Trois mois après : les trucs qui me chagrinent en repensant à mon mariage

Même si je n’ai pas encore tout à fait fini de te raconter mon mariage, j’ai envie d’écrire cette chronique pour tourner la page des “regrets”. Écrire ce que j’aurais pu faire différemment non pas dans une démarche de « je remue le couteau dans la plaie et je rumine mon mariage jour après jour », mais plutôt car ces sentiments font aussi partie de mon mariage et que je veux les coucher noir sur blanc. Car ne raconter que le côté « princesse » de la chose, ce ne serait pas tellement honnête envers moi-même.

Et puis, j’écris bien évidemment pour toi également, toi qui as peut-être aussi quelques regrets en repensant à ton mariage (c’est peut-être le cas si tu traînes toujours sur le blog ?). Pour t’aider dans ta démarche d’acceptation, en te disant qu’on passe toutes par là (enfin, je crois ?) et en te suggérant de faire la liste de tes couacs une bonne fois pour toutes, pour t’aider tout simplement à les accepter.

Enfin, je pense à toi, oui oui, toi, future mariée en plein dans le tourbillon des préparatifs, j’écris aussi pour toi ! Non pas pour te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire (j’avais lu pas mal de choses à éviter absolument etc., et bien sûr, je n’en ai fait qu’à ma tête !). Ce que je veux te dire à toi, c’est de profiter à fond de ces préparatifs car le mariage, comme toutes les bonnes choses, a une fin. Les préparatifs, les petites prises de tête, les questionnements à n’en plus finir sur la robe, le maquillage et toutes ces petites futilités qui viennent éclairer notre quotidien pendant quelques mois, en fait, c’est génial ! Profite à fond de ces moments qui font aussi partie de ton mariage.

Mais je m’égare, revenons à nos moutons et à ces quelques petits regrets qui me sont venus « en vague » l’un après l’autre, depuis mon mariage il y a trois mois.

La fatigue

La première petite chose qui me chagrine en repensant à mon mariage, c’est cette sensation de fatigue ! Même si tout le monde m’assure que j’avais l’air en forme, même si j’ai réussi à danser jusqu’à 4h du mat’, même si rien ne se voit sur les photos (rassure-toi, il n’y a pas de photo où je baille aux corneilles, heureusement !), je sais au fond de moi que j’étais fatiguée et que j’aurais pu encore plus profiter de cette magnifique journée.

Fatiguée car je n’avais pas eu de vacances depuis Noël, car on venait de gérer un déménagement plus les préparatifs et qu’avec le stress des derniers jours, je dormais assez voire très mal. Ça fait partie des choses qui me laissent un tout petit goût amer. Ce qui me réconforte, c’est de savoir que personne ne s’est aperçu de rien et qu’au contraire, certaines de mes amies m’ont dit m’avoir trouvée particulièrement détendue la veille !

Alors voilà, ça c’est dit, j’aurais préféré avoir pris plus de jours de congé (je me suis arrêtée de travailler le mercredi pour mon mariage le samedi), prendre toute la semaine avant le mariage pour être encore plus détendue.

Regret débile n°2

Dès le lendemain du mariage, j’ai été envahie d’un doute : n’étais-je pas trop, voire beaucoup trop maquillée ? Est-ce que je n’avais pas trop de fond de teint ? Est-ce que l’eyeliner m’allait bien ? Est-ce que ça me correspondait, moi qui, au quotidien, suis assez naturelle et me maquille assez peu ?

Mes petits regrets de mariage : mon maquillage // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Le doute du maquillage !

Ce sentiment a duré une semaine ou deux, puis s’est complètement effacé… Mon mari et mes amies à qui j’ai osé faire cette confidence m’ont complètement rassurée : mon maquillage était très bien, et en plus, ma maquilleuse (mon ancienne stagiaire au travail) est adorable et hyper douée. Point final ! Un regret de moins !

Mes petits regrets de mariage : mon maquillage // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Depuis que j’ai reçu les photos pro, certains doutes se sont effacés. J’étais bien maquillée, et même si c’était un peu trop, peu importe !

Regret débile n°3

Oui sauf que la question du maquillage s’est effacée mais a laissé la place à un autre doute : le DJ. Si les gens n’ont pas dansé tant que ça, serait-ce finalement de sa faute à lui ? Était-il bon ? Savait-il enchaîner les musiques et les styles correctement ?

On était en août, en vacances un mois plus tard, quand on en a parlé pour la première fois avec mon mari. Jusque-là, je ne m’étais pas tellement posé la question. Sur le coup, je l’avais trouvé très bien. Je savais que notre mariage l’avait mis un peu en difficulté car je lui avais transmis une liste de chansons françaises et que l’enchaînement et les transitions avec les musiques internationales et grecques n’étaient pas faciles pour lui, qui ne connaissait rien de Magic System, Nuit de folie et autres tubes bien franco-français (allez oui, j’avoue : j’adore Magic System pour danser).

J’ai fini par ne plus trop focaliser sur cette histoire de musique. Après tout, en y repensant, si, les gens avaient bien dansé. Surtout mes copines de France et mes amis de Grèce. Les amis de Monsieur Cook un peu moins, mais à bien y réfléchir, ce n’est pas leur style du tout de danser, donc ce n’est pas étonnant. D’ailleurs, je suis moi-même déjà allée à des mariages où je me suis amusée sans avoir du tout envie de monter sur la piste.

Et puis, le décor de l’été, autour de la piscine donnait, il est vrai, plus envie de se poser et de boire un verre. Surtout si la « parea », comme on dit en Grèce, c’est-à-dire le « groupe d’amis », autour de la table passait un bon moment.

Recevoir les photos m’a beaucoup aidée à relativiser ! Quand je les vois… je me dis que le plus important, c’est que nous, on se soit super bien amusés !

Mes petits regrets de mariage : le DJ // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Mes petits regrets de mariage : le DJ // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Le gros regret

Et là, croyant que je m’étais débarrassée de mes regrets et que j’étais bonne pour tourner la page, j’ai été prise par le plus gros, énorme doute au sujet de mon mariage : le lendemain.

Je ne sais pas comment ça m’a prise, mais un jour, je me suis demandé pourquoi on s’était embêtés à faire cette séance photo sur la plage au lieu de prévoir un café autour de la piscine avec tous les invités qui avaient dormi sur place. C’est-à-dire presque tout le monde.

J’imaginais la scène, on aurait pu se retrouver tous autour de la piscine vers midi pour boire un café et manger une sorte de brunch/petit-déjeuner. Être tous en maillot de bain et finir dans la piscine. Mais POURQUOI n’y avais-je pas pensé plus tôt et m’étais-je tellement entêtée à faire ces photos ? Et puis, avec un timing bien serré, on aurait aussi pu faire les deux, finalement : les photos le matin, puis le rendez-vous autour de la piscine.

Les jours passaient et je n’avais pas de réponse. Je me trouvais nulle, idiote de ne pas y avoir pensé. Ces gens étaient tous venus nous voir, ils avaient tous dormi sur place et je ne les avais quasi pas vus le dimanche ! Je n’avais tout simplement rien organisé pour le jour d’après (à part la séance photo) tellement j’étais focalisée sur le samedi.

Je me rappelle l’avoir dit à mes parents : « Ce que je veux, c’est que le samedi se passe bien, pour le reste, on verra bien… » Il faut dire qu’on avait déjà prévu une soirée le vendredi soir et je m’étais dit que ce serait suffisant. Oui mais non, en fait, car le vendredi, ce n’était pas pareil, il y avait certes mes proches à la soirée, mais pas non plus tout le monde. Et la frustration de ne quasi pas avoir vu certaines personnes montait de plus en plus.

Le moment où tu réalises qu’il faut en passer par là

Le fait d’en parler à mes copines chroniqueuses m’a beaucoup aidée et je les remercie.

Certaines m’ont dit qu’elles n’avaient pas fait de séance photo “next day” et qu’elles le regrettaient énormément. D’autres m’ont dit que de voir les photos de ma séance sur la plage me ferait oublier tout le reste (et depuis je les ai reçues, c’est vrai que ça a changé beaucoup de choses dans ma façon de voir et de penser mon mariage). D’autres m’ont dit avoir organisé un brunch le dimanche mais ne pas en avoir profité du tout à cause de la fatigue.

Et là, j’ai réalisé qu’en fait, tout le monde (ou presque) passait par une phase, plus ou moins importante, de regrets. Moi j’avais fait les photos, mais pas le brunch. D’autres avaient fait le brunch mais n’en gardaient pas un souvenir saisissant. Une de mes amies m’a dit avoir regretté ne pas avoir ajouté un peu plus de dentelle sur sa robe faite sur mesure.

Nous avons toutes mis tellement d’énergie dans ces préparatifs, on s’est tellement investies qu’on ne peut pas échapper à cette phase où on repense aux moindres détails et où on se demande ce qu’on aurait pu améliorer. Bon OK, il y a sans doute des exceptions, des mariées super cool qui ne regrettent rien, et elles ont bien de la chance (ou peut-être que ce sont celles qui ont fait trois mariages et qui ont pu “réajuster” au fur et à mesure ?).

Alors voilà, cette image de la piscine, le dimanche midi, ne m’a pas encore complètement quittée. J’aurais tellement aimé le faire. Mais si je n’ai rien prévu pour le dimanche, c’est tout simplement que pour moi, ce n’était peut-être pas si important que ça. J’étais très stressée pour le samedi. Je voulais tellement que tout se passe comme dans un rêve. Le samedi. J’y ai mis toute mon énergie. Et tout s’est super bien passé. Et c’est ça, le principal.

Et je me console d’autant plus que j’ai quand même beaucoup profité des mes amis et proches de France qui sont restés plusieurs jours. Que la soirée du vendredi était super. Et que le samedi du mariage était super, qu’on s’est carrément amusés. Car après tout, le mariage, c’était le samedi. Pas le dimanche !

Et puis, je repense à moi chez le photographe les mois avant le mariage. À discuter du fait de faire ou non une séance photo. Je me revois en train de dire : « Les photos, on les garde toute la vie, ça vaut le coup ! » ou encore : “Et puis comme ça, on profitera encore un peu de nos belles tenues.” Et puis et puis et puis…

Voilà, c’était ça, mes regrets à moi. En pensant à toutes ces choses au cours des trois mois écoulés, j’ai souvent eu le réflexe : « La prochaine fois, je ferai autrement ! »… et je me reprenais tout de suite : « Quelle prochaine fois ? » Et ça fait aussi partie de la frustration, de se dire qu’il n’y aura pas de prochaine fois.

Mais tu vois, parler des regrets, ça me fait repenser à des moments magiques, des petits détails que j’avais déjà presque oubliés…

Je revois mon père pendant la soirée, complètement bluffé par toute mon organisation. Il me prend dans ses bras et me dit être impressionné, que tout est parfait. La déco, le repas, l’église.

Je revois mes invités me saluer à la fin de la soirée et les jours d’après et me dire avoir passé un super moment. Me féliciter et me dire que tout le weekend était génial. Je revois plus précisément trois invités me dire que « c’est le plus beau mariage auquel j’ai jamais assisté ».

Et ces paroles du cœur, de mon père, de mes amis, en fait, c’est ça le plus important.

Recevoir les photos m’a aussi énormément aidée ! Sur les photos de la soirée, je rigole tout le temps ! Alors au diable les regrets ! On est mariés et on s’aime !

Et ces photos sur la plage, elles sont quand même pas mal, non ? Quand je les vois, je me dis qu’il n’y a rien à regretter ! Je les aime trop !

Ma séance day after au bord de la mer // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Ma séance day after au bord de la mer // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Ma séance day after au bord de la mer // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Ma séance day after au bord de la mer // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Ma séance day after au bord de la mer // Photo : Wedding Scene

Crédits photo : Wedding Scene

Et toi ? Qu’as-tu éprouvé comme sentiments à la suite de ton mariage ? As-tu aussi eu des doutes ? Des regrets ? Raconte-moi…



14 commentaires sur “Trois mois après : les trucs qui me chagrinent en repensant à mon mariage”

  • Dur de digérer ces regrets… Je pense qu’effectivement on passe toute par là vu toute l’énergie qu’on a mis dans notre mariage. Vos photos sur la plage sont magnifiques et cela aurait été dommage de ne pas les faire. Votre mariage était vraiment chouette!

    • Oui c’est sur, maintenant 8 mois ont passé et je ne repense plus au mariage avec des regrets! Je crois qu’il faut aussi un peu de temps pour se lancer dans autre chose et tourner la page… c’est sur que le dimanche aurait pu s’agencer différemment et on aurait pu faire les deux, mais je n’y avais tout simplement pas pensé avant…et ca aurait aussi fait des frais supplémentaires, ce qui n’est pas non plus négligeable…

  • Quand on passe beaucoup de temps et d’énergie dans un projet on a tous des regrets et c’est normal. Comme tu le dis, sur toutes les photos on te voit sourire et rire et les photos du dimanche sont magnifiques. Avec le temps, il n’y a que le positif qui restera =). Encore félicitations!

  • Je te comprends à 200% !
    Toutes, a plus ou moins grandes mesures, nous sommes, ont été ou seront confrontées à des regrets tant il y a de l énergie du temps et de l argent investi ! Et surtout, car on ne peut pas tout deviner ou maîtriser
    Mais rassure toi, vos photos sont superbes et votre mariage m a paru être une sacrée réussite ! Encore félicitations

    • Merci Mme Cerise! C’est réconfortant de voir qu’on ressent toutes plus ou moins la meme chose! Heureusement, avec le temps, on relativise et on garde le positif!

  • ce que j’aime avec Melle Dentelle c’est qu’on peut parler sans tabou de ce qui n’a pas forcément marché. Je suis convaincue comme toi que c’est normal d’avoir des regrets! Six mois après le grand jour, j’ai énormément de regrets (personne n’a dansé, il y avait pas d’ambiance, la moitié des invités étaient sortis de table au moment de la pièce montée, les témoins ont fait leurs discours beaucoup trop tard : une partie des invités était repartie, les autres n’écoutaient pas, il y a eu des dégradations sur le lieu du VH, le plan de table que j’ai bâclé la veille était pourri, j’ai encore de la peine pour certains invités qui ont eu le dîné gâché par des voisins de table désagréables… ) Bref , un vrai mariage c’est pas juste une déco sublime et des superbes photos ^^

    • Complètement d’accord avec toi! Ma chronique porte sur mes plus gros regrets mais si j’analysais en détail, j’en aurai d’autres à rajouter à la liste ! Je pense qu’à un moment il faut tout simplement lacher prise et accepter son mariage tel qu’il s’est déroulé! Parce qu’au final ca reste un mariage, que l’essentiel du mariage est ailleurs (l’engagement pris avec son mari, c’est quand même le plus important) et qu’à bien y reflechir, il y a des choses beaucoup plus importantes dans la vie que ca !

  • Oh comme je te comprends ! Tu sais un de mes plus gros regrets qui a duré plusieurs semaines après mon mariage : De ne pas avoir lancé mon bouquet droit, et qu’il n’y ait eu qu’une de mes copines qui ait eu la possibilité d’imaginer l’attraper (celle à l’extrémité du groupe…). Ca m’a rendu folle, à en oublier des milliers de beaux moments à côté… Jusqu’à ce que le temps passe… 3 ans après, ça ne me fait plus rien, et les amis sont là pour nous rappeler, comme tu le le vis aussi, que notre mariage était canon !

    • Oui exactement, on a toutes nos idées fixes à la suite du mariage mais ensuite ca finit par passer, et heureusement! Moi j’ai carrément oublié de lancer mon bouquet (ca aurait peut être pu te consoler à l’époque ?!), j’en parle d’ailleurs dans ma prochaine chronique!

  • Je comprends très bien tes pensées et surtout celle de “la prochaine fois je ferais.. ah non ya pas de prochaine fois” 🙂 Mais je dois dire que j’aime caresser l’idée d’un renouvellement de vœux, peut-être pour une date symbolique comme nos 10 ans d’amour ou de mariage, et de là se “lâcher sur les petits regrets (essentiellement ma robe et l’organisation trop traditionnelle)” . Et même si on ne les organise jamais (après tout, c’est du boulot!) j’ai quand même chouette d’y rêvasser 🙂

    • Oui, combien de fois ne me suis je pas dit “la prochaine fois…” avant de me reprendre aussitôt! C’est très frustrant de se dire qu’on n’aura pas l’occasion de “réparer” nos erreurs… Mais ton idée de renouvellement des voeux est très bonne! On ne vit qu’une fois, il ne faut pas hésiter si ca peut vous faire plaisir!

  • J’ai aussi des regrets alors que je n’aurai pas imaginé que cela était possible du fait que la journée du samedi était juste incroyable et que tout le monde a dit avoir pu rêver et que ce mariage était le plus chouette auxquels ils ont assisté. Les gens m’en reparle à plusieurs reprises, j’ai même une tante qui est revenue sur les lieux une semaine après qu’elle a trouvé vides par rapport au jour J. J’ai fait un brunch le lendemain mais je n’ai pas eu le temps de goûter qqch ni de passer du temps avec nos invités, car il fallait démonter toute la déco et nettoyer la salle où nous avions fait la fête. Grosse déception aussi le jour du mariage car nous avons fait les photos pendant le cocktail et n’avons pas pu profiter de nos invités. Et le candy bar a été installé par un ami mais il n’a jamais utilisé tout ce que j’avais acheté et il a juste mis qqch bonbon dans une boîte alors que j’avais prévu un candy bar magnifique pour faire rêver petits et grands ! Et la fatigue du fait des préparatifs intenses la semaine précédant le mariage où j’ai même fait une nuit blanche pour tout finir… mais surtout ce sentiment que je ne devrais pas avoir de regrets car c’était génial, tout le monde et même nous avons une journée joyeuse, drôle, belle…parfaite! Merci de pouvoir le mettre noir sur blanc 🙂

    • Merci Delphine pour ton partage… Ton mot me rappelle beaucoup mon cas, je crois qu’on a pas mal de “regrets” en commun (si on peut dire ca comme ca!) : un dimanche pas comme on l’aurait souhaité au départ et des petits couacs le samedi. La fatigue aussi. Les photos qui ont pris beaucoup de temps. Et des regrets présents alors que le retour des invités est juste parfait ! Que peut on rever de mieux que des invités qui nous disent que c’était “le mariage le plus chouette/beau auxquels ils ont assistés” ? Essayons toutes les deux de rester sur ce retour hyper positif ! C’est ce que j’essaye de faire en tout cas! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *