Mon mariage rétro mais pas trop : savoir assumer ses choix

Quand on se marie, surtout de nos jours, c’est difficile de ne pas se laisser influencer par ce qui se fait autour. Entre Pinterest, la télévision (avec la fabuleuse émission sur TF1), les réseaux sociaux, blogs et plateformes mariages, tout est là pour nous en mettre plein les yeux, et nous inspirer.

Mais dans cette masse, comment réussir à se démarquer, et faire un mariage à SON image et pas à l’image de ce que les autres attendent ?

C’est la question que je me suis posée pendant toute la durée de l’organisation de notre mariage.

Assumer le thème de son mariage // Photo : Naïs et Isaac

Crédits photo : Naïs et Isaac

Dès l’instant où nous avions décidé de faire un « mariage rétro mais pas trop », il nous a fallut tenir notre cap, et assumer chacun de nos choix, quitte à aller à l’encontre des idées préconçues, des avis de nos proches, et des tendances actuelles, bonnes ou mauvaises.

Nous avions à cœur de faire les choses différemment, et selon nos propres envies, sans nous laisser influencer par les tendances en vogue, par les belles choses qui se font (le mariage bohème, champêtre, que c’est beau !!!) mais ne sont tellement pas nous (ou si peu), et rester sur nos convictions, fermes et solides : nous ne céderions pas.

J’aimerai te dire que j’ai tenu le cap sans jamais flancher, mais c’est faux.

J’ai douté souvent, tentée par Internet notamment et toutes les belles idées et décorations ou animations fabuleuses qui me donnaient envie de faire de même.

La tendance est aux matières naturelles, et c’est si beau… j’aime ce mobilier bohème et vintage, j’aime la vaisselle dépareillée, j’aime les fleurs champêtres, les arches fleuries, et les fleurs sur les tables, avec bougies et décoration de bois… et je pense que ça aurait été parfait pour mon mariage. Qui plus est, nous avions choisi un magnifique corps de ferme, et toutes les photos de mariage qui y sont prises sont issues de mariage chic / bohème / champêtre. Alors c’était difficile de dévier de tout cela, d’avoir un regard différent et d’oser faire autrement.

Pourtant, faire autrement, c’est assumer qui l’on est, notre identité, et nos choix.

Nous ne sommes pas obligés de faire comme tout le monde. Comme nous ne sommes pas obligés de faire absolument différemment par pur esprit de contradiction. On peut s’inspirer des idées, on n’invente rien après tout, mais sans pour autant calquer tout ce que l’on voit sous prétexte que c’est joli, encore moins si ça ne nous ressemble pas. C’était là le soucis. Faire pareil, faire aussi beau, oui, mais et si on déviait totalement de qui l’on est ? Et si on voulait se démarquer un peu des autres ? Mais et si cela était au risque de s’entendre dire que notre mariage était « moyen », chose difficile à entendre quand on investit autant de temps, d’énergie et d’argent sur une journée ? Et alors si on décidait de faire comme les autres, pour s’entendre dire au final qu’on manquait d’originalité, et que c’était un mariage « classique », vu comme un « reproche » des gens qui attendaient peut-être plus « authentique », plus nous ?!

Et si, et si, ET SI…?

Cette rengaine a fini par tourner en boucle et me pesait à chacune de mes idées, à chaque inspiration, à chaque éclair de génie [ou pas].

J’ai des personnes dans mon entourage qui m’ont demandé l’avancement de mon mariage, et à quoi celui-ci ressemblerait. On me demandait quelle robe je mettrai, on me disait que je serai « manifaïk » dans une robe bohème et que ça m’irait tellement bien (et ils avaient peut-être raison), on imaginait le mariage pour moi, avec des fleurs et du bois naturel à foison, et je me rendais compte combien la vision du mariage des gens étaient complètement faussée par tout ces mariages vus et revus ici et là, au point d’assumer que le mien serait comme ceux des autres. Sans critique aucune, juste comme les autres.

Mais NON ! Je ne voulais pas que mon mariage soit « un de plus », soit « comme tous les autres », je le voulais original. Beau, à notre image mais surtout original.

Je voulais qu’il marque les esprits et pas seulement parce que c’était notre union. Mais aussi parce que notre mariage était unique, à bien des égards. Que clairement, ils auront beau en vivre d’autres, aucun n’aura jamais l’aura du nôtre.

C’est peut-être très prétentieux j’en conviens, pourtant c’était là notre ambition. Marquer notre coup, les esprits, les mémoires, et que les gens s’en souviennent longtemps, pas juste parce qu’on s’est dit « OUI », mais parce que « bon sang qu’est-ce que c’était chouette ! ».

Alors non, il n’y aurait pas de fleurs sur les tables, ni d’arches fleuries, aussi beau que cela puisse-t-être (et je te le dis, j’ai eu du mal à me détacher de cette idée).

Non, nous ne miserions pas sur du DIY à tout va, ni sur des matériaux très naturelles tout le temps, même si j’aime cette idée. Ce n’est pas notre thème.

Notre mariage serait rétro, geek, fun, emprunt de nostalgie et décalé

Jusqu’au bout. Jusqu’à la déco de table, en passant par mon bouquet. Jusque dans les moindres petits détails. Jusqu’aux chaussures des mariés.

Il serait différent, il serait extravagant, il serait amusant, surprenant…

Assumer le thème de son mariage // Photo : Naïs et Isaac

Crédits photo : Naïs et Isaac

J’ai tenu contre mes pulsions d’ajouter parfois cette touche « tendance » à mon mariage, j’ai pris sur moi par moment quand je commençais à m’enflammer sur ces décos TROP BELLES mais que « NON Mlle Boots on a dit rétro mais pas trop » (dixit Monsieur Boots). Et parfois, parfois, ça m’a rendu malheureuse… parce que certaines choses me plaisaient genre vraiment vraiment, mais étaient genre pas du tout pas du tout dans le thème. Et ça aurait été totalement « déconnant ».

Et au fur et à mesure que nous avons avancé dans nos recherches, dans notre organisation, dans la consolidation de notre décoration et nos animations, les choses ont fini par devenir assez évidentes à mes yeux : nous avions fait le bon choix, cette décoration, c’était la nôtre. Ces idées, ces détails, ils représentaient notre histoire, nos passions, c’était qui nous sommes et quel couple nous sommes. Il y aurait un peu de nous dans chacun de nos détails, et ceux qui nous connaissent vraiment s’en rendrait compte…

Quant à savoir si à la fin de ce dernier, nos invités nous ont dit « bon sang, qu’est-ce que c’était chouette ! », à ton avis ?

Et toi, as-tu des envies pour ton mariage à contre-courant, es-tu prêt(e) à assumer certains de tes choix même si c’est à l’encontre de ce qui se fait, ou te laisses-tu plutôt facilement emportée par la tendance actuelle ?

Après des bien des péripéties, et une demande en mariage "in extremis", Monsieur Boots et moi-même nous sommes dit OUI en octobre 2019 [enfin !]. Notre mariage fut un tendre mélange entre nostalgie, décontraction, geekeries, et franche rigolade, le tout sous un soleil automnal inespéré et une douceur digne d'un été indien. Pour en savoir plus, je t'invite à consulter mes chroniques sur Mademoiselle Dentelle et retrouver la suite de mon récit sur mon blog personnel : http://petitsboutsdezelle.fr

Commentaires

  • Avatar
    Mlle couture
    Répondre
    27 janvier 2020

    Évidement! Je suis certaine que tes invités t’ont dit « ouah, c’était trop chouette » parce que vous avez mis tout de vous dans cette déco et ce mariage et parce qu’ils vous aiment et que ça vous ressemblait !
    J’ai tellement hâte de lire la suite!! Hiiiiiiiiiiiiii
    😘😘😘😘😘

  • Avatar
    Mademoiselle Nala
    Répondre
    27 janvier 2020

    Quel plaisir de te retrouver sur MD Madame PrettyBoots !!! J’adore ton style, ça m’avait manqué 😊

    Je suis tellement d’accord avec toi ! C’est un peu ce que nous essayons de faire avec Mister Simba pour notre fête d’amoureux, même si dans le fond l’ambiance sera champêtre (et donc « à la mode ») cela nous correspond bien (l’esprit nature/naturel, sans fioriture, toussa toussa) et Monsieur se fera plaisir avec des touches (discrètes mais bien présentes) de l’univers geek qu’il affectionne particulièrement. Quant à moi je ferai la part belle à la littérature, mon domaine de prédilection.
    Nous espérons que nos proches ne se sentiront pas totalement perdus dans ces différents mondes 🤪

    J’ai hâte de découvrir la suite de ton récit en tout cas !

  • Avatar
    Madame [ɑ̃]ncre
    Répondre
    27 janvier 2020

    C’est aussi comme ça que je me suis lancée, et puis finalement, les aléas de la vie ont fait que j’ai dû lâcher prise sur pas mal de choses. Mais l’important, c’était aussi et surtout que ce mariage nous représentait car on y avait mis tout notre cœur et nos invités aussi!

  • Avatar
    Gabrielle
    Répondre
    27 janvier 2020

    Hahaha ! À mon avis bien sûr que vos invités ont trouvé votre mariage drôlement chouette ! Honnêtement je ne connais pas d’invités qui trouveraient un mariage « moyen » … et le diraient aux mariés … ( mais peut être suis-je juste chanceuse ? Ça me paraît réservé à la télé réalité ce genre d’attitude ?)
    Et surtout j’imagine que les attentes des invités sont quand même bien en dessous des nôtres (pour eux ce n’est « qu’un mariage »
    … pas le leur quoi 😉 ) Bref il y a quand même de fortes chances pour qu’ils soient enthousiastes dès qu’on y met un peu/beaucoup de nous !

  • Avatar
    Julie Vlt
    Répondre
    28 janvier 2020

    Comme tu as raison !!
    Un mariage doit ressembler au couple et non à l’idée que les autres se font de ton couple ou aux inspirations sublimes que tu peux voir partout !
    Je suis sûre que les invités vous ont retrouvés dans ce que vous avez pu faire et ont dû trouvé ça superbement à VOTRE image !

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    28 janvier 2020

    Ah mais j’ai un goût de trop peu dans cette chronique. Pas assez de photos, pas assez de détails. Vite la suite.
    En tout cas vous avez bien fait de tenir face à la pression sociale et aux mariages de magazines. Après si un truc de déco te faisait vraiment vraiment vraiment envie (comme tu le dis) tu aurais dû le faire. C’est ton mariage, tu fais ce qui te fais plaisir même si c’est en décalage avec ton thème « rétro mais pas trop ». Quant aux invités, soit ils ne remarquent même pas les détails de ta déco, soit ils trouvent que c’est génial et super beau. Mais oh grand jamais (j’espère) on ne dira aux mariés que c’était « moyen ».

Poster une réponse