Auteur : Madame FaitLaGueule

Quand un jour, je suis devenue une Madame – 2

Quand un jour, je suis devenue une Madame – 2

“Hier” je te racontais donc ma descente dans l’escalier chez mes parents, je vais donc te raconter aujourd’hui comment s’est passé le mariaaaaage. En Belgique, tu sais on ne se marie pas à la mairie mais à la commune. Et pas de chance pour nous, on n’a pas eu droit à une jolie salle avec des hauts plafonds, des miroirs, des tapisseries et des dorures. Non, dommage mais on a dû se contenter d’une bête salle toute bof.

Quand un jour, je suis devenue une Madame

Quand un jour, je suis devenue une Madame

La dernière fois, je t’ai laissé avec notre séance photo d’après mariage. Je vais maintenant te raconter comment s’est déroulé le jour J.
La veille du mariage, comme le veut “la tradition”, j’ai dormi chez mes parents. Et je peux te dire que je n’étais pas enchantée. Ce n’est pas vraiment dormir chez eux qui me dérangeait, mais plutôt ne pas dormir chez moi avec l’Amoureux qui m’énervait. Mais bref…

Quand un jour, mon père a failli regretter d’avoir une fille

Quand un jour, mon père a failli regretter d’avoir une fille

Quand on a commencé à organiser le mariage, la voiture des mariés était le dernier de nos soucis. Quand j’y pensais vaguement, ça me semblait loin d’être indispensable. Je me voyais très bien me rendre au mariage avec la même voiture que pour aller bosser. Mais plus le temps avançait et plus les gens nous demandaient ce qu’on avait choisi comme voiture… Et la réponse “oh pffff je ne sais pas”, n’avait pas l’air de vraiment leur convenir.

Quand un jour, j’ai fait le bilan des prestataires

Quand un jour, j’ai fait le bilan des prestataires

Je t’avais dit, au tout début de ma vie Mademoiselle Dentelle, que j’étais une personne très stressée et que je savais ce que je ne voulais pas.

Eh bien je peux t’annoncer que je n’ai pas été SI PIRE que ça ! J’ai limite été gentille avec les prestataires à l’approche du mariage ! Et pourtant ce n’était pas gagné hein…

Quand un jour, on a décoré la salle

Quand un jour, on a décoré la salle

Tout d’abord, il faut que tu saches que nous avons eu une chance de DINGUE. Nous nous sommes mariés un samedi mais dès le mercredi nous avons eu le droit d’aller décorer la salle. La mise en place des tables a été faite par le chef de salle, on a “juste” eu à s’occuper de la décoration. Et heureusement parce que je ne me sentais pas d’humeur à dresser le couvert pour 100 personnes.

Quand un jour, on a annoncé le mariage en vidéo

Quand un jour, on a annoncé le mariage en vidéo

Dès la demande faite, je n’avais plus que ça en tête : annoncer au monde entier qu’on allait se marier, et en vidéo s’il vous plait !

Quand un jour, on a passé 3 000 heures à faire des marque-places

Quand un jour, on a passé 3 000 heures à faire des marque-places

Comme on compte décorer la salle avec des guirlandes de fanions multicolores, on s’est dit que ça pourrait être top cool de faire des marque-places sous forme de fanions !
En théorie, l’idée était bonne. En pratique, on aurait pu très facilement frôler l’abandon face à la charge de travail…

Quand un jour, j’ai failli brûler mon faire-part avant même de le commencer

Quand un jour, j’ai failli brûler mon faire-part avant même de le commencer

Il y a des jours comme ça, où la seule chose que j’ai envie de faire, c’est hurler. Me mettre dans mon lit (ou bien non, rester tout pile là où je me trouve, histoire de ne même pas avoir à me déplacer), et hurler de toutes mes forces.

Tu visualises un peu l’état d’esprit ?

Quand un jour, j’ai commencé à me mille-feuiller en beauté pour mon mariage

Quand un jour, j’ai commencé à me mille-feuiller en beauté pour mon mariage

Qui dit mariée, dit beauté. Oui, c’est comme ça, le jour de ton mariage, tu te dois d’être la plus belle au monde !

Commençons par le commencement.

Quand un jour, j’ai essayé des robes de mariée

Quand un jour, j’ai essayé des robes de mariée

J’ai plusieurs un souci dans la vie, je n’aime pas mon corps. Enfin, oui et non.

Le problème, c’est que je me trouve trop grosse.