. Il y a un excellent feeling. Eva a emporté sa tablette pour nous montrer ses mariages précédents – que nous ne voyons pas sur son site – et tout me semble vraiment formidable.

Une phrase que je retiens : « Je vous propose un devis tout compris par personne, car je n’aime pas devoir chercher les petites lignes dans une prestation. » C’est clair et c’est bien mieux.

Pour le vin d’honneur, nous choisissons de partir sur un apéritif conséquent, qui durera une heure et demi. La diversité me plaît, et il y a un atelier foie gras poêlé, idéal pour les soirées d’hiver. C’est chic et bon !

Ensuite, nous avons le choix entre du poisson et de la viande pour le repas. Par prudence, nous prenons la volaille. Le menu est très classique, et oui, il y a du gratin dauphinois, car je vénère le gratin dauphinois, et il vaut mieux parfois rester dans des valeurs sûres, surtout quand nous n’exigeons rien de spécial.

Pour le dessert… Eva sait déjà que nous n’aurons pas de pièce montée en choux ! Nous prenons l’option d’une belle pièce montée en macarons, histoire d’avoir quelque chose à photographier, et d’une farandole de desserts, de verrines, de mignardises, de fruits frais, avec une fontaine à chocolat et des CRÊPES MAISON EN DIRECT ! J’aime beaucoup les wedding cakes de Pinterest, c’est très joli, mais je trouve ça affreusement cher et ceux que j’ai mangés ne m’ont pas plu du tout.

Les boissons sont aussi incluses et calculées par rapport au nombre d’invités. Nous fournissons le champagne et faisons le choix de ne pas avoir d’alcools forts de type vodka, rhum, whisky… (Un petit conseil : plus tu prendras de l’alcool, plus ça te reviendra cher, très cher ! Est-ce bien utile le jour de ton mariage ? Tu peux aussi t’éviter quelques incartades ou la gestion d’invités trop soûls…)

Bon, tu auras compris que le menu nous emballe beaucoup, et les crêpes font pencher mon petit cœur gourmand.

Mais signer avec son traiteur, même si le feeling est là, même s’il te paraît merveilleux, est toutefois une sacrée décision, car c’est lui qui aura le rôle clé de ton mariage : nourrir tes convives ! Si c’est raté, ils s’en souviendront, si c’est merveilleux, aussi. C’est lui qui va rythmer ta soirée, de l’apéritif au bal, en passant par l’animation.

Tu comprends pourquoi la décision a mis quelques jours pour mûrir. Cependant, j’étais sûre. Je ne voulais personne d’autre, et encore moins rencontrer de nouveaux prestataires. Et voilà, c’est parti ! Nous signons avec Eva à M-9 !

Te dire que nous n’avons pas été déçus le jour J serait bien en dessous de la réalité.

Non, nous avons été éblouis par son travail et notre repas de mariage.

Les buffets du vin d’honneur et du dessert étaient magnifiquement décorés, richement garnis et travaillés. Je me suis dit plusieurs fois : « J’ai vraiment pu m’offrir ça ? C’est pour nous toutes ces belles choses ? » Eva était assistée par deux charmantes serveuses, qui ont réjoui nos invités. Tout était parfait ! De l’entrée au dessert… Et oh, ce dessert ! Je ne sais plus combien de fois j’ai remercié Eva dans la soirée…

Choisir son traiteur de mariage // Photo : Franck Guiraud

On ne voit pas encore le foie gras poêlé, mais la dame va arriver ! 

En amont du grand jour, Eva a été d’un grand professionnalisme. Nous sommes allées ensemble à la salle pour regarder comment celle-ci était agencée, puis nous avons convenu qu’elle nous livrerait les nappes et les serviettes la semaine du mariage pour les préparatifs. Disponible, à l’écoute, c’est un prestataire qui sait où il va et ce qu’il apporte à ses clients.

Choisir son traiteur de mariage // Photo : Franck Guiraud

Je te réserve la photo de notre dessert « de mariés » pour une autre chronique, hi hi !

J’avais confiance en notre traiteur et je savais que tout irait bien. Nous la remercions beaucoup ! Nous avons eu beaucoup de chance, c’est certain, de tomber sur ce traiteur en Île-de-France.

Je te redonne son site : Eva Traiteur.

Dans ma prochaine chronique, je te raconterai la suite de cette quête de prestataires pleine de surprises !

Toutes photos : Frank Guiraud Photographe

Et toi, comment as-tu procédé pour trouver ta perle rare ? Tu voulais aussi un repas traditionnel ? As-tu demandé des choses spéciales ? Raconte !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Ophrys

C’est trop beau et ça donne faim !

le 13/02/2017 à 08h10 | Répondre

Madame Peach

Notre traiteur avait le même raisonnement que la vôtre : indiquer d’emblée les prix TTC tout compris par personne comme ça… Aucune surprise, rien à le entre les lignes et c’était parfait ! Je ne suis pas non plus une énorme fan des wedding Cannes, que je trouve menuiseries bien sûr, mais si ne sont pas les meilleurs pour moi. Il y en a de très bons, mais… 😉

Et tous noire traiteur nous avait aussi recommandé d’herbier les bars à alcool forts si on voulait éviter que ça monte trop vite chez certains invités… A la place, on avait une tireuse à bière et en plus de son succès, aucun dernièrement à signaler !

Bref, en tout cas, vous photos sont sublimes, ça avait l’air d’être succulent !

le 13/02/2017 à 09h48 | Répondre

Madame Peach

Oulala, il faut VRAIMENT que je relise mes commentaires avant validation parce qu’avec mon correcteur orthographique à la c** ça donne un truc vraiment bizarre à lire hahaha !

Donc à la place de « rien à le entre les lignes », il fallait lire »rien à LIRE… », « Le wedding cannes » est bien sûr un wedding cake, « menuiserie » ( mais wtf ce correcteur d’orthographe ???!) a remplacé le mot « magnifique », « d’herbier » est à remplacer par « d’éviter » et « dernièrement » par « débordement » ! Ouf ! Message crypté bonjour ?

le 13/02/2017 à 09h59 | Répondre

Mademoiselle Ophrys

Hahaha très drôle ton commentaire, j’adore !

le 13/02/2017 à 10h39 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Et donc je découvre que des traiteurs ne donnent pas le prix tout inclus par invités ?!
On se rejoint assez, je ne me suis pas attardé sur la recherche du traiteur parce que c’etait pas le principal pour nous, mais comme tu dis, tout le monde en reparle encore en me disant « c’etait troooopp bon ».

Ça avait l’air bien copieux de votre coté en tout cas. Ça me donne directement faim.

le 13/02/2017 à 10h24 | Répondre

Sylvie

Toutes mes félicitations pour ton mariage. C’est toujours un plaisir de retrouver les chroniqueuses après le grand jour.
On sens une certaine sérénité s’instaurer après le stress (plus ou moins important en fonction des caractères).

Je fonctionne beaucoup avec des coups de cœur dans la vie, en général ça fonctionne plutôt bien.

Ton traiteur a fait un beau travail, les photos ouvre l’appétit et donne envie d’assister à ton mariage 🙂

Je suis d’accord avec toi, le traiteur est un poste fondamental, on passe beaucoup de temps à table et si c’est mauvais malheureusement les convives risquent de s’en souvenir longtemps.

Je suis a peine au début du début de l’organisation de mon mariage (choix du lieu et de la date) mais forcément je pense beaucoup à touts les prestataire que je souhaite pour ce grand jour.

J’ai très hâte d’en savoir plus sur ton mariage et notamment voir ta belle robe….suspense!!

le 13/02/2017 à 10h28 | Répondre

Mademoiselle Bulles

Et voilà, je suis devant mon PC et maintenant j’ai très faim ! Ca avait l’air vraiment très bon tout ce que vous avez prévu.

le 13/02/2017 à 10h41 | Répondre

Melle Bulle

Les photos donnent vraiment envie, vous avez du vous régaler !!!

En revanche, cette ligne me fait tiquer : « Je reçois plusieurs devis entre 150 et 200€. Gloups… Je fais quoi maintenant ? 200€, non, ce n’est pas possible ! Parfois, le service ou la location de la vaisselle ne sont même pas inclus… Impensable pour nous ! » Il ne manquerait pas un 0 par hasard (effectivement, 2000€, sur un budget de 5000, c’est compliqué !) ? Parce qu’un traiteur pour 200€, j’aimerais bien en trouver un aussi ^^’

le 13/02/2017 à 12h07 | Répondre

Camille

Je pense qu’il s’agit du prix par personne (même si ça fait aussi tiquer, dans l’autre sens, je suis bien d’accord 😉 ) 🙂

le 13/02/2017 à 12h14 | Répondre

Madame O'Hara (voir son site)

Bonjour Mademoiselle Bulle ! Oui en effet, il y a eu un « oubli » dans mon article, je viens de me relire, c’est bien 200 euros par personne ! 😀

le 13/02/2017 à 12h16 | Répondre

Camille

Je le rajoute si tu veux ! Sur le coup je n’ai pas voulu le faire, parce que ça me paraissait vraiment énorme et que je ne voulais pas te faire dire une bêtise si je me trompais. Mais si tu confirmes que c’est bien ça, autant lever l’ambiguïté 🙂

le 13/02/2017 à 12h21 | Répondre

Melle Bulle

Ah, par personne ?!?! La vache… Effectivement, c’est pas possible ^^
En tout cas, ce qu’on voit sur les photos démontre que vous avez bien fait de creuser un peu plus !! 🙂

le 13/02/2017 à 17h03 | Répondre

Madame Myrtille

Le buffet de dessert est juste parfait …
Le traiteur était le prestataire le plus important à nos yeux et comme toi ça nous a fait bizarre de signer un devis au montant si élevé à m-10… mais une fois qu’on a eu notre coup de coeur on a eu trop peur de le laisser filer alors on a conclu le marché à toute vitesse (et sans regret)

le 14/02/2017 à 12h11 | Répondre

Madame Presque Relax

Hoooo tu me donnes faim.
C’est toujours chouette de ne pas regretter son choix

le 20/02/2017 à 09h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?