Carnet d’aventure 16 : la petite fabrique geek – Papeterie et compagnie

Nous voici aujourd’hui réunis pour la toute dernière chronique fabric’geek… Ici, nous parlerons papier et carterie… Alors on s’accroche à ce que l’on peut et zoup ! En route !

DIY Zelda

Crédits photo (creative commons) : rawpixel.com

Les faire-part

Une fois de plus, je n’ai pas été très gentille avec toi en ne te parlant que très tardivement de nos faire-part… Peut-on vraiment parler de DIY ? Je ne sais pas… Après tout, nous n’avons pas fait grand-chose manuellement…

L’idée de départ de notre faire-part est venue d’un dessin que j’affectionne particulièrement et qui, je trouvais, nous correspondait bien… C’est une illustration qui nous ressemble et que l’on peut trouver sur de nombreux goodies. À partir de là, nos esprits se sont emballés, et il nous a fallu nous calmer. Reprenons !

Quelle base ? Aujourd’hui, on trouve des formes de tout genre, et l’une des premières idées qui nous a séduits a été la carte pop-up travaillée. Mais concrètement, ça revenait cher, et au-delà de cela, la place dédiée au texte était très réduite.

Après mûre réflexion et une image en tête, je suis partie sur l’idée saugrenue d’un faire-part de type « portail », carré donc, ayant deux battants se refermant sur l’avant. Je voulais aussi une petite Navi (la fée de Zelda) pour sceller le faire-part. Quant aux tonalités, deux idées me sont alors venues en tête : respecter nos couleurs vert et violet, ou partir sur l’effet parchemin…

Après deux prototypes, nous avons décidé que le parchemin nous convenait davantage. De nouveau, nous avons fait appel aux talents du frère de M. Flow pour adapter l’image à notre faire-part, et donner un effet de « gravure ». Nous avons gardé l’idée de la Navi scellant le faire-part, en réalisant les ailes en papier irisé, et en y ajoutant une demi-perle autocollante.

Faire imprimer le faire-part n’a pas été non plus de tout repos, car peu nombreux sont les sites en ligne qui proposent ce genre de forme, et ce à un prix raisonnable. Et nouvelle embûche : impossible de trouver une enveloppe qui corresponde au format (15 X 15cm)… Nous avons fini par en trouver de toutes simples sur un site allemand, que l’on a customisées, puis timbrées d’une reproduction du fameux dessin… Tadam !

Crédits photo : Photo personnelle

Faire-part avant avec ouverture

Crédits photo : Photo personnelle

Faire-part intérieur avec battants ouverts

Crédits photo : Photo personnelle

Faire-part arrière

Pas de grosse réalisation manuelle, donc, mise à part la Navi… Un vrai travail d’équipe cependant entre M. Flow qui repassait les faire-part pour que l’on puisse les fermer convenablement, et moi qui les maintenais scellés le temps que la colle refroidisse sous la Navi… Bref, un petit faire-part assez simple, à notre image et qui a beaucoup plu à nos invités.

Les menus

Pour les menus, nous souhaitions quelque chose d’assez original, mais nous étions loin d’imaginer que ça finirait ainsi…

Fouinant sur Pinterest, j’avais beaucoup d’idées diverses et variées pour la papeterie, ne sachant pas encore quel format pour quelle utilité, et bien sûr, ça incluait les menus… J’étais finalement partie sur l’idée d’un menu unique par table, et l’idée du photophore me plaisait particulièrement… Bien sûr, je ne savais pas à cet instant que je ne pourrais pas les allumer pour des raisons de sécurité…

Le traditionnel photophore est assez simple, il faut réaliser une impression sur du calque, qu’il faut ensuite rouler en tube et le tour est joué. Mais je souhaitais quelque chose de plus mystique et en lien avec le thème. Je me suis donc lancée d’abord dans la conception d’une sorte de lanterne. Le rendu était très sympa, mais ne me convenait pas tellement…

Crédits photo : Photo personnelle

Premier prototype en forme de lanterne

Crédits photo : Schéma personnel

Schéma d’impression

Et puis, à force de recherche, et grâce au catalogue de vente de loisirs créatifs par correspondance, je suis tombée sur ce qui me semblait l’idée parfaite…

Matériel :

  • Support à bougie personnalisable
  • Papier calque
  • Ruban 5mm
  • Logiciel de traitement de texte ou de modification d’image
  • Imprimante
  • Perforatrice
  • Pistolet à colle

Réalisation :

Pour commencer, crée tes quatre faces de menu. Je te conseille, si tu n’en mets qu’un seul par table comme c’était mon cas, d’imprimer le menu de deux côtés opposés. Complète les autres faces avec la décoration qui te plaît.

Sur ces faces, réalise les marques pour ta perforatrice. Attention, il faut qu’elles soient alignées, ou tu risques de décaler tes faces les unes par rapport aux autres.

Découpe ensuite tes quatre faces et réalise les trous grâce à ta perforatrice.

Coupe ensuite des bandes de ruban d’environ 50cm, puis lace-les en passant par les trous autour de la structure. Attention, ne serre pas trop pour ne pas déchirer le calque, mais assez pour maintenir tes pans en place.

Tu peux ensuite terminer par un joli nœud visible ou interne, que tu fixeras à la structure par un point de colle chaude. Brûle ensuite rapidement les extrémités de tes rubans pour qu’ils ne s’effilochent pas.

Et voilà ! Tu n’as plus qu’à recommencer l’expérience autant de fois que tu as de tables !

Crédits photo : Photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Les livrets de messe

Les livrets de messe ont été une sacrée épopée. D’abord parce que, comme je te l’ai dit, je fourmillais d’idées, ensuite car nous n’avons pu les réaliser que quelques semaines avant notre mariage, n’ayant pas le déroulé de la cérémonie avant.

Finalement, ne trouvant pas d’idée folle qui reprenne mon thème, et de par la solennité du moment, j’ai fini par opter pour un livret simple, avec quelques touches Zelda.

Matériel :

  • Papier rigide 120g
  • Papier souple d’impression
  • Dentelle fine (pour plus de facilité, tu peux utiliser de la dentelle autocollante)
  • Colle blanche
  • Papier kraft
  • Ficelle

Réalisation :

Pour la réalisation de l’intérieur du livret de messe, j’ai fait pas mal d’essais, je dois te l’avouer. Il y a quelque temps, mon logiciel de traitement de texte proposait la mise en forme livret. Voici un petit plan qui, je l’espère, t’aidera…

Crédits photo : Fichier personnel

J’ai tout d’abord réalisé mes couvertures. Pour cela, j’ai pris garde à laisser la place d’une bordure de 3,5cm à gauche de mon texte. Pour des raisons économiques, j’ai décidé d’investir dans un rouleau de papier kraft que j’ai payé 1€ et non dans des feuilles, certes plus rigides, mais bien plus chères (environ 7€ le paquet de dix feuilles).

Réalise dans un premier temps des bandes de 7 sur 21cm à plier ensuite dans la largeur. Fais correspondre ta pliure à la pliure de ton livret et colle-la sur ta couverture.

Ajoute une bande de dentelle de 21cm de long que tu colleras sur le kraft.

Réalise ensuite tes trous à l’aide d’une perforatrice sur l’ensemble de ton livret pour qu’ils soient alignés (ici, j’utilise une perforatrice à deux trous). Attention cependant à l’endroit où tu le perfores : il faut que les trous soient proches du bord pour ne pas couper ton texte, mais assez loin pour ne pas se déchirer.

Passe enfin une ficelle d’environ 20cm et fais un nœud.

Crédits photo : Photo personnelle

Personnellement, j’ai réalisé deux types de livrets de messe : un complet pour le cortège, nos parents et les acteurs de la cérémonie, qui contenait l’ensemble des textes, et un simple pour nos autres invités. Le complexe contenait huit pages, le simple quatre. Comme ils étaient similaires, je les ai distingués en ajoutant une petite fleur sur le nœud des complets.

Les écrins à papillons magiques

Pour la sortie d’église, je rêvais d’une sortie féerique, et c’est avec peine que j’ai convaincu M. Flow d’utiliser les papillons magiques. Mais une fois reçus, il nous semblait évident de réaliser un écrin qui permette d’expliquer le fonctionnement aux gens, et de ranger le papillon ensuite pour le récupérer.

J’ai été un peu rapide en besogne en imprimant mon écrin sur du papier simple. Malheureusement, il faut un papier bien plus épais pour maintenir la rotation.

Matériel :

  • Papier rigide 120g (minimum)
  • Papier souple d’impression
  • Disques auto-fixants à boucles type scratch
  • Papillons magiques

Réalisation :

Réalise la décoration de tes pochettes en format A5, puis découpe-les et plie-les en deux. Tu peux réaliser cette étape directement sur du papier épais, ce qui t’évite d’ajouter un deuxième A5 plus rigide à l’intérieur (comme ça a été mon cas…).

Ajoute ensuite les disques auto-fixants en les séparant et laisse la colle sécher.

Prépare ensuite ton papillon en le tournant à plusieurs reprises, puis maintiens-le pour le placer au centre de ta pochette et referme cette dernière. Lors de son utilisation, n’oublie pas de préciser aux invités d’ouvrir la pochette haut vers le ciel pour un plus joli rendu.

Et voilà ! Tu peux bien sûr ajouter un petit mot ou de petites décorations selon ton goût…

Crédits photo : Photo personnelle

Nous voici donc arrivés au terme des différentes fabric’geek et des DIY utiles que j’ai pu réaliser… J’espère avoir pu t’aider, t’inspirer et peut-être te faire découvrir de nouveaux talents cachés…

À nouveau, n’hésite pas à me poser des questions si tu as besoin de précisions… Il est parfois difficile d’expliquer la méthode par écrit dans un article, mais je me ferai un plaisir d’être plus précise au besoin… Je te laisse donc là et te dis à très bientôt pour la suite !

Et toi ? Comment as-tu réalisé ta papeterie ? As-tu fait appel à un professionnel ou as-tu laissé parler ta créativité ? Raconte-moi vite !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Carnet d’aventure 16 : la petite fabrique geek – Papeterie et compagnie”

  • De très jolis réalisations comme d’habitude, tout est magnifique! Je trouve que tu te dévalorises pour tes faire-parts, ils ne sont pas simples du tout ils sont très beaux et pile dans votre thème j’adore personnellement et ça change de ce que l’on peut voir d’habitude.

    • Merci ! Je les trouve jolis également mais contrairement à ceux de certaines chroniqueuses, nous n’avons pas beaucoup de mérite question DIY sur le faire part… mais il nous plaisait comme ça je pense que c’est le principal!

  • Magnifique ! Tellement de bonnes idées et en créativités dans vos créations, et le résultat est superbe et très personnel.
    Est ce que en je peux te demander où est-ce que tu as fait imprimer tes faire parts ? On se dirige vers ce format mais c’est moins courant que je pensais (et on a pas encore pensé aux enveloppes !)

    • Merci beaucoup! On a essayé de faire au mieux… effectivement les faire-part personnalisés carrés en portail sont assez rares. Pour notre part on est passé par printpascher le prix est raisonnable, par contre les quantités sont des multiples de 50… j’espère que ça t’aidera!

    • Merci beaucoup! Oui comme toi je pense que les geekeries sont un plus dans les mariages et donnent vraiment ce côté magique… Finalement, peu de mariées osent, et c’est bien dommage ! je suis contente que ça te plaise, et qui sait peut-être que je donnerai envie à certaines future mariées de se lancer dans l’aventure !

  • Bon sans surprise, encore une fois je suis fan de tes réalisations Mme Solène 😉
    Limite je suis triste de savoir qu’il s’agit de ta dernière chronique DIY – même si je ne doute pas que tu nous réserves d’autres belles surprises !!! 🙂

    • Merci Nala, et je suis contente de te retrouver sur cette chronique… Je te remercie de tes gentils commentaires, et j’espère que le résultat final te plaira autant qu’il nous a plu et que le DIY t’ont plu !

  • J’adore, c’est vraiment superbe ! Surtout les menus ! D’ailleurs où as-tu trouvé les supports à bougie ? Je rêverai de faire la même chose pour notre mariage mais impossible de mettre la main sur ce genre de support

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *