Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

À la recherche de nos précieux prestataires


Publié le 28 septembre 2016 par Madame Caramel Beurre Salé

Juste après avoir fixé définitivement la date de notre mariage, nous nous sommes rendus compte qu’en fait il nous restait 11 mois plein pour préparer notre mariage. Fair enough, comme dirait une amie, ni trop long, ni trop court. À vrai dire, pour moi, c’est même largement suffisant. Lorsque Mme India s’est fiancé, elle m’a annoncé que son mariage aurait lieu 16 mois plus tard, et j’ai trouvé ça hyper loin. Je comprends et respecte les mariés qui préfèrent mettre un an et demi à 2 ans à préparer leur mariage, mais nous n’en faisons pas parti.

Je baignais déjà beaucoup dans les blogs mariages et aussi sur Pinterest, j’avais un tas d’idées en vrac et l’expérience me permet de savoir que plus j’ai de temps, plus je m’éparpille. Donc il valait mieux que l’échéance arrive rapidement. Comme nous avions décidé de nous marier en décembre, je savais que je n’avais pas à craindre pour la disponibilité des prestataires (parce que c’est eux le gros hic dans l’histoire en fait), et c’est avec sérénité, du moins en parti, que nous avons commencé à regarder tout ça.

À la recherche de nos précieux prestataires

Crédits photo (creative commons) : Kaboompics

Nous avons le temps…. mais pas pour tout

Avant même de chercher salle, traiteur et autres, j’ai voulu assurer ce qui pour moi est la partie la plus importante de cette journée. Bien plus importante que les photos, que ce qu’on va manger, que là où nous valserons ensemble pour la première fois.

Je parle de l’Église et de la cérémonie religieuse. Je te l’ai dit dans la chronique de présentation de notre mariage, je suis chrétienne croyante ET pratiquante. Oui, je sais, de nos jours, ça devient rare, mais ça existe encore, plus qu’on pourrait le croire même. Je t’expliquerai dans une prochaine chronique la place de la religion dans notre couple. Il m’était impensable de me marier sans passer par la case Église.

Le seul problème était que depuis mon arrivée à Lyon, je n’avais pas réussi à en trouver une où je me sente bien, où je ne m’ennuie pas, où les paroles du prêtre me parlent. « Mais quel est le problème Mlle Caramel Beurre Salé ? Une Église c’est une église non ? Et une messe c’est une messe ?! ».

Et bien non. Moi qui vient d’Afrique, je suis habituée à des messes vivantes (trop longues par contre) avec beaucoup de chants, ce qui n’est pas du tout le cas en France. Et toutes les Églises ne se valent pas. J’ai des valeurs en moi qui ne plairaient très certainement pas à beaucoup de curés très traditionnels (je suis pour l’avortement, pour le mariage gay, pour le droit à une place dans l’Église même si on est divorcé).

Mon Église, notre Église, je l’ai trouvé par pur hasard, à un moment où j’étais perdue et où j’avais cruellement besoin de faire le point. J’ai poussé sa porte le 24 décembre 2015, pour la messe de Noël, en m’attendant à juste vivre une messe classique. Mais dès le début de la messe, j’ai su que c’était cette Église que je voulais, que c’était ce curé qui devait célébrer la messe de notre union.

Dès le lendemain, j’ai été me renseigner sur le site du Diocèse de Lyon, et là, un léger vent de panique s’est emparé de moi. Il était spécifié que pour un mariage en 2016, il fallait s’inscrire avant le 31 décembre 2015. Heu… Ok, ça nous laisse donc 6 jours exactement, sachant qu’on est au milieu des vacances de Noël et que tout est fermé ? Arf. Je veux me marier en 2016 moi, pas en 2017.

Je suis dépitée, nous ne sommes pas encore d’accord avec mes parents par rapport au choix du lieu, et j’ai peur de m’engager dans une préparation en France pour finalement devoir tout abandonner en cours de route.

Heureusement pour moi, M. Patate à Raclette est là, et il m’encourage à m’affirmer, à choisir ce que je veux réellement. Je prends mon courage à 2 mains et je contacte l’église. Merci mon Chéri de m’avoir poussé à le faire, car sinon aujourd’hui notre mariage ne se passerait pas cette année. La demande est enregistrée, on a rendez-vous début janvier pour rencontrer le prêtre. C’est le premier pas concret dans la préparation de notre mariage, ça y est, c’est parti !

Chercher une aiguille dans une botte de foin

Même si on a l’habitude des blogs de mariage, quand tu dois organiser le tien, tu es un peu lâchée dans la nature pour trouver ce que tu cherches, à moins bien sur, d’embaucher une wedding-planner pour t’épauler.

Heureusement, quelqu’un un jour a pensé à inventer les salons du mariage. Si aucun n’avait l’air d’avoir lieu avant un bon moment à Lyon, un salon était justement prévu à la fin du mois de janvier à Paris. Ça ne serait pas des prestataires régionaux, mais on se dit qu’on aura la chance de trouver des prestataires nationaux. Et en plus, l’entrée est gratuite, nous avons juste le train à payer. Ni une ni deux, je demande à Mlle Paillette si elle veut bien nous accompagner, et elle demande directement à avoir son samedi pour être de la partie. Nous bloquons notre weekend, pour l’occasion, mais nous apprenons 2 semaines avant qu’un autre salon du mariage est prévu à Lyon ce même weekend. Séjour à Paris écourté direct, nous décidons de faire un aller retour express et d’enchainer les 2 salons, en demandant à Mlle Russia si elle est d’accord de nous accompagner à celui de Lyon (ce qu’elle acceptera sans trop d’enthousiasme). Folie ? Peut-être bien, mais nous avons voulu mettre toutes les chances de notre coté. Bien évidement nous étions claqués à la fin de ce weekend, mais la pêche a été bonne puisque de Paris nous sommes repartis en ayant trouvé nos faire-part, nos alliances, presque nos tenues, et à Lyon, nous avons trouvé notre DJ.

Concernant tous les autres prestataires, nous nous sommes tournés vers la toile d’araignée virtuelle, et notamment le très bon outils de recherche du site ‪Mariages.net. Il nous a permis de trouver notre photographe, notre vidéaste, notre décoratrice et à faire un premier tri par rapport au lieu que nous recherchions.

Nous avons mis en gros 4 mois pour tout boucler, et je te raconterai que ça n’a pas toujours été une partie de plaisir.

Et toi, as-tu fais les salons du mariage ? As-tu facilement trouvé tous les prestataires que tu voulais ?


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide « Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble » pour glaner toutes nos bonnes idées. Pour un accompagnement personnalisé, Fabiola t’aide à rédiger cette jolie cérémonie et peut même être là le jour J pour la célébrer pour toi ! ❤️ 

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Rationnelle

Jusqu’à peu, je m’interrogeais sur l’utilité des salons de mariage en décembre et janvier, parce que si tu te maries en été comme la majorité des gens, tu as déjà ton lieu, ton traiteur, tes faire-part, une idée de ta déco, ton photographe, ton DJ et tes tenues à ce moment-là (c’est-à-dire à M-6 ou M-8)… mais ça doit être top pour les mariées d’hiver ! Au moins, comme ça, c’était vite bouclé !
Ravie pour la surprise de Noël pour l’Eglise ! C’est vrai qu’on peut choisir l’officiant, donc autant en chercher un qui partage vos valeurs et la vision que vous aurez de votre mariage.
À part ça, j’ai une petite question sur la date : pourquoi à tout prix 2016, et pas janvier 2017, pour commencer en beauté une nouvelle année ?

le 28/09/2016 à 07h56 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Nous nous marions le jour de nos 5 ans de couple, c’est une date importante pour nous, raison pour laquelle 2017 n’était pas envisageable :).

le 28/09/2016 à 10h16 | Répondre

Mlle Green

Super efficaces !!! Je ne pensais pas qu’on pouvait vraiment trouver ses alliances dans un salon ! C’est top en tous cas 🙂

le 28/09/2016 à 10h32 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Et oui, je suis une preuve vivante qu’il est possible de trouver ses alliances au salon du mariage, et pourtant je suis difficile. J’avoue qu’on a quand même passé la matinée dessus, mais quand je l’ai vu, comme pour la robe, j’ai su que c’était elle, et aujourd’hui encore si on avait pas été au salon du mariage, je pense que je n’aurais toujours pas trouver.

le 28/09/2016 à 15h22 | Répondre

Mi mariage (voir son site)

Bien d’accord sur le fait que ce n’est pas si évident de préparer un mariage, mais surtout quand c’est le sien ! On hésite beaucoup on tourne autour du pot, bref on perd beaucoup de temps ! Pour le salon du mariage, cela aide beaucoup en effet et notamment à faire des choix ! Je sais que pour les alliances il y’a souvent de bonnes réductions en plus !

le 28/09/2016 à 12h20 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Je pense que le salon du mariage permet de voir une large palette de ce qui est possible et donc paradoxalement, permet de cerner plus facilement ce qu’on voudrait ou pas.

le 28/09/2016 à 15h30 | Répondre

Madame Poppins

Tu me réconcilies avec les Salons du Mariage ! Celui de Paris doit vraiment être bien ! Nous avons fait celui de notre ville et nous avons été terriblement déçus…

le 28/09/2016 à 15h18 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Je l’ai pas dit, mais on a été sacrément déçu de celui de lyon aussi. Déja pour le prix d’entrée, mais en plus c’était pas tip top.
Par contre celui de paris est vraiment super top, tu peux voir pleins d’exposants différents même si bien évidement ça s’adresse énormément au public parisien.

le 28/09/2016 à 15h32 | Répondre

Madame Myrtille

Eh ben ! quelle efficacité !
Je n’ai pas été attiré par des salons du mariage (et le Grognon ne s’en est pas plaint 😉 ). Cela ne nous a pas empêché d’avoir réservé tous nos presta à M-10, bon en même temps nous n’en n’avions pas tant que ça (le traiteur, la photographe et la maquilleuse)
Et pour les alliances nous avons profité des soldes d’hiver et les avions donc commandé en Janvier.

le 28/09/2016 à 23h02 | Répondre

Madame Caramel Beurre Salé

Et bien figure toi qu’entre Mr Patate à raclette et moi, c’est lui qui a le plus apprécié le salon du mariage à Paris. Le monde à l’envers. Moi j’en ai eu marre à un moment, lui, il était à fond!

le 15/10/2016 à 15h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?