Mon mariage traditionnel à paillettes : l’arrivée à l’église et le cortège

Entre mon dernier article et celui-ci, nous avons eu le temps de faire le trajet en voiture. Le peu de circulation sur la route nous fait même arriver un peu plus tôt que prévu.

Au moment de nous garer à l’église, je voulais une place de parking un peu cachée (histoire de ne pas être vue par tout le monde avant mon entrée officielle). Mais je déchante rapidement, mon père est obligé de se mettre à la seule place disponible : en plein sur le chemin des voitures et des invités. Bon, je prends sur moi, je ne regarde pas les gens qui passent et je ne sors absolument pas de la voiture ! Les quelques invités qui viennent me dire bonjour comprennent vite le message et rentrent fissa dans l’église.

J’apprends, par ma mère, que Superman et les ¾ de nos invités ne sont pas encore arrivés. Il est 14 h 50, et je ne stresse pas du tout !

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et là, coup de téléphone de mon témoin mâle. Bloqué sur l’autoroute par un bouchon de fou. Il a très peur de ne pas pouvoir arriver à temps et donc se demande si le mariage ne va pas être annulé. En fait, il pense que je suis obligé d’avoir au moins un témoin catholique pour pouvoir me marier et ma témoin est protestante. Tous les deux se mettent donc la pression et me demande ce qu’il faut faire. À moi, la mariée, la personne la moins stressée de la journée évidement. Je les envoie bouler de manière assez violente et vulgaire, je ne veux pas gérer les faux problèmes des gens (surtout qu’on s’en tamponne le coquillard avec une queue d’ornithorynque du Sud-Est du Sri Lanka de cette histoire de religion des témoins).

Comme tu peux l’imaginer, je ne suis pas aussi calme que je l’espérais. Et puis, il y a mon petit frère qui vient me voir avec une énorme bosse sur la tête et le genou en sang, il vient de se faire un gadin monstrueux et il est dans mon cortège.

Et puis, il y a Superman qui arrive (enfin) avec son témoin et qui s’arrête en voiture pile devant moi à moins de 2 mètres, je suis obligée de me cacher et d’insulter son témoin (mais Superman est tellement stressé qu’il ne me voit pas).

Et puis, il y a tous ses invités en retard (pris dans le bouchon sur l’autoroute) qui tardent à entrer dans l’église et qui m’obligent à rester cachée dans la voiture en plein soleil.

Enfin, c’est le bazar, rien ne fonctionne comme prévu. Mais je relativise, il faudra bien que je marie d’une manière ou d’une autre !

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Petit à petit, les gens entrent s’asseoir. Je vois les prêtres sortir de l’église par le côté pour préparer la procession d’entrée. Superman est prêt à entrer au bras de sa mère. L’amie chargée d’organiser le cortège prend les enfants en main. Mon père m’attend devant l’église. Et je peux enfin sortir de la voiture.

Les choses deviennent concrètes, j’entends la musique d’entrée retentir dans l’église, je découvre mon cortège tout choupinou bagarreur (l’avantage de n’avoir presque que des garçons).

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Le cortège

Faisons une grande parenthèse pour cette tradition que je ne voulais pas oublier. J’ai toujours imaginé mon mariage avec ce cortège d’enfants d’honneur, tous habillés pareil, tous mignons et bien élevés.

Mais, en grandissant, je me suis rendue compte que je trouvais les tenue des petites filles un peu trop « petites filles modèles » avec toujours le même patron de robe, la grosse ceinture et le nœud dans le dos… Bref, trop lisse pour moi en fait. Et, au moment de décider quel enfant mettre dans mon cortège, j’ai décrété que je ne voulais pas de filles mais que des garçons. Grand drame dans ma belle-famille et avec Superman, j’osais déroger à la sacro-sainte tradition des petites filles d’honneur.

J’ai tenu bon (ce n’est pas très compliqué quand Superman essayait de m’amadouer avec le rêve de ces petites filles d’être des princesses gâché à cause de mon égoïsme). Et j’ai eu ce que je désirais. Un cortège 100 % petits mecs dans des tenues pas trop gnangnan.

Mais il y avait la filleule de Superman tellement adorable et sa nièce (il fallait bien que je me mette ma belle-sœur dans la poche ^^). J’ai donc décidé, dans le plus grand secret, d’ajouter ces deux filles dans le cortège. L’avantage de ne pas en parler avec Superman est que j’ai pu choisir leur tenue toute seule et sans son avis et donc d’échapper aux robes méga volume et gros nœud dans le dos ! Ok pour des filles, mais en leur donnant un rôle un peu spécial : celui d’entrer dans l’église en tenant des pancartes qui disaient à Superman que c’était sa dernière chance de s’enfuir. Les fameux « Last chance to run » que l’on voit souvent dans les mariages américains.

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Dernier détail et pas des moindres, j’ai arbitrairement décidé qu’en dessous de 6 ans aucun enfant ne ferait parti de mon cortège (et que je devais connaître les enfants et les parents, exit l’arrière petit-cousin inconnu au bataillon que ma belle-mère a voulu me refourguer car il fallait équilibrer les deux familles dans le cortège), cette limite d’âge nous a empêché d’avoir un cortège chouinant et absent, ce qui peut t’arriver si tu prends des enfants trop jeunes.

J’ai juste eu une exception : ma nièce de 3 ans et demi (pour faire plaisir à la belle-sœur, ne l’oublions pas) qui n’a servi à rien car elle n’a jamais voulu quitter sa maman et son doudou. Merci à elle, elle a confirmé ma théorie !

Mon entrée

Revenons-en à nos moutons. Les prêtres et les enfants de chœur sont entrés, ma mère et un très bon ami de la famille sont entrés, Superman et sa mère sont entrés, il ne reste plus qu’à lancer dans l’allée les deux filles et leurs pancartes et ce sera mon tour.

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mais (oui, il y a un « mais » sinon ce n’est pas drôle) ma nièce chouine, refuse de porter la pancarte et ne veut pas quitter sa mère. Pas de souci, on l’enlève du cortège et on donne la deuxième pancarte à un de mes frères. Et je ne m’occupe plus d’eux. Et bien j’aurai dû ! Le drame, le crime de lèse-majesté ne m’a été dévoilé qu’au moment de recevoir les photos. Je te laisse en juger :

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Nous avons donc ma belle-sœur, tenant par la main sa fille (et son doudou dans un affreux sac plastique) devant les pancartes. Donc personne ne les a vus et lus. Voilà comment ma belle-sœur a gâché un des moments les plus funs de ma messe de mariage. C’est un des rares trucs qui me restent sur l’estomac…

Ce n’était quand même pas compliqué de rentrer discrètement dans l’église au lieu de se mettre en avant comme ça ! Grrr, j’en fulmine encore, alors que c’était il y a 3 mois.

Bon, passons.

Pendant ce temps-là, je terminais de me préparer : remise en place du voile, de la traîne, tentative d’expliquer aux garçons de ne pas marcher sur ma traîne… Bref, les derniers instants avant le grand saut !

D’ailleurs je vais te faire une confidence. Je m’étais lâchée pour ma traîne, elle faisait 3 mètres de long je crois. Et bien je n’ai jamais réussi à la déplier entièrement et elle fait un joli tas sur toutes les photos. J’aurai mieux fait d’en prendre une plus courte…

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et puis, j’ai fait le grand saut. Avec mon père fier comme Artaban. Et c’était giga-ouf-énorme-gross-stress. Avoir tous ces regards braqués sur soi, voir Superman au bout super ému (et en fait ne voir que lui et pas les douze mille personnes dans l’église), se rendre compte que son père a la larme à l’œil, se dire que malgré tous les couacs de la matinée (et de la dernière semaine), on va se marier !

Bon, je devais quand même ralentir mon père qui roulait à toute allure, si je l’avais suivi on aurait remonté l’allée en 5 secondes !

Mon mariage traditionnel à paillette : l’arrivée à l’église et le cortège

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et toi ? Souhaites-tu avoir un cortège ou pas ? Avec des adultes ou des enfants ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



45 commentaires sur “Mon mariage traditionnel à paillettes : l’arrivée à l’église et le cortège”

  • Ah ah, moi aussi mon père a méga speedé… il voulait partir avant la musique alors que j’avais tout calculé avec ma soeur et une fois dans l’allée j’ai carrément dû lui demander de marcher moins vite (histoire de profiter du moment et de ne pas accoucher avant l’arrivée à l’autel)… ça se voit un peu sur les photos, et c’est bien marrant !

  • J’aime beaucoup ton article (comme tous les autres). On ressent bien ton stress mais ton bonheur et ton émotion transparaissent sur la dernière photo que je trouve magnifique. Hâte de découvrir la suite…

  • aha, moi aussi quand je suis arrivée il n’y avait presque pas d’invités arrivés. Et pas pour cause de bouchons, non non, juste parce qu’ils sont infichus d’arriver à l’heure. Moi qui révait de faire mon entrée devant tout le monde, les yeux braqués sur moi, et bien RATE!!! En plus, ceux qui étaient là m’ont complétement monopolisée, ce qui fait que je n’ai même pas pu avoir un instant tranquille de découverte avec mon futur mari, que je n’ai pu approcher que 15 min plus tard!! Mais il parait que je fais des histoires pour rien…

  • Hmm, et bien si je réfléchis, à mon mariage, il y a sûrement eu 30 petites choses qui ne se sont pas passées comme prévues. Cortège dans le désordre – la mariée au milieu et le marié devant qui discutait tranquillement avec son pote -, musique déclenchée trop tard, blagues du maire un peu – méga- pourries, déco pas exactement comme je le voulais… et à la cérémonie laïque le marié qui fait son entrée à mon moment, mon chignon qui dégringole au cours de la journée, le froid qui fait que je finis avec la veste du marié…
    Mais franchement, j’ai décidé de m’en fiche parce que ça n’était pas ce qui comptait, et j’ai eu bien raison: je pense que personne n’a rien remarqué, et c’était loin d’être le plus important à ces moments là. Au final l’émotion était réelle, elle… et nous avons eu d’autres moments parfaits. Bref: un mariage parfait c’est juste impossible, à moins d’avoir l’armée pour vous seconder! 🙂 On a tout minuté dans notre tête, mais les autres gens ne sont pas toujours au courant, ou n’ont pas compris ce qui était clair pour nous… bon ben tant pis!

    • C’est mon cas, j’ai épousé un militaire au nom de famille prédestiné puisque c’est un homonyme de « L’armée » (mais le nom restera un secret ^^)

    • Je sais bien que le mariage parfait n’existe pas. Et je mettais préparée à avoir des couacs tout au long de la journée.
      Et je ne regrette rien du tout ! Mon mariage a été une superbe journée et j’en garde un super souvenir, pas forcément très ému mais très drôle en tout cas (je suis souvent pliée en deux quand je raconte cette journée ^^)

  • Ta robe est tout simplement magnifique ! Tu es superbe !
    On voit bien que malgré tous les imprévus vous avez eu pleins d’émotions et de bonheur.

    Félicitations!

  • Nous avons choisi une musique pour tout le cortège et avons chronométré le temps de passage de chaque « groupe » : nos témoins et nos enfants d’honneur (il n’y en a que 2, frère et soeur, un peu timides, et comme leur père est un témoin de mon Homme, je sais qu’ils n’oseront pas avancer en premier) puis mon Homme et sa mère, puis ma mère avec mon frère et ma soeur (le père de mon Homme est décédé d’où ce choix) puis … mon père et moi !! Sur notre musique, je sais à quel moment je dois rentrer et comme c’est une musique que mon père aime beaucoup, je sais qu’il prendra son temps pour avancer. Réponse samedi !!! je comprends que le coup de ta belle-soeur t’ait agacé, ça m’aurait rendu dingue (« heureusement » mon homme est fils unique !!). Tu es rayonnante sur la photo avec ton papa !

    • Alors comment s’est passé ton entrée ? Ton père était speed ??? Je pense que le stress de voir tous ces regards braqués sur nous a transformé mon père en speedy gonzalez en fauteuil ^^

      • Verdict : ce sont nos témoins qui ont été trop rapides, du coup nous avons eu tout notre temps pour entrer dans l’église … Je crois qu’on a plutôt bien géré la remontée mais je cherchais surtout à me concentrer sur mon mari pour ne pas être plus impressionnée que je ne l’étais déjà !! Un grand moment d’émotion en tout cas !

  • oui tu es hyper belle et la photo avec ton père est très émouvante. Et j’ai hâte de voir une photo de ta traîne parce que trois mètres??? Whaouh! Moi j’avais un mètre et c’était déjà pas très pratique!

    • Je crois qu’il n’y a vraiment qu’une ou deux photos où l’on voit bien la traine de 3m. C’est quand mon mari joue avec pendant les photos de couple -_-

  • C’est vrai qu’il est sympa ton cortège de garçons.
    Nous nous n’avions que des filles, pour des questions d’âge. La plus jeune avait 5 ans (j’avais catégoriquement refusé qu’on prenne plus jeune, même si ça aurait permis d’avoir des garçons). Et bien, c’était encore trop jeune, au moins pour la nièce de mon mari qui est une petite fille un peu timide. Elle n’apparait que sur la moitié des photos et ne regarde presque jamais l’objectif ! Il faut dire qu’on comptait sur une de mes cousines qui n’a peur de rien pour la mettre en confiance, mais que celle-ci n’a pas pu venir pour cause de grippe ! Nous avons donc eu un cortège de 2 petites filles et une troisième par intermittence au lieu de 4. Mais ce n’est pas le plus important dans un mariage ! (Moi le truc qui me fait encore mal au cœur quand je regarde les vidéos, c’est le pupitre oublié en plein milieu du chœur avec toutes les jolies pochettes cartonnées pour les musiciens, mais ça non plus, ce n’est pas si grave).

    • Ah oui l’âge (et le caractère) c’est super important ! En dessous de 6 ans je pense que c’est mort.
      Et dommage pour ton pupitre, mais disons qu’il n’y a que toi que ça chiffonne (je suis sur que tes invités ne l’ont même pas remarqué !)

  • Moi aussi j’aimerais beaucoup avoir un cortège, mais des jeunes enfants il n’y en a pas dans la famille… Donc on va réfléchir très fort à l’allure qu’aura notre cortège!

    • C’est sur que quand il n’y a pas d’enfants dans la famille c’est un peu compliqué. Et parmi vos amis ? Sinon, tu la joue à l’américaine avec des demoiselles d’honneurs adultes, ça peut être super sympa !

  • Quelle belle photo de ton entrée ! Que d’émotions ! … Et quelle robe, elle te va magnifiquement bien, je crois vraiment que vous vous êtes trouvées !
    Quant à ta belle-soeur… grrrr, c’est exactement le genre de choses dont je sais qu’elles vont arriver et qui risquent de vraiment m’énerver ! Bien sûr, ce sont des détails mais on a tellement envie que tout soit parfait !
    Hâte de voir la suite, en tout cas !

    • Je m’étais préparée psychologiquement à avoir des soucis (plus ou moins gros) et je pense que j’ai bien fait. Maintenant, j’arrive à en parler en rigolant comme quoi !

  • Wahou, tu es vraiment superbe, ta robe te va à ravir, et on ressent vraiment votre emotion à tous les deux sur la dernière photo !

    Pour la pancarte du cortège, comme je te comprends ! D’organiser quelque chose, et d’avoir une personne proche qui ne s’en préoccupe pas et gâche notre preparation, c’est rageant ! Pour ma part c’était ma belle mere qui a pris le micro en plein milieu de notre cérémonie d’engagement que nous avions bien construite. J’ai mis 6 mois à ne plus ressentir de bouillonnement interne lorsque je repense à cette scène !

  • En ayant été petite fille d’honneur je peux confirmer que ce ne fût pas une partie de plaisir, timide comme j’étais en plus…
    Beaucoup de colère dans cet article, les invités, les témoins, les enfants, ta belle-soeur… C’est vraiment dommage je trouve.
    Enfin, tu étais très belle quand même !

    • J’imagine bien le stress que cela doit être enfant ! Je n’aurai jamais pu faire ça, mais la filleule de Superman en rêvait, comme quoi ^^
      Et sinon, ce n’est pas de la colère dans l’article. J’ai du mal m’exprimer, c’est juste une certaine lassitude le jour J de voir toutes ces galères (pas très importantes on est d’accord) s’accumuler. Mais, j’ai un esprit assez positif, alors dès le jour J je préférais en rire (la tête de mon frère qui avait une énorme bosse sur le front et le genou en sang, il faisait vraiment peur ^^)

  • Pour avoir été de l’autre coté de la barrière (témoin), j’ai encore une grosse amertume concernant les remontrances de la mariée. Avec les autres témoins, nous avons fait plus que notre part (avec plaisir) pour que les mariés aient la plus belle journée possible. Les remercier par une enguelade… 4 mois après, j’ai encore les boules.
    S’excuser, c’est bien aussi et peut aider à faire passer la pillule (la pression n’excuse pas tout, les témoins aussi sont stressés et prennent sur eux.)
    J’espère que de votre coté, vos amis le vivent mieux que moi…

    • Ne t’inquiète pas, nos amis le vivent très bien car ils ont bien compris que sous le coup du stress je m’étais laissée emporter. Ils connaissent mon sale caractère de cochon ^^

  • Toutes mes félicitations Miss Irbis, tu était ravissante, tout comme ton cortège (les garcons et les filles)! Ta robe te va à ravir.
    Mais je suis d’accord avec Eldoé, est-ce que tu n’as pas été un peu dure avec tes témoins et invités? J’ai l’impression que tu voulais quelque chose de (trop) parfait et finalement, cela t’éloigne de l’essentiel. Pourtant, ta cérémonie a l’air très réussie, tout le monde a l’air très heureux sur les photos.
    Je pense que ta belle soeur n’a sincèrement pas fait exprès. Elle a simplement du pensé que tu voulais que sa fille avance dans l’allée, comme les autres enfants d’honneur.
    Et tes témoins se faisaient du souci pour votre mariage, c’est plutôt sympa.
    Le problème dans un mariage (j’ai eu le même souci), c’est que c’est très souvent la mariée qui connait tous les détails. Et c’est donc elle qu’on appelle en premier.
    En tout cas, j’ai hâte de lire la suite et j’espère que tu as quand même bien profité de ta journée, malgré les petits imprévus.

    • Merci pour tes félicitations !!! Ca me fait super plaisir.
      Et pour répondre à ton interrogation (légitime), je ne pense pas être dur avec mes témoins ou ma belle soeur. Pour les premiers, j’ai réagi à chaud, mais le reste de la journée on a été super soudés (c’est eux qui nous ravitaillaient en boisson et nourriture pendant le cocktail ^^), comme dit sur le com’ plus haut, ils savent que je m’emporte aussi vite que ce que j’oublie ! (et eux devaient être encore plus stressés que moi)
      Pour ma belle soeur, je ne lui en veux pas. J’ai un caractère qui oublie et pardonne vite. C’est fait, on ne peut plus revenir dessus. Et je ne lui en parlerai jamais. Ca sert à rien de se brouiller avec quelqu’un pour un truc qui ne sera pas changé !

  • Aie! moi aussi j’ai eu une petite déconvenue très agaçante en découvrant les photos…. l’oncle de la témoin de mon mari, que nous ne connaissions pas, qui était là comme chauffeur pour sa nièce, a….remonté l’allée centrale juste derrière moi !! du coup pas une seule photo où il n’y a pas sa tête entre la mienne et celle de mon père, et bien sûr le cameraman a pensé que c’était un proche, donc il apparait tout le temps dans le film!! J’enrage a chaque fois que je revois ces photos! mais au final ça n’est pas essentiel… j’espère juste que quelqu’un lui aura dit que cela ne se fait pas…. Je suis sûr que nous finirons toutes par rire de ces imprévus…. ballots!

    • Aïe, ma pauvre ! C’est encore pire que mon histoire de belle soeur ^^
      Il n’y a pas moyen de photoshopper sa tête pour qu’elle disparaisse ???

  • Mes témoins pour le mariage religieux (catholique) étaient pour certaines athées et une musulmane. Elles m’ont dit plus tard qu’elles étaient inquiètes pendant la célébration qu’on leur demande si elles étaient catholiques, d’autant plus que le prêtre les a fait venir autour de nous au moment de l’échange des consentements. Comme quoi, c’est une inquiétude commune des témoins de « bien être en règle » avec ce qui est célébré, peut-être…

    • Et c’est tout à leur honneur de s’inquiéter, au moins ils ne prennent pas leur rôle à la légère !
      En tout cas, je pense qu’il n’y a pas assez de communication là dessus de la part des prêtres et des mariés pour rassurer leurs témoins !

  • Cette robe est très jolie! S’il te plaît est-ce que tu pourras nous en dire plus sur ta robe de mariage civil (à partir d’un patron?)? Merci d’avance et félicitations

    • Je pense faire un article sur les trucs DIY de mon mariage. Et donc ma robe de mariage civil, mais en attendant, je peux te dire que je suis partie du patron plantain de Deer&Doe, en faisant beaucoup beaucoup de modifications (j’ai rallongé pour avoir une longueur robe, mis un fond de robe en jersey, froncé tout un côté pour avoir un effet de plis…)

  • De retour d’une semaine déconnectée (à Taizé !) je m’empresse de lire ton article ! J’ai hâte de voir la suite de ta célébration. Tu avais plusieurs prêtres ? C’est assez étonnant de nos jours 😉
    Ton cortège de garçon entrait après toi ? Je croyais que c’était avant… Chez nous, pas de cortège prévu pour l’instant. Pas d’enfant dans la famille que je connais, ni parmi les amis proches. C’est plus facile comme ça.
    Je peux comprendre que tu n’étais pas très contente qu’on ne puisse pas voir tes pancartes, surtout si tu y tenais ! Ce serait aussi rageant pour moi si ce que je vais prévoir ne se fait pas.
    Ton histoire de traine me rappelle que j’en ai une, mais pas trop longue, donc bien choisie niveau longueur, pour m’en sortir toute seule 🙂

    • On a eu de la chance pour les prêtres, Superman de par son parcours a tous ses amis prêtres. Alors on a bien réussit à en dégotter 3 ^^
      Et pour le cortège, habituellement ils rentrent avant la mariée, mais comme mon père est en fauteuil roulant j’avais peur que les enfants le cachent. Et puis, égoïstement, je voulais que sur les photos de mon entrée on me voit dans la totalité (et non pas cachée à moitié par ces chers bambins !)
      Par contre, ils sont sortis avant nous à la fin de la messe.

      • Il suffisait de laisser assez de place entre vous et les garçons devant, comme ça on te voyait correctement 😉 Mais au final, chacun fait comme il veut 🙂
        C’est ce que nous a conseillé notre photographe, pour qu’on puisse avoir des photos de chaque « groupe » sans un bout du groupe d’avant. D’ailleurs, j’ai tellement l’habitude de remonter l’allée de mon église, que je laisserai plein de place entre moi et les personnes d’avant, juste parce que je trouve ça plus joli qu’un gros troupeau de personnes :p

  • Je rigole de tous ces couacs et m’imagine dans même état de stress si ça devait m’arriver, mais oui ça va m’arriver , et peut-être même pires, mais j’espère que ça me fera autant rire que ces lectures (moins sûre ! )..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *