Le budget : où fixer la limite ?

Aujourd’hui, je vais te parler d’un sujet qui peut se révéler très délicat : le budget du mariage. L’argent, quoi. Et je vais essayer d’en parler sans tabou.

Pour commencer, je voudrais préciser deux choses très importantes :

  1. Mon Chéri et moi avons décidé de financer nous-mêmes tout notre mariage (même si, j’y reviendrai, mes parents m’ont proposé de nous aider) ;
  2. Nous avons tout l’argent qu’il faut. Oui, nous en sommes conscients, nous avons de la chance. (Si ton budget mariage à toi te semble trop riquiqui, ne me maudis pas. Je dis les choses telles qu’elles sont, c’est tout).

Si on a tout l’argent qu’il faut et qu’on décide tout nous-mêmes, alors il est où le problème, vas-tu me dire ?

Budget de mariage : où fixer la limite ?

Crédits photo (creative commons) : Jenifer Corrêa

D’abord, on est bien d’accord, il n’y a pas de problème, au fond. Seulement un certain malaise. Car, bien que nous ayons, à nous deux, largement de quoi nous payer un mariage de princesse très « château », nous n’avons, dans le fond, pas envie de trop dépenser. D’abord parce que nos sous sont aussi censés servir à d’autres projets à moyen terme (notamment acheter une maison ensemble, même si c’est encore très flou). Mais aussi parce que, dans le fond, ça ne nous convient pas.

La prise de conscience…

Le déclic est venu comme ça : juste après sa demande, j’étais en train de lire un article sur un beau mariage. Et là, je vois le budget, j’hallucine : « Haaaan, mon Chéri, regarde ce mariage, il a coûté plus de 30 000 € ! Le prix de deux belles voitures, c’est abusé ! ». Mon Chéri : « Haaaan ! 30 000 € ! Le prix d’une belle voiture, c’est abusé ! » (tu noteras que Mon Chéri et moi n’avons pas les mêmes standings en matière de voitures). (Si ton mariage a coûté 30 000 €, ne me maudis pas. Chacun son style, c’est tout).

Au fond, je crois que même si nous étions millionnaires, tant d’argent pour un mariage, ça ne nous conviendrait toujours pas. Difficile d’expliquer pourquoi. Je trouve que c’est gâcher, que ça ne les vaut pas (mais tu as le droit de ne pas être d’accord, hein !). Pour nous, quelle que soit l’importance de ce beau jour, ce n’est tout de même pas SI important. Je pense que c’est très intime, cette valeur qu’on donne à l’argent, et en parler franchement au sein du couple, ce n’est pas toujours gagné ! Bref, dans le principe, Mon Chéri et moi tombons d’accord : se faire plaisir, OK, mais en restant raisonnable (c’est un mot qui revient souvent dans mes chroniques ! J’aurais pu m’appeler Mlle Raisonnable. Mais c’était moins sympa. Bref).

Le principe est donc établi : pas d’excès. Bien. Mais concrètement ? Où fixer la limite ? That is the question.

Ben oui, dans le vaste empire commercial du mariage, tout est conçu pour te faire craquer (et te pousser aux remords si tu ne craques pas). Rien n’est indispensable, tu le sais bien, mais tout est chouette, sympa, attirant, et on ne va pas non plus se priver de tout, on n’est pas à 50 € près. Ni à 200 € près. Ni à 500 € près. Et un photographe pro, quand même, ça vaut vraiment le coup. Et on va quand même pas envoyer des faire-part par mail, on va nous prendre pour des gros radins (hm, pas facile à assumer, d’être radins, quand on n’est pas fauchés !) (si tu as envoyé tes faire-part par mail, ne me maudis pas encore une fois. Je décris juste les gros clichés ambulants, c’est tout). Et le champagne, il faut qu’il soit bon. Et… et… et on s’arrête où, alors ?

Ne pas faire d’excès

Ce sujet aurait pu me faire gamberger pendant des semaines entières. MAIS, heureuse fille que je suis, j’avais été briefée par l’excellent coaching de Mlle Dentelle (si tu n’y es pas abonnée, n’hésite plus, clique ici !). J’avais donc inauguré nos préparatifs de mariage par une réunion solennelle avec Mon Chéri, avec à l’ordre du jour : les sou-sous (bon, OK, j’avais déjà commencé à chercher ma robe, mais juste sur Internet, ça ne compte pas). Auparavant, nous avions réuni des pièces à convictions : compte-rendu budgétaire de mes copines déjà mariées, tarifs de quelques professionnels trouvés vite fait sur Internet et relevés de comptes. Les délibérations du jury doivent rester secrètes, mais je te dévoile en exclusivité notre verdict : chacun de nous deux consentait à dépenser 5 à 6000 € dans notre mariage. Soit 10 à 12000 € à nous deux.

Pour être précise et honnête jusqu’au bout, j’ajoute tout de même que nous avons sorti du budget les postes suivants :

  • Nos alliances, que nous considérons comme un cadeau fait l’un à l’autre et pas une dépense liée spécifiquement au mariage (ne me demande pas pourquoi, ça ne s’explique pas !).
  • Nos tenues respectives et ma « mise en beauté » le jour J, car :
    • Mon Chéri utilise beaucoup de choses qu’il a déjà.
    • Ce que je m’achète pour le mariage, j’essaie au maximum de l’acheter « à la place » de mes petits plaisirs habituels. Par exemple, je ne vais pas aller chez le coiffeur pendant presque un an pour que mes cheveux poussent, ça compensera la coiffeuse le jour J.
    • Ma Maman m’offre ma robe de mariée (ça fera l’objet d’une prochaine chronique).

Ouf ! Comme le dit si justement Mlle Dentelle, c’est comme quand on sort de chez le dentiste, on se sent mieux après.

Nous sommes donc sereins sur ce sujet et nous suivons sans stress nos dépenses dans un tableau Excel (pour l’instant, on s’y tient bien, mais je te ferai le bilan à la fin, promis). On assume bien cette somme, qui nous semble ni trop, ni trop peu. Ça, c’est le vrai luxe, selon moi !

Et toi, tu t’es pris la tête sur le budget de ton mariage ? Tu craignais que l’on vous trouve radins, ou, au contraire, tu t’efforces de ne pas céder aux tentations futiles de la wedding sphère ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



28 commentaires sur “Le budget : où fixer la limite ?”

  • Au final, si j’enlève les mêmes choses que toi, nous avons quasiment le même budget. Ce qui me rassure un peu ! On avait établi un budget au départ sur la base du mariage de ma soeur. Et globalement, on s’y retrouve. Alors comme toi, mes plaisirs perso sont un peu rares mais je suis contente d’avoir le mariage que je souhaite, même si en effet on aurait pu dépenser moins !

  • Je trouve qu’il manque l’information essentielle quand on parle du budget : combien d’invités avez-vous ?

    Parce que nous sommes également en train de préparer notre mariage, que nous finançons également dans son intégralité, et notre budget final sera sans doute bien plus proche des 30 000 € que des 10 000 €.
    Pourtant, pour l’instant, pas de folies : une salle dans les moins chères que l’on ait vu, un traiteur pour un repas convivial, bon mais sans chichis, pour un prix raisonnable, le budget pour un photographe pro, une robe “coup de folie” mais avec l’envie de défendre des valeurs en lesquelles je crois (ce sera une Elsa Gary), et sans doute des alliances dans la même veine que la robe. Toutes nos décisions sont réfléchies et comparées mais, car il y a un mais… le nombre d’invité fait que le poste principal du repas-boissons va d’office être conséquent (sans doute plus que le budget de votre mariage en entier…). Pourtant nous n’invitons que les familles proches (pas de grand-tantes et d’arrières-cousins inconnus, juste nos parents, frères, soeurs, ma grand-mère, nos oncles, tantes, cousins et cousines directs, ainsi que leur famille (compagnons et enfants)) plus nos amis proches pour toute la journée. A eux s’ajoutent, comme c’est l’habitude en Belgique, quelques amis de nos parents (que nous connaissons), des collègues, et des amis de nos différents loisirs au vin d’honneur et beaucoup de nos amis à la soirée ! Mais nous (enfin je) avons une grande famille et nous avons beaucoup d’amis. Du coup, le décompte des invités semble juste incroyable… et fait logiquement monter le budget.

    Pourtant dans l’absolu, nous voulons un mariage convivial entouré des gens qu’on aime. Nous voulons vivre ce moment avec eux, sans devoir choisir parmi eux (parce que c’est impossible et parce que déjà comme ça, nous avons du trancher pour le repas…), même si nous voyons moins certains (comme une partie de ma famille). Et c’est ce que notre mariage sera, c’est exactement la définition d’un mariage en petit comité tel que plusieurs chroniqueuses l’ont déjà écrit. Sauf que notre petit comité à nous, et bien en fait il est plutôt conséquent ! 😀

    Bref, je m’égare, mais nous n’avions pas prévu de dépenser autant et pourtant je pense que c’est ce qui arrivera car dans nos priorités arrive en tête le fait d’être entouré des gens qu’on aime. Ensuite nous sommes très rationnels dans nos choix (du moins il me semble…^^) mais la limite de notre budget est plutôt fixée par nos priorités et le nombre d’invités que par un calcul purement rationnel… (même si j’ai bien lu le coaching de Anne sur le budget !).

    En tout cas, j’ai hâte de lire la suite de votre aventure mariage. 🙂

    • Un peu pareil pour nous, juste les proches mais avec une très grande famille, on devrait avoir environ 70 invités. On a été très très raisonnables sur quasiment tout (robe, alliances, déco etc.), beaucoup de DIY mais voilà. le repas plus l’alcool et le brunch, on est à 10 000 euros, juste pour boire et manger. Et avec 70 personnes environ, on ne peut pas dire qu’on fasse un très gros mariage!

      • Merci à la chroniqueuse pour l’article! Il est vrai que le nombre d’invité joue, mais comment peut-on dépenser 10 000 euros pour 70 personnes ? cela parait énorme et me fait peur pour notre futur mariage (pas encore daté)

    • je crois que c’est écrit dans la ‘description’ de Melle Suzette à la fin de l’article, une petite cinquantaine d’invités 😉

    • Coucou Justine, notre budget était calculé pour 50-55 personnes. A priori nous serons encore moins que ça mais ça ne fera pas significativement baisser notre budget … En fait les “petits” mariages peuvent aussi être très chers, car certaines dépenses sont fixes quelque soit le nombre de convives. Et je crois que le nôtre sera donc, en fait, un mariage cher si on calcule “par invité”. Mais, comme quand on marchande le prix d’un tapis, l’important, c’est d’être content 🙂

      • Merci Mademoiselle Suzette pour ces précisions. Il est vrai que l’essentiel est que nos choix nous plaisent. 🙂

        Je ne voulais absolument pas classer ton mariage ou la mien, ou n’importe lequel d’ailleurs, dans des classes figées de “chers” ou “pas chers” car effectivement, tout est une question de choix, de priorités, de nombre d’invités et d’une foule de facteurs.

        Pour reprendre mon exemple, quand je dis que nous sommes beaucoup, je parle de 180 personnes prévues à table, enfants compris… Rien que nos familles, telles que je les détaillais plus haut, c’est déjà 130 personnes ! Du coup, nos budget “par personnes” seront finalement assez semblables. 😉

        En tout cas, merci pour cet article très intéressant.

  • tout dépend aussi du nombre d’inviter. Nous on était 25 avec location de deux jours d’une auberge avec chambres + repas et c’était un merveilleux mariage pour 2500 euros.

  • Exactement pareil.
    A la base, avant même de regarder les prix on s’etais dit 15000 max. pour 120 invités. Puis par des retours d’amies mariées je savait que je serais au final plus proche des 20000.
    Aujourd’hui, on a pas fini et on tourne plus autour des 25000. La cata. Cata que l’on peux se permettre car cadeau des parents. Et nous avons craqué aussi sur certains poste jugé indispensable !!! Le traiteur : 12000 ! Tout de suite ca plombe le budget.
    Par contre quand je compte 25000 je compte tous jusqu’au moindre détail (timbre, colle, crayon …). Par contre effectivement, ce mariage est mon plaisir (tout comme l’organiser) et ça ne me derange pas de me priver en attendant !
    Dans l’ensemble ton budget est pile dans la moyenne française !

  • Je me retrouve là dedans;..
    Notre budget sera de 13000€ environ et déjà je culpabilise et trouve que c’est un peu “trop” pour un seul jour… même si nous finançons à 100% (sauf ma robe, comme toi, mais elle est incluse dans le budget) sans faire de prêt… mais c’est déjà énorme… on s’est fait plaisir, pas spécialement de concessions… mais ça reste plus cher que notre voiture !

  • Bon je viens poser ma petite pierre a l’édifice pour rassurer les petits budgets : c’est possible!
    Nous avons un budget de 7500€ pour 120 personnes au repas.
    Il faut dire que nous n’avons pas de prétentions, et qu’on ne compte pas la dedans l’alcool du repas qui nous est offert.
    Le mariage sera simple, comme nous!
    On a goûté le repas qui est une tuerie, et bien plus abordable en prix que la moyenne selon mes demandes de devis.
    On fera des choses nous mêmes pour le vin d’honneur.
    Notre poste important : la cérémonie laïque qui compte beaucoup a mes yeux, et on consent aussi a en mettre un peu sur l’animation (Dj) pour l’ambiance.
    Ce qui compte pour nous, et pour nos petits moyens de jeunes presques actifs mais indépendants, ce sont les valeurs que l’on va échanger avec nos proches.
    J’espère passer une merveilleuse journée, et ça n’est pas les moyens que j’y aurais mis qui m’effraient le plus!
    Je précise que je n’ai rien contre les gros budgets, si vous avez la chance de pouvoir le faire c’est très chouette! Mais si comme nous vous n’avez pas cette chance… Ça ira très bien quand même 🙂

    • Nous sommes un peu comme vous : la cérémonie laïque était très importante pour marquer cette journée. Et en fait, c’est ça qui nous a fait choisir un lieu (très) cher, car nous voulions un bel extérieur ET une jolie salle au cas où il pleuve. Je raconterai tout cela dans un prochain article …

      • et bien j’ai hâte de le lire, j’adore les récits de cérémonie laïque 🙂
        N’en ayant jamais vu “en vrai”, l’expérience des autres et très profitable, j’aimerais que tout le monde se réjouisse, même si on a pas choisi d’aller à l’église…

  • pour ma part je trouve que c’est un peu se voiler la face que de se dire qu’on retire telle ou telle chose du budget sous prétexte qu’on se le fait offrir, ou bien qu’on se prive d’autre chose pour l’avoir, que c’est un plaisir au quotidien, que c’est un cadeau de l’un à l’autre etc etc… Même si c’est vrai, pour moi il y a 2 choses : le coût réel du mariage, et ce que l’on paie effectivement. Je pense que si tout le monde regardait son budget aux frais réels il y aurait des surprises…

    • En fait il ne s’agit pas de “se voiler la face” mais de maîtriser combien nous allons dépenser en plus de d’habitude (en clair et très concrètement : combien d’épargne nous allons déstocker) … Comme le coiffeur et les cadeaux au sein du couple font habituellement partie de nos dépenses, ce n’est pas le mariage qui les fera augmenter. Mais tout cela est très subjectif c’est vrai. Chaque couple a sa propre façon de décider ce qui est cher ou pas …

      • je pense que ce que madame voulait dire c’est que au final, on a beau dire “j’enlève ça” l’argent même si pas sorti de votre poche sort de quelque part. Et si l’on notait absolument toutes les dpenses (timbres etc etc papier) on serait très au dessus.

  • Oui pour moi non plus ca n’a pas de sens de dire que 30 000 euros pour un mariage c’est trop ou pas assez. J’aimerais rappelé que 12000 euros diviser par une 50 d’invités ça fait juste 240 euros par personne et ça ça me paraît énorme à moi et finalement pas plus choquant que 30 000 € pour 100 personnes.

    • Sans compter que ça dépend énormément de la région du mariage. Je suis pas sûr que 240 € par invité à le même Impact à Paris que dans d’autres coins de France.

      • Et en effet, selon l’endroit en France, le budget est différent .. Au début on cherchait en région parisienne puis on a renoncé car c’est trop cher.

    • Bonsoir Ornella, en fait nous avons décidé du budget tout à fait indépendamment du nombre d’invités. Il s’agit juste du chiffre que nous jugeons tous deux acceptable de dépenser pour 36h de fête (car nous avons aussi un brunch le lendemain). Si nous avions eu plus d’invités, nous aurions revu certains postes à la baisse, et je ne crois pas que ça nous aurait vraiment posé problème. On s’est dit : “qu’est-ce qu’on peut faire de chouette pour 10-12000 €, sachant qu’on pense avoir 55 invités max ?” On n’avait pas forcément envie de chercher par tous les moyens à dépenser moins…

      • Oh je me doute c’est quand même agréable de se faire plaisir. Je disais ça car moi un mariage à 30 000 pépètes ne me choque pas plus que ca, car je rationalise toujours au nombre de personnes et à la région.

  • Pour rassurer à mon tour les petits budgets, mon mari et moi, encore étudiants à ce moment-là, avons fait notre mariage sous barnum en journée au mois de septembre pour un budget d’environ 5 500 € et 70 invités (frais réels, de ce qui nous a été offert, aux papiers-crayons-timbres, au pressing pour les vêtements).
    Ça nous aurait personnellement gênés de dépenser 30 000 € dans un tel évènement, je pense, particulièrement s’il avait fallu s’endetter. Il me semble que si nous avions eu un budget plus conséquent, nous n’aurions pas dépensé énormément plus (un peu plus quand même, malgré tout !). Mais nous ne nous sommes privés de rien. J’ai eu une robe de “marque”, une coiffeuse, une maquilleuse, nos invités sont repartis avec trois petits cadeaux et le ventre plein à craquer.
    Comme le dit si bien Stéphanie, je n’ai rien contre les gros budgets non plus. Il y a autant de mariages que de mariés !

    Bon préparatifs à toutes !

    • C’est bien aussi un mariage en journée … en effet c’est un bon choix pour maîtriser les coûts. On s’est posé la question également mais finalement la soirée nous semblait très importante (d’où la location d’un lieu très cher pour tout combiner …).

  • Oui ! Très bonne alternative en cas de petit budget. Ça sort un peu du côté “traditionnel” du bal qui dure toute la nuit. Nous, on est pas très fêtards, alors ça nous correspondait bien, mais ce côté-là reste important pour une grande majorité des futurs mariés. Ça nous a permis d’éluder un certain nombre de problème : pas d’enfants à coucher, pas de lumière ou de parquet à prévoir, pas de DJ, moins d’alcool (mais plus de soft)… Ça allège ! Beaucoup de nos invités ont été heureux de pouvoir rentrer chez eux pas trop tard, et ceux qui sont restés dans les parages s’en sont donné à cœur joie sur le terrain sans gêner personne. Quand à nous, on a profité d’un petit hôtel ultra-chicos pour faire un plongeon dans la piscine et se faire servir à boire. Et on s’est retrouvés le lendemain avec une partie des invités pour le petit-dèj/dèj.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *