Auteur : Madame BeBop

Nos petites folies et gros coups de coeur

Nos petites folies et gros coups de coeur

Comme tu l’as certainement expérimenté (sinon, tu t’en rendras vite compte, ne t’en fais pas), tu as souvent des dépenses incontrôlées, des envies de dernières minutes, des idées farfelues. Ce fût aussi mon cas.

Et je ne l’ai absolument pas regretté.

Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 2

Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 2

Cette semaine, ce sont les décorations du domaine dont je vais te parler. Avec toutes nos confections maison, autant te dire que c’était du boulot ! Mais quel plaisir de faire le bilan et de se dire que ton mariage aura été à ton image… Si tu as la patience et les idées, lance-toi sans hésiter ! Mais soit bien consciente du facteur temps…

Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 1

Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 1

Au début, c’était surtout un moyen pour moi d’économiser de précieux deniers. Au fur et à mesure, le DIY s’est avéré être une solution pour répondre à toutes mes attentes (ou presque) en terme de décoration. Et au final, une sacré fierté (garde toujours ton objectif en tête : les “wahhhh” et les “ohhhhh” quand tu expliques que “c’est moi qui l’ai fait”).

Petits conseils et retours d’expériences pour la recherche des prestataires – Partie 2

Petits conseils et retours d’expériences pour la recherche des prestataires – Partie 2

La dernière fois, je t’expliquais comment débuter tes recherches et comment bien sélectionner ton traiteur.
Voici la suite. J’aborde aujourd’hui la liste des interrogations pour la recherche de ton photographe et de ton DJ et je te donne mes conseils pour t’aider dans le choix final.

Petits conseils et retours d’expériences pour la recherche des prestataires – Partie 1

Petits conseils et retours d’expériences pour la recherche des prestataires – Partie 1

Aujourd’hui, je vais utiliser mon expérience personnelle pour tenter de faciliter tes recherches de prestataires. Je te conseille également de revoir les points suivants (j’ai essayé de faire une liste exhaustive, tous ces points ne seront peut-être pas déterminants pour toi) concernant le traiteur.

Une semaine pour choisir nos prestataires

Une semaine pour choisir nos prestataires

Depuis le temps, tu auras compris que nous habitons dans le Nord de la France, et que nous nous sommes mariés dans l’ouest… à 600km de chez nous, donc.
Je t’avoue que je n’ai pas tout de suite réalisé l’ampleur de la tâche…

Du bonheur d’échapper au wedding-blues

Du bonheur d’échapper au wedding-blues

À force de lire les témoignages des futures mariées, je m’étais mise à redouter le sombre moment qui vient te frapper dès le lendemain du mariage, quand tous les invités sont partis et que tout le travail que tu as fourni, pendant une peut-être 2 longues années, est parti en fumée : je veux parler du terrible wedding-blues.

« Alors, ça y est, t’as ta robe ? » – Partie 2

« Alors, ça y est, t’as ta robe ? » – Partie 2

Dans quelques semaines, Mamzelle P. et moi, on s’en va à Londres pour un weekend entre filles. Du coup, j’ai eu une idée lumineuse : je vais regarder les boutiques là-bas, je suis sûre de trouver mon bonheur ! Ça ne t’aura pas échappé qu’en terme de style, les anglais sont quand même plus ouverts que nous. Forte de cette merveilleuse idée, je commence ma croisade sur le web…

« Alors, ça y est, t’as ta robe ? » – Partie 1

« Alors, ça y est, t’as ta robe ? » – Partie 1

Ma robe et moi, ça a été conflictuel dès le départ. Avant même que je ne la rencontre. En fait, le problème, ce n’était pas tant la robe (dont la recherche m’a quand même bien torturé l’esprit) que la personne qui doit rentrer dedans. Moi, en l’occurrence. Et cette question de toutes les femmes de mon entourage (famille, amies, collègues ou simples connaissances) qui revient sans cesse : “Alors, ça y est, t’as trouvé ta robe ?”

Un thème de mariage ? C’est soooo 2012 ! Mais c’est si chouette !

Un thème de mariage ? C’est soooo 2012 ! Mais c’est si chouette !

S’il te plaît, avant toute chose, merci de noter l’ironie dans mon titre. Noooon, je ne fais pas partie de ceux et celles qui se shootent aux dernières tendances par intraveineuse.