Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Mon mariage mélodieux et convivial : le miracle de la mise en place


Publié le 16 mai 2017 par Madame Myrtille

Je te laissais la dernière fois à quelques jours de mon mariage alors que tout allait mal et que le monde s’écroulait autour de moi. (Ne rigole pas ! Tu verras qu’à trois jours de ton mariage, toi aussi la moindre contrariété te semblera insurmontable.)

Nous ne nous en sortions pas avec cet échafaudage à la noix (pour rester polie) et je dois t’avouer que cette aventure m’a très clairement amené à voir le verre à moitié vide, moi, l’éternelle optimiste. Mais il faut que tu saches que tout n’a pas été si terrible que ça non plus. J’ai peut-être un poil dramatisé…

En parallèle, nous avons rencontré notre traiteur et celui-ci a été extrêmement conciliant puisqu’à moins d’une semaine de la prestation, il a accepté de rajouter un trou normand à notre menu pour un tarif plus que raisonnable. Nous pensions initialement faire l’impasse sur le trou (question de budget) mais les fortes températures attendues nous ont poussées à revoir notre copie et ce rafraichissement fut plus que bienvenu.

Le Grognon récupéra et lava les tonneaux destinés à servir de mange-debout gracieusement prêtés par nos amis viticulteurs et ils étaient parfaits (oui, les mange-debout classique, en plastique et dans les housses en lycra c’était NO WAY !), et de mon côté je finalisais mon rideau de grues pour le photomaton qui rendait finalement encore mieux que dans mon imagination… Autant de petits rayons de soleil qui nous ont permis de ne pas tout lâcher face à nos imprévus, jusqu’à ce que notre bonne étoile se mette enfin en marche…

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Quand les futurs-époux refont surface

Mercredi (J-3), il est 7h30 et nous sommes réveillés par le téléphone du Grognon.

« Bon sang, mais qui c’est qui peut bien nous appeler si tôt »

(Je tiens à préciser qu’en vérité j’ai été bien moins polie que ça, encore une fois). C’est le président de la fameuse association (à qui nous avons loué la salle) qui nous informe qu’il ne pourra pas, à cause d’un imprévu professionnel, honorer le rendez-vous qu’il a à 8 heures avec l’entreprise qui a mis l’échafaudage en place. Il nous propose d’y aller à sa place. Nous qui n’attendions que de pouvoir discuter directement avec cet entrepreneur nous sautons sur l’occasion (et dans nos vêtements) pour nous y rendre. Et mon Grognon d’amour, en fin négociateur, a réussi à obtenir le retrait total de l’échafaudage dès jeudi matin, moyennant toutefois une aide physique de la part de trois personnes et une compensation financière.

Et à partir de ce moment-là tous nos soucis se sont arrangés comme par enchantement.

À J-2 ça s’accélère

Donc à 8 heures l’échafaudage est démonté, Papa Myrtille en profite pour monter le photomaton que nous avions préparé ensemble et qui restera à l’extérieur de la salle et à 10h30 je file faire mon second essai coiffure. Souviens-toi, Maman Myrtille n’aimait pas trop la précédente car elle ne me dégageait pas assez le visage.

Puis, à 15 heures Maman Grognon et moi allons décorer l’église de mes petites grues en partition qui flottent sur leur nuage de gypsophile. Grâce aux tubes remplis d’eau, les fleurs étaient encore fraîches deux jours plus tard. Je suis contente car encore une fois le résultat me plait. Quel soulagement ! Il faut dire que c’était vraiment difficile pour moi de me projeter dans les lieux contenant les décorations que j’avais élaborées.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Puis, à 18h30 nous réceptionnons enfin les clés et c’est parti pour le gros chantier : alors que les garçons montent la grande tonnelle, disposent les bottes de paille puis le plafond de lampions, je mets en place la table pour les cadeaux, je rapatrie toute la déco pour le lendemain et prépare le punch exotique ainsi que la pink-lemonade.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Les lampions donnent une dimension festive à notre salle tristounette

Mon frère adoré et témoin arrive de Marseille vers 21 heures et nous en profitons pour partager des pizzas et quelques blagues sur un coin de table. Que c’est bon de le revoir et de pouvoir passer quelques moment en famille dans la réjouissance des derniers jours. Encore l’un ou l’autre détail à régler et nous filons nous coucher, épuisés mais confiants car nous sommes même en avance sur notre planning !

À J-1, l’aboutissement d’une année de préparation

À 9 heures, alors que la vaisselle, les tables et les nappages sont réceptionnés, je fais un dernier essayage de ma robe. Silvène, mon amie couturière, voulait revoir la longueur (souviens-toi, lors de l’essayage précédant j’avais oublié mes chaussures).

Vers 9h45 j’arrive à la salle et mes petites mains ouvrières se mettent au boulot. Papa Myrtille avait déjà remonté les lampions (le système d’accroche fait en fil de pêche s’était un peu détendu pendant la nuit) et on a pu mettre les tables en place et les décorer. Ouf ! Le plan que nous avions élaborer colle parfaitement ! (Nous avions compté 1m20 de place minimum entre deux tables et ce fut suffisant, nos invités furent à l’aise.)

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Chaque couleur représente un groupe d’invité se connaissant,
technique bien pratique pour s’y retrouver quand on souhaite mélanger ses invités

L’espace se rempli et notre salle prend vie.

Pour moi il est impossible de m’atteler à quelque tâche que ce soit car je suis sollicitée de toutes parts. On peut dire que ce jour-là, j’ai appris le sens du mot « déléguer ». Mes petites mains se sont exécutées avec passion et patience, suivant à la lettre mes instructions tout au long de la journée pour que notre salle et sa cour revêtent leurs habits de fête. Encore une fois je m’émerveille devant l’allure que prend notre modeste salle des fêtes et je me réconcilie petit à petit avec ma déco, que j’aurai bien envoyé valser 48 heures auparavant.

Les tables rondes donnent un aspect festif et je suis sous le charme de la vaisselle choisie par notre traiteur. Je commence tout doucement à lâcher la pression car tout se passe à merveille.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

La partie fleurie des centres de table sera apportée le lendemain matin par notre fleuriste en herbe

À 14h30 Maman Myrtille arrive avec le repas plus que bienvenu. Nous prenons le temps de déjeuner tous ensemble et de débriefer sur ce qu’il reste à faire. Et après manger, pas de sieste au programme, il s’agit de fignoler plein de détails et de monter la sono et les lumières de la scène (car nous n’avons pas de DJ).

L’extérieur aussi prend forme tout au long de la journée. À chaque fois que je mets le nez dehors j’y trouve quelque chose de nouveau : les bottes de paille à leur place, les fanions, nos décoration d’extérieur, etc.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Et alors que le soleil se couche sur cette journée très productive, nos gentilles mains volontaires s’en vont. Nous les remercions chaleureusement et lorsque la nuit tombe il ne reste que nous deux et notre salle parfaitement décorée et prête à accueillir notre fête.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

 Une « barrière » de photos de nos sept ans d’aventures pour barrer l’accès de la salle du dîner aux invités pendant le vin d’honneur, tout en permettant aux curieux d’y jeter un œil de loin.

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Le couché de soleil sur la cour prête à accueillir notre vin d’honneur

Nous attendons nos gardiens qui dormiront sur place et qui tardent à arriver. Je profite de ce moment de tranquillité pour inscrire des instructions claires et concises pour le traiteur. J’ai disposé tous les éléments qu’il aurait à utiliser sur une grande table et n’ai pas hésité à écrire toutes les indications qui me passaient par la tête, de la plus sensée à la plus farfelue, le tout agrémenté de schémas explicatifs (quitte à passer pour une tarée autant le faire à fond) et de nombreuses fautes d’orthographe et de grammaire (heureusement que mon institutrice de maman de les a pas vues !).

Les derniers préparatifs du mariage... et tout va mieux !

Crédits photo : Photo personnelle

Voici des exemples d’instructions laissées au traiteur

Nous somme épuisés mais fiers du travail accompli. Notre salle et sa cour sont méconnaissables. Il faut être honnête, nous sommes loin de l’ambiance « vieille grange » des photos Pinterest dont je te parlais au début de mes préparatifs, mais ce que je vois nous ressemble et c’est là l’essentiel. Cette journée qui s’est déroulée à merveille nous a permis de passer l’éponge sur nos mésaventures et d’appréhender avec joie le lendemain.

Séquence émotion avant de retrouver notre chambre d’hôtel

Nous sommes tous les deux assis sur une botte de paille dans la douceur de cette soirée de septembre, tentant tant bien que mal de rester éveillés et attendons avec impatience nos gardiens. Et là je sens que le moment est arrivé. J’avais écrit mes vœux quelques jours auparavant sans vraiment savoir quand je pourrais les partager. Étant tout deux de nature très pudique en ce qui concerne nos sentiments, il était d’emblée hors de question que ça se passe en publique.

Pour ne pas nous mettre la pression nous nous étions dit que nous ferions nos déclarations quand le moment nous semblera propice. Mon Grognon d’amour les avait déjà partagés et bien que je les réservais pour le grand jour, mon instinct me poussa à chercher mon billet et le présent qui y était associé.

Mon texte n’était pas long mais il a suffit à nous faire fondre en larme sous la lumière tamisée des guirlandes guinguette. Mon Grognon d’amour découvre avec surprise sa jolie montre et m’offre également un présent.

Nos gardiens arrivent enfin et nous libèrent.

Du fond de notre lit douillet, je m’endors, le sourire au lèvre en pensant au lendemain…

Et toi, comment as vécu les derniers jours avant ton mariage ? As-tu réussi à bien profiter de tes préparatifs ou as-tu senti poindre un ras-le-bol ? Raconte-moi tout !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Solène

Quel plaisir de lire que tout s’arrange finalement et que vos proches vous ont si bien entourés ! Et puis ce moment rien qu’à deux avant le grand tumulte, c’est si attendrissant! Ta déco est vraiment très jolie ! Bravo à tous les deux et aux « petites mains »…

le 16/05/2017 à 08h10 | Répondre

Madame Myrtille

Merci beaucoup Melle Solène 🙂
C’est clair que sans nos petites mains travailleuses nous n’y serions pas arrivés.

le 16/05/2017 à 17h30 | Répondre

Madame Peach

C’est fou comme je me revois aussi la veille du mariage en lisant ton récit, lorsque tout se met en place grâce au travail des petites mains travailleuses et bienveillantes et que pendant ce temps, toi, tu commences mille tâches mais que tu n’en finis aucune, sollicitée de tous les côtés… 😉 Alors je suis heureuse de voir que finalement, ce satané échafaudage a pu être enlevé et que tu as vécu une dernière journée de préparatifs avec l’esprit plus léger !

le 16/05/2017 à 09h08 | Répondre

Madame Myrtille

Moi je me souviens, ce jour-là j’ai l’impression d’avoir passer ma journée à chercher mes ciseaux. Un instant je les avais en main et l’instant d’après ils avaient disparus et quelqu’un me sollicitait pour quelque chose d’autre. Détail surprenant, nous avons retrouvé nos 3 paires de ciseaux après le rangement 😀

le 16/05/2017 à 17h32 | Répondre

julie

le soulagement que tu as dû éprouver !
merci pour ce récit, ça m’aide à visualiser le déroulement des tous derniers jours et la mise en place. Effectivement, je commence à comprendre qu’il faut déléguer 😀

le 16/05/2017 à 10h21 | Répondre

Madame Myrtille

Oh oui une fois que tout était en place et surtout que nous étions contents du résultat nous étions vraiment soulagés.
Et en effet prépare toi à déléguer !! 😉

le 16/05/2017 à 17h35 | Répondre

Madame Croisé

tout comme Mme Peach, ton récit me rappelle de beaux souvenirs. Même si nous n’avons de loin pas eu autant de choses à installer la veille du mariage (nous avions la chance d’avoir un lieu pleins de charme à la base et le traiteur s’occupait lui même de monter les tables, les installer, les napper et dresser le couvert). Mais cette sensation que tout se met en place, que le puzzle de décoration si longuement imaginé s’assemble enfin. J’adore!
Et en plus, ton récit est parfait, ta déco est superbe et tu nous abreuves de bonnes nouvelles!

le 16/05/2017 à 21h26 | Répondre

Madame Myrtille

Oui je pense que c’était de loin le meilleur moment des préparatifs, même si maintenant avec le recul je me dis que ça n’aurait pas été mal de faire comme vous et de louer une salle avec plus de cachet pour être moins stresser sur la fin…. Mais avec des ‘si’ …

le 17/05/2017 à 21h11 | Répondre

Mademoiselle Piglou

J’adore les chroniques des tous derniers préparatifs, c’est ce que je préfère! Quel soulagement pour les échafaudages, je crois que j’aurais fait une syncope + crise de nerf + nouvelle syncope haha. J’ai hâte de voir la suite! 🙂

le 16/05/2017 à 21h50 | Répondre

Madame Myrtille

Ouhh j’espère de tout cœur que tu n’auras pas de soucis de ce genre car c’est vraiment super angoissant et déprimant, et heureusement que nous avions nos proches pour nous aider à tenir. La suite arrive 😀 je suis contente d’annoncer qu’il n’y a plus de trou dans mon récit pendant un bon petit nombre de semaines 😉 😉 😉

le 17/05/2017 à 21h14 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

On sent ton stress s’evaporer au fil du récit et l’excitation monter de plus en plus, c’est trop chouette.
J’ai trop hate d’etre a ta prochaine chronique iiiiiii!

le 17/05/2017 à 13h19 | Répondre

Madame Myrtille

Oh oui ! C’est clair qu’au fur et à mesure que les gens complimentaient notre salle je me suis réconcilier avec toute ma déco.

le 17/05/2017 à 21h18 | Répondre

Madame Bulles

J’adore les explications laissées au traiteur, c’était on ne peut plus clair :). Au moins, tout devait être fait comme tu le souhaitais !

C’est tellement génial que cet échafaudage ait pu être désinstallé à temps ! Et j’envie votre petit moment d’intimité tous les deux, même si vous deviez être très fatigués !

le 17/05/2017 à 21h53 | Répondre

Madame Myrtille

Un ami qui est passé à la salle le samedi matin m’a confié « là si ton traiteur se plante, c’est qu’il a choisi la mauvaise voix, il peut fermer boutique ». Mais notre traiteur a vraiment assuré. Je ne sais pas si les notes ont aidé ou non mais en tout cas moi ça m’a bien rassuré de le faire surtout que j’ai découvert le rendu final définitif avec les invités, au moment du VH…

le 18/05/2017 à 11h28 | Répondre

Madame Green (voir son site)

haha ! Génial ce moment de calme avant la tempête ! J’adore tes petites explications ! On a fait à peu près pareil avec des post-it et ça a super bien marché ! Bientôt le récit du jour J!!!!!!!!!!

le 19/05/2017 à 18h54 | Répondre

Madame Myrtille

Ah j’ai hâte que tu nous racontes aussi ! Mais en effet, maintenant que j’en ai l’expérience, je pense que le mieux pour ne pas être déçue par un presta c’est d’être le plus clair possible.

le 26/05/2017 à 10h00 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?