En trame : bien manger et bien boire !

Une évidence pour nous !

Très vite dans les préparatifs, avant même d’avoir envisagé la date exacte de notre joli jour ou l’endroit où se déroulerait la réception, nous avons imaginé ce que nous voulions voir dans les estomacs assiettes de nos convives… et les nôtres, principaux protagonistes de toute cette histoire finalement.

(On ne se refait pas ! Tu ne viens pas sérieusement de penser que je n’allais pas me préoccuper de mon estomac pour cette journée. La mariée qui ne sait rien avaler, je peux l’imaginer… mais je ne serai pas de celles-là, que les choses soient claires.)

Un long vin d’honneur-apéritif

Après toutes les émotions que nous aurons partagées lors des cérémonies, nous voulons accueillir nos invités comme il se doit. Certains, plus d’une centaine quand même d’après nos estimations, ne nous accompagneront pas plus longtemps dans cette journée. Monsieur Plumechon et moi nous sommes vite mis d’accord : ce sont nos invités, ils ne nous ont pas été imposés, nous souhaitons donc leur consacrer la durée du vin d’honneur. Ce dernier devra durer au minimum 2 heures et dans l’idéal 3 heures. Il servira également d’apéritif pour tous ceux qui resteront avec nous pour le repas.

Une chose était certaine, notre salle ne se situera pas à proximité de notre église. Pour la bonne et simple raison qu’il n’y a pas de salle assez spacieuse dans notre village ou les villages voisins. Bref, nos invités seront probablement en route depuis plusieurs heures, entre leurs préparatifs, le trajet, la commune et la messe et encore un trajet. Vin mousseux, softs et amuse-bouche froids et chauds les attendront à leur arrivée. (Mon petit doigt me dit que la mariée appréciera également !) Mes petites exigences (approuvées par Monsieur, je te rassure) : du mousseux brut (parce que j’adore ça) et au moins une pièce avec du foie gras confit (parce que j’adore ça aussi) !

Une tartiflette pour notre repas de mariage !

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

De quoi accueillir nos invités… et ravir les papilles des mariés !

Un repas simple et convivial

Pas de repas « traditionnel » avec amuse-bouche, entrée froide, entrée chaude, trou normand (ou autre), plat, fromages et dessert au programme. Après un apéritif que nous voulons consistant, notre repas sera plus simple. Pas de pièce montée non plus, Monsieur Plumechon et moi n’avons pas d’atomes crochus avec le concept des mariés souriants, le couteau à la main, posant en mimant la découpe de la première part, le tout sur une musique entraînante. (Attention, si c’est ton truc, ne te formalise pas de mes propos, c’est très bien aussi ! C’est juste que ça ne nous parle et ne nous correspond pas.)

Dans notre vie de tous les jours, lorsqu’on reçoit, on confectionne le menu en fonction de nos convives. Par exemple, si l’un d’eux est végétarien ou au contraire n’aime pas du tout les légumes (et là, le visage d’un de tes proches vient de s’imprimer sur ta rétine…), nous nous arrangeons pour ne pas faire un plat unique qui mélange viande, légumes et féculents. Ainsi, chacun y trouve son compte. De la même façon que nous ne proposerons pas du lapin à quelqu’un qui ne supporte pas l’idée d’en manger ou un américain-frites à une amie enceinte. Bref, tu l’as compris, pourquoi en serait-il autrement le jour de notre mariage ?

Pour satisfaire à tous les goûts et éviter le gaspillage, une option à choix multiples nous semble donc idéale. Un buffet… mais de quel type ? Une formule barbecue ? Ou carrément un cochon à la broche ! Oh oui, chouette idée ! Que peut-il y avoir de plus convivial ? La plupart des traiteurs de mariage « classiques » (ceux qui gèrent ce genre de prestation tous les weekends ou quasi), dont j’avais consulté les sites pour inspiration, ne proposaient pas cette option en hiver (quand ils la proposaient). Qu’à cela ne tienne, nous nous tournerons donc vers une formule barbecue avec des accompagnements divers, dont des légumes crus et cuits.

Une tartiflette pour notre repas de mariage !

Crédits photo (creative commons) : Pexels

Un buffet, pour une convivialité assurée.

L’entrée est vite trouvée : un potage avec un accompagnement un peu original ! Il faut savoir que Monsieur Plumechon adore la soupe sous toutes ses formes. Et puis, admet que la saison hivernale se prête particulièrement bien à ce mets. (Hahem, je te passe l’épisode où ma maman m’a dit sur un air dépité qu’à son mariage elle avait été obligée de servir un potage de cresson et qu’elle avait trouvé ça dommage parce que ça ne faisait pas du tout mariage à son sens… Crois-moi bien que je ne lui ai pas parlé de notre idée de menu et qu’elle l’a découvert à table le jour J !) Alors oui, les quelques récalcitrants des légumes n’y trouveront pas leur compte ! Disons que ce sera l’exception qui confirme la règle.

Quant au dessert, comme pour l’entrée, nous voulons qu’il soit servi à table. N’oublie pas que nous prévoyons d’être en nombre. Nous voulons éviter que tout notre repas ne se transforme en files continuelles à une table de buffet. N’étant pas plus inspirés que ça sur le moment, nous nous sommes dit que nous nous laisserions conseiller par le traiteur que nous choisirions. (Je peux déjà te dire que ce fut une excellente idée.)

En accompagnement de ce repas, nous proposerons vin blanc et vin rouge au choix, ainsi que de la bière et des boissons non-alcoolisées. Chacun pourra ainsi boire ce qui lui goûte le mieux.

De quoi tenir toute la soirée

Enfiiiiiiiiiiiiiiin ! (J’aime te faire languir… mais j’espère que tu apprécieras ce petit suspens autant que nous avons apprécié notre idée.)

Quelle est donc THE IDEA ? Ce plat unique, chaud, convivial, plutôt simple à manger ? Cette évidence ? Un plat hivernal par excellence of course… j’ai nommé… une tartiflette !

En grands amateurs de fromage, il était évident qu’on en servirait sous une forme ou une autre au cours de cette journée. Bye bye classique buffet de fromage pré-dessert, hello fromage fondu délicieusement chaud : Madame Plumetis et Monsieur Plumechon te convient pour leur plus grand bonheur… et celui de leurs invités (du moins l’espèrent-ils !).

Pour les plus valeureux, nous envisageons également de proposer une soupe à l’oignon une fois la soirée bien avancée. En tant qu’invités, c’est quelque chose que nous apprécions particulièrement, surtout lorsqu’on boit un verre ou l’autre.

Et justement, le soir, mousseux brut, vins (s’il en reste), bières et boissons non-alcoolisées seront de la partie. Encore une fois, chacun pourra y trouver de quoi étancher sa soif au mieux.

Tu l’as compris, nous avons une idée assez précise de ce que nous voulons. Il ne nous reste plus qu’à trouver le traiteur qui nous suivra. Histoire de corser la chose, nous aimerions que ce dernier travaille en majorité avec des produits de saison (et locaux ? On peut toujours essayer non ?). Toujours dans cette idée d’intégrer nos valeurs à notre mariage.

Et toi ? Vos estomacs ont-ils été au centre de vos préoccupations ? Ou as-tu focalisé ton attention sur d’autres paramètres de votre joli jour ? Avais-tu une idée précise de ce que tu voulais manger ou t’es-tu laissée inspirer par les menus des traiteurs ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “En trame : bien manger et bien boire !”

  • Une tartiflette c’est original mais ça va tellement avec un mariage d’hiver. Alors le retour de tes invités ils ont apprécié?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *