Auteur : Madame Tagliatelle

Page 18 du grimoire : un EVJF enchanteur

Page 18 du grimoire : un EVJF enchanteur

Je te l’accorde, normalement un EVJF c’est un truc que tu fais entre copines, loin du chéri, mais on ne ressentait pas vraiment l’envie de faire quelque chose du genre…

Page 17 du grimoire : l’angoisse de l’engagement

Page 17 du grimoire : l’angoisse de l’engagement

Je vais te parler de la notion des cold feet, « pieds froids » en français, qui pourrait se traduire par l’angoisse, la frousse à l’idée de se marier, ou la peur de l’engagement.

Page 16 du grimoire : la musique, ce n’est pas toujours magique

Page 16 du grimoire : la musique, ce n’est pas toujours magique

Le lieu que nous avons retenu imposait un DJ, à choisir parmi une liste de trois personnes. Impossible d’avoir accès à leur nom avant d’avoir signé avec la salle. Et les commentaires qu’on a lus sur deux d’entre eux étaient plutôt négatifs.

Page 15 du grimoire : traiteur imposé et menu végétarien

Page 15 du grimoire : traiteur imposé et menu végétarien

Le jour du mariage, on voulait offrir un repas végétalien à nos invités. Sauf que le lieu choisi imposait un traiteur… et qu’il a fallu trouver des concessions suite au repas test catastrophe !

Page 14 du grimoire : déco, fleurs et cérémonie

Page 14 du grimoire : déco, fleurs et cérémonie

Aujourd’hui, je te raconte comment nous avons décoré le jardin de notre salle, et notamment le lieu de notre cérémonie laïque sur le thème du Magicien d’Oz !

Page arrachée du grimoire : la malédiction des préparatifs

Page arrachée du grimoire : la malédiction des préparatifs

Ce dont je te parle aujourd’hui, je l’ai écrit il y a plusieurs mois, quand on était en plein dans les préparatifs ; toute notre vie tournait complètement autour de ça. Je me suis dit que ça serait intéressant de te partager mon état d’esprit à ce moment-là. Parce que non, nos préparatifs n’étaient pas une partie de plaisir, et j’ai parfois cru qu’on ne s’en sortirait pas…

Page 13 du grimoire : transformer les murs de notre salle d’un coup de baguette magique

Page 13 du grimoire : transformer les murs de notre salle d’un coup de baguette magique

Aujourd’hui, je te raconte comment on a réussi à habiller les murs de notre salle sur lesquels il était interdit d’accrocher quoi que ce soit ! Et plutôt que de reprendre le poster du spectacle ou des visuels officiels, on décide de créer nos propres designs, inspirés de l’univers de Wicked. En termes de style, on choisit une inspiration art déco.  

Page 12 du grimoire : les centres de table, ou comment enchanter une salle impersonnelle

Page 12 du grimoire : les centres de table, ou comment enchanter une salle impersonnelle

Comme je te le disais la dernière fois, la déco était le point principal de notre mariage, vu son thème bien spécifique : le spectacle Wicked. Comme on a vite découvert que la salle que nous avions louée était très compliquée à personnaliser, on a dû mettre l’accent sur la déco de tables.

Page 11 du grimoire : notre urne de mariage, ou comment faire de la bouillie de sorcière

Page 11 du grimoire : notre urne de mariage, ou comment faire de la bouillie de sorcière

Après t’avoir parlé en long, en large et en travers de nos robes et coiffures, aujourd’hui, je commence à te parler de notre déco ! C’est le gros challenge de notre mariage. Vu qu’on a un thème bien particulier, le spectacle Wicked, impossible pour nous d’acheter du tout-fait. Entre les boules à neige, les leggings et les tee-shirts, il n’y a guère de quoi faire une déco de mariage avec les produits dérivés officiels…

Page 10 du grimoire : coiffure et maquillage, ou quand ce qu’on veut ne va pas forcément avec qui on est

Page 10 du grimoire : coiffure et maquillage, ou quand ce qu’on veut ne va pas forcément avec qui on est

La dernière fois, je t’ai rapidement parlé du fait que je n’étais pas convaincue par ma coiffure lors de mon premier essayage couture. Ce qui m’amène à te parler aujourd’hui de mes tests coiffure et make-up ! On lit partout qu’il vaut mieux en faire pour ne pas avoir de surprise le jour J, et pour trouver le style qui nous plaît le plus. Depuis le début des préparatifs, je comptais de toute façon en faire, mais plutôt pour être sûre d’apprécier le travail du prestataire que je retiendrais.