Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Organiser deux mariages ? Challenge accepted !


Publié le 14 juillet 2017 par Madame Bulles

Oui, oui, cette année, je me marie deux fois (avec le même homme, je te rassure) ! J’attendais ce grand moment depuis presque 30 ans, alors je fais durer le plaisir et j’en profiterai sur deux jours !
Notre « oui » devant le Maire a eu lieu en mars dernier ; notre « oui » religieux en juillet.

Chaussures de mariés

Crédits photo (creative commons) : Josh Felise

Mais pourquoi deux « mariages » ?

C’est une question à laquelle j’ai eu à répondre de nombreuses fois depuis l’envoi de notre save-the-date ! Nous souhaitions initialement fêter nos 30 ans en mars et nous marier en juillet (mais toutefois dissocier mairie et église). En juin 2015, lors d’une discussion avec nos parents, au retour du choix de notre lieu de réception, nous avons décidé de nous marier civilement le jour de la fête de nos 30 ans (en 2017 donc). Quelques recherches plus tard, c’était décidé, nous ferons donc deux mariages (ou plutôt, un anniversaire-mariage en mars et un mariage en juillet).

À la base, il était convenu que notre mariage civil serait plutôt intégré dans notre fête, et non l’inverse. Et puis, le temps a passé, j’ai cherché sur Pinterest des « mariages années folles », et notre anniversaire-mariage s’est transformé en « mariage civil pour nos 30 ans ». Ben oui, je ne pouvais pas laisser de côté cette jolie papeterie avec les motifs art-déco, ni ces chandeliers recouverts de perles ! Oh tiens, si on faisait un charleston en ouverture de bal ? Bref, tu me vois venir, j’organise deux mariages, mais deux mariages complément différents ! Pas question de faire une redite en juillet, nous voulons deux fêtes « incomparables ».

De plus, je rêve depuis des années de porter un bibi à voilette pour mon mariage (mais un voile pour l’église) : il fallait donc pour moi diviser les deux mariages pour pouvoir porter ces deux accessoires ! Le petit bonus, deux mariages, ça veut dire deux robes, donc deux styles très différents pour moi. Je pousse le « vice » un peu plus loin : ça veut aussi dire deux bouquets : moi qui avait très envie d’un bouquet tout en gypsophile et d’un bouquet couleur corail, je n’ai pas eu à choisir entre les deux !

Le bonheur de se marier est donc multiplié par deux, mais les questions de future mariée aussi ! Mon ami Pinterest me donne une idée ? Vite, je l’analyse et je cherche dans « quel mariage » elle serait le mieux. Le photobooth ? Hop, dans la case Années Folles (à moi la découpe de moustaches en papier). Le livre d’or grâce au Polaroïd ? Zou, mariage religieux, ça fera de supers souvenirs ! Je dois t’avouer que la différence de budget (qui varie de 1 à 5) m’aide également. On a décidé de ne pas allouer trop de budget à ce qui devait initialement être nos anniversaires et on a essayé de s’y tenir autant que possible.

Et concrètement, ça donne quoi ?

J’ai fait deux to-do list bien distinctes, organisées par mois, que j’essaie de suivre au maximum. Je groupe mes achats autant que possible : par exemple, nos bougies seront blanches pour nos deux mariages, c’est beaucoup plus pratique pour calculer les quantités, et franchement, une bougie blanche, c’est une bougie blanche (le bonus, c’est que l’on pourra réutiliser celles qui n’ont pas servi). À partir de janvier, j’ai clairement mis la préparation du mariage religieux en pause pour la reprendre après nos anniversaires. Pour le coup, ça devenait trop dur de s’impliquer sur deux fêtes totalement différentes.

Si on se résume, quelles sont les différences ?

Notre mariage civil a surtout été « fait maison » et convivial : nous étions dans la salle des fêtes que nous avons décoré pour transporter nos invités (des paillettes, des paillettes, des paillettes !). Nous avons préparé les bouchées du goûter d’honneur et de l’apéritif et notre traiteur a proposé un plat unique (ou plutôt trois plats différents) en buffet, le dessert était une pièce montée de macarons complétée par des gâteaux. J’ai cherché également à faire la différence par nos tenues : je serai en petite robe courte à manches longues et lui sera en costume.

Pour notre mariage religieux, nous faisons confiance à plus de prestataires, le traiteur s’occupe du menu du vin d’honneur aux mignardises du café. Nous sommes dans une très belle salle qui se suffit à elle-même, et qui sera juste « sublimée » avec des bougies, des bouquets et quelques pompons. Nos invités repartiront avec des dragées (mais pas traditionnelles, j’y reviendrai). Enfin, j’aurai la robe de princesse de mes rêves et un long voile. Mon amoureux sera en jaquette (à la base, il voulait une queue de pie, mais il portera finalement lors de la soirée de notre anniversaire) : nous partions pour la louer et finalement, nous avons été faibles lors d’un salon du mariage : elle sera sur-mesure, comme ma robe !

Nous allons donc préparer deux fêtes différentes, mais toujours conviviales : je peux te dire que l’étape 1 a déjà été franchie et j’espère qu’elle l’a bien été ! Je suis actuellement en pleine préparation de l’étape 2 (mon mariage de princesse) et quel bonheur de se replonger déjà dans les préparatifs !

Et toi, as-tu séparé tes deux cérémonies ? As-tu voulu faire un mariage qui ne « fasse pas mariage » ? Raconte-moi !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Paillettes

Ohlalala cette thématique fais rêver! Ca avait l’air super sympa!

le 17/07/2017 à 09h09 | Répondre

Madame Néfertiti

C’est chouette de faire 2 fêtes aussi tu peux faire 2 thèmes et surtout tu profites 2 fois plus de ton mariage c’est vraiment une super idée.

le 17/07/2017 à 09h33 | Répondre

Madame Bulles

Oui et j’avoue que je ne regrette pas d’avoir pu profiter de deux journées différentes parce que vraiment, ça passe trop vite !

le 29/07/2017 à 14h31 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?