Il est catholique, je suis agnostique… et nous nous marions à l’église protestante !

Bon je vais te décevoir, je le sais, mais… pas de cérémonie laïque du côté des Flocon. Non, on fait du tra-di-tio-nnel.

Oulalaaaaa ça n’est pas à la mode ! Mais on s’en fiche.

Je vais maintenant te raconter comment on a fini par trouver dans quelle église on allait se marier, et selon quelle cérémonie religieuse. Ça a un peu été un parcours du combattant en fait.

Pour commencer, il faut que je te dise que je n’ai pas de religion. Je suis agnostique, comme dirait Mlle Citron (merci de m’avoir appris ce mot !). Par contre, mon fiancé est catholique et croyant. Il était même très pratiquant dans sa jeunesse. Depuis, il l’est un peu moins, mais par manque de temps et non pas car il croit moins. Voilà le topo.

Evidemment, après nos fiançailles nous avons parlé de la cérémonie que nous voulions. Personnellement « juste la mairie », comme on dit, ne m’aurait pas dérangée. J’ai assisté à un mariage cet été avec « juste la mairie » qui m’a fait pleurer tellement c’était émouvant. Et puis moi qui suis un peu rationnelle, je considère que c’est ce fameux bout de papier qu’on signe à la mairie, qui fera que nous serons mariés (oui je sais, pour le romantisme, on repassera). Mais administrativement parlant, c’est la vérité ! Ce ne sont pas mes pompons ou ma robe ou mes escort cards qui me feront Madame Flocon mais cet acte de mariage signé. Voilà.

Et puis ça peut être joli une mairie, regarde :

Crédits photo : Antoine Monfajon

Mais M. Flocon, lui, voulait l’église. Car pour lui, le vrai mariage est à l’église.

Ok. Alors moi, je l’aime, et je n’ai rien contre la religion. En fait, y aller ou ne pas y aller, ça ne change rien à mes yeux. Par contre pour lui, c’est un réel sacrifice que de ne pas se marier à l’église. Donc je lui ai tout de suite dit que moi j’étais pour le faire à l’église aussi, à condition que je me sente à l’aise avec l’officiant et avec les valeurs du mariage catholique. A la base, je suis plus proche des valeurs protestantes.

Nous sommes donc allés voir le prêtre de notre petite ville, qui nous a reçus assez…. sèchement. Il ne comprenait pas pourquoi on voulait se marier et encore moins pourquoi ici (ben parce qu’on s’aime et que ici, c’est chez nous ?). Je pense que le fait que j’étais non baptisée lui posait problème, avec le recul. Bref. Je ne me suis pas sentie à l’aise du TOUT. Moi si bavarde, je ne disais rien là-bas. Il nous a assez vite congédiés en nous disant de revenir. Et c’est là que le cercle infernal a commencé…

On y est retournés, il a dit de rappeler quelques semaines plus tard pour s’inscrire. On a rappelé, il a dit d’écrire un email pour s’inscrire. On a écrit un email. Rien. On a rappelé, il a dit qu’il n’avait jamais dit d’écrire un email et qu’il n’a jamais rien reçu. Il nous a dit de passer. On est passés. Il ne se rappelait plus de nous. Il a dit de revenir la première semaine de mai et de prendre rendez-vous avant. On a rappelé pour prendre rendez-vous pour la première semaine de mai et il a dit qu’il était en pèlerinage et qu’il ne se rappelait plus de nous.

BREF. Là, tu vois, je n’en pouvais juste plus.

J’ai dit à mon amoureux que bien que je l’aimais très fort, je ne me voyais pas lui faire ma déclaration d’amour pour la vie devant un homme comme ça et que je ne le sentais pas, ce mariage catholique. Il pensait comme moi. Nous avons donc décidé d’arrêter les frais avec la paroisse catholique.

Bon alors comment j’ai trouvé mon église dans tout ça tu me diras ? J’y viens.

Pour comprendre, il faut que tu saches que j’ai une scoliose (mais qu’est ce que ça vient faire là dedans ??!!!). Oui et donc je suis allée chez la kiné (euh tu me suis toujours hein ?). Et ma kiné elle s’est mariée en juin 2011 (aaaaah on y arrive !). Et elle est catholique mais son mari protestant. Et elle s’est mariée dans la paroisse protestante d’un village à côté du mien, avec une pasteure super et elle a eu un mariage tip top. Génial !

Déjà au départ, la religion catholique, je n’accroche pas trop. Je penche plus pour la religion protestante.

Bon j’en parle à mon homme. Il est super motivé. Nous prenons donc rendez-vous avec la pasteure, qui était extra au téléphone. Ben en vrai aussi ! Vraiment sympa, elle met à l’aise (elle nous avait même fait du gâteau quand on y est allés !!! Moi qui pense toujours avec mon estomac…). On a parlé mariage, amour, relations de couple, et un touuuuut petit peu de religion. Elle nous a montrés les textes à choisir et nous pourrons en fait construire quasiment toute notre cérémonie nous-mêmes. En fait, cela sera une bénédiction de notre union et non pas une grande messe. Et nous avons le choix entre deux lieux de culte de la même paroisse protestante :

  • le lieu de culte principal, dans un village à 3 km de chez nous, mais ce n’est pas une église mais une ancienne maison.
  • une charmante petite église super mignonne, à 7 km de chez nous, mais par route tortilleuse et un peu perdue.

Nous adorons la petite église. Mais elle a deux problèmes dont le premier est l’accès en hiver. Chez nous, la neige peut facilement recouvrir les routes qui sont alors damées et plus déneigées. Nous on a l’habitude, on roule en pneus neige, j’ai une voiture 4 roues motrices. Mais les invités, eux, non… Deuxième problème : la taille. 150 invités au repas et environ 210 au vin d’honneur, avec une église contenant, en se serrant, 150 personnes maximum. C’est limite mais ça passera.

Regarde comme c’est joli, perdu aux pieds des Vosges :

Eglise protestante pour notre mariage

Ah oui tu as remarqué, le cimetière entoure l’église. Oui bon, on fera avec ! C’est donc ici que nous nous marierons, et si jamais le temps est vraiment, vraiment trop rigoureux, nous le déplacerons dans l’autre lieu de culte (les routes sont déneigées là-bas).

Voilà tu vois, ma robe, finalement, c’était du gâteau à côté de l’église.

Et toi ? Tu te maries religieusement ou non ? Tu as eu du mal avec l’officiant ? Tu as peur que les gens galèrent pour venir à ton mariage d’hiver ? Raconte !

J'ai 27 ans et je me suis mariée en février 2013, en Alsace. 90 invités étaient prévus au repas et 250 au vin d'honneur, ce qui représentait une sacrée organisation ! Surtout quand on est nulle en travaux manuels... Nous adorons tous deux la neige et le froid et donc notre mariage fut sur le thème de l'hiver (évidemment !) en bleu, blanc et argent. Nous aimons les chats, la musique, la moto et surtout, la bonne gastronomie. En clair, un mariage de bons vivants !

Commentaires

  • Avatar
    Monsieur Famille
    Répondre
    16 octobre 2012

    L’église est très belle en effet. Pour nos part, je suis baptisé mais peu croyant. Ma chérie est croyante, s’occupant d’une aumonerie pour les jeunes, … Donc bon. Au début, elle était d’accord pour faire que la Mairie. Mais bon…. j’ai vu que ça lui ferait plaisir l’église…. Donc je vais prendre sur moi 🙂 et allez hop, à l’église 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Givrée
    Répondre
    16 octobre 2012

    Ici aussi mariage protestant… mais pas pour les mêmes raisons 😉

    Quelle épopée!! Je suis contente que tu aies finalement trouvé!

  • Avatar
    Mademoiselle Lutine
    Répondre
    16 octobre 2012

    Ici, Chéri agnostique et moi athée. Fort logiquement, nous n’allons pas à l’église (fusse-t-elle protestante, et c’est là qu’on « aurait pu », puisque toute la famille de Monsieur Lutin est protestante pratiquante).
    Bref, là où nous avons eu du mal avec l’officiant… ce fut pour TROUVER l’officiant de notre cérémonie laïque ! 😆 Il fallait quelqu’un qui ne soit pas un grand timide, et que cela soit en accord avec nos valeurs. (Que l’un de nos parents prenne ce rôle aurait par exemple été en contradiction.)

    Sinon, pour ton église entourée du cimetière, moi j’aime bien. ça donne un côté « anglais » (dans les Vosges, oui-oui-oui… Non mais tu vois, toutes ces petites églises de campagne bordées d’un cimetière herboré ? 🙂 ) tout à fait charmant. Mais il faut dire aussi que les cimetières sont des lieux que j’apprécie, donc qu’un mariage passe au milieu des tombes ne me dérange pas le moins du monde. Au contraire, je trouve même ce contraste très beau.

  • Avatar
    Christelle
    Répondre
    16 octobre 2012

    L’endroit est tellement joli que je n’avais même pas vu le cimetière ! J’ai fait un mariage où il fallait aussi traverser le cimetiere pour entrer dans l’église et ça n’a « choqué » personne. Pour le mariage à l’église, j’ai l’impression que cela dépend vraiment des paroisses et des prêtres, le nôtre était plutôt compréhensif car sur tous les couples qui se mariaient à l’églises, certaines personnes n’étaient pas baptisées, pas forcément croyante, faisaient plaisir à leur moitié et cela n’a pas posé de problème pour les unir.
    L’essentiel c’est que votre union vous ressemble !

  • Avatar
    Isabelle
    Répondre
    16 octobre 2012

    Le fait que tu sois non-baptisée ne devrait pas poser de probleme, l’église catholique accepte du moment qu’un des deux est baptise. Ce qui les agace c’est les gens qui veulent l’église parce que c’est joli et qui n’ont fait aucune réflexion derriere (donc, pas du tout ton cas). Ceci dit, d’apres ton témoignage, je crois que tu as surtout pas eu de chance et que tu es tombée sur un abruti (pardon, quelqu’un de pas tres tres gentil).
    Nous, le diacre a été phénoménal, un vrai bol d’air a un moment ou nos familles étaient a couteaux tirés, il nous a rappelé l’essentiel.
    Mon amoureux est en pleine recherche sur sa foi, et il a décidé de se faire baptiser a Paques. Je suis croyante, pour nous, le mariage a l’áglise, c’est LE plus important. mais j’aime bien votre solution! 🙂

  • Avatar
    myrabelle
    Répondre
    16 octobre 2012

    bah, pour le cimetierre, ça leur fera plaisir, aux morts, de voir passer une belle fête comme ça!!

    en tous cas, ouf, un compromis rondement mené qui à l’air de satisfaire tout le monde!! bien ouéj mlle flocon!

  • Avatar
    Répondre
    16 octobre 2012

    C’est une super alternative et bien qu’athée, j’aurai fait l’effort pour mon fiancé si il avait été croyant et pratiquant d’opter pour une céremonie religieuse mais jamais dans une église catholique (je suis pourtant baptisée). les valeurs de l’église aujourd’hui sont tous sauf celles dont j’ai envie pour symboliser notée vie de couple… Je trouve les valeur du protestantisme plus proche des miennes !
    Tout ce qui compte c’est d’avoir une officiante top et je pense sincèrement que ce sera un super mariage.

    PS :Je ne pense pas que la façon de célébrer son union (église/ceremonie laïque/juste la mairie) soit un phénomène de mode, chacun doit faire cela en accord avec ses convictions. Et aujourd’hui peu de personnes se retrouvent dans les idées de l’église catholique, je pense que c’est pour cela qu’il y a moins de mariage à l’église et non pas parce que ce n’est pas la mode!

    • Avatar
      celine
      Répondre
      16 octobre 2012

      il faudrait trouver des statistiques mais je ne suis pas certaine, en tout cas je ne l’affirmerai pas, qu’il y ait vraiment moins de mariage à l’Eglise ses dernières années. « peu de personnes se retrouvent dans les idées de l’église catholique » : et bien là aussi il faudrait nuancer… disons plutôt que moins de jeunes gens sont en accord à 100% avec tout. Mais les valeurs du mariage catholique sont plutôt simples et universelles quand on y réfléchit : fidélité, solidarité, partage et amour. j’ai plutôt l’impression d’un regain d’intéret pour le mariage tout court et aussi pour les cérémonies religieuses. La nouveauté se trouvant plus dans les alternatives à ces dernières et au choix que nous avons aujourd’hui. Ce dont les mariés dentelle nous démontrent chaque jour.

      • Avatar
        Répondre
        16 octobre 2012

        Je rebondissais sur l’expression « à la mode » que je vois de plus en plus apparaitre autour des cérémonies.
        Oui c’est juste basé sur mes observations autour de moi que ce soit amis, connaissances ou collègues de travail.
        Les dernier cérémonies de mariage catholique auxquelles j’ai assisté je n’ai pas eu le droit au couplet « fidélité, solidarité, partage et amour » mais à « une femme doit préparer un foyer accueillant pour son époux et veiller à répondre à ses besoins » je ne pense pas qu’il y est beaucoup de femmes aujourd’hui qui se retrouvent dans ces mots mais ce n’est que mon avis.

        • Avatar
          celine again
          Répondre
          16 octobre 2012

          En effet !

        • Avatar
          Marjolie
          Répondre
          16 octobre 2012

          Comme toi Ulije je réagis sur l’expression « à la mode », c’est très réducteur…
          Et je ne suis pas sûre que sans religion = agnostique, mais c’est un autre débat 😉
          En tous cas vous allez être mariés religieusement par une femme, et ça, c’est trop la classe!!
          Elle est chouette cette église dans les montagnes (on ne dit pas un temple, d’ailleurs? enfin, ça ne lui va pas trop, à celle-ci, ça fait un peu grandiloquent) et pour le cimetière autour, ce ne serait pas une habitude protestante justement? Puisqu’on voit beaucoup ça en Angleterre…

  • Avatar
    Répondre
    16 octobre 2012

    Alors là, je te dirais que je peux écrire des lignes, des pages et des LIVRES sur les prêtres du 83 !!

    Comme toi j’ai supporté des accueil trèèès froids, j’ai aussi essuyé des discours blessants, vexants, (comme par exemple « je comprends que vous souhaitiez une cérémonie différente de l’Eglise mais la perte de votre père doit vous détourner de ce qui est normal…. » ou pas!! Venant d’un prêtre c’est joyeux…)
    j’ai été jeté aussi par le prêtre de St Raphaël.
    Moi aussi j’ai connu la croix et la bannière pour rencontrer le prêtre, pour partager avec lui notre chemin spirituel, la vision de notre couple etc etc et etc

    Je n’en suis pas encore sortie puisque je ne me marie qu’en Juillet 2013 mais ma préparation n’a même pas encore démarré avec tout ça…

    Je trouve l’Église catholique bien triste parfois…

    J’ai pensé aussi me tourner vers l’Église protestante beaucoup plus accueillante.

    Je suis un peu perdue et au risque de vexer quelques puritaines je trouve l’Eglise catholique de pire en pire et parfois je me laisse aller à penser que peut être certains croient avoir le pensée universelle de Dieu, de l’union et de l’Amour en oubliant parfois que l’on peut penser différemment tout en étant très respectueux et garder une part spirituelle sincère…

    Je ne sais pas… peut être ne suis je pas assez bonne catholique… ou trop libre d’esprit…

    • Avatar
      celine again
      Répondre
      16 octobre 2012

      mais non voyons ! tu as raison de l’exprimer vu l’accueil que l’on t’a réservé ! j’ai beau être catholique si j’avais eu le même genre d’expérience que toi pour préparer mon mariage, je pense que j’en serai venue aux mêmes conclusions! Se faire « balader » quand on souhaite préparer un évènement si unique et heureux y’a de quoi s’interroger.

      de ce que j’ai pu lire ça et là, c’est souvent quand on connait l’officiant ou qu’il nous a été recommandé que cela se passe le mieux. Ou quand il est « familier ».

  • Avatar
    celine
    Répondre
    16 octobre 2012

    je te rassure le cimetière n’est pas du tout choquant, c’est même somme toute assez logique une église avec un cimetière proche quand on y pense ?
    Je suis outrée que vous soyez tombée sur un prêtre aussi peu professionnel. Célébrer un mariage doit être une de leur fonction les plus agréables ?! Et puis décourager des petits couples qui s’aiment à se marier je n’ai jamais vu ça ! Heureusement tout est bien qui finit bien et ce petit parcours pour trouver votre célébrante idéale cela doit être un signe !
    petite question : la famille de ton fiancé, si elle est catholique, n’a pas « tiqué » que le mariage ait lieu avec un officiant protestant ?

  • Avatar
    Monsieur Famille
    Répondre
    16 octobre 2012

    Allez, petit trait d’humour (j’espère que ma douce me pardonnera) : Est ce devenu un chemin de croix pour se marier à l’église ? 🙂

    Bon ok, ça fait sourire que moi??? Pas grave 🙂

    Vu tout ce que fait ma belle et tendre pour la communauté où elle est attachée (aumonerie, pélerinage à St Jacques avec les ados, …) j’espère que nous ne serons pas trop en galère.

    Me connaissant, ma patience a parfois ses limites. Si notre interlocuteur traine les pieds, est peu compréhensif, … je ne lui dirais pas d’aller se faire voir (je reste poli), mais ça risque de me braquer sur le mariage religieux. 🙁

    • Avatar
      Mademoiselle Fresh
      Répondre
      16 octobre 2012

      😀

  • Avatar
    Madame Hermine
    Répondre
    16 octobre 2012

    Tres bon compromis! C’est quand même dommage de ne pas avoir eu l’écoute que vous souhaitiez. L’église pleure la perte de ses fidèles mais ne fait rien pour! Enfin c’est mon opinion personnelle.
    Si vous avez trouvé la solution pour vous unir selon vos souhaits tant mieux et tant pis pour l’église catholique!

    Par contre excuses moi d’être trop curieuse, mais comment réagis la famille au fait que vous vous unissiez dans une église protestante ?

  • Avatar
    Magali
    Répondre
    16 octobre 2012

    Très joli cette petite église
    Et bon compromis pour la cérémonie

  • Avatar
    Mademoiselle Tout Court
    Répondre
    16 octobre 2012

    Très jolie église, bon choix!
    J’aime bien justement le petit cimetière, ça symbolise bien le cycle de la vie…

  • Avatar
    Mademoiselle Fresh
    Répondre
    16 octobre 2012

    Oh, very good idea miss Flocon !

    Désolée, j’ai lu l’article de Mlle Tout Court juste avant le tien, ça m’a donné envie de parler anglais, lol !

    Non, sérieux, une cérémonie protestante je trouve cela super ! Mon chéri et moi sommes tous les 2 agnostiques donc la question ne s’est pas posée, ce serait une cérémonie laïque, point barre. Mais si l’un de nous 2 avait été croyant, nous aurions sûrement opté pour la même solution que vous.

    J’ai des amis qui sont protestants et je trouve que leur église est plus heu, comment dire… attrayante et accueillante que n’importe quelle église catholique. Et puis les chants catholiques et les chants protestants, rien à voir…

    Quant au cimetière, je suis d’accord avec les autres lectrices, rien de choquant a priori (et c’est quelqu’un qui stocke sa déco de mariage au-dessus d’un funérarium qui te dit ça…)

  • Avatar
    Jacinta
    Répondre
    16 octobre 2012

    Je trouve triste que le prêtre vous ai reçus de cette façon.
    Je suis catholique, pratiquante mais mon fiancé est chrétien « à tendance évangélique » (la grande majorité de sa famille est évangélique). Il n’est pas baptisé et peu pratiquant (pour l’instant). Nous étions tous les 2 d’accord sur le principe d’une cérémonie religieuse, si possible oecuménique. Et nous avons été très bien reçu par l’un des prêtres de la ville où nous habitons et par celui de la ville où sera célébrée le mariage. Nous suivons la préparation organisée par l’église catholique mais la participation d’un pasteur à la cérémonie ne leur pose pas de problème. En te lisant, je me dis qu’on a eu de la chance! Enfin l’essentiel c’est que vous préparez sereinement votre cérémonie! Et comme Mme Hermine, je me demande quelle a été la réaction de la famille?

  • Avatar
    Madame Diane
    Répondre
    16 octobre 2012

    Je ne veux pas lancer une polémique mais je suis un peu « choquée ».

    Le protestantisme ne doit pas être une solution de « mi-chemin », c’est une religion à part entière, tout comme l’est le catholicisme.

    Ce ne doit pas être une solution de secours pour un couple catholique et agnostique, surtout que le mariage religieux n’est pas obligatoire et n’a aucune valeur légale en France.

    Etant protestante, et m’étant mariée au Temple avec un protestant pour mon premier mariage, j’avoue que ce choix, mais surtout les raisons qui le motivent me choquent plutôt.

    • Avatar
      Gaëlle
      Répondre
      17 octobre 2012

      Tu m’as ôté les mots de la bouche. Etant moi -même, protestante, je déplore cette tendance. J’aimerai qu’on épouse davantage, les valeurs du protestantisme à meilleur escient. Même si aujourd’hui , je dois bien l’admettre, le « mariage » entre deux protestants, est devenu rarissime. Nos temples se vident, et je vois d’un mauvais oeil, le nouvel engouement pour notre religion dans le seul et unique but de se marier. L’ église réformée de france, est surement plus ouverte, mais néanmoins, tout n’ y est pas permis. Je tiens à dire aux futures brides qui voudrait prendre un tel chemin, qu’il ne suffit pas de dire « je le veux », c’est bien plus. La préparation du mariage, est une interrogation sur soi, sur le couple, sur l’avenir, sur sa foi, et il doit se passer quelque chose entre l’officiant et le couple. Il faut un échange vrai, honnête, sincère. Si l’un des deux partenaires, n’est pas croyant, il va devoir dire pourquoi, il souhaite cette bénédiction. Il devra dans la plus grande majorité des cas expliquer ses choix, écrire ses voeux. Il y a des temps forts dans le  » mariage » protestant, qui sont fort en symbolisme, les prières, la remise de la bible. Pour celles qui pensent que tout est plus simple avec un pasteur, elle se trompe. Tout est à construire… L’église protestante ne marie pas , elle bénit une union. D’autre part, si c’est la beauté du mariage à l’église, qui vous motive, sachez que la  » décoration » des temples est plus épurée. Reflechissez bien , mesdemoiselles, ce n’est pas le « las vegas » du mariage.

      • Avatar
        le fromage c la vie
        Répondre
        17 octobre 2012

        Très bien écrit. La préparation au mariage religieux catholique également demande un certain travail sur soi, ses croyances, son engagement, sa foi… je l’ai déjà dit sur un autre post mais les mariages religieux (quelque soit la religion pratiquée) mal préparés ou où l’on sent le « passage obligé », voir le famueux « se marier à l’Eglise est joli » se ressentent fortément et la force de l’engagement n’est pas si évidente pour le participant (pour ne pas dire gênante ou ennuyeuse, car oui, on peut difficilement faire semblant sur le plan de l’émotion)

    • Avatar
      Mademoiselle Givrée
      Répondre
      17 octobre 2012

      Je suis assez d’accord avec toi. Loin de moi l’idée de lancer une polémique mais ici mariage au temple « pour des raisons totalement différente » et bien que pas vraiment choquée par la démarche, je suis surprise de lire que le mariage protestant peut être vu comme un « mariage de remplacement ».

  • Avatar
    Floconnette
    Répondre
    16 octobre 2012

    Très joli lieu même si le terme d’église me paraît curieux. Pour le cimetière, ce n’est pas une tradition protestante, au Moyen-âge, quasi tous les cimetières étaient à côté de l’église (et ça se trouve encore autour de nombreuses églises dans les coins paumés) car il fallait avoir sa tombe au plus près de la maison de Dieu (le must : se faire enterrer contre les murs de l’église voir dedans !).
    C’est hallucinant en revanche l’accueil que vous avez reçu du prêtre. C’est clair que question mariage à l’église on ne peut pas reprocher à l’Eglise catholique de faire du prosélytisme.
    C’est un peu ce qui me fait peur car l’on envisage une cérémonie à l’église et mon chéri est athée, du coup je redoute un peu l’accueil, d’autant plus que pénurie de prêtres oblige, si avant on le connaissait plus ou moins, là c’est la valse.

  • Avatar
    Mademoiselle Chocolat
    Répondre
    16 octobre 2012

    C’est super que vous ayez pu trouver un juste milieu ! Et entre nous le prêtre avait l’air super lourd, vous avez bien fait de changer 😉

    Bon nous ce ne sera pas d’église, aucun de nous deux n’est croyant, mais s’il l’avait été, j’aurai accepter comme toi de faire une cérémonie à l’église 🙂

    • Avatar
      Madame Diane
      Répondre
      17 octobre 2012

      Je suis désolée Miss Choco mais se marier au temple (et non dans une église protestante, terme qui n’existe pas, tout comme « église juive » ou « église musulmane ») n’est pas un « juste milieu ».

      La religion protestante ne se situe pas entre le catholicisme et rien. C’est une véritable religion, à part entière, pas un truc à moitié ci ou à moitié ça.

      Désolée que tout ça me fasse réagir mais je suis super surprise par vos réactions et pourtant je ne suis pas pratiquante du tout, ni fervente croyante loin de là.

      Mais là, franchement c’est assez dérangeant de lire tout ça.

  • Avatar
    Madame Diane
    Répondre
    16 octobre 2012

    Mais une « éducation protestante » c’est plus une question de valeurs que de religion.

    Dans ma famille, j’ai un côté de la famille qui est super catho pratiquante et qui fréquente souvent des protestants et s’il y a bien un point sur lequel nous sommes d’accord c’est que les deux modes éducatifs sont diamétralement différents.
    Et ça ne se résume pas au fait de croire ou pas en l’Immaculée Conception. Ca va bien au delà de tout ça.
    Ce sont des repères différents, qui sont si opposés et en même temps si semblables que même à moi, ça m’est difficile de les décrire 🙂 Et pourtant, je me rends compte souvent que j’ai reçu « une éducation protestante « à la noix » et d’une famille non pratiquante:)

    Bref, même si la religion protestante est une religion qui se choisit car baptême (ou pas dans la majorité des cas) tardif car à l’initiative du baptisé, ce n’est pas quelque chose qui se décide « comme ça » parce qu’on trouve ça plus « fun » et plus « moderne » 😉

  • Avatar
    Mademoiselle virginie
    Répondre
    24 avril 2014

    D’avoir le cimetière autour c’est bien alsacien sa … Très belle écrire, je n’aurais pas d’église mon conjoint n’est pas baptisé et non croyant et moi même je ne suis pas croyante. Alors mairie mais je vais essayer que je sois un peu original quand je vais rencontrer la maire avant 🙂

Poster une réponse