Auteur : Madame Ino

Mon mariage médiéval : le mot de la fin…

Mon mariage médiéval : le mot de la fin…

Après ce beau weekend de juillet les choses se sont rapidement enchaînées, et le retour à la réalité très rapide. J’y serais bien restée moi à cette fête médiévale ! Un autre événement de taille a ensuite entamé ma détermination. Je t’entends déjà t’interroger, un événement de taille ? Un joli petit bébé pour Mme Ino ? Suite logique n’est-ce pas ? Hé bien non, pas de bébé pour Mme Ino, c’est dans un tout autre registre que je vais me distinguer, plutôt inattendu d’ailleurs. Allez, je me lance… 14 mois après notre belle journée, Monsieur et moi avons divorcé.

Mon mariage médiéval : le lendemain et le retour à la réalité tout en douceur

Mon mariage médiéval : le lendemain et le retour à la réalité tout en douceur

Après avoir enlevé les 12 millions d’épingles (j’exagère à peine) qui font tenir une coiffure de mariée digne de ce nom, nous avons pu profiter d’un sommeil réparateur jusqu’au lendemain 10 heures. Nous avons profité du petit déjeuner en amoureux dans la chambre et nous nous sommes préparés pour recevoir nos invités pour le « brunch » du dimanche.

Mon mariage médiéval : le vin d’honneur et la soirée. On mange, on boit, on danse…

Mon mariage médiéval : le vin d’honneur et la soirée. On mange, on boit, on danse…

Sur la terrasse, la troupe Facia Fusta assure l’ambiance du vin d’honneur. Entre deux démonstrations, ils proposent à nos invités de danser également. Une sorte d’entraînement pour plus tard. Entre deux coupes et quelques petits fours, je participe aux danses car j’adore ça ! Farandoles, danse de l’ours, cercle circassien font partis des danses proposées.

Mon mariage médieval : la cérémonie d’ouverture surprise 

Mon mariage médieval : la cérémonie d’ouverture surprise 

Nous sommes un peu cachottiers et nous voulions garder la surprise de nos tenues intacte pour la plupart de nos invités. Nous nous sommes donc cachés dans la salle de réception, une fois les photos terminées, en attendant que tous les invités soient là. Nous observions l’arrivée de nos convives cachés derrière le rideau des baies vitrées de la salle de réception…

Aujourd’hui, on se marie, on se marie, on se marie hiiiiiiiiiii !

Aujourd’hui, on se marie, on se marie, on se marie hiiiiiiiiiii !

C’est reposée et sereine, le teint frais comme une rosée du matin que je me réveille doucement au son des gazouillis d’oiseaux… Tu y as cru, hein ?
Non, je me réveille comme d’habitude grâce au réveil à 7 heures. J’ai rendez-vous avec ma mère chez le coiffeur à Clermont-Ferrand. Comme je suis prévoyante et que je sais que c’est LE jour où il ne faut pas qu’une tuile arrive, j’ai prévu presque une heure pour le trajet et pour trouver une place de parking (alors qu’il me faut habituellement une bonne grosse demi-heure).

Youpi ! Demain, je me marie !!!

Youpi ! Demain, je me marie !!!

Vendredi matin, je me réveille tranquillement à 8 heures ou presque. Je suis presque zen.
J’ai finalisé la playlist la veille au soir. Tous nos petits travaux sont terminés. Chéri chargera la remorque et la voiture dans la matinée pour la mise en place de la salle en début d’après-midi…

La ligne droite des 2 dernières semaines entre angoisse et excitation !

La ligne droite des 2 dernières semaines entre angoisse et excitation !

Tout s’est accéléré en mai juin et nous voilà déjà à 2 semaines du grand jour !
Comme toi sûrement, ça fait déjà quelques temps que mon moral fait le yoyo. Je passe de l’impatience de l’arrivée du jour J, à l’angoisse parce que tout n’est pas prêt, au ras-le-bol qui me donne envie de tout envoyer promener (syndrome « on part se marier à Las Vegas » bien connu des bride-to-be).

Les péripéties de ma robe de mariée – Partie 2

Les péripéties de ma robe de mariée – Partie 2

Je t’avais donc laissé sur mon demi-soulagement à la mi-avril : j’avais rencontré l’artisan boutonnier mais je n’avais pas trouvé de galons et j’étais excitée à l’approche de mon prochain essayage…
Nous sommes maintenant à la fin du mois d’avril et j’avais vraiment hâte d’y être. D’autant qu’à lire les articles de mes comparses chroniqueuses qui avaient déjà fait leurs premiers essayages, j’étais frustrée.

Les péripéties de ma robe de mariée – Partie 1

Les péripéties de ma robe de mariée – Partie 1

Comme tu le sais, j’ai fait appel aux doigts de fées d’une couturière pour la réalisation de ma robe de mariée.

Cette couturière est spécialisée dans la reconstitution historique. On peut donc dire que j’aurai des vêtements d’époque !

Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Avant, je pensais que la seule alternative étoffée et symbolique au mariage administratif était un mariage à l’église.
Le souci, c’est que je ne suis pas croyante. Chéri non plus, il n’est même pas baptisé d’ailleurs. Pourtant tu as bien vu que je m’étais mariée à l’église lors de mon premier mariage. En effet, mais pour de mauvaises raisons…