L’arrivée en Guinée et les derniers jours de préparatifs

Je t’avais laissée la veille de notre départ. Dimanche, je me réveille comme avant chaque vol : stressée à l’idée de prendre l’avion !

Je sors très tôt de chez moi dans l’espoir de voir ma cousine en transit à Roissy. Espoir vite déçu car elle n’a pas bien compris mes instructions et est entrée trop tôt dans sa salle d’embarquement… Ce sera pour une prochaine fois.

L'arrivée en Guinée et les derniers jours de préparatifs

Crédits photo (creative commons) : Skeeze

L’arrivée en Guinée

Nous arrivons très vite et nous sommes accueillis par une chaleur humide (mes cheveux gonflent : adieu joli brushing). Après avoir récupéré nos bagages, le Nounours et moi nous séparons sur le parking de l’aéroport. Eh oui ! Nous ne sommes pas encore mariés. Chacun va donc de son côté, chez ses parents…

Dans la voiture qui me ramène à la maison, ma tante m’explique que je n’ai plus le droit de voir le Nounours jusqu’au mariage parce que ça porterait malheur. Dans l’absolu, ça ne me gêne pas plus que ça. Ce ne sont que 3 jours et puis, nous habitons à même pas 3 minutes à pied l’un de l’autre. Nous pouvons donc toujours nous arranger pour nous voir de manière fortuite dans le quartier. Je suis venue me marier et étant connue comme celle qui fait toujours des histoires à tout va, j’accepte sans discuter. Je sens ma Maman très étonnée même si elle ne dit rien.

Dans la soirée, le Nounours vient me rendre quelques affaires que j’avais mis dans ses valises. Nous en profitons pour faire un point. Je constate que les choses n’ont pas trop bougé pour ce qui est du cocktail. Le traiteur ainsi que le décorateur et le DJ n’ont toujours pas reçu d’acompte. On a beau me rassurer en me disant que ce n’est pas dramatique pour la Guinée, je suis au bord de la crise de nerfs.

Je laisse quand même passer la journée de lundi pour laisser aux parents le temps de faire quelque chose. Mais lundi soir, nous en sommes toujours au même point.  Je décide alors de mettre les pieds dans le plat. Le Nounours et moi nous nous verrons avant le mariage ! Et même que nous allons en profiter pour régler les “détails”. Oui, parce qu’ici, le traiteur c’est un détail…

Les derniers préparatifs

J-2 avant le début des festivités : je suis encore laaaarge !

Mardi, nous allons donc, ensemble, confirmer le traiteur. Je peux enfin respirer. Mes invités ne vont pas mourir de faim et de soif ! Je suis juste dégoûtée de ne pas pouvoir faire de dégustation avant. Dans mes plans, ma mère ou mes cousines se chargeraient de ça. Sauf qu’aucune d’elles n’était au courant…

*** Mode conseil ON : si tu veux déléguer, délègue vraiment. Explique clairement ce que tu souhaites, parce que tes proches ont beau être proches ils n’ont pas encore la capacité de lire tes pensées. Mode conseil OFF ***

Nous rencontrons aussi la décoratrice afin d’envisager un plan B car le carton qui contient une bonne partie de mes éléments de décoration et que j’ai fait partir par bateau (en mars !!!) n’est toujours pas là. Il nous faut donc faire le point sur ce que j’ai en ma possession pour racheter (à prix d’or) ce qui manque.

Quant au DJ que nous voulions, il n’est plus disponible. Nous apprenons la nouvelle devant le gérant de la salle. Il nous propose aussitôt une liste de DJ avec qui il a l’habitude de travailler. Nous retenons celui qui anime un club dont nous aimons bien l’ambiance. Seulement, nous ne pourrons le rencontrer que le lendemain car il est déjà tard.

J-1 avant le début des hostilités festivités : OMGGGG !!! Je n’ai plus le temps !!!

Je ne dors pas bien et me lève aux aurores. Je cogite pas mal sur le fait que mon carton ne soit toujours pas arrivé. Mes photophores, que j’ai fait avec tant d’application, ne serviront donc à rien ? Je garde quand même espoir de recevoir ma déco avant le cocktail qui est dans 3 jours.

Mes belles-sœurs me kidnappent pour que je puisse enfin m’occuper de moi. Le Nounours part donc seul rencontrer le DJ avec nos playlists. Pendant ce temps, je me fais poser des extensions puis je passe chez l’esthéticienne pour la pédicure/manucure.

– Non, je ne veux pas de french manucure.
– Mais une mariée a toujours une french.
– Je ne suis donc pas une mariée. Faites-moi juste ce que je veux !
– …

Dialogue que j’ai eu à 19 heures avec l’employée du salon de beauté. J’ai fini par obtenir gain de cause et j’ai enfin pu rentrer à la maison vers 21 heures.

Il y avait plein de monde venu aider à faire la cuisine pour les cérémonies qui ont lieu le lendemain. C’est super chouette comme ambiance mais je ne m’éternise pas dans la cuisine car la mission déco m’attend.

J’avais envie de mettre l’art peul à l’honneur tout en respectant notre code couleur. J’ai donc fait commander des counawoy et des bèdho. Je ne connais pas leur utilité première mais c’est typiquement peul et, aujourd’hui, on s’en sert beaucoup comme élément décoratif. Tu ne verras pas de counawoy (petit récipient en osier) sur les photos parce que mon oncle chargé de les commander s’est trompé dans les couleurs. Je les ai reçus en blanc et orange avec des touches de jaune. “Ça ressemble beaucoup à du rouge et blanc, tu verras !” Mais bien sûr…

Aux alentours de 23 heures, j’ai terminé et je peux enfin dormir. Demain marque le début de mes trois jours de fête !

Et toi, te maries-tu également à l’étranger et as-tu délégué une partie de tes préparatifs ? Verras-tu ton futur mari avant le mariage ou respecteras-tu la tradition du lit à part la veille du mariage ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “L’arrivée en Guinée et les derniers jours de préparatifs”

  • On sent ton stress qui monte ! Je suis vraiment désolé pour toi que tout ne ce soit pas déroulé comme tu le souhaitais. J’ai hâte que tu commence ton récit !!! Je suis sûre que tu étais magnifique.

  • Tout comme Madame Fleur, j’ai senti le stress monter à la lecture de ton récit !
    J’espère que tu auras réussi à profiter de tes 3 jours de fête, malgré les incidents qui ont eu lieu dans les jours précédents.
    J’ai hâte de lire la suite !

  • Tu m’as bien fait rire : “les mariés ne doivent pas se voir avant le mariage” (là, je me dis “oh la la, je ne suis décidément pas tradition, moi”…) puis “nous pourrons nous arranger pour nous voir” (ah ah !!!) et finalement “nous nous verrons” (ben oui, ils font bien ce qu’ils veulent, non ?!). Tu as bien raison de dire qu’il faut expliquer clairement ce que l’on veut ; j’ai fait la même bêtise ! Quant à la “french manucure”…je ne sais même pas ce que c’est : pas d’esthéticienne, pas de manucure ni même de coiffeur “spécial mariage” pour moi. Je me suis contentée… d’arrêter de me ronger les ongles les mois précédents le mariage !!!!
    J’espère que ton stress s’est volatilisé pendant vos trois jours. Au plaisir de lire la suite.

    • Pour ce qui est de la manucure je ne voulais absolument pas de faux ongles donc j’ai aussi arrêté de me ronger les ongles je ne sais même pas comment !
      La suite de mon récit arrivera bientôt maintenant que j’ai récupéré toutes les photos et visionné les films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *