Auteur : Madame Néfertiti

Dernier jour : dernières courses et mise en place

Dernier jour : dernières courses et mise en place

Après t’avoir raconté cette dernière semaine qui est passée bien vite, on y est, voici le récit de la dernière journée avant notre mariage.

Vendredi, oh la la, on est la veille du mariage ! Cette journée me stressait énormément : peur que ma déco ne soit pas belle, qu’il n’y en ait pas assez, de ne pas avoir le temps de tout installer, qu’il pleuve (pour la déco extérieure)… enfin, les préoccupations de beaucoup de futures mariées, j’imagine, non ?

Dernière semaine…

Dernière semaine…

Et voilà, notre marathon arrive à sa fin, on touche notre mariage du bout des doigts. J’ai toujours adoré ces chroniques qui racontent l’adrénaline des derniers jours, alors c’est avec plaisir que je viens t’expliquer comment s’est déroulée cette dernière semaine.

Comme beaucoup de mariés, j’ai posé ma semaine avant le mariage pour pouvoir terminer les derniers préparatifs et gérer les imprévus. J’ai aussi posé deux jours après le mariage pour redescendre doucement de notre nuage : je ne me voyais tellement pas reprendre le travail dès le lundi, ça aurait été trop dur.

DIY : mon plan de table tableau d’aéroport

DIY : mon plan de table tableau d’aéroport

Aujourd’hui, on parle du plan de table. Honnêtement, je n’ai pas eu de souci à le réaliser : nos parents n’étant pas divorcés et n’ayant pas de personnes qui ne se supportent pas dans notre entourage, ça a facilité les choses.

Alors, ce fameux plan de table, il va ressembler à quoi ? Pour mon plan de table, je savais depuis longtemps ce que je voulais : un panneau d’affichage comme on voit dans les aéroports. On est pile dans le thème voyage, là, non ? Du coup, j’ai acheté une toile de 100cm X 81cm pour une trentaine d’euros et un joli chevalet en bois à 25€ à Cultura pour l’afficher dans notre salle.

DIY : mes ronds de serviette en dentelle et feuille dorée

DIY : mes ronds de serviette en dentelle et feuille dorée

J’adore les pliages de serviettes, et ma maman en fait très souvent. Mon préféré est celui en forme de nénuphar, et ça tombe bien, c’est le seul que je sache faire !

Mais pour faire de beaux pliages de serviettes, il est mieux de les faire avec des serviettes en papier car ça tient mieux, et pour mon mariage, je préférais les serviettes en tissu du traiteur.

Partant de ce constat, je me suis dit qu’il fallait jouer sur les ronds de serviette pour avoir un résultat sympa. Rouler tout simplement la serviette et la maintenir avec un joli rond de serviette.

Oui, mais quoi comme rond de serviette ? Et là, vide intersidéral pendant de longs mois…

Un mois avant : le bilan

Un mois avant : le bilan

Et voilà, un an et un mois de préparatifs se sont déjà écoulés, le temps passe trop vite ! Au moment où je t’écris, nous entamons le dernier mois de préparatifs.

J’ai à la fois hâte d’y être pour enfiler ma belle robe et passer une super journée avec nos proches, et envie de stopper le temps car il me reste plein de choses à faire. Un peu contradictoire, la demoiselle, oui, je sais. L’avantage, c’est que nous avons eu trois semaines de vacances cet été pour nous permettre de boucler un peu les derniers détails.

Alors, que nous reste-il à faire dans cette avant-dernière ligne droite ?

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Dimanche matin, en fin de matinée, même chose que la veille : ma maman nous apporte le petit-déjeuner. Mais en plus, ma copine de Bretagne nous a fait de bonnes crêpes. Nous prenons donc un bon petit-déjeuner copieux, afin de pouvoir sauter le déjeuner.

Le temps que tout le monde se prépare et que les filles installent les jeux, nous débutons les festivités à 14h. On m’explique que je vais devoir passer une série d’épreuves pour voir si je suis bonne à marier, hi hi !!

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Après t’avoir laissée avec mes essais coiffure et maquillage qui ont eu lieu le jeudi, le vendredi soir, quasi toutes mes copines débarquaient. Oui, je connaissais la date, car avec mon boulot, je peux être amenée à travailler le weekend, donc il fallait que je sois au courant.

Ça m’a fait vraiment chaud au cœur de voir mes amies habituellement dispatchées un peu partout (Paris, Rennes, Bordeaux, Le Mans) partager avec moi ce weekend de folie.

Un avant-goût du mariage : mes essais coiffure et maquillage

Un avant-goût du mariage : mes essais coiffure et maquillage

J’ai choisi de faire mes essais coiffure et maquillage le jour où je passais à nouveau ma précieuse. Elle était commandée depuis novembre 2016, l’attente était donc très longue jusqu’à fin juin… Tu comprends mieux pourquoi j’étais excitée ?

Et en plus, pour des raisons pratiques, j’ai fait tout ça la veille de mon enterrement de vie de jeune fille. En effet, mon EVJF et ma boutique de robes de mariée étaient dans la ville de mes parents, ville où je n’habite plus depuis un petit moment. Du coup, pour moi qui étais triplement excitée, le weekend s’annonçait très chargé et rempli d’émotions.

Ce que nous avons prévu pour notre vin d’honneur

Ce que nous avons prévu pour notre vin d’honneur

Pour notre vin d’honneur et pour les gens qui attendent pendant les photos de groupes, je voulais des jeux car j’ai toujours peur que les gens s’ennuient.

J’aurais aimé de jolis jeux en bois type kermesse, mais bon, c’est un budget et de la logistique à prévoir. Je me suis rabattue sur des jeux plus « classiques ». Avec l’arrivée des beaux jours, plusieurs enseignes type GiFi, Centrakor, La Foir’Fouille avaient sorti leurs jeux de plein air.

J’ai trouvé des jeux vraiment sympas à des prix raisonnables… Allez, je t’explique sur quoi j’ai jeté mon dévolu.

Comment avons-nous organisé les couchages ?

Comment avons-nous organisé les couchages ?

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, le logement des invités était un élément important et m’a bien pris la tête. C’était même un point sur ma liste des critères lors de la recherche de salle. Surtout que nous nous marions à environ une heure de route de la ville d’où viennent la plupart de nos invités.

Dans un monde idéal, j’aurais pris en charge le logement de nos amis et famille proche, soit environ trente personnes, afin qu’ils puissent profiter de la fête jusqu’au bout et n’aient pas besoin de reprendre la route. Oui mais voilà, suite à notre problème de salle et étant donné que la nouvelle est beaucoup plus chère, nos parents nous ont gentiment proposé de s’occuper eux-mêmes de loger la famille.