Le bilan émotionnel des préparatifs de mon mariage

Me voici de retour après avoir célébré mon mariage civil, mon mariage religieux, être partie en pré-voyage de noces à Florence et en voyage de noce en Tanzanie ! Oui ça en fait des choses à te raconter. Je vais déjà te dévoiler que tous ces évènements étaient absolument magiques !

Pour en savoir plus, il va cependant falloir attendre encore un petit peu. Je sais, c’est cruel mais, avant de te raconter tout ça, j’ai envie de faire le bilan des préparatifs de mon mariage, et plus particulièrement mon bilan émotionnel. Alors revenons un peu en arrière…

Mon bilan émotionnel des préparatifs de mon mariage après plus d'un an de préparation...

Crédits photo (creative commons) : Kaboompics_com

Le début de nos préparatifs, à J-1,5 an du mariage

Comme tu le sais, après 12 ans d’amour, j’ai eu ma demande en mariage de rêve, tant attendue. Les instants et jours qui ont suivis cette demande étaient magiques. On a eu la chance d’être encore à Venise quelques jours après la demande, ce qui nous a permis de garder notre petit secret rien que pour nous et de rester sur notre petit nuage.

Une fois rentrés et l’annonce faite aux familles, je me suis rapidement lancée dans les préparatifs. Et je dois dire que les premiers mois des préparatifs étaient assez pénibles. Quand tu pénètres dans l’univers du mariage pour la première fois, que tu découvres les mariages merveilleux d’autres filles avant toi (merci aux blogs de mariage), tu te rends compte de la masse de travail qui t’attend. J’étais donc assez stressée lors du lancement des préparatifs, alors que j’étais à un an et demi du mariage !

Finalement, après des heures de lecture de blogs (merci Mademoiselle Dentelle) mais aussi de livres (merci “Mon mariage pour les nuls”), j’ai réussi à organiser mes préparatifs et à être plus sereine. J’ai mis en place un rétro-planning digne d’une vraie tapée de l’organisation que je suis : un fichier Excel détaillant, dans les premiers mois des préparatifs, tout ce qui devait être fait chaque mois. Les 3 derniers mois avant le mariage, mon rétro-planning était détaillé par semaine pour finir par un détail par jour le dernier mois avant le mariage.

Je me suis inspirée de plusieurs rétro-plannings existants pour créer le mien, mais je l’ai adapté à notre mariage. Et je dois dire que ce rétro-planning m’a permis de préparer mon mariage en toute sérénité. Même lorsque d’autres filles organisant leur mariage me disaient… “ha bon, tu n’as pas encore choisi ta robe ?”, “ha bon, tu n’as pas encore préparé tes faire-parts ?”… il me suffisait de checker ma petite liste, de voir que ce n’était pas prioritaire pour le moment et de ne pas stresser pour RIEN des mois à l’avance. Parce que oui, tout le monde n’a pas le même sens des priorités ou le même rythme mais, non, on n’est pas obligé de s’aligner sur ce que font les autres. Je faisais pleinement confiance à ma petite liste et j’avais bien raison.

Le choix de notre salle et date de mariage, à J-1 an du mariage

Pour moi, le moment à partir duquel le mariage est vraiment devenu concret et réel a été le moment où nous avons choisi notre salle et surtout notre date de mariage. Avant ça, on avait beaucoup de mal à se projeter, on ne savait pas trop quand on allait se marier ni où… du coup, tout était encore très flou. Une fois la salle et la date choisies, on a pu commencer à compter les jours mois avant le mariage et mettre à jour notre rétro-planning. On a pu commencer à communiquer notre date de mariage à notre entourage. Du coup, notre mariage est devenu beaucoup plus concret pour nos proches aussi.

Cette période-là a été pour moi une période assez réjouissante. C’est à ce moment-là que nous avons choisi nos super témoins et nous avions beaucoup aimé leur réaction à notre demande. On a également choisi assez facilement les gros prestataires à choisir de préférence un an avant le mariage (le photographe, l’orchestre, etc.) même si – tu le verras dans mes prochains articles – tu n’es jamais à l’abri d’annulations quelques jours avant ton mariage… aheum…

Bref, à J-1 an du mariage, nous sommes, en quelque sorte, remontés sur notre petit nuage et nous avons continué nos préparatifs sans stress. Tout était sous contrôle et nous avions l’impression d’être bien dans les temps. À ce moment-là, ma petite tête pullulait encore d’idées géniales, pas encore mises au placard.

Durant cette période, j’ai également débuté les démarches les plus chouettes du mariage, dont notamment le choix de la robe de mariée. Comme je te l’avais raconté dans mon article à ce sujet, le choix a été finalement beaucoup plus facile que ce que je pensais. C’est également un moment que j’ai beaucoup aimé partager avec ma Maman et mes amies proches. S’en sont suivies de longues soirées à regarder des photos de mes essayages, en cachette de mon futur mari, et à rêver du jour (encore lointain) où je pourrais porter cette robe.

De J-6 mois à J-3 mois

Ensuite est arrivée la date fatidique des J-6 mois. Pourquoi fatidique ? Parce qu’en une fois on se rend compte que le mariage commence à approcher à grand pas.

C’est aussi le moment de penser au faire-part, chose qui je l’avoue m’a le plus ennuyée durant ces préparatifs. C’est la première création concrète du mariage (s’il n’y a pas de save-the-date), on veut que ce soit parfait, sans encore être sûrs à 100% de ce à quoi ressemblera notre mariage (un thème ou pas ? Une couleur ou pas ?). Bref, dans notre cas, les faire-part étaient vraiment prises de tête et j’ai été soulagée lorsqu’on les a enfin envoyés.

À côté de la prise de tête des faire-part, j’ai également ressenti un grand ras-le-bol du mariage et de ses préparatifs à ce moment-là. J’ai un peu de mal à expliquer ce ras-le-bol général. Je pense que, durant cette période, j’ai réalisé que beaucoup de nos idées n’étaient pas réalisables. Par ailleurs, même si moi j’étais beaucoup investie et impliquée dans ce mariage, ce n’était pas du tout le cas de nos proches pour qui ce mariage paraissait encore très loin.

C’est aussi à ce moment-là qu’on s’est rendu compte que nous étions en train d’exploser notre budget initial et on a commencé à se demander si tout ça en valait vraiment la peine ? Je ne veux pas dire “si ça valait la peine de se marier à l’homme que j’aime”. Là-dessus, je n’ai jamais eu aucun doute. Mais plutôt “est-ce que ça vaut la peine de dépenser une si grosse partie de nos économies dans une seule journée dont tout le monde s’en fou royalement” ? C’est également le moment où j’ai commencé à remettre en question chacun de nos choix. Et si notre salle était trop grande ? Trop guindée ? Et ma robe, elle me va vraiment si bien que ça ?

Bref, à ce moment-là, les personnes qui me demandaient poliment “comment se déroulent les préparatifs de mariage ?” avaient droit à de jolies grimaces de ma part. Pourtant nous étions dans les temps, tout se passait comme sur des roulettes, mais je ne me l’explique pas, j’ai eu comme un dégoût de mon propre mariage. Durant cette période, je n’ai également plus écrit de chroniques pour Mademoiselle Dentelle. J’en avais tout simplement plus envie.

De J-3 mois à J-1 mois du mariage

Heureusement, ce ras-le-bol a fini par partir tout seul. Je pense que ce sont surtout les réactions de nos proches à nos faire-part qui m’ont rendu le sourire et surtout l’envie de me marier. J’en avais parlé en long et en large dans une chronique. Même si on a eu quelques déceptions et quelques réactions (ou non réactions) qui nous ont frustrés, globalement, les réactions de nos invités étaient très positives. Nous avons même eu de jolies surprises et de la famille qui – contre toute attente – allait faire des kilomètres pour assister à notre mariage.

Ce qui a aussi mis fin à ce ras-le-bol général est le fait que j’ai essayé de prendre du recul par rapport aux préparatifs du mariage durant cette période. Nous étions bien avancés dans nos préparatifs, il n’était donc pas nécessaire de passer tous nos weekends à en parler et à l’organiser. Du coup, nous nous sommes organisés plusieurs weekends en amoureux, entre amis et en famille. Pouvoir faire une pause pendant plusieurs jours à quelques mois du mariage nous a permis de nous y remettre avec une plus grande motivation et envie.

Par ailleurs, durant cette période, j’ai également essayé d’impliquer d’avantage mon entourage dans notre mariage. Je me suis rendue compte que si je voulais qu’ils soient plus impliqués, c’était à moi de leur demander leur aide. En effet, bon nombre de proches ne demandent pas mieux que de participer aux préparatifs mais ne savent pas quoi faire pour nous aider. Même si je n’en avais pas spécialement besoin, j’ai donc quand même fait appel à eux durant quelques dimanches pour des ateliers bricolage. Même si, durant ces dimanches, nous n’étions pas des plus efficaces pour les bricolages, ça a donné lieu à de chouettes moments partagés avec mes proches et ça m’a rappelé a quel point j’étais bien bien entourée.

Enfin, nos enterrements de vie de jeune fille et de garçon ont également largement contribué à nous rendre le sourire. Je t’ai déjà raconté le véritable shoot d’amour et de bonheur que c’était. Le fait que nos ami(e)s et frères/soeurs se soient tellement investis pour nous, nous a vraiment donné envie de leur rendre la pareille et nous a confirmé que “oui, ça valait vraiment la peine d’organiser ce mariage”.

Le dernier mois

Et, sans que je m’en rende compte, nous étions à un mois du mariage.

Contrairement à ce que j’aurais cru, le dernier mois avant le mariage, j’étais particulièrement zen et détendue. J’étais encore sur mon petit nuage de mon EVJF et de ma session d’engagement. Mon rétro-planning m’a été d’une grande utilité car, le dernier mois, il ne me restait finalement que quelques points à finaliser. Ça m’a permis d’appréhender mon mariage civil presque sans aucun stress. Cependant, malgré un rétro-planning d’enfer… on n’est jamais à l’abri de bonnes et de mauvaises surprises à quelques jours du mariage. Mais pour en savoir plus, il faudra attendre mes prochaines chroniques.

Pour te faire patienter d’ici là, je te dévoile déjà une première photo de mon mariage civil ! Cette photo résume bien pour moi cette année de préparation ! Après des mois de sueur et quelques beaucoup de larmes, j’ai réussi, je me suis mariée à l’homme que j’aime depuis plus de 13 ans ! Mon sourire jusqu’aux oreilles en dit long sur mon état émotionnel ce jour-là. Plus de détails et d’autres photos bientôt !

Le jour de mon mariage civil

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi, comment se passent tes préparatifs ? Connais-tu aussi des coups de mou ? Comment réussi-tu à les surmonter ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Le bilan émotionnel des préparatifs de mon mariage”

  • Tu es magnifique !!! La photo laisse présager d’autres belles images.
    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis ! Surtout la période à M-6 sauf que moi, elle a eu lieu à M-10 !!! Un gros ras le bol et les mêmes questions que toi sur si ça vaut le coup de dépenser autant d’argent ! Et puis avec l’envoi des FP tout se débloque et j’ai été reboostée et j’ai lâché prise. Du coup, les derniers mois sont passés très vite et sans stress. La dernière semaine les annulations de dernières minutes et le stress des autres m’a un peu débordée. Mais tout s’est bien déroulé et j’aime la façon dont les gens parlent de notre mariage ! Il n’y a pas de plus beau souvenir !

    • Merci beaucoup! Il me tarde de partager mes photos et mon récit de mariage avec vous.

      J’espère que tu viendras raconter le tien aussi! 🙂

  • J’adore cette photo ! En la voyant je sens comme une note de victoire à travers les préparatifs … Moi aussi je me suis fait un rétroplanning, à ma sauce, et malgré mon entourage qui me fait les gros yeux quand j’en parle. Eh oui, quand on sait que l’on sera occupé par d’autres priorités (mes études dans une ville loin du lieu du mariage), il faut être organisé et ne pas laisser de place au hasard. J’avoue que ça me froisse de devoir me justifier pourquoi je choisi de faire telle ou telle chose à un moment (non je n’ai pas envie d’acheter une robe de mariée entre deux bouchées au foie gras à Noël). Ton témoignage me conforte dans l’idée qu’il faut se faire confiance. Je préfère répartir des tâches tous les mois pour éviter la saturation. En tout cas je suis pressée de lire la suite de tes chroniques !!

    • C’est tout à fait ça, il faut se faire confiance. On a chacune nos priorités et on sait comment on fonctionne. Courage pour tes préparatifs! C’est vrai que ça ne doit pas être facile en combinant des études loin du lieu de mariage. Mais avec un bon programme, tout est faisable! 😉

  • J’aime beaucoup ton article car je m’y retrouve aussi, mais je crois que nous sommes nombreuses à passer par là…
    En tout cas ta photo est superbe, d’ailleurs j’ai pris la même pose en sortant de l’église et j’aime beaucoup la photo que ma copine a fait de moi à ce moment-là !!
    Pour moi le coup dur à été à M-6, avec la perte de ma mamie. Ça m’a complément démoralisée et je ne me voyais pas me marier sans elle… Mais j’ai retrouvé le moral moi aussi en préparant et en envoyant les faire-part !
    Et vive les rétro plannings !!

    • Mes condoléances pour ta mamie. Je comprends que tu ais été démoralisée après ça.

      La mienne n’était également pas présente pour des raisons que j’expliquerai dans une chronique. Ca a aussi été un choc pour moi à quelques jours du mariage.

  • la photo est juste au top !!!
    Etant une grosse flipée de l’organisation, j’ai tout bouclé hyper tôt… du coup à 3 mois de notre grand jour, je n’ai quasi plus rien à faire (merci les listes !)… alors que je me suis payé le luxe de ne pas penser mariage du tout pendant 3 mois, et de me faire une formation super intéressante. Du coup moi qui perdait la motivation, 3 mois plus tard j’étais vraiment à fond !! Je pense que se poser un peu est souvent très nécessaire !

    • Merci! C’est cool de pouvoir être zen les 3 derniers mois, mais généralement les derniers jours, même lorsqu’on est au point sur tout, il est difficile de rester sereine (enfin moi en tout cas!)

      Bon courage pour la suite!

  • Je me retrouve tout à fait dans ton article, sauf que mon ras le bol n’est pas encore passé (à moins d’un mois du mariage)…
    Tu es magnifique sur cette photo et j’adore ta pose ! <3
    Vivement que tu nous racontes la suite en détails !

    • J’espère que ton ras le bol passera rapidement et que tu seras plus sereine d’ici au mariage. Je suis certaine que ton mariage sera top! 🙂

    • Cela me fait très plaisir de savoir qu’un homme lise mes articles et encore plus de savoir qu’il se reconnaisse dedans. Comme quoi, il n’y a pas que les filles qui lisent les wedding blogs. 🙂

      Bon courage pour tes préparations de mariage… et si tu souhaites partager la vision d’un homme sur le sujet, n’hésite pas à postuler pour devenir chroniqueur! 🙂

  • Moi aussi j’ai hâte de voir la suite, tu es très belle sur cette photo! Et le voyage de noces… (nous aussi on rêve de Tanzanie!)
    J’ai comme beaucoup d’entre nous eu aussi cette phase de “ras le bol du mariage”, après une première phase pleine d’idées et d’impatience. C’est arrivé un peu plus tard que toi, juste après l’envoi des FP : je m’y étais beaucoup investie, et même si j’étais heureuse d’avoir accompli ça, j’étais vidée! Et puis ça a concordé avec un gros pic de boulot qui ne me laissait guère le temps de penser mariage… Et puis c’est revenu il y a peu, à M-3 il était temps! Je suis enfin en vacances et je vais donc pouvoir reprendre les choses en main! Comme toi, j’ai une bête de fichier excel qui m’aide énormément, avec un rétroplanning, la liste des invités invités/qui ont répondu au FP, le budget prévu/réalisé, le qui paie quoi, le qui fait quoi/quand etc. Cela me rassure beaucoup également, c’est comme une drogue de le consulter et le mettre à jour tous les jours!

    • Si vous rêvez de la Tanzanie, faites-le! Ce voyage était tout simplement merveilleux…. C’est bizarre à dire mais j’ai plus profité de ce voyage que du mariage qui est passé beaucoup trop vite à mon goût.

      Je me reconnais bien dans la liste de tes programmes Excel, j’avais exactement les mêmes et je les mettais à jour tout le temps. Je suis contente de l’avoir fait parce que ça m’a permis de bien gérer tout ça.

      Bonne chance pour la suite de préparatifs, mais armée comme tu es, ça devrait le faire 😉

  • Ha ha ! Comme toi après la demande en mariage j’ai complètement découvert le monde du mariage.
    Et je comprend tes différentes ressentis aux différentes étapes. Je suis passé par là aussi. La je suis à 1 mois du jour J et je suis (pour l’instant) zen. Par contre l’Homme commence à réaliser (haha …) et à stresser (mouahaha !!).
    J’ai hâte que tu nous raconte tes mariages et voyages !!!

  • Je te souhaite de rester zen jusqu’au dernier jour… même si ce n’est pas évident. J’avoue que moi j’ai succombé à l’angoisse et au stress les jours avant mes mariages. Je vous raconte ça bientôt! 🙂

  • Oups, j’arrive bientôt à la date fatidique des 6 mois… ^^
    Jusqu’ici les choses se sont plutôt bien passées, sans trop de stress. Les gros prestataires sont bloqués et on commence les “petites choses”.
    Pas de ras-le-bol pour le moment mais on ne passe pas tout notre temps à préparer le mariage non plus. Parfois un peu trop peu d’ailleurs, à mon sens. Et puis Monsieur est plus qu’impliqué depuis le début. Donc c’est assez chouette vu qu’on a les mêmes idées ou que du moins, elles s’accordent assez bien.

    • On n’est pas toute obligée de passer par ce ras-le-bol… même si je ne connais pas beaucoup de mariées qui ne l’ont pas eu à un moment ou un autre^^

      C’est sur que le fait d’avoir un chéri fort impliqué ça aide beaucoup et c’est encore mieux si vous avez les mêmes idées tous les deux! 🙂

      Bonne suite de préparatifs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *