Auteur : Madame Claddagh

Au pays des DIY : les panneaux de bienvenue

Au pays des DIY : les panneaux de bienvenue

J’étais infiniment persuadée que j’allais, n’ayons pas peur des mots, GA-LÉ-RER. Tu t’en doutes, si je te le présente, c’est que j’ai réussi !!

Au pays des DIY : les photophores

Au pays des DIY : les photophores

Je te présente le premier DIY que j’ai fait et son tutoriel : les photophores en dentelle (je ne lis pas Mademoiselle Dentelle pour rien, tu remarqueras).

Notre cérémonie religieuse bilingue : la recherche du prêtre

Notre cérémonie religieuse bilingue : la recherche du prêtre

Il était évident que nous nous marierions à l’église. Or, il se trouve que depuis plusieurs années, je connais l’un des prêtres de la ville où nous habitons en Irlande, et que celui-ci est complètement bilingue anglais-français ! Facile, alors ?

Chaussures à ton pied tu trouveras : la quête de Mademoiselle Claddagh

Chaussures à ton pied tu trouveras : la quête de Mademoiselle Claddagh

Pour pouvoir retoucher la longueur de la robe, et son tombé, il faut l’essayer avec les chaussures du jour J. Mais, je t’explique : je déteste acheter des chaussures !

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 2

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 2

Ma maman et moi sommes accueillies par une adorable vendeuse, à l’écoute et vraiment sympathique. Je lui explique ce que je recherche, et elle me propose plusieurs robes : nous mettons de côté celles qui correspondent à mes critères, elle range les robes « moustiquaires », et sans plus attendre, je file en cabine…

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 1

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 1

Quatre boutiques ont répondu positivement à ma demande de rendez-vous, alors en route, je t’embarque avec moi ! Au programme : une semaine pour trouver MA robe de princesse en France !

Princesse d’un jour : les premiers essayages de robes de mariée

Princesse d’un jour : les premiers essayages de robes de mariée

Presque deux ans avant le mariage, me voilà donc partie pour mes tout premiers essayages « pour le fun », à Dublin. Je savais que je ne trouverais pas ma robe en Irlande mais en même temps j’avais tellement envie d’enfiler une robe de mariée pour de vrai !!!

Princesse d’un jour : par où commencer ?

Princesse d’un jour : par où commencer ?

“Traiteur, photographe, salle de réception… tu es bien gentille, Mademoiselle Claddagh, mais quid de ta robe de mariée ??” Pas de panique, me revoici pour te parler DU sujet tant attendu, j’ai nommé : la recherche de ma robe de mariée !

Les petits elfes de notre mariage… j’ai nommé : les prestataires !

Les petits elfes de notre mariage… j’ai nommé : les prestataires !

Comme nous organisons notre mariage depuis l’étranger, nous avions profité de nos « vacances » (note l’utilisation de guillemets ici : si toi non plus, tu ne vis pas dans la région / le pays de ton mariage, tu sais ce que c’est) pour trouver notre traiteur.

Un save-the-date en deux temps, trois mouvements

Un save-the-date en deux temps, trois mouvements

Maintenant que nous avons trouvé notre salle parfaite, la date de notre mariage est donc sûre et certaine… et voici venu le temps d’annoncer la nouvelle à la terre entière. Enfin, à nos chers invités quoi. Nous nous sommes rapidement mis d’accord sur un save-the-date par email, parce qu’il était hors de question de dépenser autant que pour un faire-part, sans parler des timbres pour l’étranger.