L'étudiante Film

Bienvenue à Mademoiselle Médicis, future mariée d’août 2014 !

Depuis que j’ai découvert Mademoiselle Dentelle grâce à un article de Madame Feliner et la possibilité d’y raconter son mariage, je ne rêve plus que d’une chose : être chroniqueuse à mon tour !

C’est désormais chose faite et c’est avec un plaisir non dissimulé, mais surtout non dissimulable, que je rejoins la superbe équipe des chroniqueuses pour te raconter, à toi, chère bride-to-be, mon mariage.

Qui suis-je ?

Mais avant, parlons de moi (Quoi ? Moi, égocentrique ?!).

J’ai 24 ans. En novembre dernier, j’ai ENFIN terminé mes études de droit, me voilà donc fraîchement débarquée dans le monde impitoyable du travail. En plus de mon activité professionnelle, je suis responsable en aumônerie (le catéchisme pour les adolescents), ce qui me prend un temps FOOOUUU, et je suis engagée dans la vie politique locale.

Tout ça pour dire que j’adore me rendre utile et faire plaisir aux gens. Autres traits de caractère important à connaitre, je suis bourrée de contradictions et, comme l’a si bien relevé Claire Tango, je suis TRES, trop exigeante. Tu verras que tout cela a son importance.

Pourquoi Mademoiselle Médicis ?

Parce que je suis un brin mégalo j’adore l’Histoire et que ce patronyme à consonance italienne n’est pas sans lien avec les origines de Monsieur Médicis…

L'étudiante Film

Crédits photo : Toutleciné.com

Notre rencontre

Nous nous sommes rencontrés à l’université (rien d’original ?!).

Moi, j’étais étudiante et lui, prof’. Mon prof ! Oui, tu as bien compris, je vais donc épouser mon professeur !

Là, tu te dis : mais il doit être VIEUX ?! Eh non, détrompe-toi. Pour tout te dire, je t’ai un peu menti. Il n’était pas professeur au sens universitaire du terme, il était ce que l’on appelle « chargé d’enseignement ». Autrement dit, il était un jeune enseignant. J’aime le taquiner sur son âge, mais il n’a que 31 ans !

Je suis certaine que tu te demandes comment cela a pu se faire.

Bon, c’est bien parce que c’est toi, je vais te donner un peu plus de détails. Je suis certaine que tu es en train de t’imaginer l’étudiante bavant devant son prof’ en plein cours* et des rendez-vous coquins dans les locaux de la fac (mais si, avoue-le !).

J’ai le regret de t’annoncer que ce n’est pas ainsi que cela s’est passé, mais vraiment pas du tout !

La première fois où j’ai vu Monsieur Médicis, je ne m’en souviens même pas (lui non plus d’ailleurs). Enfin si, je sais que c’était lors de la pré-rentrée en première année, mais je n’ai aucun souvenir précis. Lors du premier semestre, j’avais beaucoup entendu parler de Monsieur Médicis car beaucoup de mes camarades l’avaient et un fan club s’était constitué. Au second semestre, c’était à mon tour de l’avoir comme enseignant…

Je profite de ce rapprochement pour l’étudier de plus près.

Eh bah… eh bah… rien ! Certes, il dégage une certaine prestance, il est très classe… Mais il a un catogan. Autrement dit, les cheveux longs attachés en petite, mais vraiment toute petite, queue de cheval. Et moi, je DE-TES-TE les cheveux longs pour un homme, je trouve que ça gâche tout. En outre, les gens trop adulés, pour une raison étrange, ça ne m’attire pas. Je fonctionne pareil pour toutes les tendances !

En deuxième année et troisième année, lors de la finale du concours de plaidoirie auquel j’avais participé, il en profite pour m’envoyer des signaux on ne peut moins ambigus. Le message était passé, j’étais dans son viseur*…

Ça ne serait pas te mentir que de te dire que je n’étais pas très à l’aise avec cette situation.

A la fin de cette année, je changeai de fac.

Donc, adieu Monsieur Médicis. Enfin, c’était sans compter sur une amie ! Cette dernière me demanda mon aide pour rédiger ses plaidoiries pour ce fameux concours. Elle s’en est sortie tellement bien qu’elle gagna. N’ayant pas pu assister à la joute, je me rendis donc au repas suivant la finale. Tout le monde était déjà passé à table. Je m’assois à côté de mon amie et aperçois Monsieur Médicis à une table, non loin de la nôtre. Il me fait un signe assorti d’un grand sourire. Mon amie me glisse « Je te parie que dans moins de 5 minutes, il vient te parler ». Elle avait raison !

On m’avait dit qu’il s’était coupé les cheveux et que ça lui allait très bien.

Eh bah, chère bride-to-be, je confirme ! N’étant pas à jeun (oui ces genres de mondanité sont soulantes…) il me dit pas mal de bêtises. Au fil de la soirée, il tenta plusieurs rapprochements qui me mirent mal à l’aise (bah oui, c’était encore MONSIEUR Médicis, dans mon esprit).

Carpe Diem

Deux jours plus tard, je me décide à lui parler sur Facebook.

Nous discutons moins d’une semaine avant qu’il ne m’invite à boire un verre sur Paris. Erreur, je ne bois pas et franchement, rentrer tard, seule, dans les transports en commun, très peu pour moi ! Donc je lui propose une alternative : un goûter dans un célèbre salon de thé des Champs-Elysées (oui, j’ai des goûts de luxe, je sais).

Depuis, nous ne nous sommes plus quittés.

Deux mois après, nous étions fiancés et j’emménageais déjà chez lui. Oui, oui tu as bien lu, nous avons été TRES, TRES rapides. À vrai dire, nous avons préféré vivre l’instant présent, sans trop nous poser de questions. Par chance, mes parents n’ont pas trop mal réagi. Ma mère n’a juste pas apprécié que je profite de leurs vacances pour m’éclipser en juin, alors qu’il était convenu que j’emménage en septembre.

Maintenant que j’y repense, je me dis que nous avons eu beaucoup de chance que cela ait si bien fonctionné !

Future mariée chroniqueuse et son fiancé

Cela fait maintenant plus de deux ans que nous préparons notre mariage. Mais tu en sauras davantage la prochaine fois

Et toi, tu as été « vite en besogne » aussi ? Comment tes proches ont-ils réagi ? Tu prépares  ton mariage depuis longtemps ? Tu vas épouser ton professeur (nooon) ? Dis-moi tout !

Je me suis mariée le jour même de mes 25 ans avec mon prof de fac. Nos préparatifs ont été jalonnés de couacs et problèmes en tout genre, aller viens que je te raconte tout ça !

Commentaires

  • Avatar
    Marie Obrigada
    Répondre
    18 janvier 2014

    Très jolie photo, vous êtes charmants ! Et surtout quelle rencontre originale (enfin le genre d’histoires auxquelles je ne donnerais pas long feu si vous n’étiez pas presque mariés ^^).

  • Avatar
    Marie Obrigada
    Répondre
    18 janvier 2014

    Question qui n’a rien à voir : d’où vient ta robe et la cravate violette de M. Médicis ? (je cherche du violet pour notre mariage).
    Merci ! Et je confirme que l’aumônerie, ça prend du temps (mais c’est super enrichissant)

      • Avatar
        Marie Obrigada
        Répondre
        19 janvier 2014

        Merci 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Ino
    Répondre
    18 janvier 2014

    Bienvenue 🙂 .

  • Avatar
    Mademoiselle FaitLaGueule
    Répondre
    18 janvier 2014

    Bienvenue Mlle Médicis !!!
    Je suis conquise rien qu’à l’image de l’étudiante !

      • Avatar
        Mademoiselle FaitLaGueule
        Répondre
        20 janvier 2014

        Eh ben non pas amoureuse d’un prof moi, j’ai eu que des profs hyper vieux (mais genre très vieux quoi, pas vieux comme le tien :p).

        Tu m’étonnes que ça fait son petit effet…ça fait envie une histoire comme au cinéma!!

  • Avatar
    Madame Flocon
    Répondre
    18 janvier 2014

    Bienvenue Mademoiselle Médicis!!

    C’est une jolie histoire 🙂
    Pour nous aussi tout est allé très vite tu n’es la seule ! On se connaissait avant aussi en fait et quand on s’est mis ensemble ben on a emménagé direct ensemble aussi et on a même acheté une maison après seulement quelques mois!

  • Avatar
    Mademoiselle Irbis
    Répondre
    19 janvier 2014

    Bienvenue parmi nous Mlle Médicis. Et trop drôle l’histoire de votre rencontre. Mais en tout bien tout honneur vu que ce n’était plus ton prof ^^

  • Avatar
    Madame Zelda
    Répondre
    19 janvier 2014

    Bienvenue Mademoiselle Médicis ! Votre différence d’âge ne se voit pas du tout sur la photo ! Monsieur Médicis ne fait pas son âge :-p Félicitations pour les fiançailles et au plaisir de te lire.

  • Avatar
    Mademoiselle Sourire
    Répondre
    20 janvier 2014

    Bienvenue à toi Mademoiselle Médicis !
    J’adore cette histoire très mignonne qui me fait penser à beaucoup de personnes de mon entourage.
    A très vite pour d’autres nouvelles 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Enigme
    Répondre
    20 janvier 2014

    j’ai été plus rapide que toi.. Et oui c’est possible lol !!! Mais c’est clair que l’on fait confiance à la chance dans ces moments-là….

  • Avatar
    Alla
    Répondre
    12 juin 2014

    Très bien écrit Mademoiselle Médicis 🙂 Je vous souhaite un excellent mariage. Bisous du Canada. Alla 😉

Poster une réponse