Catégorie : Chronique d’un mariage

Mon mariage Sixties, à la Mairie – 2e partie

Mon mariage Sixties, à la Mairie – 2e partie

Après avoir descendu le grand escalier, nous sommes accueillis par les bravos et une nuée de petites bulles de savon qui flottent dans l’air.

L’instant idéal pour quelques clichés “sortie de mairie”.

Mon mariage mixte en deux temps : petits couacs à l’heure du déjeuner…

Mon mariage mixte en deux temps : petits couacs à l’heure du déjeuner…

Je t’avais laissée juste après une cérémonie assez mouvementée, sur le parvis de la mairie, sous une pluie de confettis (et de vraies gouttes). Nous avions prévu un déjeuner informel, pour ne pas laisser nos invités vadrouiller pendant des heures avant de se rendre à notre salle.

Mon mariage Cinéma : le making-off

Mon mariage Cinéma : le making-off

Aujourd’hui, j’ai décidé de te faire plaisir (du moins je l’espère) et de désacraliser le mariage.

Comment ? Tout simplement en te faisant un post spécial “Making-off” !

Mon mariage Sixties : à la Mairie 1ère partie

Mon mariage Sixties : à la Mairie 1ère partie

Oh la la ! La pression monte d’un cran ! Nous nous regroupons façon troupeau joyeusement désorganisé pour monter le grand escalier qui nous mènera à la salle des mariages. Le Bird prend le bras de sa maman, je prends celui de mon parrain. Je lui ai demandé quelques semaines plus tôt de me conduire devant M. Le Maire…

Mon mariage Evasion : les cérémonies en musique !

Mon mariage Evasion : les cérémonies en musique !

Monsieur Evasion et moi sommes à l’arrière, et la climatisation est à fond. En arrivant sur le parking, je repère les membres de ma famille et mes amis. Il se sont mis à l’ombre, où il ne fait “que” 38°C. Lorsque je croise leurs regards, mon cœur s’emballe. Ils sont tous là, pour ce jour si important pour nous ! Ils sont venus parfois de très loin pour assister à notre union, et ça me touche beaucoup.

Notre mariage en 2 temps : le wedding-blues, nous ? Jamais !

Notre mariage en 2 temps : le wedding-blues, nous ? Jamais !

Alors, il parait qu’une fois qu’on se marie, après avoir passé de longs, très longs mois à préparer ce jour qui passe à une vitesse hallucinante – si si, je t’assure que c’est vrai – quand la pression retombe, ce n’est pas toujours évident à gérer. Et que bon nombre d’entre nous sont alors soudain nostalgiques… Tu l’auras compris, je te parle du fameux wedding blues.

Mon mariage bilingue : la garden party du lendemain

Mon mariage bilingue : la garden party du lendemain

Quelques-uns avaient déjà remarqué une camionnette garée sur le parking… On nous interroge : “C’est qui ? Qu’est-ce qu’ils viennent faire là ? Il faut leur dire de partir, que c’est privé ici !” Pour toute réponse, nous leur glissons un “Oh, ça ? Une surprise…”

Mon mariage Cinéma : la nuit de noce et le rebond !

Mon mariage Cinéma : la nuit de noce et le rebond !

Je profite que Mr Black est redescendu pour lui déposer, sur son oreiller, son cadeau de mariage qu’il devait initialement recevoir la veille, mais j’ai comme qui dirait “un peu oublié”. Je me dépêche, autant que ma robe le permet, de rejoindre la salle de bain au 2ème, afin de savourer la surprise d’en haut !

Mon mariage champêtre romantique : le vin d’honneur 2ème partie

Mon mariage champêtre romantique : le vin d’honneur 2ème partie

Laisse-moi te parler à présent de la décoration, même si ce sera vite fait, car nous n’avions pas prévu grand chose pour les espaces extérieurs : on trouvait que le lieu se suffisait à lui-même. Les buffets nappés blanc ont été habillés par les jolis chemins de table en jute cousus par ma grand-mère (tissu acheté au Marché Saint Pierre, à Paris).

Mon mariage évasion : entre midi et quatorze heures…

Mon mariage évasion : entre midi et quatorze heures…

Nous en étions donc restées au moment de mettre LA robe. Et si tu te souviens bien, je devais finir de me préparer en 15 minutes top chrono. Ainsi, nous aurions le temps d’aller faire nos photos de couple avant la cérémonie civile. C’est ce que je souhaite par-dessus tout. Dehors, il fait 38°C à l’ombre, alors autant faire cette séance tant que je suis encore “fraiche”.