Une belle cérémonie, notre « vrai » mariage !

J’en rêve depuis que j’ai vu ma première comédie romantique et depuis j’en ai vu un sacré paquet (au moment même où j’écris ces lignes j’en regarde une, grande romantique qui s’ignore que je suis). Tu vois de quoi je parle ?

Bon le titre de mon article aurait dû te mettre la puce à l’oreille, mais au cas où je te parle de la cérémonie laïque ! Groominet et moi n’étant pas croyants, de même que nos familles, une cérémonie religieuse ne nous correspondait pas du tout. Mais nous trouvions (enfin je trouvais pour être honnête) que la cérémonie civile n’était pas assez engageante pour nous. Elle ne représentait qu’une simple signature de papiers, chose que nous avons déjà fait il y a 6 ans quand nous nous sommes pacsés avec Groominet. Je voulais plus : plus d’émotions, plus de symboles, plus de temps pour profiter pleinement de ce moment…

Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais écrit de A à Z cette cérémonie, acceptant le risque de perdre la spontanéité et la pureté de l’émotion du moment. J’ai pris sur moi (ce fut un combat difficile) et nous nous sommes mis en quête d’un officiant parmi nos proches. Je savais qu’ils ne se bagarreraient pas pour la place mais tout de même…

Le premier que nous avions choisi ne connaissait pas du tout le concept et a accepté pour nous faire plaisir. Devant le travail et l’engagement que nous lui demandions, j’ai bien vu la panique dans ces yeux. Nous lui avons demandé si, honnêtement, il souhaitait tenir ce rôle et que, dans le cas contraire, nous ne lui en voudrions pas le moins du monde. Personne ne souhaitait prendre sa suite, nous avons donc décidé « d’imposer » le rôle à nos 2 témoins les plus proches : ma sœur et le frère de Groominet. Avec la promesse de leur payer un verre juste avant la cérémonie et de les accompagner dans l’écriture de la trame de la cérémonie, ils ont accepté le rôle bon gré mal gré. Et s’en accommodent plutôt bien  jusqu’à présent (bon nous avons un peu culpabilisé mais finalement ils ont plutôt l’air investit une fois lancés).

Voici donc notre trame de cérémonie ainsi que les rituels qui la rendront exceptionnelle !

Crédit photo (creative commons) : freepic.diller

En un sens notre cérémonie sera déjà particulière par sa place dans notre planning journalier. En effet, plutôt que de commencer la journée par elle, nous avons décidé de profiter de nos invités tout l’après-midi, puis au cocktail, avant de nous lancer dans la séquence émotion. Notre cérémonie (on va abréger en CL si ça ne te dérange pas ?) sera donc calée entre le cocktail et le repas. Il y a une autre raison que celle de profiter au maximum de la journée avec nos invités : nous nous marions en octobre, le 17, le soleil va se coucher ce jour-là à 19h04 (oui je sais c’est précis mais c’est Internet qui le dit !). Nous comptons donc profiter de la tombée du jour pour mettre en valeur l’éclairage qui nous servira de décoration et créer une ambiance plus féerique.

Vers 19h15, après la dernière animation du cocktail, la musique annonçant le début des hostilités sera lancée par le DJ. Les témoins devront alors gérer les invités pour les arracher au cocktail afin de les faire s’installer sur les chaises de la CL (ce sont les chaises de notre repas qui a lieu a 50 mètres de là que nous recyclons afin de faire quelques maigres économies). Nous avons décidé de faire un placement nominatif pour éviter de se retrouver avec des places vides, pour cela nous utiliseront les welcome wedding bag placés sur les sièges.

Notre musique pour l’installation des invités, on commence soft…

Une fois tous les invités assis, le DJ lancera la chanson d’entrée « Forever Young » d’Alphaville version longue, le temps de laisser tout le cortège arriver jusqu’à l’autel (et ça en fait du monde : filles d’honneur, garçons d’honneur, témoins, ma môman et mon beau-père, Groominet et sa maman, Loulou et Chouquette (nos minis monstres) et enfin mon pôpa avec moi à son bras). Nous avons choisi cette chanson car nous voulions une entrée gaie et les paroles nous correspondent bien.

Après le discours d’introduction de la part de nos officiants du jour, nous avons choisi de faire le rituel du sable. Nous trouvons l’image des deux couleurs de sables qui se mélangent pour devenir indissociable et former un nouveau tout nous semble très forte ! Le moment où nous mélangeront les sables (prélevés et colorés par nos soins) sera accompagné de la chanson « Ensemble » des Frangines, qui pour nous correspond tout à fait au contexte.

Nous avons ensuite prévu des lectures par 2 ou 3 de nos proches mais encore une fois, ça ne se bouscule pas au portillon pour réserver un créneau. J’ai demandé à nos mères de lire un texte ou un discours et si môman a accepté, nous attendons le retour de belle maman pour booker la cérémonie.

Nous avons décidé de rythmer notre CL par 3 rituels. Le deuxième rituel est celui de la capsule temporelle. Comme un clin d’œil à l’enterrement du cercueil qu’on retrouve comme tradition dans certaines régions de France lors des enterrements de vie de célibataire, nous avons décidé de placer dans une capsule en métal un souvenir de ce qui nous représente : un chacun pour Groominet et moi. Nous avons aussi invité nos parents et nos témoins à placer quelque chose dans la boite : un objet, un mot, une photo… Qui pour eux nous représente. Ils pourront placer cet objet de façon cachée en l’emballant ou le dévoiler à tout le monde. Nous rouvrirons cette capsule pour nos 10 ans de couple, c’est-à-dire dans 3 ans. Nous réinviterons nos très proches afin de partager avec eux cette ouverture de capsule le temps d’une journée autour d’un bon repas !

Nous enchaînerons sur l’échange de nos vœux l’un envers l’autre. Je sais que c’est un moment qui stresse assez Groominet, déjà du fait de l’écriture de ces vœux en eux même et surtout le fait de devoir se dévoiler devant tous nos proches réunis. J’ai plus de facilité que lui à m’exprimer par les mots mais j’ai peur quant à moi d’être noyée sous l’émotion (j’ai la larme facile et c’est un euphémisme). J’espère qu’on s’en sortira haut la main ! Je n’en doute pas mais ça risque d’être l’un des moments les plus forts de la cérémonie.

À la suite de cet échange, nous ferons notre troisième et dernier rituel, celui des rubans noués. Nos très proches seront encore mis à contribution pour venir nous lier un poignet (pour des raisons de praticité pour la suite de la cérémonie, on déroge à la règle tacite qui implique les 2 poignets noués) par des rubans aux couleurs de notre mariage (et que les rubans utilisés pour la danse des rubans). À la fin de la cérémonie, le temps que les invités passent dans la salle de réception et s’installent, nous en profiteront pour couper les rubans et nous en faire des bracelets jumeaux, comme les bracelets chance qu’on s’attache l’été au poignet en faisant des vœux. On espère que ces bracelets qui nous suivront le plus longtemps possible (je compte d’ailleurs récupérer une partie de ces rubans pour me faire un vrai beau bracelet que je compte garder et porter à chaque anniversaire de mariage). Le moment de l’attache des rubans par nos proches aura comme bande son « All you need is love », la version Love Actually que j’adore.

Une fois les rubans noués nous prononcerons nos vœux d’engagements. Plutôt que le texte classique du style « veux tu prendre pour époux … », nous avons choisi de lire en « question/réponse » (en lisant 2 phrases chacun puis en passant le relais à l’autre) le poème de Rosemonde Gérard : l’Eternelle chanson. Si le nom ne te dit pas grand-chose, tu dois en connaitre la phrase la plus connue : « Car vois-tu chaque jour je t’aime davantage, Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. » Nous l’avons légèrement modifié pour que les phrases se conjuguent au bon temps et au bon genre !

À la fin de notre lecture, nous échangeront nos alliances en se demandant mutuellement si nous l’acceptons. Nous lirons ce texte sur la musique « All of me » interprété par Daniel Lang.

Cet échange sonnera la fin de notre cérémonie laïque, nos officiants, dans leur discours de clôture, expliqueront ce qui se déroulera pour la sortie des mariés. Nous avons prévu de sortir sous les rubans, agités par nos invités. Afin de lancer le ton de la soirée nous avons choisi la musique : Canon Rock par MattRach (il s’agit du canon de Pachelbel version guitare électrique, une chanson qui me suit depuis longtemps).

J’ai de très hautes espérances vis-à-vis de cette cérémonie, j’en ai tellement rêvé. J’espère que je ne serais pas submergée par l’émotion, ni Groominet car étant tout deux hypersensibles c’est un risque que l’on court. J’espère (oui encore une fois) que nous nous souviendrons longtemps de cette cérémonie et que nos invités apprécieront le moment également et ne s’ennuieront pas car nous avons fait le choix d’une cérémonie longue (on table sur 45 à 60 minutes).

J’ai fait une trame simple à nos officiants pour les aider avec les musiques et intervenants et je leur ai pris le guide « Cérémonies Laïques : guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble » sur le site de Mademoiselle Dentelle. C’est un guide très complet qui les a beaucoup aidés dans la rédaction de notre cérémonie. Je ne peux que te le conseiller si tu hésites car il en vaut vraiment la peine.

Et toi as-tu fait le choix d’une cérémonie laïque ? Quels rituels as-tu choisi pour célébrer ta cérémonie laïque ? Kiss Kiss Dimezi !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide « Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble » pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



3 commentaires sur “Une belle cérémonie, notre « vrai » mariage !”

  • Ça va être une très belle cérémonie avec de très beaux rituels. J’aime beaucoup.
    Le canon de Pachelbel à la guitare électrique est génial, je ne connaissais pas cette version mais j’adore le clin d’oeil comme sortie de CL.
    Notre CL a duré 1h30, oui j’avais peur que ça ne soit trop long pour nos invités, mais notre officiant a estimé que c’était nécessaire. Tous les invités ont été touchés par notre cérémonie. La plupart c’était la première fois qu’ils assistaient à une CL. On a eu que des beaux messages à son propos dans notre livre d’or surtout pour le rituel, les gens étaient vraiment ouvert d’esprit. Je suis sûre qu’ils seront touchés par la vôtre.

  • La cérémonie au coucher du soleil pour profiter de vos illuminations promet d’être magnifique et colle à votre thème de nuit en forêt ! J’aime beaucoup la trame et les rituels que vous avez choisis ! J’espère sincèrement que votre CL sera magique et pleine d’émotions !

  • Pour nos renouvellement de voeux dans deux ans nous souhaitons mon mari et moi une cérémonie laïque également, mais pour le moment je ne sais pas du tout par quel bout commencer !

Leave a Reply to Madame Crapate Cancel reply