Auteur : Madame Louli

Trouver LA paire de chaussure pour le mariage : un enfer !

Trouver LA paire de chaussure pour le mariage : un enfer !

Autant j’ai mis 2 heures pour trouver ma robe, autant, pour trouver les chaussures, ça a été pire qu’une catastrophe !

Pour notre mariage automnal, je m’imaginais avec des jolies bottines à la Mary Poppins… Il faut au moins ça pour braver la pluie et le froid de novembre en Belgique.

Et une chose était sure, je savais ce que je voulais !

Comment j'ai trouvé ma robe de mariée en moins de 2 heures !

Comment j'ai trouvé ma robe de mariée en moins de 2 heures !

Voilà maintenant plusieurs semaines que tu me lis et je ne t’ai toujours pas parlé de ma robe. Eh bien allons-y !

Trouver la robe, tâche de la plus haute importance dans l’organisation d’un mariage. Et pour bien te raconter mon anecdote, il faut remonter un tout petit peu le temps, jusqu’en septembre 2009…

Comment j'ai loué 3 salles pour mon mariage

Comment j'ai loué 3 salles pour mon mariage

Aujourd’hui je vais te parler de comment nous nous sommes organisés pour trouver la salle de réception de notre mariage.

Normalement, tu as déjà dû comprendre que l’on se mariera en Belgique, dans ma campagne. Et j’ai comme l’impression, depuis que je prépare notre mariage, que la France et la Belgique, bah ça ne fonctionne pas de la même manière.

Alors je vais te raconter comment ça se passe dans mon pays et comment j’ai fini par louer pas une, pas deux, mais bien trois salles pour mon mariage.

Mon mariage franco-belge, un parcours du combattant de formalités administratives

Mon mariage franco-belge, un parcours du combattant de formalités administratives

Comme tu le sais déjà, j’ai une situation un peu délicate. Je suis belge (jusque là, tout va bien), je vis en France (ça commence à se compliquer) et nous allons nous marier en Belgique (histoire de faire compliqué jusqu’au bout !).

Et je peux t’assurer qu’en terme de formalités administratives, ce n’est pas de la tarte !

Je vais donc te raconter nos péripéties avec les administrations et je suis sure qu’il y a quelque part une future mariée dans le même cas que moi (rassure-moi, s’il te plait, rassure-moi…)

Comment réaliser 200 faire-parts de ses propres mains

Comment réaliser 200 faire-parts de ses propres mains

Ca y est, je peux enfin te dévoiler nos faire-parts, maintenant que tous nos invités les ont reçus.

(Enfin, j’espère que madame La Poste a bien fait son travail. Tu imagines bien mon angoisse à l’idée qu’aucun faire-part n’arrive à bon port ! Ce n’est pas comme-ci certains s’étaient envolés en Irlande, en Suède, en Allemagne et en Belgique. Bref, croisons les doigts !)

J. et moi voulions confectionner nos faire-parts de nos propres mains pour que ce soit véritablement “nous”. Certes, cela demande beaucoup de travail et beaucoup de patience, mais au final, c’est une satisfaction personnelle que de les avoir fait nous-mêmes.

Et je ne te cache pas que les quelques échos que nous avons déjà reçu à ce sujet sont plus que positifs. Cela ajoute un peu de fierté, comme une première réussite à l’organisation du mariage…

L'automne s'invitera dans tous les petits détails du mariage

L'automne s'invitera dans tous les petits détails du mariage

Aujourd’hui, chère lectrice, je vais te parler du thème de notre mariage. Thème ? Non ! Et je sais que toi aussi, au fond, tu n’aimes pas bien ce mot. C’est pour cela que je vais plutôt parler de fil conducteur.

Comme tu le sais déjà, le mariage est prévu en novembre. En automne donc. Tiens, d’ailleurs, pourquoi en automne ? Je suis sûre que tu veux savoir.

Eh bien c’est très simple…

Quand Mademoiselle Louli ne respecte pas la tradition, ça donne ça

Quand Mademoiselle Louli ne respecte pas la tradition, ça donne ça

Je vais te raconter un peu notre histoire pour que tu comprennes bien.

J. et moi nous sommes rencontrés en Belgique en 2006. Il était en stage de fin d’étude dans mon pays et notre rencontre a lieu dans un endroit assez atypique au cours d’une soirée sur une péniche à Bruxelles. Il m’a annoncé qu’en vérité, il était étudiant à Lyon. Et qu’il repartait là-bas dans 3 mois.

Pas grave, on tente quand même et c’est là que notre histoire a commencé.

Bienvenue à Mademoiselle Louli, future mariée de novembre 2012

Bienvenue à Mademoiselle Louli, future mariée de novembre 2012

Je m’appelle Mademoiselle Louli, future mariée de 24 ans, bientôt 25 (argh, le quart de siècle approche !).

Je suis d’origine belge est j’ai osé quitter toute ma famille, tous mes amis et mon pays il y a moins de 3 ans, pour rejoindre J., l’homme de ma vie, à Lyon.

Aucun regret.