Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Le prince et la princesse à la recherche de leur château


Publié le 6 mars 2017 par Madame Cendrillon

Oui, je sais, le titre de cette chronique en jette un peu (trop). Bon, en réalité, j’aurais très bien pu l’intituler « le prince et la princesse à la recherche de leur gîte, leur ferme, leur domaine viticole, leur manoir, leur vieille salle pleine de charme… »

Comme je te l’avais déjà dit il y a fort longtemps dans mes chroniques, j’avais envie d’un lieu d’esprit ancien, avec du cachet, des pierres, des poutres, un joli jardin

La recherche de notre lieu de réception a été la première étape de nos préparatifs (comment ça mes chroniques ne sont donc pas dans l’ordre ?). À l’époque, notre liste d’invités potentiels s’élevait à cent quatre-vingt pour le dîner et deux cents pour le cocktail. Exit donc tous les lieux qui ne pouvaient pas recevoir autant. Nos parents préféraient payer le lieu plus cher, mais être sûrs de ne pas devoir trier leurs invités sur le volet.

Oui parce que, je ne te l’ai peut-être pas dit, mais nos parents financent une partie du mariage, en retour de quoi ils n’avaient pas de limite sur leur nombre d’invités. Ça a été un gros débat au départ, mais a posteriori, je suis très heureuse d’avoir pu faire autant plaisir à nos parents. Et puis en vrai, ils ont été assez raisonnables.

Bref, pour en revenir à la recherche du lieu de réception, nous avions également un autre critère : celui de la distance par rapport à la mairie. Nous ne voulions pas faire un grand trajet en voiture entre la cérémonie civile et le reste de la réception. À ce moment-là, nous n’avions pas décidé de la mairie dans laquelle on souhaitait se marier (celle de Nantes où on habite, ou l’une ou l’autre des mairies des communes de nos parents).

Pas mal de sites à qui nous avons envoyé un mail n’ont jamais répondu. Malgré parfois une forte envie de les relancer, nous nous sommes dit que s’ils traînaient à répondre pour des réservations, alors qu’est-ce que ce serait si je devais les contacter pour des questions d’organisation une fois l’acompte versé ! Nous voulions un contact sécurisant pour la suite.

Parmi les domaines qui rentraient dans nos minces critères « prix/places/cachet », deux ont retenu notre attention. Et devine quoi, il s’agit de deux châteaux (bah tiens…) !

Crédits photo : Photo personnelle

Le château de la Groulais, Blain (44)

Ses petits plus :

  • C’est une ancienne forteresse médiévale chargée d’histoire (gniiiiiiii) et le lieu est vraiment magnifique.
  • La cour intérieure est un jardin à la française (double gniiiiiii, j’adore).
  • Il est à quinze minutes en voiture de la mairie du village où j’ai grandi, et où mes parents résident toujours.
  • Il peut accueillir jusqu’à trois cents personnes assises (on est donc large !).
  • Le propriétaire est également le cuisinier qui régalera les invités. Il a fait ses armes dans les grands palaces parisiens, aux côtés de grands chefs comme Eric Fréchon, Jean-Francois Piège ou encore Joël Robuchon. Moi qui suis fan de gastronomie, je suis conquise !

Ses petits moins :

  • Il n’y a pas de logements sur le site.
  • La déco de la salle intérieure ainsi que les chaises et la vaisselle fait tellement « château » que ça ferait presque un peu trop décalé par rapport au thème champêtre qu’on imagine, un peu plus simple et naturel.
  • L’inconvénient majeur d’avoir un chef cuisinier sur place, c’est que tu n’as, bien sûr, pas le choix du traiteur. Et forcément, qui dit chef de grande renommée, dit tarifs proportionnels.
  • Il y a un droit de bouchon. Mon cousin M. étant dans le domaine, nous comptons faire appel à lui pour le vin.
  • Le domaine n’est pas privatisable, donc il y a un risque d’avoir plusieurs mariages en même temps (bonjour les comparatifs à la « 4 mariages pour une lune de miel »).

Le château de la Bretonnière, Vigneux-de-Bretagne (44)

Je connais bien les lieux, puisque j’ai pu assister à quelques mariages là-bas étant plus jeune.

Ses petits plus :

  • C’est aussi un château (encore gniiiiiiiii).
  • Il n’y a pas de jardin à la française, mais des arches, un lac, de gros chênes et un puits en fer forgé, tant de jolis sites où faire nos photos !
  • La salle de réception est dans les anciennes écuries, donc les invités auront une vue imprenable sur le château (plus jolie vue donc que si on mangeait dans une salle du château).
  • On a une liberté totale sur le traiteur, la cuisine est bien équipée.
  • Il est à moins d’un kilomètre de la mairie de chez mes parents.

Ses petits moins :

  • Les chaises sont trop basiques. Alors oui, tu peux me dire que c’est un détail, mais pour moi, des chaises de jardin en plastique blanc dans un lieu si magique, ça ne colle pas.
  • Il n’y a pas non plus d’hébergement sur place.
  • Ils imposent, en raison du plan d’eau, des baby-sitters diplômés BAFA à rechercher nous-mêmes. Je dis inconvénient, mais quand j’étais plus jeune et diplômée BAFA, j’étais bien contente d’aller me faire un peu d’argent de poche en allant garder les enfants lors des mariages.
  • Il n’y a pas de solution de repli pour la cérémonie laïque et le cocktail en cas de mauvais temps. La salle de réception est grande et peut recevoir en théorie le cocktail debout dans une moitié de la salle, puis le dîner dans l’autre moitié, mais avec notre grand nombre d’invités, nos tables risquent d’occuper toute la salle. Bref, en cas de pluie, pas de plan B pour la moitié du mariage…

Finalement, pas de grand gagnant dans nos cœurs

On ne va pas se mentir, lorsqu’on se marie, le budget peut parfois nous aider à prendre telle ou telle décision. Avec M. Bichon, nous n’avions absolument pas discuté d’un budget pour notre mariage. Nous ne tenions pas les comptes et j’achetais ma déco sans regarder les prix. Mais pour les grosses sommes comme la location du site, le traiteur ou encore les prestataires, alors là oui, bien sûr, il a fallu compter. C’est grâce à ce paramètre que nous avons pu trancher le choix du château.

Le premier domaine imposait donc le menu et bien sûr son tarif… Je rêvais de pouvoir dire à mes invités avec un air de princesse : « Mmmouiiii, le cuisinier a travaillé avec des chefs étoilés dans les palaces parisiens ! Le Bristol, vous connaissez ? » Mais un devis plus tard, mon ambition gastronomique était vite redescendue. Même avec le traiteur le plus cher de la région, louer le second château revenait à beaucoup moins cher que le château avec son chef.

Ça ne nous posait pas de problème de devoir faire une croix sur le domaine de la Groulais (on y retournera déjeuner à l’occasion !), mais j’avais toujours un problème à régler pour accepter de me marier à la Bretonnière…

… ces foutues chaises ne me plaisaient pas

Je n’arrivais pas à m’y faire. Je comprends que c’est plus facile à déplacer et à empiler que des chaises Napoléon quand on en a trois cent trente, mais grand Dieu, qu’est-ce que ça ne collait pas au reste du domaine !

J’avais les neurones un peu ailleurs à ce moment-là, et ne trouvais pas de solution par moi-même. Heureusement, c’est ma maman qui a trouvé la parade : « Et pourquoi tu ne les recouvrirais pas avec des housses blanches et un joli nœud ? »

Ouiiiiiii ! Merci Maman chérie, grâce à toi, notre choix est fait ! On n’aura plus qu’à invoquer les Dieux du Soleil pour pouvoir faire la cérémonie et le cocktail en extérieur.

Monsieur Bichon était quant à lui très emballé par le château de la Bretonnière dès le départ. Sans même l’avoir visité, il me faisait confiance concernant la beauté du lieu. Nous l’avons donc réservé sans le visiter avant. Et quelle ne fut pas la surprise de M. Bichon en le visitant plusieurs mois plus tard…

Sans plus attendre, voici quelques photos personnelles prises lors de nos deux visites de repérage :

Recherche de château pour mariage en Pays de la Loire

Crédits photo : Photo personnelle

Les anciennes écuries, réaménagées en salle pour le dîner (coucou mon papa)

Recherche de château pour mariage en Pays de la Loire

Crédits photo : Photo personnelle

Ce joli puits, j’imagine tant de belles choses pour lui !

Recherche de château pour mariage en Pays de la Loire

Crédits photo : Photo personnelle

Le château à proprement parler, vu depuis la salle du dîner

Et comme ma photographe a été bien meilleure que moi pour capturer la vue qu’auront les invités en arrivant sur les lieux (attention, mini mini spoil, c’est une photo du jour J) :

Recherche de château pour mariage en Pays de la Loire // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Et toi, quels sont tes critères pour la salle ? Tu as visité beaucoup de sites ? Qu’est-ce qui était rédhibitoire ? Raconte !


Pssst : je t’invite à me retrouver sur l’agenda du 1er au 24 décembre… surprises et cadeaux t’attendent à l’occasion des fêtes de fin d’année dans un Calendrier de l’Avent spécial mariage concocté rien que pour toi ! 🎁

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Gezillig

C’est vraiment un superbe endroit, ça fait rêver <3

le 06/03/2017 à 12h12 | Répondre

Madame Cendrillon

j’ai toujours cette même impression quand je vois mes photos, ça fait rêver sans être trop pompeux à l’intérieur et ça c’est top ! Merci Madame Gezillig

le 13/03/2017 à 19h08 | Répondre

Julie

On a la même photographe!!! J’ai encore plus hâte de voir ton reportage photo maintenant, c’est malin!!! C’est marrant dès que j’ai vu la photo j’ai reconnu son style 😀

le 06/03/2017 à 15h53 | Répondre

Madame Cendrillon

Je n’ai qu’une chose à dire : Tu as fait un excellent choix 😉 Tu te marie bientôt ? que je scrute également tes photos sur son site !

le 13/03/2017 à 19h16 | Répondre

Julie

c’était il y a deux semaines, et Cécile nous a envoyé les photos hier. Oh qui oui, nous avons fait le bon choix! Déjà elle est adorable, discrète, gentille, rien de mieux pour mettre en confiance les gens pas très à l’aise devant l’objectif que nous sommes!
J’ai eu les larmes aux yeux en regardant le reportage (pas encore en ligne), elle a réussi à capter tellement d’émotions, de petites choses que nous n’avions pas vues évidemment (ma belle mère essuyant ses larmes dans l’église…) elle est super douée.

le 28/07/2017 à 09h57 | Répondre

Julie

Ca y est elles sont en ligne sur le site de Cécile (C & B ) 🙂

le 01/09/2017 à 19h26 | Répondre

Olcalima

J’avais moi aussi visité le château de la bretonniere lors de ma recherche de salle. Nous avons finalement choisi une autre salle mais ce château m’avait quand même beaucoup plus.
Vous avez eu un cadre superbe pour votre mariage et j’espère que le temps vous a permis de profiter des extérieurs comme vous le souhaitiez le jour J.

le 06/03/2017 à 21h56 | Répondre

Madame Cendrillon

Oh oui, le temps était avec nous, j’y reviendrais plus tard. Vous avez choisi quel site finalement, je suis curieuse ! 😉

le 13/03/2017 à 19h15 | Répondre

Olcalima

Pour nous ce sera le domaine du Bois d’Andigné à Freigné.

le 13/03/2017 à 20h33 | Répondre

Madame Cendrillon

Je connais bien, la soeur de Monsieur Bichon s’est marié la bas l’année dernière! C’est plein de charme, bon choix !! Vos photos vont être top aussi !

le 13/03/2017 à 21h45 | Répondre

Madame Aran

C’est trop beau ! Quel cadre magnifique pour les photos ! C’est vrai que c’est sympa de faire un repas avec vue sur le château et non à l’intérieur !!

le 06/03/2017 à 23h16 | Répondre

Madame Cendrillon

Merci Mlle Aran ! Ca avait un certain charme, oui, surtout de nuit

le 13/03/2017 à 19h14 | Répondre

Madame Presque Relax

Ho que c’est beau. Je n’aurai pas réussi à devoir choisir entre 2 lieux avec autant de points forts

le 06/03/2017 à 23h27 | Répondre

Madame Cendrillon

Ca a été difficile effectivement, la voie de la raison financière 😉

le 13/03/2017 à 19h13 | Répondre

Madame Peach

Finalement on a eu un peu la même configuration que la vôtre : une salle jouxtant un petit château ! C’était un bon compromis, moi qui fuyais à tout prix les châteaux hihi !

le 07/03/2017 à 16h41 | Répondre

Madame Cendrillon

Je viens de découvrir ta chronique sur la recherche de ton lieu (mais ou etais-je le 22 mars 2016 ?!) et encore une fois un point commun entre nous : c’est finalement nos super maman qui nous ont ouvert les yeux sur le lieu qu’on a vu tellement souvent étant plus jeune, qu’on a oublié de l’intégrer dans notre liste 😉 Quand je lis tes chroniques, je m’y retrouve à chaque fois, c’est drôle !

le 13/03/2017 à 19h13 | Répondre

Madame Peach

Mais oui, je te le demande : mais où étais-tu le 22 mars 2016 ??! 😉

C’est marrant oui parce que je crois qu’on a quand même vachement les mêmes goûts 😀

le 13/03/2017 à 23h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?