Et un jour, on s’est dit qu’on allait avoir besoin de témoins

Enfin, besoin… Je ne sais pas ce qu’il en est dans le pays d’où tu me lis mais, en tous cas, en Belgique, avoir un témoin n’est pas obligatoire. Depuis 2010, l’officier d’État civil peut assumer ce rôle, tout en célébrant l’union des époux. Le seul impératif consiste en une interdiction : celle de ne pas avoir plus de quatre témoins pour le couple (officier de l’État civil exclu pour le coup, ouf !). En gros, les témoins étant facultatifs, on peut les considérer comme étant une première cerise sur notre gâteau de mariage. Yup-Yup !

Mais bien sûr, quand j’ai dit « besoin », je ne voulais pas dire besoin légal ! Mais bien « envie irrépressible d’être accompagnés sur la route par des amis fidèles et drôles, capables de gérer mes nos crises d’hystérie et/ou de flippe total et, accessoirement, de nous organiser des brûlages de slip/EVJF de malade ».

Pour Monsieur Monchéri, il faut ajouter une clause « persévérance » parce que faire de lui un homme ponctuel pour le jour J ne sera pas une mince affaire. Mais, en gros, nous avons nous aussi à cœur de donner à certains amis une place particulière dans cette journée si importante pour nous (lancer de confetti). Ça ne signifie évidemment pas que nos autres amitiés ne sont pas jolies et sincères, ni que des « non-témoins » ne vont pas subir notre stress à l’approche de la date… Hum. Mais je pense que tu as bien compris ce que je voulais dire.

Et justement, des amis, des potes, tout ça, on en a un paquet. Quand je dis que nous sommes bien entourés, c’est vrai. Il est rare que nous ayons une soirée libre en weekend, et nos rendez-vous amicaux empiètent très régulièrement sur nos semaines.

Tu vas peut-être me dire que si notre agenda est si chargé, c’est que nous le voulons bien, et tu n’auras pas tort. On adore !

Arrivée des demoiselles d'honneur et de la mariée en petite voiturette

Crédits photo (creative commons) : David Compton

Mais du coup, ça a été galère de choisir…

Eh bien non, même pas !

Mais avant de t’en dire plus, je te précise que nous avons décidé de tirer parti au maximum des possibilités légales et nous avons fait le choix d’avoir quatre témoins. Deux pour lui, et deux pour moi. Pas tellement parce que « plus on est de fous, plus on rit », mais plutôt parce que ça correspondait réellement à nos envies.

Il nous aurait d’ailleurs été fort douloureux de ne devoir choisir qu’un témoin chacun, tant ce nombre de quatre faisait parfaitement écho à ce qui nous venait naturellement à l’évocation de la question « témoins ».

Les témoins de Monsieur

Pour Monsieur Monchéri, c’était clair. Que dis-je, limpide ! Deux amis de longue date se sont imposés.

Premièrement, Mister Foot, parce qu’ils ont passé toute leurs enfance et adolescence ensemble, dans le même village et dans le même club de foot, et que leurs familles sont très proches. Et même mieux, ils sont capillairement liés. Je m’explique : dans leur plus tendre enfance, vers l’âge de 7 ans, Monsieur Monchéri était tellement impressionné par son ami légèrement plus âgé que lui qu’il a imité sa coupe de cheveux ! Si ça ce n’est pas un lien indéfectible, je ne sais pas ce que c’est !

Et ensuite, Mister Curling parce qu’ils sont fourrés ensemble depuis un paquet d’années aussi… Je te fais un rapide topo pour que tu puisses le constater par toi-même : école secondaire ensemble (collège et lycée en somme), haute école ensemble dans la même section avec, du coup, cinq ans de vie commune (en kot, mot belge pour dire « logement étudiant »), pour ensuite travailler dans la même boîte, en assumant le même job ! Tu vois le tableau ?

Bref, il ne pouvait en être autrement, il fallait que Mister Curling fasse partie de l’aventure. D’autre part, je m’entends hyper bien avec sa compagne, Miss Mini, ce qui n’est pas pour gâcher la bonne ambiance.

Les témoins de Mademoiselle (plus que quelques mois !)

De mon côté, ça a également été rapide et simple. D’autant que je peux te l’avouer, rêvant de mariage constamment, je m’étais déjà posée la question « juste au cas où ». J’en avais d’ailleurs parlé l’air de rien à Monsieur Monchéri, toujours sur le mode « Et si… », histoire d’en rajouter une couche.

Note pour le lecteur : relativement au mariage, la définition classique du harcèlement est caduque dès lors qu’une unité, souvent la jeune fille, présente les premiers symptômes de la bridezilla, même anticipativement, du fait d’une résistance injustifiée de l’élément réfractaire du couple.

Comme je te l’ai dit, j’étais donc sûre de vouloir deux témouines. En fait, je rêvais de pouvoir combiner l’amical et le fraternel.

Tu me vois venir, j’ai donc choisi ma sœur. Je l’appellerai Miss Masoeur (bhe oui, elle a le droit à un petit pseudonyme comme tout le monde) parce que dans la vraie vie et de manière fort originale, je l’appelle réellement « Ma sœur ». Et là je vois que tu es impressionnée par ma capacité à trouver des surnoms créatifs ! Ahah, je sais, je m’étonne moi-même parfois… Toujours est-il que Miss Masoeur me semblait indispensable dans ce rôle. Tu vas me dire qu’en tant que sœur elle aurait de toute façon eu une place un peu spéciale, mais je voulais vraiment lui montrer mon bonheur d’avoir une sœur-amie. (La guimauve familiale dégouline pas mal chez nous.)

Me restait alors à jeter mon dévolu sur une amie. Je dois te dire que tout en étant très bien entourée, de vraies grandes-amies, je n’en ai pas cent. Tu vois, celles qui sont là dans les coups vraiment durs, qui voient bien que ça cloche et qui se contentent de te chouchouter en attendant que tu déballes spontanément l’affaire, et avec lesquelles tu peux parler des questions vraiment existentielles (« Non mais vraiment, tu crois que ça le fait si je prends une culotte gainante pour essayer les robes ? »).

Bref, dans le meilleur des cas, elles se comptent sur les doigts d’une main ! Et parmi elles, il y en a une qui avait un petit halo de lumière pailletée quand je pensais à notre joli jour… C’était Miss Kathy ! Et d’ailleurs, je t’en ai déjà parlé dans ma chronique précédente. Mais si, rappelle-toi ! La mariée dont j’ai attrapé le bouquet dans un élan digne d’une gazelle survitaminée (ou pas, il paraît que ce n’était plutôt pas joli à voir), c’est elle ! Sympa le clin d’œil hein ? Du coup, je l’avais trouvée ma 2e témouine !

Rencontrée à l’université mais pas dans les auditoires, je la connais depuis 6 ans maintenant, et on a le même esprit déjanté ! Comment ne pas sacraliser une relation dans laquelle nous employons quasi-quotidiennement (oui, parce qu’on se parle très souvent) les mots papillon, paillettes (toujours au pluriel les paillettes bien sûr !), licorne et enfin, mousse ? Oui mousse ! Pas la petite mousse de la bière, non non. « Mousser », en français dans le notre dictionnaire, ça veut donc dire : se prendre la tête spontanément et sur base volontaire sur un sujet unique ; faire une fixette à un stade avancé menant à l’obsession souvent déraisonnée. Donc quand je mousse, j’alerte souvent Miss Kathy, et vice versa.

Et puis, petit côté pratique en prime, mes deux témouines ont le même prénom ! De quoi m’assurer qu’au moins une des deux réponde à l’appel et vienne à mon secours ! Pas bête, avoue ?

Cela dit, je peux te le révéler aussi, le grand luxe « zéro prise de tête » aurait été pour moi de constituer un trio. Mais je n’ai aucun regret et je suis extrêmement heureuse de mon choix !

Pancartes "team groom" et "team bride"

Crédits photo : Etsy - boutique yourbridesmade

Une fois nos témoins trouvés, il a tout de même fallu leur demander leur accord avant de les inscrire dans le formulaire communal (sexy hein)… Et bien que nous n’ayons que peu de doutes sur leur réponse, je prendrai le temps de te raconter ça dans une prochaine chronique ! Tu verras, nous avons adopté des techniques bien différentes Monsieur Monchéri et moi !

Et toi, le choix de vos témoins a-t-il été périlleux ou évident ? Avez-vous décidé d’en prendre un pour le couple, ou d’avoir chacun votre team ? As-tu également choisi un membre de ta famille ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



22 commentaires sur “Et un jour, on s’est dit qu’on allait avoir besoin de témoins”

  • J’ai choisi comme témoins mes deux soeurs (enfin l’une l’est vraiment, jumelle qui plus est et l’autre c’est ma soeur de coeur). J’ai aussi voulu avoir deux autres grandes amies auprès de moi. Mon chéri a deux témoins et un ami aussi en plus ! Impossible de réellement choisir !

      • C’est tout à fait ça ! 2 temouines et 2 demoiselles d’honneur. Et avec ma soeur, nous sommes de vraies jumelles qui se ressemblent ! J’ai commencé à écrire un article là dessus pour sous notre toit mais le mariage me prend trop de temps et je n’arrive pas à le boucler !

        • Ah mais tu es obligée de l’écrire maintenant! J’ai trop envie de le lire moi! Ce doit être tout particulier tout de même 🙂 Déjà une soeur qui se marie, mais une jumelle 🙂 (Tu écris sous le pseudonyme Mlle Fleur sur SNT aussi?)

          • Oui j’écris aussi sous le pseudo Mademoiselle Fleur dans SNT. Je vais essayer de le boucler alors. L’avantage c’est que ma soeur est déjà mariée. Je bénéficie de son expérience !

  • Je n’ai pas réfléchi bien longtemps non plus…
    En réfléchissant bien, je n’ai pas tant d’amies non plus. Et elles vivent loin donc nous nous voyons rarement…donc je n’ai pas le sentiment d’être si proches d’elles que cela.
    Alors, j’ai tout naturellement choisi de me faire accompagner par ma sœur et mon frère !

    • C’est chouette ça! Finalement, je trouve qu’on voit souvent que les frères/soeurs ont une place toute particulière dans nos vies et nous sommes nombreuses à avoir envie de les mettre à l’honneur 🙂 Et tes amies habitent loin… mais pas assez que pour ne pas être en mesure de venir à votre mariage?

  • Mademoiselle Peps, tu a vraiment choisi un pseudo qui colle à l’esprit de tes chroniques, c’est très enlevé et pétillant ta façon de partager avec nous !! Vivement la suite 🙂

    • Merci Cash Cat! (Je me demande si tu as un chat ou si c’est en rapport avec ton prénom^^) J’ai plein de nouvelles choses à vous raconter en plus! Et c’est super de lire vos commentaires, ça booste!

  • Très bon choix !!
    J’ai aussi fait le choix d’une soeur (sur 3 soeurs, c’était duuuuur), et d’une amie de l’université. Et comme je ne sais pas m’arrêter (et que je me marie à l’église), j’ai aussi un ami du lycée (et accessoirement ami d’enfance de mon futur mari), et un ami rencontré pendant mes études (et accessoirement ami de promotion de mon futur mari).
    Donc j’ai ainsi représenté toutes les « parties » de ma vie (l’enfance, le lycée, les études entre mon université, et l’école de mon chéri). Ils ont tous participé à un moment donné à notre histoire !

    • Un bel hommage! Nous on arrive à toutes ses étapes mais en mêlant nos 4 témoins, c’est de la triche? :-p Et ton chéri, combien en a-t-il?

  • Le choix a été très vite fait pour nous aussi. Son amie d’enfance, la seule et vraie Amie (avec un grand A) qu’il ait, et pour moi ma meilleure amie, la seule qui sait tout tout tout de ma vie. J’aurais pu choisir en 2 ème témoin une amie d’enfance, mais je me suis limitée à 1 seule parce que le choix d’un 2 ème témoin pour chéri aurait été un choix par défaut.

    • J’aime quand c’est évident! On a assez de sujets de torture pour le mariage 🙂 Et nous avons préféré aussi avoir le même nombre. Cela dit, comme on a pu le voir aussi sur Dentelle, il arrive que l’un des futurs époux doive se séparer d’un témoin… Là ça déséquilibre alors que ce n’était pas voulu… Mais ça ne nous arrivera pas! 😀

    • Ahah Jeanne s’amuse! Comment sais-tu que mes témouines sont si jolies qu’elles pourraient décorer le lieu à elles seules? :-p

  • Les témoins : Pour moi une évidence : ma petite soeur et ma meilleure amie rencontré en primaire !!
    Pour l’Homme : l’enfer : il a choisit un couple d’amis : J et A : ils nous annoncent 2 jours apres la demande de témois que A est enceinte prevu pour 5 jours avant le mariage ! Et il y a 2 mois, J s’est barré avec une autre en laissant sa femme avec un fils de 3 ans et une grossesse ! Du coup il a gardé A en priant qu’elle accouche assez tot pour etre présente et a demandé a sa soeur : c’est un peu la seule a qui on pouvait demander sans qu’elle se vexe d’etre un second choix … Du coup on a demandé a la mairie, au cas ou si le jour du mariage A ne pouvait pas etre la, nous pouvons nous marier avec un témoin pour lui et 2 pour moi. Ya plus qu’a croiser les doigts !
    En tout cas ils ont l’air chouette vos témoins !

    • Ah bhe heureusement que c’est plus simple de ton côté! Pauvre A en tous cas… J’espère qu’elle pourra être présente pour vous, et que ce ne sera pas trop douloureux pour elle de devoir assumer seule ce rôle prévu en duo.. :-s En tous cas, ça doit vous ajouter une dose de stress!

  • Héhé, pour monsieur aussi le choix a semblé assez simple. Mais pour moi, ce fût plus compliqué. Nous voulions également le même nombre de témoins chacun, soit 2. Et j’ai longtemps hésité entre mes 4 plus proches amis. 🙂

      • Oui, oui, j’ai fait mon choix : un pour lequel j’étais sûre que l’engagement religieux avait encore un sens et l’autre pour laquelle je savais que le mariage avait un sens vu qu’elle l’est déjà. 🙂 Et les deux autres, ils auront d’office une place spéciale. Déjà, l’une d’entre eux est venue avec moi pour l’essayage de la robe, vu que ma témoin habite en France. 😉

  • Haha le formulaire communal… Ou comment poursuivre tes témoins pendant 3 mois pour qu’ils t’envoient la photocopie de leur carte d’identité à temps 😉
    Tu m’apprends quelque chose, je ne savais pas que c’était 4 témoins EN TOUT, je pensais à l’époque que c’était 4 PAR PERSONNE (oups hmm)…
    Pour moi, un témoin est une personne qui doit être présente presque au quotidien et avoir partagé beaucoup d’événements, avec qui on est sur la même longueur d’ondes. J’ai donc choisi 2 amies en fonction de ces critères. Mon mari a lui choisi son frère dont il est très proche et son ami le plus proche car ils ont fait leurs études ensemble, ont partagé une colloc ensemble et ils travaillent maintenant ensemble (qui a dit copain comme cochon !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *