Et après, on fait quoi : le petit nuage suivant notre mariage

Je t’ai laissée sur notre nuit de noces… oh, rien de croustillant, je te préviens tout de suite ! C’est plutôt comme ça que j’ai rejoint le lit de notre gîte :

via GIPHY

La salle devant être rendue rangée avant 11 heures le dimanche matin, nous n’avions pas hésité longtemps avant de cocher la case « Rangement le lendemain de la fête » sur le contrat de notre wedding-planner. Vois-tu, Monsieur Claddagh et moi ne sommes pas vraiment des lève-tôts (ben quoi, on ne peut pas faire la java jusqu’à 6 heures et se lever tôt ! Si ? Noon !). Spoiler alerte : Il s’agit de l’une des meilleurs décisions que nous ayons prises pour notre mariage.

Malgré cela, il y avait tout de même du rangement à faire : faire rentrer toute la déco dans les différentes voitures, les cartons de vins, les boissons… toutes ces petites choses que tu penses pouvoir faire en trente minutes, et qui finissent par te prendre trois heures, tu ne sais pas trop comment.

Mais revenons-en à nos moutons. Je suis réveillée par quelqu’un qui frappe à la porte de notre chambre. Vite, sous la couette : « Euh, c’est qui ? ». C’est l’une de mes amies, qui a dormi sur place, mais qui doit prendre la route du retour, et veut me dire au revoir avant de partir.

Dix minutes plus tard, toujours à moitié endormie, j’ai mes trois très bonnes amies autour de moi : un moment plutôt cocasse, dont Monsieur Claddagh se souvient bien ! Si tu lui demandes, il te dira que « C’est plutôt sympa comme tradition française d’être réveillé auprès de sa femme, et avec trois de ses amies ! ». Mais trêve de plaisanterie, il te dira aussi qu’il ne savait plus où se mettre, mis à part sous les couvertures ahah ! Il finit par se lever et se préparer, je papote et dis au revoir à mes amies qui prennent la route.

Je me lève tranquillement, me prépare, prends un petit-déjeuner, et je me rends compte que toutes les personnes encore présentes sont en train de mettre la main à la pâte pour tout ranger et charger les voitures, avec Monsieur Claddagh. Oups ! Oh après tout, je suis la mariée hein !

Je file aider, faire l’état des lieux de la salle et rendre les clés. Avec tout ça, il est 13 heures passées (si je me souviens bien) : nous avons un peu de retard !

Pour ce lendemain de fête, nous avions longuement hésité. La location de la salle pour le dimanche était chère (600€ supplémentaires, sachant que la salle n’était pas donnée à la base, ça nous paraissait un peu exagéré !). Nous avons imaginé toutes les solutions possibles : j’aurais adoré un grand pique-nique à la bonne franquette sur la plage, mais si tu connais les plages du mois d’août, tu comprends qu’à moins d’avoir posté des gens dès 9 heures du matin pour garder de la place, ce n’était pas possible… Finalement, la famille de Monsieur Claddagh, qui logeait dans un même gîte, avait proposé de nous accueillir pour un brunch le dimanche, avec ma famille, et nos amis les plus proches (garçons et demoiselles d’honneur). C’est donc l’idée que nous avons retenue !

J’avais un peu peur que nos invités, qui venaient de loin pour beaucoup, ne me demandent s’il y avait quelque chose de prévu pour le lendemain, ou ne le prennent « mal » de s’être déplacés pour une seule journée, mais je n’ai rien entendu de tel (ou alors, ils ne me l’ont pas dit !), et je sais que beaucoup ont de toutes façons passé plusieurs jours de vacances dans la région pour en profiter.

Mais revenons-en à nos moutons… Il est 13 heures et des poussières, nous avons une petite heure de route pour aller chez la famille de Monsieur Claddagh : en route !

Entre temps, mes demoiselles d’honneur (qui font du covoiturage ensemble) m’annoncent qu’elles vont devoir prendre la route et ne pourront donc pas venir au brunch, car il est plus tard que prévu. Je suis un peu déçue, mais c’est comme ça !

Arrivés au gîte, ma belle-famille s’affaire dans tous les sens. Au programme, apéro au bord de la piscine, burgers et salades : un bon repas à la bonne franquette ! L’ambiance est très détendue, et nos familles font plus ample connaissance, après leur première rencontre du mercredi, et de la veille ! Nous avons ressorti les jeux comme le palet breton et la pétanque : parfait pour passer un bon moment, sans la barrière de la langue. Mon grand-père chante quelques chansons, joue de l’harmonica (il avait pensé à l’amener !), et je le surprends même en grande conversation au bout du jardin avec le père de Monsieur Claddagh. L’un ne parlant pas anglais, et l’autre pas français, ce qu’ils se racontaient reste encore un mystère à ce jour, mais ça te donne une bonne idée de cette belle journée, d’un mélange de langues, de cultures, et de nos familles ! J’étais tellement sur mon petit nuage que je n’ai pris aucune photo le dimanche, et nos familles non plus ! Preuve que tout le monde s’amusait bien !

En fin de journée, mes parents prennent la route du retour, et le reste de ma famille retrouvent leurs gîtes respectifs. Notre ami DJ s’invite à passer la nuit, et nous passons donc tous ensemble la soirée, à refaire le monde en buvant quelques verres !

La famille de Monsieur Claddagh étant très nombreuse, c’était la première fois qu’ils passaient des vacances tous ensemble au même endroit ! Monsieur Claddagh souhaitait donc vraiment passer quelques jours avec eux, et moi je souhaitais aussi profiter de ma famille, que je ne vois pas très souvent. Nous avions donc trouvé un bon compromis : après le mariage, deux nuits dans le gîte de sa famille, et une nuit dans la maison de mes parents !

Lorsque nous quittons la famille de Monsieur Claddagh, c’est l’heure de charger sa voiture. Et oui, en quittant la salle du mariage, nous avons tout mis dans le van loué par sa famille, mais il faut maintenant tout faire rentrer dans le coffre, pour pouvoir reprendre le ferry quelques jours plus tard ! Ce n’est pas une mince affaire, et nous nous débarrassons allègrement de quelques éléments de déco (pour notre ami DJ, qui organise des mariages chez lui, en Bretagne), et nous décidons d’offrir un carton de vin à chaque frère et sœur, et à ses parents, ainsi qu’aux miens. Ça fera un peu de place !

Crédits photo : Photo personnelle

Comme tu le vois, il en restait tout de même assez pour nous… 😀 (Avant de faire une syncope, il faut que je précise qu’en Irlande, une bouteille de vin « standard » coûte entre 10 et 15€. Une bouteille de bon vin plutôt entre 20 et 30€… Nous avions donc fait une commande en prenant en compte le fait que nous souhaitions en ramener chez nous, et en avoir un stock pour un bon moment (pour le plus grand plaisir du vigneron) ! Nous voulions aussi organiser une petite fête en Irlande avec les invités qui n’avaient pas pu faire le déplacement !)

Ces quelques jours sont passés à toute vitesse : nous avons profité de nos familles à fond, du soleil et de la piscine. Je dois dire que ne rien avoir à faire après tous ces préparatifs étaient plutôt appréciable ! Nous étions tous les deux sur notre petit nuage, en mode « On est marié !! Gniii ! », « Oooh, je m’appelle Madame C. !! ».

Puis vient l’heure de dire au revoir à la France… nous reprenons le ferry pour l’Irlande ! Une fois embarqués, nous filons vers la réception pour demander si, par hasard, il y aurait possibilité d’être surclassé, nous sommes de tout nouveaux mariés ! Manque de chance, toutes les cabines sont complètes, mais la réceptionniste nous félicite chaudement !

Crédits photo : Photo personnelle

Crédit photo : Photo personnelle

Crédit photo : Photo personnelle

De retour à notre appartement, nous tombons nez à nez avec un livreur, un bouquet de roses à la main. Il s’apprêtait à sonner… chez nous ! Mais… qu’est-ce que c’est que ça ? Je prends le bouquet, sans trop comprendre… Monsieur Claddagh me demande d’attendre deux minutes à l’extérieur, puis j’ouvre la porte d’entrée, et je découvre un chemin de pétales de roses et de petites bougies, jusqu’à la cuisine où se trouve…

Crédit photo : Photo personnelle

Mon mari tout neuf est parfait !

Il m’annonce aussi qu’il a une surprise pour moi le lendemain… Mais, les surprises de Monsieur Claddagh ne s’arrêtent-elles donc jamais ? (Si tu demandes, la réponse est non !)

Il a réservé pour nous une matinée dans un spa, avec massages, et déjeuner compris. Le jacuzzi se trouve dehors, il pleut, et le soleil de La Rochelle serait le bienvenu, mais peu importe, nous sommes toujours sur notre petit nuage !

À peine le temps de défaire nos valises… le lendemain, nous nous envolons pour notre premier voyage de noces… À très vite !

Crédit photo : Photo personnelle

Oui, Bob était de la partie, mais il ne te dira rien du tout jusqu’à la prochaine chronique !

Et toi ? Comment se sont passés les jours suivant ton mariage ? Petit nuage ou coup de blues ? Raconte !

Hey ! Moi, c'est Madame Claddagh (et tu comprendras vite pourquoi), 29 ans, prof de français langue étrangère au pays des moutons. Lui, c'est Monsieur Claddagh, 31 ans, Irlandais pure souche, rencontré il y a presque 4 ans dans la petite ville irlandaise où je vis depuis 7 ans. Nous avons organisé notre mariage à distance pour août 2018, en Charente Maritime ! Au programme : un mariage civil la veille, une cérémonie religieuse bilingue, une belle salle et de vieilles pierres, des bougies, des fleurs et de la dentelle (of course) partout pour un mariage franco-irlandais qui mélange les traditions de chaque côté de la Mer Celtique ! Pour me contacter, c'est par ici : carolineandciaran2018@gmail.com !

Commentaires

  • Avatar
    Mili
    Répondre
    19 mai 2020

    J’ai souri en voyant le minion, nous aussi nous avions apporté le notre en voyage de noce :). Je ne sais pas ou part votre minion, mais le notre nous avais suivi jusqu’a Bali;

  • Avatar
    Aurélie
    Répondre
    19 mai 2020

    Waaaaah tellement adorable cette surprise d’après-mariage ! Quel mari attentionné ^^ il avait laissé les clés à un ami pour vous préparer tout ça ?!
    Super sympa le retour de noces sinon, c’est chouette de prendre du bon temps en famille !

  • Avatar
    Mademoiselle Nala
    Répondre
    19 mai 2020

    J’adore votre retour de noces, on sent à travers tes mots à quel point vous vous êtes laissés porter avec M. Claddagh (bon sauf au moment de charger les voitures mais on ne peut pas y couper ^^). Les moments en famille sont tellement précieux, surtout lorsqu’ils vivent loin 🙂

    Et la petite attention de ton mari-tout-neuf à votre retour en Irlande… so cute !!! Hâte de lire le récit de votre VDN à présent 😉

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    19 mai 2020

    Comme je vous comprends pour la matinée, trop bonne décision de prendre le ménage compris !!
    Dommage pour tes témoins mais vous avez l’air d’avoir passé un super moment. J’ai trop rigolé, j’imaginais trop la discussion entre ton grand père et le père de M Claddagh, ça devait être cocasse !
    Je ne ferais pas de réflexion sur le fait que le soir même tu arrives à reboire quelques verres… ! 😉
    Vous avez tellement bien fait de prévoir une grosse réserve de marge pour l’après-mariage ! je regrette un peu de ne pas avoir prévu plus, tout a été écoulé au bout de 6 mois !
    Oh mais il est trop mignon avec toutes ses surprises M. Claddagh !!! Et pour finir j’adore cette dernière photo !! 🙂

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    19 mai 2020

    Toujours des petites attentions ce Mr Claddagh. C’est un grand romantique en fait. Que tu es chanceuse.

  • Avatar
    Madame Bulles
    Répondre
    19 mai 2020

    Cette attention fantastique 🙂 Tu as bien fait de l’épouser ! C’est vraiment une bonne idée de garder une petite surprise pour l’après-mariage !

  • Avatar
    Madame Crapate
    Répondre
    21 mai 2020

    Le Ferry s’apellait Oscar Wilde ?! Trop chouette ! En tout cas votre retour de noces entre proche ainsi que les jours qui ont suivi le mariage avaient l’air vraiment très doux ! Comment ça 2 voyages de noces ? Hâte de lire ça !

  • Avatar
    Répondre
    26 mai 2020

    C’est vraiment bizarre car je me souviens trés bien de mon mariage ( heureusement ) mais le lendemain pas tellement ( pourtant je n’avais pas bu promis je ne bois pas une goûte d’alcool ) j’ai quelques flash mais c’est tout, je ne sais pas pourquoi la fatigue? Le stress qui retombe ? je ne sais pas mais c’est comme si je n’avais pas vraiment été là. Je sais que nous avons eu bien moins de monde que ce qui avait été dit avant ( apparemment c’est courant car j’ai assisté à plusieurs lendemain de mariage où les mariés disaient que des gens leur avaient dit qu’ils seraient là pour le lendemain et finalement étaient partis. ) toujours est il que du coup je me souviens de la tonne de reste et de nourriture que nous avons malheureusement dû jeter !

      • Avatar
        Répondre
        22 juin 2020

        Pareil pas une seule photo du Dimanche je suis trop dégoûtée !

  • Avatar
    Madame Wait
    Répondre
    28 mai 2020

    C’est trop mignon ces surprises de ton mari tout neuf !
    Quelle bonne idée d’avoir coche la case rangement par la wedding planner, ca enlève un poids j’imagine bien.

Poster une réponse