Mon amour du DIY est-il compatible avec la conception de nos faire-part ?

Si comme moi, tu as des troubles d’achats compulsifs dans les magasins de papeterie et si tu baves devant les faire-part de mariage et de naissance de ton entourage, alors cette chronique est pour toi ! Aujourd’hui je vais te parler de la conception de nos faire-part. Dans le langage Mademoiselle Dentelle, on parle de F***ing-faire-part ou FFP, et crois-moi, dans notre cas, le premier F a toute sa place !

J’ai la chance d’avoir une belle-sœur graphiste (coucou Béné !). Avant même que nous parlions mariage, elle s’était toujours proposée pour nous créer nos faire-part. Et ça, c’est super chouette parce que je me disais que j’allais pouvoir combiner l’ensemble des modèles qui me faisaient rêver sur Internet pour en créer un unique que j’imaginais parfait.

Un projet de faire-part de mariage se faisant à deux, j’ai dû demander son avis à Monsieur Bichon. Autant te dire qu’avec ma bonne humeur légendaire il avait plutôt intérêt à valider mes idées ! Nous étions presque d’accord sur les grandes lignes.

D’accord mais on y met quoi ?

Tout d’abord il a fallu réfléchir à quelque chose qui me semblait primordial : comment avoir un faire-part « modulable » en fonction de ce qu’on veut y mettre dedans ? J’entends par là que certaines personnes sont invitées à l’ensemble de la journée, d’autres aux cérémonies et au cocktail sans l’être au diner, et d’autres également au brunch du retour… Rhhhaaaaaa, la galère !

C’est là que j’ai épluché les blogs mariage et fait des captures d’écran à n’en plus finir pour trouver la solution qui m’a tout de suite emballée : les petits cartons personnalisés dans une petite pochette sur l’une des pages du faire-part. Et pour avoir toutes les cartes en main pour que Monsieur Bichon me rejoigne dans mon idée, je lui avais préparé des tableaux Pinterest bien fournis. Il n’avait plus qu’à valider.

Nous avons passé une petite soirée à réfléchir à la répartition du texte sur ses petits cartons et la solution a vite été trouvée. Nous allions mettre sur un carton principal et commun à tous avec l’invitation mairie + cérémonie laïque + cocktail. Puis nous allions y ajouter un carton « soirée » avec soit dîner + soirée dansante soit soirée dansante seule. Comme ça, quoi qu’il arrive, il y aura un carton pour chaque faire part et la petite pochette ne sera jamais vide. Pour ceux invités au retour, il y aura un carton « brunch » en plus.

Puis nous avons hésité sur 2 autres cartons supplémentaires. Un éventuel carton « réponse » avec texte à trou et enveloppe assortie et un carton avec le plan des lieux de réception.

Pour le carton réponse, c’est Monsieur Bichon qui a eu le dernier mot. Il a, à son tour, flâné sur les blog mariage à la recherche de témoignages. La balance a pesé en faveur de l’absence de ce carton. La somme à investir dans les enveloppes timbrées était trop importante par rapport aux potentiels 30% de gens qui répondraient par courrier plutôt que par mail ou de vive voix.

Et pour le carton « plan », ça lui paraissait bien inutile sachant qu’entre la mairie et le château il y avait un peu moins d’1,5km. Difficile de perdre le cortège !

Le format était donc trouvé, enfin presque. Nous étions d’accord sur un faire part triptyque avec le carton principal au milieu et la pochette à petit carton à droite. Le seul point de désaccord, Monsieur le voulait carré, moi rectangle.

Passons à son design

Pour être raccord avec notre thème champêtre, nous nous sommes rapidement rejoints sur un papier dans des tons krafts, avec éventuellement quelques notes de beige si besoin (pour les cartons par exemple). Nous avions imaginé une couverture avec un dessin d’arbre bien fourni, des lampions et nous deux, dessinés de manière enfantine. Puis s’est rajouté l’idée d’inclure sur la page de gauche du triptyque une photo polaroid de nous « imitant » le dessin de la couverture. Tu suis toujours ?

Allez, voici une photo de notre premier prototype fait à la main (là tu comprendras vite pourquoi j’ai confié le graphisme à une professionnelle !).

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Copie d'écran Pinterest

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Photo personnelle

Ce premier essai étant sorti de notre imagination bien trop tôt dans nos préparatifs nous l’avons laissé mûrir plusieurs mois dans un tiroir. Cette attente nous a fait abandonner l’idée de la photo polaroid, par pure flemme d’organiser une séance photo dans la nature je pense. J’ai aussi cédé à Monsieur Bichon le choix du format carré. Nous sommes donc passé du triptyque rectangle de mes rêves à la double-page carrée plus standard et plus simple à réaliser.

Dans cette histoire de faire-part, ma belle sœur ne m’aura pas rendu un mais bien deux services. Son mariage étant prévu au début du printemps de la même année, nous n’allions pas tarder à recevoir leur faire-part. Et c’est le jour où je lui ai envoyé ma maquette que leur faire-part trônait dans ma boîte aux lettres : un faire part carré, esprit champêtre, dans des tons clairs, avec un dessin d’arbre sur la couverture !

D’abord un peu vexée de devoir changer mes plans, j’ai pris conscience que se présentait là l’opportunité de repartir sur mon idée de tryptique rectangle, que Monsieur Bichon a validé sans concession cette fois ! Exit le dessin d’arbre, hop me revoilà partie sur Pinterest à la recherche d’inspirations.

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Copie d'écran Pinterest

Entre temps, j’avais commandé un tampon encreur avec nos prénoms et la date, soulignés par une guirlande de fanion. Je pensais au départ m’en servir pour tamponner le verso des enveloppes. Inspirée par Madame Peps et Madame Pattern et leur idée de logo « fil rouge » de papeterie, je me suis dit que ça serait chouette de l’inclure également dans le faire-part.

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Image personnelle

Tampon commandé sur www.printyourlove.fr

Nouveau prototype en main, je me suis empressée de lui demander de le modéliser.

Et là, incroyable, c’est exactement ça !

Passons à la conception papier

Pas simple de trouver un imprimeur qui accepte le sur mesure avec des découpes un peu particulières, même dans une grande ville ! J’avais donc le choix entre :

  • un imprimeur qui me proposait impression + découpe + pliage + assemblage mais sur un papier blanc sur lequel il imprimerait un « effet kraft » pour un peu plus de 400 euros. Leur bon-à-tirer était très loin de mes attentes en ce qui concernait l’effet kraft
  • un imprimeur qui me proposait l’impression + la découpe des cartons sur un joli papier kraft pour 250 euros. Restait à ma charge l’huile de coude pour découper, coller et plier le carton principal.

Je suis partie sur la deuxième option. Le DIY ne m’a jamais fait peur (au contraire !) et hors de question de gâcher un si beau travail graphique sur un papier moche !

DIY, mon amour

Après avoir passé mes pauses déjeuner à l’hôpital à préparer 130 enveloppes (adresse des invités, notre adresse au verso et le tampon avec notre logo), me voilà partie à découper et plier le carton principal, et pas facile de plier à la perfection un carton épais de 180 grammes ! Monsieur Bichon avait pour mission de coller le rabat de la pochette avec du double face, d’y insérer les cartons et de timbrer les enveloppes avant de les fermer.

En parlant de timbre, tu remarqueras qu’il s’agit d’une photo de nous, une petite frivolité que nous nous sommes accordée et qui a bien marqué les esprits des invités

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Photo personnelle

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Photo personnelle

Après de longues heures et quelques crampes aux doigts, nous étions fiers d’envoyer nos F***ing FP à nos proches. Je pense que c’est la tache qui nous aura pris le plus de temps (aussi bien la conception que la réalisation). Si tu demandes à Monsieur Bichon de recommencer une session assemblage, je pense qu’il s’enfuit en courant.

Mais entre nous, je retenterai l’expérience 1000 fois si c’est pour être aussi fière de notre réalisation.

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Instart.be

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Photo personnelle

Nos faire-part en DIY, c'est possible ?

Crédits photo : Photo personnelle

Et un coup de pouce pour la graphiste qui a su rester calme malgré mes exigences de brizella : InstArt-by-Be ! Mille mercis belle-sœur chérie !

Et toi ? As-tu succombé à la tentation du faire-part « maison » ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



29 commentaires sur “Mon amour du DIY est-il compatible avec la conception de nos faire-part ?”

    • Merci ! Finalement le concept est proche du tiens. Donc je te renvoi le compliment sur tes jolis FP (j’ai relu ta chronique ce matin 🙂 ) A la différence que toi tu as VRAIMENT tout créer de toute part ! clap clap Madame Myrtille

  • Tout d’abord je suis heureuse de pouvoir lire la suite de tes chroniques ! RE-bienvenue parmi nous :). Ensuite j’aime beaucoup votre idée de départ, mais finalement le FFP final est très joli également ! Félicitations à toi et ton chéri pour votre patience !

  • Quel beau boulot ! J’aime beaucoup le côté pochette/triptyque je trouve que c’est super sympa comme présentation ! Ils sont très beaux ces faire-parts !
    Sinon astuce pour plier (qui te servira pas là mais un jour qui sait…) : le plioir ! Pour les papiers épais (ou même pas épais) c’est le bonheur ! (le principe c’est de faire une rainure en appuyant avec un crayon/plioir, et ça permet de plier facilement et joliment)

    • Merci Mlle Aran 🙂 C’est l’astuce que m’a donné la dame de l’imprimerie et que j’ai utilisé ! heureusement d’ailleurs car je ne connaissais pas l’astuce ! Le gros challenge du pliage était d’être au mm près de manière à ce que la petite guirlande de fanion présente sur le rabat triangle soit pile en face de la grande présente sur la couverture. Et il y a eu des ratés !!

  • Bonjour Madame Cendrillon,

    Une seule réflexion : j’adore et tes inspirations (même de départ) et le rendu final !

    J’ai eu la même envie que toi avec le bel arbre et j’ai finalement abandonné au profit d’une pochette avec un carton principal et plusieurs autres cartons dans l’encoche à côté (RSVP, programme, plans …).
    Autant te dire que je compatis pleinement pour ce qui est de l’atelier découpage, pliage collage …
    Mais finalement ça en vaut la peine car nos invités ont adoré, et comme vous on a joué les narcissiques en mettant un timbre avec une photo du soir de la demande en mariage (avec en fond la vue sur Manhattan !)

    Bref : j’adore, j’adhère !

    • oui moi aussi, je trouve que ça leur donne un charme en plus quand tu les regardes (même si les invités ne le perçoivent pas tous!) Tu nous montreras les tiens un jour madame Caramel Beurre Salé ?

  • Ha les ateliers fabrication en couple, j’adore même si c’est pas toujours évident.
    Le résultat est très réussi. J’aime beaucoup

  • Oh mais c’est un FPP exactement comme ça que je veux! Enfin dans le sens de lecture verticale pas horizontal!
    Où as tu trouver le patron? L’as tu créé toi même? Tu veux bien partager tes mesures dimensions papier etc ?
    Je retrouve espoir haha

  • Ils sont superbes ! Pour avoir cheminé à peu près de la même manière que toi, je dois dire que c’est un sacré boulot mais la fierté d’avoir réussi à faire ce dont on rêvais n’a pas de prix !

  • Bonjour madame Cendrillon, je suis en repérage depuis un bon moment déjà sur mademoiselle dentelle, et depuis quelques semaines nous avons un vrai coup de cœur pour vos faire-part ! Ils sont magnifiques avec la juste dose de diy ! Serait-il possible d’avoir plus d’informations sur les dimensions des différents éléments ? En vous remerciant pas avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *