Bienvenue à Mademoiselle Plumetis, future mariée de février 2016 !

Je suis plus que ravie de me présenter à toi !

Petit flashback pour que tu comprennes ce que « plus que ravie » signifie…

  • Mlle Plumetis il y a plusieurs mois (lors de l’arrivée des futures Madame d’automne) : « Rhooo, Monsieur Plumechon, tu serais d’accord, dit, si je voulais écrire sur le site que je lis tout le temps et qui est super sympa ? Tu sais, je t’ai déjà parlé de certains articles qui donnent de chouettes idées. Et puis, j’ai toujours voulu écrire, ce serait une bonne occasion de voir si j’en suis capable, non ? »
  • Mlle Plumetis il y a plusieurs semaines (lors de l’appel aux chroniqueuses d’hiver) : « C’est vrai, Monsieur Plumechon, je peux tenter ma chance ? Je te ferai relire tous mes articles si je suis prise, ainsi tu sauras ce que je dis et tu auras la possibilité de mettre ton veto si je dis quelque chose qui te semble trop personnel. »
  • Mlle Plumetis, il y a plusieurs dizaines de jours (lors de l’annonce de l’acceptation de sa candidature) : *pailettes dans les yeux* « Hiiiiiiiiiiiiiiii, Monsieur Plumechon, tu te rends compte, elles ont aimé et je suis prise, hiiiiiiiiiiiii ! » *bisounours power* « Je n’en reviens pas, c’est trop chouette, hiiiiiiiiiiii ! » *petits bonds intérieurs*» (Tu crois que j’exagère ? Allez, peut-être un tout petit mini peu, sans plus.)
  • Mlle Plumetis depuis ce moment : « Trop bien, j’adore, j’ai plein d’idées de chroniques. » *paillettes dans les yeux* « Et si je ne m’en sors pas, que je ne suis pas inspirée ou, pire, que personne n’aime ce que j’ai à raconter ? » *coups de stress passagers* (Je te rassure, ils sont vite balayés par les paillettes et les bisounours.)

Je ne sais pas toi mais, moi, je n’ai pas l’habitude de raconter ma vie à des tas d’inconnu(e)s. C’est donc excitée mais néanmoins légèrement stressée que je me lance. (Mon côté pipelette lui s’est déjà bien lâché, comme tu as pu le constater…)

Nous… notre histoire…

Monsieur Plumechon c’est… lui ! Belge, 30 ans (plus pour longtemps), posé, légèrement taquin, profondément gentil, pas toujours compréhensible, hyper sociable, parfois têtu, sportif… parfait quoi (c’est mon Prince Charmant à moi, tu t’attendais à quoi d’autre ?) !

Mademoiselle Plumetis c’est… moi ! Belge, 31 ans, fofolle, un peu rêveuse, souvent procrastinatrice, sensible, parfois idéaliste, assez têtue mais également du genre organisée, prise de “crises d’action passagères” et curieuse de nouveautés.

Nous, ce sont des routes qui nous mènent à entamer les mêmes études, dans la même fac, en septembre 2002. Qui dit même fac, dit fréquenter les mêmes endroits, se croiser plus ou moins, se connaître de vue. Jusqu’à cette année 2010 où le hasard des évènements et des colocataires fait qu’on se croise régulièrement, qu’on apprend à se connaitre et à s’apprécier. Pas besoin de te faire un dessin : finalement, c’est en février 2011 qu’on saute le pas.

Chacun vit dans sa colocation à ce moment-là mais, très vite, on passe notre temps ensemble, une fois chez l’un et une fois chez l’autre. Puis, en août 2013, c’est l’achat de notre chez nous et l’emménagement « officiel » ensemble.

Nous, c’est… une vie riche et bien remplie ! On aime cuisiner, bien manger et bien boire. On travaille tous les deux dans le domaine agricole (pas ensemble hein, il faut quand même respirer l’un sans l’autre de temps en temps). On suit un cours d’œnophilie et on prend un abonnement au théâtre depuis plusieurs années. On part en vacances à pied, en gîte, à vélo et en Europe principalement jusqu’à maintenant. Nous sommes membres, plus ou moins actifs, d’associations d’anciens de notre fac. On tente de vivre nos valeurs au quotidien. On aménage petit à petit notre maison selon nos goûts et nos envies. On voit nos amis et notre famille. (« Souvent ! » penserais-tu. « Pas assez souvent pour certains. » te répondrais-je.) Et dans ce planning bien rempli, Monsieur Plumechon arrive encore à faire du sport chaque semaine (pendant que moi je me dis que je devrais reprendre mon heure de sport hebdomadaire qui me faisait trop du bien) et on arrive à se ménager quelques moments en amoureux.

Bienvenue à Mademoiselle Plumetis, future mariée de février 2016 !

Crédits photo : Photo personnelle

Contente je suis… les vacances en amoureux, c’est le bonheur !

Le mariage, une idée présente mais pas spécialement pour tout de suite. Jusqu’à la demande… (Mais ça, je te raconterai une prochaine fois. Faut que je laisse un peu de suspens pour la suite quand même !)

… et notre mariage !

Après mûre réflexion, il aura lieu en deux temps en février 2016 :

  • une cérémonie civile début du mois, en “petit” comité, suivie d’un repas sans doute fait maison et en partie participatif, d’une soirée “cadeau-surprise” version nous et d’une petite cave à bières.
  • une cérémonie religieuse fin du mois, dans la tradition catholique, avec chorale et orchestre d’amis, suivie d’une succession vin d’honneur / repas / soirée plutôt traditionnelle mais avec un joli melting-pot d’idées des plus simples au plus farfelues pour rendre la journée à notre image, le tout pour un nombre conséquent d’invités. Camaïeu d’oranges-jaunes-roses, matériaux bruts et naturels, mets surprenants (on l’espère du moins) et l’envie de faire plaisir, à nous comme à nos invités, au programme.

Ces journées, nous voulons les placer sous le signe de la convivialité. Nous voulons que nos invités se sentent bien et passent un bon moment. Et franchement, est-ce que tu peux trouver une meilleure formule pour ça que bien manger, bien boire, dans un lieu atypique et dans une ambiance chaleureuse ? Sans chichis qu’il sera notre mariage ! Parce c’est sans chichis que nous vivons notre vie. Du coup, pas de thème particulier. Nous allons juste tenter de garder une certaine harmonie dans la déco et la papeterie histoire que notre melting-pot d’idées ne fassent pas mal aux yeux de nos invités (et aux nôtres au fait, c’est le principal finalement pour nos jolis jours).

C’est bien joli tout ça mais, ce que tu te demandes, c’est où nous en sommes à 6 mois environ du jour J !

À ce jour, nous avons :

  • nos dates confirmées auprès de la commune et de l’église,
  • nos listes d’invités,
  • la vision globale du déroulé de nos journées,
  • nos témoins,
  • nos rendez-vous de préparation au mariage religieux,
  • notre orchestre d’amis pour le religieux,
  • nos salles,
  • notre traiteur pour le religieux (miam, miam…),
  • l’idée de repas pour le civil (miam, miam bis… je t’ai déjà dit que j’adorais cuisiner et manger ?),
  • nos photographes (un pour chacun de nos jolis jours),
  • notre DJ pour le religieux,
  • notre idée d’animation-surprise-cadeau pour le civil (il va d’ailleurs falloir qu’on s’y mette plus sérieusement à cette histoire),
  • ma robe pour le religieux,
  • nos alliances (enfin, elles sont choisies et commandées),
  • un save-the-date et un faire-part qui prennent forme (au moins dans nos têtes !),
  • des idées qui se précisent pour la déco,
  • notre voyage de noces (là, on attend plus que le devis qui reprend bien toutes nos envies, gniiiiiiiiiiiiiii).

Du coup, il nous reste à envisager (attention, est-ce que tu suis toujours ?) :

  • tout le reste ! (Comme quoi, ce n’était pas si compliqué !)

Dans tout le reste, tu peux inclure les tenues du marié, la réalisation de nos save-the-date et faire-part, l’organisation du logement de certains invités pour le religieux, la finalisation de la tenue de la mariée pour le religieux et ma tenue du civil, la concrétisation de la déco, la validation par le curé de notre idée de déroulé de cérémonie, la formation de notre chorale d’amis pour le religieux, la gestion de l’apéro et du dessert du civil en mode participatif (certainement orienté mais participatif quand même), et d’autres choses que j’oublie sans doute.

Au moment où j’écris cette chronique, ni le stress, ni le ras-le-bol n’ont encore eu de prise sur moi (ni sur Monsieur Plumechon d’ailleurs). Croisons les doigts pour qu’il en soit ainsi pour la suite… Nos familles sont plutôt hyper cool et du genre sans exigences. J’avoue que c’est une grande facilité, même si parfois, c’est un peu étrange d’avoir des réactions inverses (« Mais vous n’allez quand même pas inviter tout le monde ? » « Euh, bah, en fait si, ça nous fait plaisir et on en a envie. »).

Et toi, comment vous êtes-vous rencontrés ? Votre mariage a t-il coulé de source ou as-tu dû convaincre ta moitié de vous lancer ? Tes préparatifs se déroulent-ils dans le calme ou sont-ils plutôt les cristallisateurs de toutes sortes de tension ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Bienvenue à Mademoiselle Plumetis, future mariée de février 2016 !”

  • Ah ! Ça rassure de voir que je n’étais pas la seule à guetter les candidatures et à attendre le verdict avec fébrilité…verdict que j’ai reçu le lendemain de mon anniversaire et la veille d’aller choisir mon alliance ! Trop de signes !!! 😉
    Bienvenue parmi nous !

  • Yaouhhhhhh quel flashe de te découvrir sur Mademoiselle Dentelle! 😀
    Et oui je suis aussi une addict à Mademoiselle Dentelle depuis plus d’un an! 😀
    Je me réjouis de suivre vos péripéties! Et surtout de participer au plus beau jour de votre vie! 😀

    • Haha Aurélie ! Quelle surprise de te trouver ici. Quoi qu’il est assez difficile de ne pas être addict à Mademoiselle Dentelle. J’espère que nos péripéties te plairont. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *