Accro aux DIY ? Mon rétroplanning rien que pour toi !

Les accros de quewah ??! Tu viens d’arriver dans la weddingsphere et tu te demandes encore ce que cet acronyme pour le moins étrange, « DIY », que tu vois partout signifie ? Je crois d’ailleurs que chacun le prononce différemment. Pour ma part, j’ai choisi le très classe : DouWaïïWaïï (à prononcer tel que ça se lit).

Donc les DIY, Do It Yourself ou “fais-le toi-même” pour celles qui ont séché les cours d’anglais, ce sont toutes ces petites ou grandes choses que tu vas entreprendre de faire toi-même, de tes blanches mains de fiancée. Des save-the-date à la déco, en passant par ton bouquet et tes faire-part, il est très facile et généralement plaisant de se laisser prendre au jeu du fait-maison.

Ayant consacré une bonne partie de tous mes préparatifs à réaliser de nombreux projets DIY pour mon mariage, je voulais profiter d’une petite chronique pour te donner des idées de durée de mes différents projets : peut-être que ça t’aidera à mieux appréhender ce que tu peux réaliser, ou non, dans le temps qui t’est imparti.

Nous nous sommes fiancés le 13 septembre 2015 et mariés le 10 septembre 2016, soit un an de préparatifs, et même si j’avais déjà commencé à fouiner quelques semaines auparavant, je n’avais commencé aucun DIY avant d’avoir ma jolie bague.

Programme DIY par mois

Crédits photo (creative commons) : Picsues

L’automne 2015

Au début des préparatifs, l’important est de trouver des prestataires de confiance. Du coup, durant ce premier trimestre, je ne me suis pas trop investie dans les DIY.

Ayant toutefois déjà un tout petit peu carrément zieuté sur le web avant septembre, j’avais une idée plutôt précise des centres de table que je souhaitais disposer. J’ai donc commencé par coller de la ficelle de chanvre sur des bouteilles, à coller des bâtonnets de glace sur des pots de yaourt turc et à faire mes photophores avec des partitions. En utilisant une bonne partie de mon temps libre, surtout en soirée. Je pense qu’il m’a fallu deux mois mis bout à bout grosso modo pour finir la décoration de onze tables. J’ai commencé mi-septembre et fini fin décembre.

Entre-temps, j’avais découvert le concept du save-the-date et décidé de me lancer. Je voulais les terminer assez rapidement car je voulais les envoyer assez tôt, c’est-à-dire avant la fin 2015 (ça me paraît tellement loin maintenant). Entre la conception graphique, la prise des photos et la mise sous pli – ne néglige JAMAIS le temps de la mise sous pli, car écrire joliment à la main toutes les adresses de tes invités prend un temps fou – j’ai mis un bon mois, voire un peu plus avant de pouvoir les envoyer.

Programme DIY par mois

Crédits photo : Création personnelle

Programme de l’automne 2015

L’hiver 2016

Nous avons pris dix jours de vacances à cheval entre novembre et décembre, et dès notre retour, j’attaquais le gros chantier des faire-part. Il faut dire que celui-ci m’a pris énormément de temps : entre la réflexion, la conception des pochettes et la mise en forme, il m’a fallu tout l’hiver (heureusement que là où je vis, il fait mauvais temps tout l’hiver).

Lorsque j’en avais trop marre de découper des pochettes, je décorais des récipients pour les centres de table et la décoration de la cour du vin d’honneur.

En parallèle, j’avais également commencé à faire les confitures des invités. Mais celles-ci furent réalisées au compte-goutte, de temps en temps le soir ou le weekend. J’ai fait ma première fournée fin janvier et ma dernière au mois de juin.

Enfin, en février, nous sommes rentrés le temps d’un weekend pour brasser la bière du marié.

Programme DIY par mois

Crédits photo : Création personnelle

Programme de l’hiver 2016

Le printemps 2016

Une fois les faire-part envoyés, je me sentais bien plus légère : j’avoue que j’avais carrément sous-estimé l’ampleur de cette tâche. J’ai alors pu commencer à mettre en œuvre toutes les une partie des idées que j’avais eues et consciencieusement notées pour ne pas les oublier – je ne peux pas te dire combien de fois j’ai oublié une brillante idée, alors mon conseil : note toutes tes idées, même les plus saugrenues, pour être sûre de n’en n’oublier aucune.

Il n’y a plus eu de gros projets, mais plutôt plein de petites choses faites les unes après les autres, au gré de mes envies et de mon inspiration, comme :

  • notre boîte à alliances, réalisée en un weekend (une fois la boîte trouvée),
  • les noms des tables, réalisés en une semaine (une fois le concept et les matériaux trouvés),
  • la centaine de grues pour le rideau du photomaton et pour la décoration de l’église, faites en un dimanche après-midi,
  • la banderole « MERCI », également faite en un dimanche après-midi,
  • un peu plus chronophage, les 120m de fanions, qui m’ont bien pris deux à trois semaines entre le découpage et le collage des triangles à la ficelle,
  • les décorations des bancs de l’église, qui m’ont aussi bien pris quatre à cinq semaines de soirées complètes.
Programme DIY par mois

Crédits photo : Création personnelle

Programme du printemps 2016

L’été 2016

Alors que je commençais cette aventure des préparatifs de mariage, je m’étais promis de me réserver un été cool, histoire de décompresser et de me reposer avant notre grand jour. J’avais donc laissé de côté tous les projets que je trouvais non essentiels, pour lesquels il existait un plan B super simple ou pour lesquels j’aurais encore un peu d’énergie au bout. Et j’ai presque pu m’y tenir.

Arrivée au mois de juin, il me restait à finir quelques confitures, à faire la papeterie de la soirée (marque-place et menus), qui m’a pris tout de même une petite semaine, les boutonnières, également réglées en un weekend, et un dernier gros boulot, celui des livrets de messe en éventail qui, eux, m’ont encore pris deux bonnes semaines. Il ne me restait alors que le photomaton à terminer, car il devait être monté à la dernière minute.

Tu peux retrouver mes différents DIY en cliquant ici et ici, et surtout n’hésite pas à me contacter si tu as besoin d’aide.

Programme DIY par mois

Crédits photo : Création personnelle

Programme de l’été 2016

Bien sûr, les timelines que je te présente dans cette chronique ne sont là que pour te donner une idée du temps et des proportions pris par chacun de ces projets, que j’ai la plupart du temps exécutés seule (vivant à 500km de mes proches). Il est très probable que l’ordre soit faux : pour tout te dire, je n’ai pas noté ce que je faisais et quand (encore heureux, non ?).

En écrivant cette chronique, je réalise le temps que ça m’a demandé. Autant dire que je n’ai pas chômé ! Je me suis donnée corps et âme pour notre fête de mariage, et même si sur la fin, j’étais un peu carrément lasse, je ne regrette aucun de ces projets qui m’ont passionnée les uns après les autres et qui ont permis de construire cette fête à notre image.

Lorsque la fête s’est finie, j’ai partagé nos décorations avec nos invités venus nous aider à ranger et les quelques objets que nous avons récupérés décorent aujourd’hui notre appartement, comme autant de petits bouts de cette journée magique.

Et toi ? Quelle est la part de DIY pour ton joli jour ? T’es-tu aussi fait happer dans cette spirale de l’autosatisfaction du « fait-main » ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



15 commentaires sur “Accro aux DIY ? Mon rétroplanning rien que pour toi !”

  • Aaaah les fameux DIY (moi je dis Daïe ! lol ! ), que du bonheur et un sacré temps à faire tout ça ! Je me retrouve complétement dans ce que tu dis : crevée à la fin et pourtant tellement fière de tout ce que nous avons créé pour cette si belle journée <3

    • Oh oui, ce sentiment de satisfaction et de fierté une fois que tout était mis en place aide à oublier la lassitude de la fin des préparatifs.

  • Wahou! Chapeau, je ne pense pas en avoir fait autant ou avoir été aussi assidue! Je voulais faire beaucoup de choses moi même, mais pas y consacrer trop de temps non plus, mais je serai bien incapable de retracer mon année de DIY comme toi. Enfin vous le verrez, il m’a fallu quand même 4 chroniques pour tout vous raconter!
    et sinon je dois être un peu bizarre j’écris “DIY” mais par contre je le prononce en toutes lettres “do it yourself” ^^

    • Hihi je suis un improbable mélange de vous toutes : j’écris DIY mais souvent dans ma tête, je te le dis en entier exactement comme Mme Croisé, et parfois je le dis comme Mme Origan. ENcore plus rarement, je le dis comme Mme Salade de fruits parce que toutes mds copines le disent comme ça aussi. Bref, en tout cas tu m’as bien fait rire ^^ et surtout, chapeau pour tes réalisations et pour ton article, les frises sont super chouettes et en plus je trouve ça bien de se rendre compte sur “papier” du temps consacré à chacune de tes réalisations ! Trop bien !

      • Mais oui il fallait que je le place parce qu’à chaque fois que je me le dis je me mare. D’ailleurs une fois je l’ai dis tel quel sans réfléchir au Grognon, qui m’a regardé d’un air étrange du genre “mais de quoi elle me parle”… Un bon moment de rigolade a suivi !

    • Je pense que je me suis plongée à fond dans le projet mariage pour “inconsciemment” parer à l’ennui que je vivais dans mon boulot… Et en écrivant cette chronique j’ai vraiment réalisé à quel point j’y avais consacré tout mon temps libre alors que j’ai écrit une chronique pour expliquer qu’il fallait savoir gérer son temps entre préparatifs et vie “normale”…

  • Haha, le passage sur la prononciation de DIY m’a trop fait rire ! Moi je dis Di Aïe Ouaille !
    Quel boulot en tout cas ! C’est énorme !

  • Que de temps passé à ces belles réalisations ! Heureusement, tu semble y avoir pris beaucoup de plaisir.
    Merci beaucoup de partager ces estimations de temps de réalisation avec nous ! Les timelines aux couleurs des saisons sont très sympa à lire (de par mon métier de consultante, je ne peux qu’apprécier… 😉 ) Étant au début de mes préparatifs (M-18), ça donne une belle idée du temps nécessaire à la réalisation de toutes (ou partie) mes folies créatives <3

    • Merci pour ton gentil commentaire 🙂 J’ai cherché un moment une manière claire de partager mon expérience.
      A M-18 tu as encore beaucoup de temps devant toi, mais si tu veux te lancer dans des projets tels que les faire-part (pour ne citer qu’un exemple) j’ai bien envie de te dire qu’il n’est jamais trop tôt 😉

  • Wahou Mme Myrtille, quel boulot !
    C’est dingue ce que tu as fait et le rendu final est top!
    Merci de nous donner une idée du temps que cela prend pcq bon ok, quand tu commences tes préparatifs tu cherches des infos sur les coûts (pour établir le budget), mais on pense rarement au temps investi tous tous ces petits projets qui s’accumulent !

    • Oui c’est ça il faut savoir “prioriser” les différents projets, pour ne pas se retrouver submergée dans le cas où le temps ou l’envie ne suffisent pas pour arriver au bout. Et ce n’est pas facile de gérer le temps dans la préparation d’un évènement de si grand ampleur (dans mon cas du moins puisque c’est un domaine très éloigné de mon métier). Il y a quelques projets qui n’ont pas pu voir le jour pour cause de manque de temps/envie/argent, j’y reviendrais un peu plus tard 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *