Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Sentiment étrange : quand acheter est mal vu…


Publié le 26 octobre 2017 par Madame Cerise

J’ai un sentiment étrange. Pourquoi ai-je l’impression que lorsqu’on ne fait pas les choses nous-mêmes mais que nous les achetons ou les payons, les gens ressentent moins l’intention ?

Je m’explique et développe ce ressenti qui me chagrine un peu.

Trop dépenser pour les invités

Crédits photo (creative commons) : Public Domain Pictures

La dernière fois, je t’expliquais comment j’avais usé d’occasions pour avoir des cadeaux qui nous seraient utiles pour le mariage. Oui, pendant deux ans et demi, je n’avais que le mariage en tête. Je voulais tout avoir, tout offrir, réunir le maximum pour que tout soit parfait. Ah la la, ce mot, « perfection », qui me hantait.

Sauf que je ne suis pas tellement manuelle et, surtout, je n’ai pas le temps de fabriquer les idées que j’ai en tête. Mes mains servent surtout à panser et à prendre soin des autres, c’est déjà très bien. Mais l’envie de gâter nos invités était pourtant bien présente.

Trop dépenser pour les invités

Crédits photo (creative commons) : rawpixel.com

Comme beaucoup de futures mariées, je pense, j’ai été véritablement tentée par toutes ces belles choses que l’on voit ci et là à travers la toile.

De Pinterest à tous les blogs mariage, en passant par Facebook, Instagram et toute la clique des réseaux sociaux où l’on expose son bonheur au monde entier, j’ai voulu tout offrir – ou presque – aux personnes que j’aimais, le jour où nous allions nous dire oui pour la vie avec ma moitié. Trois cadeaux, un welcome bag, des cadeaux à nos témoins et demoiselles/garçons d’honneur, un repas qui promet de nous remplir la panse plus que de raison avec des produits frais et locaux, des boissons sélectionnées avec soin… Et souvent j’avais, à la clé, la question : « Combien ça vous coûte ? ».

Comme je n’ai, ou plutôt n’avais, pas de gêne à parler d’argent, je répondais en toute honnêteté. Et voilà que quasi systématiquement, j’avais droit à : « Mais c’est trop ! ». J’ai donc associé ce « trop » à la quantité. J’ai d’ailleurs eu une remise en question, qui m’a valu un article. Mais avec le recul, je me suis aperçue que le « trop » survenait seulement lorsque le prix était dévoilé.

Tout à coup, les belles attentions que je proposais devenaient une folie dont on pouvait se passer. Mais pourquoi ? Pourquoi si tu offres trois cadeaux à tes invités en mode DIY, ils sont ravis, mais si tu dis que tu les as commandés, on te rétorque : « Tu n’aurais pas dû, ça fait beaucoup, les gens ne viennent pas pour les cadeaux. » Bien sûr qu’ils ne viennent pas pour ça, mais pourquoi, d’un côté ça passe comme de la générosité et de l’envie de chouchouter, et de l’autre, lorsque ça coûte, de l’exagération voire de la folie ?

Je comprends tout à fait que de confectionner soi-même les présents leur donne une valeur sentimentale un peu plus particulière, puisque ce sont les mains de la personne que l’on adore qui les ont créés. C’est touchant. Mais l’envie de faire plaisir reste pareille et c’est frustrant de ne pas avoir un engouement de la même ampleur lorsque le prix vient interférer dans la discussion.

Tout comme j’ai le sentiment que l’on est beaucoup plus admiratif devant une future mariée qui réalise elle-même sa décoration. On est ébahi devant tant d’imagination et de dextérité, moi la première. Pourtant, la décoration que j’ai validée avec celle qui se chargera de sublimer notre lieu est celle que j’ai voulue, pensée, imaginée de tout mon cœur.

Et ma charge de travail quotidienne, qui me permet de gagner mon pain, me rappelle chaque jour à quel point je me suis impliquée et investie dans notre mariage. Pas de la même manière, certes, que si j’avais dû réaliser nos centres de table et tout ça, mais j’ai vraiment fait en sorte que nos invités ne manquent de rien, se sentent au mieux, et passent un super moment.

Est-ce que c’est ma manière de culpabiliser, justement, de ne pas avoir fabriqué plus de petites choses pour notre mariage que ce que j’ai confectionné ? De regretter de ne pas avoir la fierté de dire : « C’est moi qui l’ai fait ! » ? Peut-être que ça influe aussi. En tout cas, une chose est sûre : l’amour et l’énergie que j’ai passés à préparer notre mariage dans les moindres détails sont extrêmes et j’assume totalement si ça passe pour de la folie !

Et toi, as-tu été chagrinée par des remarques pendant tes préparatifs lorsque tu parlais argent ? As-tu acheté beaucoup de choses ? Quelles ont été les réactions de ton entourage ? Viens nous en faire part !


Tu es une future mariée ? Rejoins-nous sur le groupe Facebook « Le salon de Mademoiselle Dentelle » ! Tu pourras y papoter mariage, glaner conseils et inspirations, partager des bons plans, etc. Viens vite !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Rationnelle

Nous aussi, on a eu droit à beaucoup de « vous en faîtes trop », même pour le peu de DIY que nous avons fait… Mais cette remarque ne venait jamais de couples fraîchement mariés !
J’ai remarqué que les gens n’ont aucune idée du coût d’un mariage de nos jours, de tous ces détails inspirés par les blogs et Pinterest qui contribuent à donner cette petite touche si magique.
Dans notre cas, le « c’est trop [cher] » traduisait souvent le malaise des gens qui ne s’attendaient pas à soudain se sentir responsables de nous coûter autant. Ils se demandent ensuite ce qu’on attend implicitement d’eux le jour J, combien ils doivent mettre dans l’urne etc. À mon avis, la seule raison pour laquelle les gens sont moins choqués quand on évoque les DIY, c’est parce qu’il est plus difficile de quantifier ce qu’ils nous coûtent de cette façon. Mais si on commençait à répondre pour les DIY « ça nous a coûté cinquante-trois soirée, dix-huits week-ends complets et soixante-neuf euros de fournitures », bah les réactions seraient les mêmes: « mais c’est trop ! » 😉

Notre parade était toujours « c’est notre choix de vous gâter autant, ça fait partie de jotre plaisir (que vous ne voudriez pas gâcher, n’est-ce pas ?) et ce n’est pas à vous de décider si c’est trop ». Alors oui, il y a un ou deux trois où on a clairement fait « trop » (notamment les cadeaux aux invités où j’ai doublé les quantités prévues à cause de l’impossibilité de trouver assez de contenants assez petits), mais uniquement quand on a décidé de jouer à la surenchère par rapport à nos plans initiaux !

Et pour les choses achetées, n’oublie pas de mettre en avant si besoin le temps passé à imaginer, puis choisir ta déco ! Sans compter que tu as sûrement dû adapter tes souhaits en fonction des stocks des magasins ! C’est pas fait en un claquement de doigt du style « voici mon porte-monnaie, concoctez-moi un mariage comme dans mes rêves d’ici à l’année prochaine, bye-bye ».

En tout cas, courage face à toutes ces remarques !

le 26/10/2017 à 07h28 | Répondre

Madame Ophrys

Je suis d’accord avec toi, les gens ne se rendent pas compte du coût « argent », et encore moins du coût « temps » des DIY…
Et pas que pour les DIY, parce que la déco, la papeterie, tout ça, même si on la supervise / commande, on passe quand même du temps à la concevoir…

le 26/10/2017 à 09h35 | Répondre

julytoud (voir son site)

Bonjour. Je te comprends… J’ai déjà eu moi même quelques remarques, mais je m’attends tellement à en avoir aussi le jour J ou même après. Je suis comme toi. Je suis enceinte et j’ai 2 jumeaux de 1 an et demi, je me marie dans moins d’un an maintenant, nous sommes en plein déménagement, et je n’ai franchement pas le temps, ni d’ailleurs les capacités, de faire du DIY. J’ai quelques trucs à faire (chemin de table, save the date, remerciements, cadeaux invités et témoins/demoiselle d’honneur, jeux enfants…) mais le gros, la décoration, on a fait appel à quelqu’un. Et heureusement! Mon mariage ne serait pas à la hauteur de mes espérances sans elle.
Mais comme tu dis, on passe quand même du temps à réfléchir, à imaginer,à chercher encore et encore, et à trouver ce qu’on veut.
Mis à part le fait, et je suis d’accord avec Madame Rationnelle, que les gens se demandent combien ils devront alors mettre dans l’urne, je pense aussi qu’il y a de la jalousie. Au moins un peu.
En tout cas, ne te prends pas la tête. Tu as fait comme tu as voulu, de la façon dont tu serais heureuse, et c’est bien là le plus important.

le 26/10/2017 à 09h08 | Répondre

Madame Néfertiti

De toute manière les gens trouvent malheureusement toujours à redire! Tu as imaginé tous ces détails et si cela te fait plaisir de les acheter et de faire plaisir à tes proches je ne vois pas le mal! Au lieu de râler ils devraient être contents d’être aussi chouchouté car cela montre que tu tiens à eux!

le 26/10/2017 à 09h27 | Répondre

Anaïs

Le commentaire de Madame Rationnelle (« « ça nous a coûté cinquante-trois soirée, dix-huits week-ends complets et soixante-neuf euros de fournitures », bah les réactions seraient les mêmes ») est très vrai ! Et tu n’as pas à culpabiliser de ne pas faire plus de DIY, c’est ton mariage, tu as bien le droit de faire tes choix, et ceux-ci se justifie par beaucoup de raisons (pas manuelle, pas le temps, envie d’une finition plus aboutie,…). J’ai fait des mariage avec beaucoup de DIY, d’autre sans, et finalement ce n’est pas décisif sur le fait de passer un bon moment ou pas ! Après, l’astuce, c’est d’utiliser les bons mots ^^ : « j’ai déniché un traiteur incroyable », « on a dégoté des vins fabuleux »,  » nous avons craqué sur des boutures »,… Les gens on souvent du mal avec la notion d’argent, et préfèrerons entendre un langage ou tu mets en avant l’effort que tu y as mis plutôt que l’argent. Et ça éviteras, dans certains cas, la fameuse question du coût.

le 26/10/2017 à 09h27 | Répondre

Audrey

Ah merci pour cet article !
Nous faisons aussi appel à une décoratrice et autant avec ma mère ca ne me dérange pas d’en parler autant avec ma belle-famille j’ai voulu trouvé des justifications du style : on aura une décoration au plafond et je ne veux pas que mes invités ou nous-même aient à grimper la veille du mariage sur une échelle.
En vrai j’ai juste envie d’avoir une décoration que déboite et ne pas passer nos prochains weekends et soirées à faire des DIY… ce n’est pas du tout notre truc et surtout qu’on n’est pas franchement bricoleurs…

le 26/10/2017 à 09h49 | Répondre

Raphaelle

Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’ai l’impression qu’il y a une véritable dictature du DIY 🙂 Personnellement je n’en ai fait que très peu (juste les marques places, les noms des tables et le plan de table.. mais peut-on même parler de DIY à ce stade vu qu’il ne s’agit que de papeterie?..) les centres de tables ont été fait par des fleuristes sur mes dessins et instructions très précises après de longues recherches et je peux te dire que oui, comme toi, j’y ai mis beaucoup « du mien » même si je ne les ais pas faits moi même 🙂 de même pour des lanternes achetées et autre photophores et chemin de tables loués. personnellement je ne pense pas que ça enlève de la personnalité à ton mariage, vraiment pas (en plus beaucoup de DIY atterrissent sur pinterest et finissent par se ressembler tu en conviendras…). Mais bon après les gens trouvent toujours un truc à critiquer, et l’argent dépensé pour un mariage reste un énorme tabou tout de même! Ajoute à ça les couples récemment mariés qui ont un pincement au coeur de, eux, ne pas avoir pu en faire autant pour question de budget.. bref, ne te prends pas la tête, fait comme tu le sens, je suis sure que sur le moment tout le monde sera ravi 🙂

le 26/10/2017 à 10h24 | Répondre

Julie

J’avais lu ton autre chronique avec intérêt. C’est quand même bizarre parce que la plupart des mariés achètent ou louent beaucoup d’objets de décoration. Le fait-maison remplace jamais complètement (ne serait-ce que la vaisselle, les petits cadeaux…)
Je pense quand même que oui, on est facilement tenté d’en faire trop. Trois cadeaux? Oui, c’est vraiment beaucoup. Honnêtement les invités n’en attendent pas tant. Pour te dire, les petits cadeaux ont été oubliés sur les tables, pour au moins un tiers des invités!
Certes, quand c’est fait maison, ça donne une impression trompeuse de gratuité. Je pense que dans ton cas, ce qui y fait beaucoup, c’est que tu parles librement de prix. Tu aurais dit « je fais tout moi même » mais en disant juste après « je viens de dépenser 453€ chez Cultura pour les tote bags fait maison », tu aurais eu la même réaction je pense. De notre côté, on a pris le parti d’organiser tout nous même, ne parler d’argent à personne et même les préparatifs en eux même, on a parlé à personne de l’avancement, de nos achats ou fabrications, de notre organisation… Du coup on n’a pas eu ce type de réaction. Comme en plus on a fait « simple » (repas dans le jardin d’un gîte, food truck, peu de déco…) je pense que nos proches sont convaincus que ça ne nous a rien coûté. Enfin je pense, au vu de l’urne: les plus généreux, c’étaient mon oncle et ma tante, qui étaient à ce moment là en pleins préparatifs du mariage de leur fille… D’où probablement une conscience plus aigue d’un coût d’un mariage!

le 26/10/2017 à 10h41 | Répondre

Madame Biche

Vous n’avez pas fait trop si c’était votre choix et votre volonté de gâter vos invités ! Tant que tout ces achats restent assumés, ce n’est pas trop : le niveau de « trop » de chacun est tellement subjectifs !!
Et le DIY n’est pas toujours économique… je me souviens d’une fin d’année un peu difficile financièrement (merci la vie libérale et les charges faramineuses…), je m’étais donc mis en tête de faire des cadeaux DIY de Noël à mes proches… Je n’ai jamais fait le bilan de mes achats, mais je pense que j’ai du économiser seulement une petite dizaine voire peut-être une vingtaine d’euros en les fabriquant moi-même qu’en achetant des petits cadeaux à chacun… Mais c’est toujours vrai que quand on est un peu manuel, le plaisir de le faire de ses mains surpassent la faible (voire la non) économie d’argent !

le 27/10/2017 à 10h34 | Répondre

Madame Cerise

Il est vrai que l’on sous estime le temps que prennent les confections des DIY, perso c’est d’ailleurs ce qui m’a freiné!…
J’aime tellement faire les choses moi-même habituellement que j’ai peut-être voulu combler cette non réalisation par un peu plus de cadeaux que de raison. Après, honnêtement, les cadeaux invités ne m’ont pas plus couté qu’un seul cadeau un peu plus sophistiqué je dirai.
En ce qui concerne la déco, c’est clairement mon plus grand regret de ne pas avoir fait faire les choses par une autre personne (vu que moi-même je ne pouvais pas en raison du planning du jour-j notamment). C’était certes très beau, mais pour le coup assez cher pour la quantité je trouvais et surtout la relation entre le prestataire et nous n’a fait que se dégrader au fil des échanges…

le 21/11/2017 à 14h43 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?